Crocus : plantez vos bulbes de crocus cet automne !

fleurs de crocus jaunes et rouges

L’automne, c’est la bonne saison (mais pas l’unique !) pour planter ses bulbes de crocus…. Pour les espèces de crocus qui fleurissent en hiver et au printemps, c’est vraiment maintenant !

Mais avant de les planter, il vous faut savoir quelques petites choses sur les crocus… et je vous propose un petit schéma « comment planter son bulbe »

 

fleurs de crocus jaunes et rouges
credit B.Morard

Le crocus, les espèces,  petites informations

–          Il y a 90 espèces différentes de crocus

–          -les crocus font partie de la famille des Iridaceae ou Iridacées.

–          1/3 des 90 espèces fleurit en automne en fait

–          On voit le plus souvent des crocus vernus (ou verni pour parler latin correctement) dans nos jardins.

o   On reconnait les crocus vernus grâce à ces informations : ils ont une corme à tuniques à fibres réticulées, leur floraison est printanière, leurs fleurs sont généralement indistinctement striées, Ils n’ont pas de bractées (définition d’une bractée : Intermédiaire entre la feuille et la fleur, la bractée est souvent similaire à une feuille (on parle alors de « bractée foliacée »), mais elle peut aussi ressembler à une fleur ou à un pétale de fleur_ source wikipedia)

–          Mais les espèces sont nombreuses, et de formes très variées : crocus corsicus, crocus flavus, crocus versicolor, crocus longiflori, crocus reticula, crocus sativus (ou à safran)…



Fiche pratique du crocus : quand planter, quand ils fleurissent

 

Période de plantation et semisDès fin juillet pour les crocus fleurissant en automne, dès septembre pour les crocus fleurissant en hiver/printemps
Période de récolte et floraison Hiver/printemps ou automne selon l’espèce
ExpositionSoleil
Type de sol sol bien perméable en situation ensoleillée, pas d’humidité, sol bien drainé
Bulbe pour Gazon fleuri, Bac, Massif fleuri, Rocaille
 DensitéTous les 6 cm généralement
Hauteur adulteD’assez petites fleurs, généralement moins de 15 cm

 

fleurs de crocus jaunes
credit B. Morard

 

Qu’est-ce qu’on plante et comment on plante un bulbe ?

Le crocus est une plante à bulbe.

On va planter un bulbe de crocus en terre dans la saison qui correspond à votre crocus.

Voir le dessin ci-dessous :

Comment planter ses bulbes schema

 

1-      Avec un transplantoir ou une petite pelle ou un plantoir à bulbes tout simplement, prenez une profondeur de 2 à 3 fois la hauteur du bulbe

2-      Positionnez le bulbe au fond du trou, bourgeon vers le haut

3-      Recouvrez le bulbe doucement avec la terre, pour éviter de les déplacer ou de les abimer

4-      Tassez doucement la terre avec votre pied, ou avec le plat d’un râteau

5-      Arrosez à l’endroit où vous avez planté le bulbe (non non pas à coté !)

 

 

Dans la langue des fleurs

Le crocus signifie « Bonheur de jeunesse »

Dans le langage emblématique des fleurs, selon la couleur, le crocus peut signifier différentes choses, toutes reliées au domaine de l’inquiétude. Bleu, il signifie : « J’espère, mais je crains » ; jaune : « Rassurez-moi » ; rouge : « J’ai peur de trop aimer » ; violet : « Vous regrettez de m’aimer. »

 

Nos conseils complémentaires sur le bulbe de crocus

–          Taillez le Crocus afin qu’il puisse se remettre de sa floraison.

–          ATTENTION : lui couper les feuilles trop tôt est très fortement déconseillé si vous souhaitez obtenir de nouveau de magnifiques fleurs. attendez que le feuillage jaunisse avant de le couper, car c’est à ce moment que la fleur constitue ses réserves pour la prochaine floraison.
Eliminez les fleurs fânées.

–          Le crocus est résistant aux maladies, il ne craint que les rongeurs qui peuvent s’attaquer aux cormus.

–          Ce bulbe de crocus ne demande que très peu d’entretien : vous plantez, mettez un peu d’eau, et vous attendez

 

Comment changer la couleur de ses hortensias

hortensia-rose

Dans la série « le saviez vous », aujourd’hui nous allons vous surprendre !

