Visite de la Roseraie de Provins (77)

Au cœur de la Cité Médiévale de  Provins, à mi chemin entre la ville haute et la ville basse, situé à 1 heure de Paris, la Roseraie s’étend sur 3 hectares et dénombre pas moins de 400 variétés.

 

 

 

« Bâti pour mettre à l’honneur la Rosa Gallica officinalis ramené des croisades par Thibaud IV de Champagne, en 1240, la roseraie de Provins a, depuis sept ans, gagné chaque année ses galons pour intégrer en 2014 le tant désiré statut de Jardins remarquables.
Un label qui met en avant «les jardins dont le dessin, les plantes et l’entretien sont d’un niveau remarquable, qu’ils soient privés ou publics, protégés ou non au titre des monuments ou des sites.» Un label attribué pour cinq ans. Bruno Clergeot voit ainsi son jardin rejoindre le cercle restreint des sites seine-et-marnais estampillés Jardins remarquables : Fontainebleau, Vaux-le-Vicomte, Champs-sur-Marne et le jardin du point du jour à Verdelot.
 
Un label qui donne raison à Bruno Clergeot et Fanny Plaquet, qui l’a rejoint et l’épaule efficacement dans cette aventure, de poursuivre le développement de leur site sans se donner de limite :
« Je n’ai aucune contrainte. Je peux faire des essais, poursuivre, arrêter sans avoir de cahier des charges à suivre. C’est une chance ».
Une chance qu’il met au profit des visiteurs qui peuvent profiter de son jardin, de ses deux cours d’eau qui traversent le site, des transats qu’ils peuvent disposer comme bon leur semble, du labyrinthe, de la terrasse, de son feu de cheminée et de ses conseils faciles à obtenir. Son Stenson sur la tête, Bruno Clergeot n’est jamais plus à l’aise qu’avec son sécateur à la main pour entretenir sa roseraie. Il se fera alors un plaisir de répondre à vos conseils. »La République

La Roseraie de Provins – 11, rue des Près, à Provins.Contact : 01.60.58.05.78 – http://www.roseraie-provins.com/

Ouvert tous les jours de 10 heures à 19 h 30.

Tarifs : 6,50 € en visite libre de mai à octobre. Gratuit pour les – 12 ans.

Evénement : Rendez-vous aux jardins les 30, 31 mai et 1er juin

La 12ème édition de l’opération Rendez-vous aux jardins aura lieu les 30 mai (journée consacrée aux scolaires), 31 mai et 1er juin. Elle aura pour thème « L’enfant au jardin ».

Les Rendez-vous aux jardins vous invite à découvrir plus de 2 200 parcs et jardins sur l’ensemble du territoire métropolitain et Outre-mer.

Vous pourrez trouver le jardin ou le parc que vous souhaitez visiter en allant sur le site officiel de l »événement http://www.rendezvousauxjardins.culture.fr/

affiche rendez-vous aux jardins mai/juin 2014

quelques exemples :

À la Maladrerie Saint-Lazare, jardin d’inspiration médiévale à Beauvais (Picardie),

Les visiteurs pourront profiter de conseils des jardiniers et fabriquer des nichoirs au cours d’un atelier-démonstration. Les enfants, quant à eux, découvriront tous les secrets des plantes.

 

A l’Arboretum d’Harcourt (Haute-Normandie)

Un atelier de peinture sera proposé à l’Arboretum d’Harcourt (Haute-Normandie). Partez en quête de votre matériel de peinture dans l’arboretum : pigments, pinceaux, supports&hellip.

Les arbres vont vous servir à réaliser une grande fresque collective.

 

Au Jardin Camifolia (Chemillé, Pays de la Loire) ou au Domaine du Château de Rambures(80140)

Au Jardin Camifolia (Chemillé, Pays de la Loire), enfants et adultes pourront fabriquer leur propre pot en papier et ramener leur plante à la maison.

Des ateliers créatifs seront proposés aux enfants au Domaine du Château de Rambures(80140) : plantation de jeunes pousses d’arbres en compositions, décoration de pots de terre, démonstration de compositions florales…

banniere rendez-vous-aux-jardins-mai juin 2014

Le saviez-vous

Le site rendezvousauxjardins.culture.fr est à découvrir également pour sa section « le saviez-vous », voici 2 parmi tous les « le saviez-vous » présentés sur le site

 

le saviez-vous 1

  • C’est dans le parc du Château de Merville, à 20 km de Toulouse, que se trouve le plus grand labyrinthe de buis d’Europe ! Étendu sur 6 km, cette curiosité paysagère constitue un témoignage unique de l’art des jardins au XVIIIe siècle

 

le saviez-vous 2:

  • Il existe 396 jardins labellisés Jardin remarquable en France. Ce label est accordé pour une durée de 5 ans aux parcs et jardins ouverts au public qui présentent un grand intérêt sur le plan de l’histoire, de l’esthétique ou encore de la botanique.

la suite des le saviez-vous, c’est ici : http://www.rendezvousauxjardins.culture.fr/le-saviez-vous/

Comment planter et entretenir ses pivoines

pivoine rose sombre

Comment et quand planter les pivoines, comment les entretenir… voila l’objet de cet article.

Quoi de plus beau qu’une pivoine qui s’ouvre progressivement devant vos yeux au printemps !
Ses fleurs qui mettent des jours et des jours à s’ouvrir, nous incitant à revenir chaque jour voir l’évolution de ces petites boules qui donneront quelques semaines plus tard de magnifiques fleurs : elles savent nous tenir leur public en haleine ces pivoines !

pivoine rose sombre

 

Les pivoines aiment la potasse

Les pivoines ont besoin de potasse pour bien fleurir : « pas de potasse, pas de pivoine » dixit la fleuriste.

