18 août 2012

Ma visite au Veluwe, région naturelle aux Pays-Bas

Les lieux magiques, où l’on se sent bien, cela existe ! Tiens, par exemple, le New forest en Angleterre ! Ah non, aujourd’hui je vous parle des Pays-Bas…

Eh, bien, aux Pays bas, il existe une région naturelle, où, sur 1000km2, les fans du vélo et du camping peuvent trouver leur bonheur. C’est le Veluwe. Il s’étend entre Barneveld, Ede, Apeldoorn… et est situé à 81km à l’est d’Amsterdam.
parc naturel du Veluwe, pays bas

Composée de moraines glacières, le Veluwe n’est pas un pays fertile. Le sous-sol est sablonneux. Le pays est recouvert de forêts, de landes, et de grandes étendues de sable. Les endroits les plus riches sont consacrés à l’élevage de chevaux.

De multiples campings permettent de vivre dans la forêt, avec beaucoup plus d’espace que dans les campings français. Le coin n’est pas fréquenté par les étrangers, et le dépaysement est complet. Par exemple, le camping, proche de la commune de Harcamp, le harcampendennen, organise tous les jeudis soir un immense feu de camp où parents et enfants chantent des chants traditionnels.
Les écureuils ne sont pas craintifs, et avec un peu de patience, les mésanges et les grives viennent manger dans la main.Il n’est pas rare de rencontrer un renard en cours de promenade.

parc naturel du Veluwe, pays basparc naturel du Veluwe, Pays bas

Prenez votre vélo ! Les meilleures routes sont réservées aux deux roues. 1 600km de pistes cyclables, 1600km vous vous rendez compte ?
Des cartes permettent de connaître le réseau des diverses promenades. Il existe également des pistes cavalières, des chemins pour piétons. Lorsque vous faites un trajet en voiture, des parkings permettent de se garer un peu à l’écart des sites à visiter comme ceux que vous voyez sur ces photos, ceci pour ne pas polluer le paysage.

Pendant les mois de juillet et d’août, des fêtes, braderies animent les villages. J’apprécie tout particulièrement à Barneveld, les fêtes existant tous les jeudis des deux mois. De plus, une exposition commerciale a lieu début août au château de la ville. Dès le matin, on commence par la braderie des enfants, puis toute la ville est en fête, musique, danse, défilés de personnes et enfants en costumes traditionnels, avec landaus, vélos, sabots … le tout extrêmement ancien !

un des plus grands parcs naturels des pays bas : le veluweparc naturel du veluwe, pays bas

A Otterlo, on trouve un musée du carrelage, où un collectionneur a regroupé des carreaux de faïence hollandaise, de 1510 à nos jours, et retrace leur histoire. Le lieu est très accueillant et intéressant, retraçant les liens avec la faïence chinoise et italienne. Des zoos (dieren park) ponctuent la zone, vastes étendues boisées, pour les animaux et les visiteurs qui y passent la journée.

Dans ce parc naturel, il existe un bijou, une pépite : « de Hoge Veluwe ». Et vous pouvez y consacrer la journée !

Et dans le Veluwe … le grand parc national « de Hoge Veluwe »

Créé en 1935, de Hoge Veluwe a une superficie de 55 km2. A lui seul, il regroupe tous les paysages du Veluwe : forêt, landes de bruyère, sable…
Très fréquenté par beau temps, il satisfait les amoureux de la nature.
A chaque entrée du parc, et au « centrum », on trouve d’immenses parcs à vélo. Ces vélos, avec siège pour 1 ou 2 enfants, bien entretenus, sont mis à disposition gratuite des visiteurs pour se déplacer sur les 50 km de pistes cyclables. Sur les chemins, on trouve des stations de gonflage de pneus. Les entrées sont plus ou moins proches du centrum, de 4 à 11km, et des panneaux indiquent les directions. Les « petits vélos blancs » sont des ancêtres du vélib ! Mais chacun peut circuler sur son propre vélo.

Les amoureux des artsont plaisir à visiter le musée Kröller-Müller, nom des « inventeurs » de ce parc. Une fondation gère la riche collection de tableaux (Van Gogh, Picasso, Mondrian …), le jardin des sculptures (Rodin, Moore …), et le pavillon Saint Hubert, construit par l’architecte Berlage, richement meublé et décoré.

Le parc est géré de façon écologique et est même un modèle du genre. Au centrum, le « museonder », (musée en dessous), vaste coquillage qui s’enfonce sous terre, nous explique la vie souterraine des plantes, des animaux et des nappes phréatiques, et démontre l’influence des modifications climatiques sur le sol. Cette exposition propose des expériences, montre des animaux naturalisés, dans leur environnement (blaireau, sangliers, multiples oiseaux …). Bon ! il faut comprendre le néerlandais, ou l’anglais, sinon, on essaie de deviner le sens de ce que l’on voit, on ressent, on entend …
Ayant visité le parc deux fois, avec quelques années d’intervalle, j’attendais particulièrement de revoir « l’arbre par-dessous » : les racines déployées d’un arbre. C’est là que j’ai réalisé que les racines, sous l’arbre avaient la même amplitude que le feuillage.

Au restaurant, on peut ne manger que de la nourriture écologique. La gestion de l’eau de ce parc qui n’est pas alimenté par un cours d’eau, mais uniquement de l’eau pluviale, est pensée elle aussi de façon écologique. Des promenades avec des guides animaliers, des randonnées à pieds et d’autres activités comme regarder les étoiles sont prévues durant les vacances. Le parc est ouvert toute l’année (mais pas le restaurant).

parc naturel du veluwe, tourVeluwe, pays bas

C’est sûr, on y retournera l’an prochain !

A bientôt

Brigitte

Brigitte

Publié par : Brigitte

Brigitte adore son jardin, et y passe beaucoup de temps ! Elle aime aussi l'observer au travers de son objectif photo. Vous trouverez sur ce blog non seulement des articles de brigitte mais egalement des photos d'elle. A la maison, c'est Brigitte qui tond (c'est pour la rime) Google+

Les commentaires ne sont pas autorisés.

Partager l'article : Ma visite au Veluwe, région naturelle aux Pays-Bas

Fermer

Calendrier lunaire

mercredi 13 décembre 2017

Lucie, Luce

Les blogs amis