Nous vous avons déjà parler des hortensias ici, avec tous les conseils de plantation, d’entretien et de taille.

 

Mais saviez vous que l’on peut agir sur leur couleur?

La couleur des fleurs de votre arbuste dépend de l’acidité du sol dans lequel vous avez planté votre hortensia !

  • Si votre sol est acide, votre fleur sera bleue.
  • Si vous disposez d’un sol calcaire, les fleurs prendront une couleur proche du rose ou rouge.

Et si on essayait de changer la couleur des hortensias?…

Bien sur cette expérience rappellera à certains, les cours de physique du collège, où nous nous amusions à mettre de l’encre de différentes couleurs dans des vases de tulipes pour les faire changer de couleurs. Pour les hortensias pas d’encre à l’horizon, mais des techniques agissant naturellement sur l’acidité de votre sol.

Si vous avez plusieurs pieds d’hortensias dans votre jardin, n’hésitez pas à tenter l’expérience pour créer des dégradés de couleurs de façon très simple!

Quelque soit leur couleur: Bleu, rose, rouge ou blanc, vous pouvez la faire varier en fonction de plusieurs critères, voici quelques conseils pour vous amuser à « teindre » votre jardin…de façon simple et  surtout naturelle!


Vous souhaitez des hortensias bleus, voici les différentes solutions:

 

garder ses hortensias bleus
techniques naturelles

 

Dès le début du printemps, vous pouvez enrichir votre terre avec du sulfate d’alumine (que l’on trouve chez les droguistes). Il suffit de dissoudre ce produit dans de l’eau et le répartir autour de la racine.

Pour accentuer l’effet du sulfate d’alumine (appelé aussi alun) n’hésitez pas à décorer les pieds de vos hortensias…Avec les techniques si dessous:

Les superstitieux peuvent agrémenter leurs pieds d’hortensias de fer à cheval rouillé! Et oui l‘oxydation du fer va permettre à votre sol d’être moins acide et favorisera le maintien de la couleur bleue sur vos fleurs.

Si vous n’avez pas de fer à cheval rouillé sous la main, n’hésitez pas à mettre une poignée de clous dans de l’eau salée et vinaigrée pour les faire rouiller.Puis enterrez-les près de la racine de l’hortensia et continuez à arroser régulièrement. Il suffit d’attendre le résultat!  Avec un peu de patience la belle couleur bleue verra le jour.

Nos bordurettes à l’ancienne peuvent également délimiter vos parterres et favoriser l’effet bleuté de vos hortensias.

L’ardoise pilée fonctionne également très bien pour garder le bleu des hortensia et agira tel un paillage sur vos plantes!

 

rouille et couleur
hortensia tu deviendras bleu

 

Si au contraire vous préférez rendre vos hortensias roses voir rouges, il faut agir sur le Ph de votre terre simplement en y ajoutant des cendres ou de la chaux.

cendre-chaux-hortensia-rose

 

Le jardinage peut vraiment devenir un jeu! Alors n’hésitez pas à vous lancer dans ces expérimentations de teinture au jardin.

Attention, l’hortensia est une plante résistante mais il vaut mieux éviter trop de traitements pour la faire changer de couleur.

 

5 actions à faire au jardin en juillet

semer des graines

 

Juillet est un mois souvent associé avec « vacances » mais rarement pour le jardinier. Non seulement parce que le temps des récoltes est enfin venu, mais aussi parce que le jardin demande plus d’attention quand le soleil darde ses dangereux rayons…

 

 1) Pour bien entretenir votre jardin  :

Si vous êtes amateurs de fleurs sachez qu’il est temps de planter !

 

arroser les plantes

N’oubliez pas d’arroser vos plantes chaque soir après le  coucher du soleil car les plantes souffrent de la chaleur de l’été, souvent étouffante, parfois orageuse et rarement pluvieuse
Mais avant cela, nettoyez vos massifs, binez ou sarclez le sol afin de laisser pénétrer l’eau dès les premières gouttes de pluie ou d’arrosage.

Avant de partir en vacances, quelques travaux sont à prévoir comme désherber les massifs et les allées pour éviter de vous retrouver envahi à votre retour

2) le saviez-vous : il est encore temps de semer !

semer des graines

Il est encore temps de semer certains légumes en plein terre comme:

les poireaux, la laitue , les haricots, la chicorée, l‘oseille, le persil ou encore les radis.

