18 avr 2012

Guide pratique du bouturage

Bouture d'une plante

Le bouturage est une technique bien connue et appréciée des amateurs de plantes pour multiplier les végétaux. Elle consiste à prélever une partie de la plante dite « mère » (la bouture) pour en créer de nouvelles. Cette méthode permet d’obtenir des plantes plus vigoureuses et plus saines à moindre coût.

I. Quelles sont les différentes formes de boutures ?

La bouture, c’est-à-dire le fragment de végétal qui aura été prélevé (un morceau de tige, de racine…) varie selon le type de végétal concerné ainsi que la période à laquelle on procèdera au bouturage.

On peut distinguer 3 types de boutures :

  • les boutures de rameaux feuillés comprenant les herbacées, les semi-herbacées ou semi-ligneuses et les ligneuses
  • les boutures de rameaux non feuillés
  • les boutures d’œil

D’une manière générale, la bouture mesurera au moins une dizaine de centimètres ; vous prendrez soin d’ôter les fleurs et de la couper en biseau.

Les boutures herbacées (ex. Céanothes, chrysanthèmes, coléus, spirée…)

La technique consiste à réaliser les boutures de toutes jeunes pousses à peu près toute l’année. La période idéale reste tout de même au printemps, lorsque la sève monte et que les plantes sont souples et vertes. On obtient ainsi des racines rapidement. En hiver, pensez à maintenir les pieds mères en serre.

Les semi-herbacées ou semi-ligneuses (ex. fuchsias, berberis…)

Comme leur nom l’indique, elles sont entre deux états. Les pousses commencent à durcir : elles sont en train d’aoûter. Elles se pratiquent précisément en fin d’été ou au début de l’automne.

Les ligneuses (ex. conifères, houx, laurier…)

Elles se réalisent sur des végétaux ligneux c’est-à-dire à racine dure, à la fin de l’automne ou au tout début de l’hiver.

Les boutures sur rameaux non feuillés

Ce type de bouture s’effectue sur des arbustes ou des arbres d’ornement. La technique consiste à découper le rameau en tronçons d’une quinzaine de centimètres jusqu’à 25. Coupez sous un nœud pour la base et en biseau.

Les boutures d’oeil

La technique est surtout utilisée pour les vignes et les hortensias. Elle consiste à prélever un tronçon de part et d’autre d’un noeud puis de réaliser une petite incision au niveau de l’œil pour y faire partir les racines. Enfin, on replante le tronçon en faisant dépasser l’oeil.

2. Comment réussir ses boutures ?

Il est important de réunir toutes les conditions nécessaires suivantes pour réussir son bouturage :

  • La bonne température : les herbacées exigent une température d’au moins 12° jusqu’à 22°. Les ligneuses sont moins exigeantes.
  • L’humidité : pour que la bouture puisse prendre, elle a besoin de suffisamment d’humidité. L’hygrométrie doit être proche des 100%.
  • La lumière : elle ne doit pas être excessive afin de limiter l’effet de serre.
  • Les bons outils : utilisez des outils bien tranchants et propres pour éviter de propager des maladies d’un végétal à un autre (pour en savoir plus, voir l’article Nettoyer et désinfecter ses outils). Placez les boutures dans des pots remplis de terreau pour semis pour faciliter la prise. Enfin, pour multiplier vos chances de succès, vous pouvez ajouter de l’hormone de bouturage.

Le bouturage présente de nombreux avantages dont celui de reproduire très fidèlement vos plantes (même celles qui ne produisent pas de graines) puisque les boutures auront le même code génétique. En suivant bien les quelques règles de base, vous obtiendrez de belles plantes, en pleine forme !

Michel

Publié par : Michel G.

Michel, c'est notre jardinier, et le maître du potager. Autrefois maitre d'école, Michel profite maintenant pleinement de son potager, et y fait cultiver tous les légumes et quelques fruits qui profiteront à tout son entourage : haricots verts, tomates, asperges, courgettes, melons, fraises, ... Michel vous propose donc des articles liés au potager et au verger dès qu'il a un peu de temps. La plupart des photos de potager sont prises de chez lui. Google+

Publier un commentaire

Vous devez vous connecter pour pouvoir publier un commentaire

Partager l'article : Guide pratique du bouturage

Fermer

Calendrier lunaire

samedi 23 septembre 2017

Constant

Les blogs amis