Les cochenilles, insectes parasites des plantes (phytophages)

Stop aux cochenilles, parasites fréquents dans nos jardins !

La cochenille est l’un de parasite les plus fréquent sur nos plantes d’intérieures mais également dans nos jardins dès la fin du printemps.

 

Les plantes les plus fréquemment touchées sont aussi nombreuses que variées : le ficus, l’hibiscus, les orchidées, les agrumes, les hortensias, le lilas ou encore l‘olivier.

 

La cochenille est un très petit parasite (0 ,6 cm de long en moyenne) de forme ovale et sécrète un amas blanc ou rosé qui lui donne un aspect cotonneux.
La fréquence de ponte de la femelle est rapide, après éclosion, la nymphe se développe avec 3 stades larvaires successifs.

 

Les cochenilles que l’on trouve sur les plantes peuvent donc être : des œufs, des larves ou des femelles adultes.

 

 

 

Les symptômes de la présence des cochenilles

La cochenille laisse un voile blanc qui s’observe sur les tiges et les feuilles de vos plantes, le long des nervures sur la face inférieure.

Pour se développer et pouvoir se reproduire, la cochenille a besoin de chaleur et d’humidité, elles aiment particulièrement les milieux confinés et surtout les températures élevées.

C’est pourquoi on retrouve souvent la cochenille sur nos plantes d’intérieures surtout lorsqu’elles sont vaporisées régulièrement.

Ce parasite se nourrie de la sève des plantes ce qui fini par les affaiblir.


Comment s’en débarrasser ?

  • Enlevez les carapaces avec un chiffon imbibé de bière
  • Vaporiser sur toutes les parties atteintes une solution de savon noir additionnée à 1% d’alcool à brûler
  • En cas de grosse invasion, faites disparaître les branches infectées.

Une fois le traitement effectué, surveillez régulièrement vos plantes pour éviter d’autres invasions du parasite.

 

Découvrez toutes nos astuces et remèdes de grand-mères sur le blog Hortik !

Laisser un commentaire