Vous pouvez également semer des graines de courgette en godet que vous planterez en terre à la fin du mois ou au début du mois d’août.

 

3) Portrait sur notre légume du mois : la salade

laitue du jardin

Les salades exigent peu d’eau pour se développer, sauf en climat sec et pendant l’été. Elles réclament de bons binages pour éviter la concurrence des mauvaises herbes et pour aérer la terre.

Attention :- N’enterrez pas trop profondément vos pieds après repiquage car vous risquerez de ne pas voir votre salade pousser.

N’arrosez jamais le feuillage directement mais au pied des plants afin d’éviter de contaminer les feuilles.

Les salades se récoltent environ 2 mois après le semis, lorsque le cœur de celles-ci a atteint la taille désirée.

Il est conseillé de couper au niveau du collet plutôt que d’arracher la plante. Ainsi, la plante peut repousser et émettre de nouvelles pousses, qui apparaîtront rapidement pour une autre récolte.



 

4) Portrait sur notre fruit du mois : La fraise

                              blanche 

 

La meilleure période pour planter vos fraisiers se situe entre mi-août et mi-octobre. Les plants ont ainsi le temps de s’enraciner avant l’arrivée de l’hiver et du froid, Ils fructifient dès l’année suivante.
Les variétés remontantes qui produisent à la fin de l’été.

  A savoir : les fraisiers se cultivent aussi en pot, pour un potager au balcon.

 

Vous connaissez tous la fraise rouge mais connaissez-vous la fraise blanche ?

fraises-blanches

La vaste famille des fraises compte plus de 600 membres .Deux nouvelles variétés sont récemment apparus : elles sont prénommées fraise ananas et fraise framboise des bois. Le mot fraise fait souvent penser au rouge et bien non car ces  2 nouvelles espèces sont en réalité blanches. Ces fraises insolites sont le fruit de plus d’une centaine de croisements en l’espace de 10 ans

 

 5) Trucs & Astuces :

Comment éliminer les parasites ?

ortie

Très utilisé au jardin biologique, le purin d’ortie possède de multiples vertus. Engrais puissant, anti-parasitaire efficace, il est très facile à élaborer et à utiliser, aussi n’hésitez pas à l’employer à la place des traitements chimiques habituels !

Visite de la Roseraie de Provins (77)

Au cœur de la Cité Médiévale de  Provins, à mi chemin entre la ville haute et la ville basse, situé à 1 heure de Paris, la Roseraie s’étend sur 3 hectares et dénombre pas moins de 400 variétés.

 

 

 

« Bâti pour mettre à l’honneur la Rosa Gallica officinalis ramené des croisades par Thibaud IV de Champagne, en 1240, la roseraie de Provins a, depuis sept ans, gagné chaque année ses galons pour intégrer en 2014 le tant désiré statut de Jardins remarquables.
Un label qui met en avant «les jardins dont le dessin, les plantes et l’entretien sont d’un niveau remarquable, qu’ils soient privés ou publics, protégés ou non au titre des monuments ou des sites.» Un label attribué pour cinq ans. Bruno Clergeot voit ainsi son jardin rejoindre le cercle restreint des sites seine-et-marnais estampillés Jardins remarquables : Fontainebleau, Vaux-le-Vicomte, Champs-sur-Marne et le jardin du point du jour à Verdelot.
 
Un label qui donne raison à Bruno Clergeot et Fanny Plaquet, qui l’a rejoint et l’épaule efficacement dans cette aventure, de poursuivre le développement de leur site sans se donner de limite :
« Je n’ai aucune contrainte. Je peux faire des essais, poursuivre, arrêter sans avoir de cahier des charges à suivre. C’est une chance ».
Une chance qu’il met au profit des visiteurs qui peuvent profiter de son jardin, de ses deux cours d’eau qui traversent le site, des transats qu’ils peuvent disposer comme bon leur semble, du labyrinthe, de la terrasse, de son feu de cheminée et de ses conseils faciles à obtenir. Son Stenson sur la tête, Bruno Clergeot n’est jamais plus à l’aise qu’avec son sécateur à la main pour entretenir sa roseraie. Il se fera alors un plaisir de répondre à vos conseils. »La République

La Roseraie de Provins – 11, rue des Près, à Provins.Contact : 01.60.58.05.78 – http://www.roseraie-provins.com/

Ouvert tous les jours de 10 heures à 19 h 30.

