30 jan 2013

Conseils pour appréhender la nature de son sol !

La nature du sol est déterminante pour la bonne croissance de nos plantes, arbres, arbustes, potagers et fleurs !

Le tout n’est pas seulement  de planter ce que l’on aime, mais aussi d’offrir des conditions favorables à la pousse de notre chère flore.

 

Les différents types de sols !

Eh oui, la nature du sol a des conséquences évidentes sur la croissance de notre jardin !

L’argile, le limon et le sable sont les principales particules minérales à observer si l’on veut déterminer la qualité de son sol.

Tout d’abord, sâchez qu’une terre équilibrée comprend environ 25% d’argile et entre 50 et 70% de sable. Ce bon mélange permettra donc un excellent drainage, une capacité de rétention d’eau intéressante et une bonne fertilité !

Les 2 catégories principales de sol

1ère catégorie : les sols argileux (25% d’argile)

Un sol argileux a en général 1 atout principal : sa fertilité. Les 2 points  négatifs sont : le drainage insuffisant, de même que sa capacité de rétention. Ce type de sol se réchauffe lentement au printemps.

2ème catégorie : les sols sableux (<8% d’argile)

Comme l’indique son nom, le sol sableux est très léger. Son deuxième atout : son drainage. Ce qui lui manque c’est sa capacité à retenir l’eau. Enrayer cette dernière revient à arroser très régulièrement votre sol. Ce type de sol se réchauffe très vite au printemps.

Les indices ou comment reconnaître son sol

Un sol argileuxA l’œil : couleur marron chocolat au lait, sol lourdPrenez une boule de terre dans vos mains après quelques jours de pluie, si la boule de terre est compact et collante cela signifie que votre sol est argileux.
Un sol sableuxA l’œil : couleur marron chocolat au lait, sol sec, léger, facile à travaillerPrenez une boule de terre dans vos mains après quelques jours de pluie, si la boule de terre s’effrite et est granuleuse cela signifie que votre sol est sableux.

 

Les niveaux d’acidité et d’alcalinité du sol

Ces 2 niveaux se calculent en fonction du PH du sol, soit de sa teneur en calcium. L’ajout de calcium (ou de chaux) permettra à un certain type de sol d’avoir une composition optimale et adéquate à la croissance des plantes de votre jardin.

Le pH a un impact non négligeable sur l’assimilation des éléments nutritifs :

Si le pH a un niveau d’acidité moyen ==> réduit de façon significative l’assimilation du phosphore, du calcium, du magnésium et autres éléments nutritifs.

Si le pH a un niveau d’acidité moyen élevé ==> entraîne des risques de toxicité en manganèse et aluminium.

Pour évaluer la composition en calcium, des tests pH existent. La couleur du résultat du test vous permettra de définir sa contenance.

 

Vous pouvez le constater, de nombreux éléments composent un sol. Au plus vous en saurez sur eux, au plus vous pourrez optimiser vos plantations !

 

Vous aimerez aussi :

Magali

Publié par : Magali Morard

Jardin, potager, déco d'extérieur, aménagement d'extérieur... Tous ces sujets me passionnent et gagnent à être discutés avec vous ! Tout pour l'extérieur quoi, et surtout pour vous ! Je suis toujours à l’affût de sujets qui pourraient vous intéresser... N'hésitez pas si vous avez des questions, des demandes sur des sujets particuliers, Je ferai des petites recherches pour vous !Google+

1 Commentaire Ajouter un commentaire

Publier un commentaire

Vous devez vous connecter pour pouvoir publier un commentaire

Partager l'article : Conseils pour appréhender la nature de son sol !

Fermer

Calendrier lunaire

mardi 27 juin 2017

Fernand

Les blogs amis