Tarifs : 6,50 € en visite libre de mai à octobre. Gratuit pour les – 12 ans.

3 conseils pour se débarrasser de la mouche de la cerise

mouche sur cerise

Comment se débarrasser de la mouche de la cerise, et pouvoir manger tranquillement ses cerises ?

La mouche de la cerise est une petite mouche  qui pond ses œufs sur les cerises qui mûrissent. Les oeufs vont donner des petits asticots de 5 à 6 mm dans vos cerises.
Ce phénomène se produit généralement de fin mai à fin juin mais peut perdurer jusqu’au mois de juillet. Chaque mouche dépose un œuf par fruit est sait parfaitement quels fruits ont déjà été visités.

 

mouche sur cerise

Les symptômes  de la mouche de la cerise :

  • La cerise infestée commence à brunir puis à flétrir.
  • Le fruit pourri de l’intérieur.

 

Ce sont les variétés à fruits tardifs qui sont les plus souvent touchées. Et il est, comme souvent avec les indésirables de nos jardin, assez difficile à déloger une fois installé.
 



 

Comment traiter les arbres atteints ?

  • En fin d’hiver : épandez du sulfate de fer
  • La solution la plus efficace reste de planter des variétés moins précoces (Bigarreau) dont les fruits arrivent à maturité avant que la mouche ne soit assez mature pour pondre et donc infester les cerises… mais ceci signifierait de ne plus manger les variétés précoces telles que les cerises Burlat, ou encore les cerises Noire de Meched, ce serait dommage.
  • Installez des pièges à base de sulfate d’ammonium pour faire diversion et attirer les mouches, on les appelle également pièges à phéromones.
BOITE-MOUCHE-FRUITS-piege-a-pheromones
  • Mettez en place des cartons jaunes enduits de glu.On les trouve dans le commerce : 100% naturel, ces cartons enduits de colle vont piéger les mouches avant qu’elles pondent. La couleur jaune des cartons, et également le produit attractif qu’ils contiennent, attirent les mouches, qui se retrouvent engluées sur les 2 faces du piège.

pieges a mouche pour les cerisiers - carton jaune avec glu

à retrouver dans vos jardineries

 

Autrefois, on pulvérisait un insecticide 100% naturel mais dangereux : la roténone. Ce produit est maintenant interdit aux jardiniers amateurs, pour avoir plus d’informations sur ses dangers : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rot%C3%A9none

La roténone, qu’est ce que c’est ? :

 La roténone est une molécule organique, naturellement produite par certaines plantes tropicales, qui est toxique pour de nombreuses espèces d’animaux à sang froid. Elle entre dans la composition de nombreux pesticides et insecticides.  

 

Comment se débarrasser des mouches chez soi ?

Si la mouche de la cerise pullule dans votre jardin, il est fort probable qu’en plus de décimer vos cerisiers, elle vienne gâcher vos moments en famille à l’extérieur voire qu’elle s’invite dans votre maison.

Il existe plusieurs moyens de se débarrasser des nuisibles volants :

    • Très basique, la tapette à mouches est économique mais son efficacité est modérée et dépend principalement de votre dextérité.
    • Plus moderne, la tapette à mouches électrique ne nécessite pas que l’insecte soit posé sur quelque chose et permet un résultat plus propre puisqu’il n’est pas écrasé mais électrocuté.
    • Encore plus radical, la lampe à UV anti-insectes, semblable à une sorte de gros grille-pain lumineux, vous permettra de vous débarrasser des nuisibles sur une surface plus grande et sans le moins effort.
    • Le papier tue-mouches, s’il est particulièrement inesthétique, reste efficace et peu cher. Il peut être positionné en complément des pièges à mouches du cerisier.
    • La solution la plus naturelle : la citronnelle. Celle-ci ne fonctionnant que dans les petits espaces, préférez son utilisation sur vos appuis de fenêtres dans le but d’éviter que les insectes rentrent dans votre logement.

 

Enfin, évitez d’utiliser des sprays qui sont pour la plupart aussi inutiles que coûteux et qui risquent tout autant de vous intoxiquer vous que les insectes dont vous essayez de vous débarrasser.

Juillet au jardin et au potager, tout ce que vous devez savoir

fleur de pommier
En juillet, le soleil est là, sisi !! Et les travaux du jardin également : taille, fertilisation, récolte …
Blog HortikBlog Hortik
a la une cette semainea la une cette semaineParasols Hortik
a la une cette semaineevenement

Juillet, l’été est là. Les grandes vacances arrivent, vous allez pouvoir confier à vos enfants quelques travaux de jardinage, de récolte et d’arrosage. L’heure est aux récoltes mais aussi à l’entretien de vos cultures : tailler, fertiliser, palisser… c’est le moment !
evenement
evenement
a la une cette semaine
evenement
Le jardin, cher au coeur des Français
Dès qu’il y a le moindre rayon de soleil, les français profitent des espaces extérieurs qu’ils ont à disposition, leur propre jardin s’ils en possèdent un, ou alors les parcs et espaces verts municipaux.
jardin, cher au coeur des francais
comment créer son potager
8 conseils pour créer son jardin zen8 conseils et astuces pour créer soi-même son jardin zen
Les jardins zen sont originaires du Japon et des années 1300. Il se caractérisent par l’absence partielle ou totale de pelouse.
Celle-ci est remplacée soit par des graviers, soit par du sable, ainsi que par des rochers.
comment supprimer les pissenlits de son jardin
recette pour planter le persil
8 conseils pour créer son jardin zen
trucs et astucesle guide pour entretenir votre gardin
muflier entretiencomment choisir son secateur
s'amuser dans le jardin en sécurité
éliminer mousse entre pavés
3 point pour un bon paillage
comment traiter la rouille
livre jardin écologique
jeu concours Hortiklivre jardin écologique
jeu concours Hortiklivre jardinage et cuisine
tuteurer vos fleurs et planteslivre jardinage et cuisine
tuteurer vos fleurs et plantescultiver un jardin qui attirera la vie
barbecuearroser plantes pendant vos vacances
barbecuetrouver niche adaptée à votre chien
suivez-nous
lien facebook pagelien pinterest pagelien twitter pagelien google + page
Blog HortikBlog Hortik

3 astuces pour arroser vos plantes pendant vos vacances !

Comment arroser ses plantes grace à une bouteille

Quoi de plus décevant que de revenir de vacances et de constater que ses fleurs ont fanée à cause d’une chaleur écrasante et du manque d’eau? Et bien aujourd’hui, Hortik vous donne 3 astuces pour éviter ce genre de mauvaises surprises ! Nous allons faire en sorte que vos pots restent en bonne santé et se développent pendant votre absence.

  1. La façon la plus rapide est bien sur de raccorder vos pots à l’arrosage automatique. Si vous avez déjà un système d’arrosage automatique, c’est alors le plus simple ! Cependant, pensez à ne pas mettre vos pots dans la pelouse sinon le gazon situé en dessous mourra.
  2. La technique suivante à essayer est un système de tuyau qui a de petits trous tout le long. Lorsque l’eau est activée, les trous dans le tuyau envoient un brouillard lourd qui permettra à tout votre jardin de rester arrosé. Vous pouvez mettre ces tuyaux sur une minuterie ainsi et enroulez-les sur le dessus d’un amas de pots pour les garder arrosés.
  3. Cette technique est idéale pour un week-end. Si vous allez être absent que peu de temps, remplissez une bouteille en plastique d’eau et vissez le bouchon. Percez un petit trou, quelque part dans la partie supérieure de la bouteille. Mettez le bouchon vers le bas, appuyez sur le haut de la bouteille dans le terreau. Cela permettra à l’eau de s’écouler lentement dans le sol et aussi garder la plante en pot arrosé. Ca fonctionne très bien pour un weekend !



Ce weend du 30 juin : voici 4 événements autour du jardin aux 4 coins de la France

fleur de juin
Ce weend du 30 juin, il y a  de nombreux événements autour du jardin. Comme nous ne pouvons pas vous les présenter tous, nous vous avons fait une petite sélection, tout à fait personnelle.N’hésitez pas de votre coté à nous informer d’événements particulier sur l’adresse contact @ hortik.com, nous les relayerons du mieux que nous pourrons ! fleur de juin

Dans le Cotentin, Manche, Normandie :

Les 30 juin-1er juillet, venez découvrir 9 jardins CCJ, de 14h à 18h30 le samedi, de 10h30 à 18h30 le dimanche (sauf précision) :
De la Hague à la Haye-Pesnel, les 22 jardins privés de Cotentin Côté Jardins s’ouvrent à la visite simultanément certains week-ends de la mi-avril à octobre.
Des jardins petits ou grands, à la campagne ou en ville, sur la côte ou dans l’intérieur, des jardins de fleurs ou des jardins zen, des jardins paysagers ou d’importantes collections (hydrangeas, rosiers, rhododendrons, plantes australes …).
Bref des jardins très diversifiés dont le seul point commun est la passion de leurs créateurs.

Ce week end, c’est le tour des jardins suivants :

– le jardin du bourg, à Anneville-en-Saire (fermé le dimanche matin, visite guidée à partir de 14h), 3 €
– le 22 de la Fournellerie, à Hardinvast (visite guidée à 14h30), 4 €
– les Cuillers de Merquetot, à Jobourg, 3 €
– Clairbois, à Brix (fermé le dimanche matin, visite guidée à 15h30), 6 €
– le moulin de Rochemont, à Ruffosses, 3 €
– la Bizerie, à Saint-Maurice en Cotentin, 5 €
– le parc du château Bellenau, à Saint-Côme du Mont, 5 €
– le Haut-Dy, à Créances, 4 €
– le jardin des 5 sens, à Teurthéville-Bocage, 3 €

Pour plus d’informations, vous pouvez aller sur ce lien : http://www.cotentincotejardins.fr/fr/component/eventlist/details/240-30-juin-1er-juillet–ccj-9-jardins-a-visiter?Itemid=101

 

haie buissons

Ce week-end, enfin samedi uniquement à Menton, dans le 06, pas très loin de Nice :

Du 25 au 30 juin, ce sont les 22e journées méditerranéennes du Jardin à menton notamment !
Ce samedi 30 juin de 10h à 18h30, vous pourrez assister à de nombreux événements au Jardin Serre de la Madone

Visite en avant première du jardin des Colombières

A 10h30… Avec l’étude de la forêt de Fontainebleau, lieu d’inspiration artistique devenu site de préservation, Micheline Hotyat (Professeur à l’université de Paris-Sorbonne), apportera la preuve que la protection intégrale d’un milieu forestier exige d’abord une bonne connaissance de son évolution naturelle, sous peine de conduire toute mesure à un effet inverse à celui recherché.

A 11h30… Avec Yves Monnier (Professeur au Muséum national d’histoire naturelle), nous partirons sur l’Ile Maurice, pour qu’il nous raconte la relation ambiguë entre l’histoire naturelle de l’Ile, commencée il y a dix millions d’années et l’aventure des hommes qui aménagent avec fureur ce milieu depuis quatre siècles.

A 14h… Philippe Joseph (Professeur à l’UAG) lui, nous exposera les grandes lignes de son projet, déjà bien avancé, du Parc Ethnobotanique du Marin en Martinique où l’idée est à la fois, d’établir un Conservatoire pour les plantes menacées d’extinction mais également de construire un outil pédagogique de premier plan, avec, notamment, une mise en scène de l’évolution des rapports entre l’Homme et les Plantes de l’époque précoloniale à nos jours.

A 15h… Enfin, Josiane Tricotti (Directrice du Patrimoine Menton) clôturera la journée, de manière plus légère, en racontant l’histoire extraordinaire de végétaux dont on croyait pourtant tout savoir…

A partir de 17h… Visite en avant-première du Jardin des Colombières Oeuvre de Ferdinand Bac, le jardin privé des Colombières, classé monument historique, offre au regard, un voyage autour de la Méditerranée antique, où la mythologie grecque reprend vie… Visite par groupes de 20 personnes.

Tarif : 35€ (Rencontres, buffet froid, visite et navette incluses)

Attention !  Réservation conseillée, places limitées  –  Office de Tourisme de Menton / 04 92 41 76 95  -www.tourisme-menton.fr – www.jardins-menton.fr

 

A l’Huisserie, dans la Mayenne, le 30 juin de 10h à 12h

Tout le monde est invité à découvrir les carrés de jardin réalisés par la mairie.
Vous aurez ainsi l’occasion de découvrir ce qu’est la culture au carré, que vous soyez jardiniers éclairés ou non !
Ce projet répond à l’appel lancé par la Fondation de France il y a quelques années sur le thème du jardin : « De nouvelles natures à partager ensemble ».
Outre sa fonction alimentaire, le jardin est devenu un espace de communication, de rencontre, de [re]création de lien social dans les quartiers, de liens intergénérationnels entre les plus anciens qui « savent » et les plus jeunes qui découvrent…
pour en savoir plus, c’est ici http://www.lhuisserie.fr/spip.php?article380

Sur paris, tout l’été

Toute l’année, la maison du jardinage vous propose des activités autour du jardinage.
Mettre les mains dans la terre, planter une graine, arroser, regarder sortir les pousses et les feuilles, cueillir les fleurs, récolter les fruits sont autant de gestes simples qui permettent à chacun d’être en contact avec la nature. Cultiver son jardin, c’est se sentir responsable de son environnement naturel. Partout, dans un appartement, sur un balcon, dans une cour d’école… Il est possible de jardiner.
Par exemple cet été, tous les mardis, pendant les vacances scolaires estivales de 10h30 à 11h30, les enfants accompagnés peuvent assister à des ateliers au potager ou dans la serre.
Sans inscription.

Le rendez-vous à partir de 10h15 à la Maison du jardinage, 41 rue Paul Belmondo PARIS (12e)
pour en savoir plus :
http://www.paris.fr/loisirs/jardinage-vegetation/jardiner-a-paris/maison-du-jardinage/rub_8339_stand_10031_port_19351

 

et vous, avez vous des événements autour du jardin à nous signaler ?

Bon week end à vous !

 

Le jardin en juillet : ce qu’il faut faire ce mois ci

arrosage automatique

Juillet, l’été est là. Les grandes vacances arrivent, vous allez pouvoir confier à vos enfants quelques travaux de jardinage, de récolte et d’arrosage. L’heure est aux récoltes mais aussi à l’entretien de vos cultures : tailler, fertiliser, palisser…c’est le moment !

arroser

Les légumes et le potager

  • Si vous partez plusieurs jours en vacances, pensez à pailler votre sol autour des pieds de légumes
  • Ne laissez pas l’herbe pousser au pied des fruitiers
  • Arrosez vos semis le soir, sauf s’il a plu dans l’après-midi. Versez l’eau au pied des plantes mais évitez le feuillage afin d’éviter pourriture et maladies.
  • Surveillez le mildiou, la rouille, la bactériose. On peut avoir recours à la bouillie bordelaise. L’oïdium et la tavelure se combat grâce au soufre. Éliminez les éventuels pucerons, altises et doryphores.
  • Boostez vos plantes en les arrosant tous les quinze jours environ de purin d’ortie
  • Binez régulièrement entre vos cultures 


Les légumes à récolter

En juillet vous pourrez encore récolter :

  • De l’ail blanc
  • Des aubergines
  • Des carottes
  • De la laitue
  • Des courgettes
  • Des échalotes
  • Des pommes de terre
  • Des concombres
  • Des courges
  • Des radis
  • De l’aneth
  • Du chou rouge
  • De la ciboulette
  • Du basilic
  • Des artichauts
  • Des betteraves
  • Des poivrons
  • Des tomates



Les légumes à semer et planter

En juillet vous pourrez planter et semer :

  • Des haricots
  • Des pois
  • Des betteraves
  • Des carottes
  • Des chicorées frisées et scaroles
  • Des choux de Chine
  • Des épinards
  • Du fenouil
  • Des navets d’automne
  • Des radis (d’été/automne, noir d’hiver et roses)

Côté plantes aromatiques, vous pourrez planter du cresson et du persil frisé.

Le verger

  • Soignez vos arbres en soutenant les branches alourdies par les fruits
  • Taillez vos arbustes une fois qu’ils ont fini de se reproduire
  • Traitez les grimpantes comme les vignes contre le mildiou
  • Arrosez régulièrement vos nouvelles plantiers de fruitiers en cas de sécheresse. En les arrosant copieusement, vous assurez leur reprise. Si jamais vous partez en vacances, pensez à l’arrosage automatique.
  • Paillez au pied de vos arbres s’il fait très sec

Les autres points

Balcon : griffez le terreau à la surface des pots et pensez à arroser régulièrement en rajoutant un peu d’engrais.