Pensez à rajouter de la potasse à vos pivoine 2 fois par an.

La potasse favorise le développement des organes de réserve tels que les tubercules, les racines, et les fruits, ainsi que la coloration des fruits et des fleurs, tout en rendant les végétaux plus résistants aux maladies.

Comment « ajouter » de la potasse ?

voici des éléments qui peuvent apporter de la potasse à votre terre :

  •  les cendres de bois, riche en potasse et en chaux, (à utiliser à petite dose)
  • les algues, notamment les algues brunes, riches en potasse et en oligoéléments.
  • la consoude, riche en potasse et en phosphore
  • le compost, composé de déchets de récoltes
  • un paillage peut être riche en potasse
  • le guano, excréments et cadavres d’oiseaux marins, riche en azote mais aussi en potasse
  • de la roche broyée
  • et des produits venant directement de votre jardinerie, mais un peu moins « naturel »

 

Les 2 types de pivoines

Les pivoines, de la famille des Paeoniacées, sont de 2 types :

– les pivoines herbacées, de 50 cm à 1 m de hauteur. Les 2 pivoines herbacées les plus connues sont la pivoine de Chine (Paeonia lactiflora), et la pivoine des jardins (Paeonia officinalis), d’aspect plus sauvage.
– les pivoines arbustives (Paeonia suffruticosa) qui sont de grandes plantes ligneuses pouvant atteindre 2 m de hauteur

pivoine rose sombre ouverte

Quand planter les pivoines ?

Même si les Pivoines sont rustiques, et pourraient être plantées tout au long de l’hiver, il est recommandé de les planter en automne après les avoir laissé croître dans des pots pendant le printemps et l’été, ceci afin de leur donner le temps de développer leurs racines

pivoine rose, interieur jaune



Comment et où planter les pivoines :

Les pivoines doivent être une bonne partie de leur temps au soleil pour nous donner ces superbes couleurs, mais n’aime pas « cuire » l’été. Nous vous recommanderons alors, pour les régions plus au nord, de les mettre en plein sud, et pour les régions plus au Sud, de faire en sorte qu’elles aient de la lumière toute la matinée.

Pour que la pivoine pousse convenablement, plantez-là sur une surface plane, au milieu de graviers, de tourbe blonde ou de sable de rivière. Votre sol doit être profond et drainé pour éviter qu’un creux ne se forme autour de la plante et laisse l’eau stagner. Si votre terre est dure, ameublissez-la en la travaillant à la bêche.

Les pivoines se plantent à racines nues :
– pratiquez un trou peu profond, 5 à 10 cm, dans lequel vous mélangerez terreau, engrais et terre de jardin.
– placez les racines charnues à plat, et recouvrez d’environ 5 cm du mélange terreux.
– espacez les pieds d’environ 60 cm

Bouquet de pivoines

La surface prise par les pivoines :
– Pour les pivoines arbustives, prévoyez une surface de 1,20 m2 à 1,50 m2.
– Pour les pivoines herbacées, révoyez une surface de 0,80 m2

Avec quelles fleurs se marient bien les pivoines ?
Prenez des pieds de nepeta et de geraniums vivaces, cela vous fera un très joli parterre de fleurs, et vous aurez des fleurs de la floraison des pivoines jusqu’à la fin de l’été
Les pivoines s’entendent aussi bien avec les rosiers grimpants. Elles vont habiller la base du rosier. Les Pivoines fleuriront au printemps, et le rosier prendra sa relève l’été.
Vous pouvez également essayer le coréopsis à coté de vos pivoines, cela amène de superbes couleurs.
… pas de réponse unique donc, que des propositions selon vos souhaits, mais n’oubliez pas que les pivoines aiment se sentir à l’aise !

Attention : Les pivoines sont assez fragiles et demandent à être maniées avec précaution si vous devez les déplacer.

pivoines jaunes et pivoines fermées

Comment entretenir les pivoines ?

La taille des pivoines, qu’elles soient arbustive ou herbacée n’est pas indispensable mais on dit qu’elle contribue avantageusement à la floraison !

Retirez les fleurs fanées au fur et à mesure, cela stimulera l’apparition de nouvelles fleurs.

Pour bien s’épanouir, les pivoines ont besoin de beaucoup d’eau pendant les périodes de forte chaleur.
Au printemps, chaque plant de pivoine doit être tapissé d’une couche d’humus ou de compost pour favoriser sa floraison.
Toujours au printemps, les premiers bourgeons doivent être coupés dès leur apparition afin de permettre à la pivoine de produire de meilleures fleurs dans l’avenir.
En hiver, un paillis fait avec des branches de pin ou des feuilles mortes compactées est nécessiare : Les racines des pivoines craignent le gel et risquent de se casser sous l’effet du froid.

jolie pivoine rose sombre pas totalement ouverte

A savoir : quand vous cueillez des fleurs, laissez le feuillage

Lorsque vous cueillez les pivoines, laissez le feuillage en place.

Comme les glaïeuls et autres bulbeuses, les pivoines ont besoin de leurs feuilles en fin de saison pour reconstituer leurs réserves.

Pivoinez bien !

Juin au jardin : les fraises, les cerises, les salades, … et l’été !

lavande, plante aromatique

 

En juin, c’est le début des récoltes : fraises, cerises et autres fruits ! C’est aussi et enfin l’été !

Si vous ne parvenez pas à lire ce message, vous pouvez le visualiser en suivant ce lien
.à la une cette semaineles parasols hortik

Un des avantages d’avoir un jardin, c’est bien sur de le voir vivre et de pouvoir observer la nature. Les papillons, oiseaux et autres abeilles sont des pollinisateursbienvenus. Ils viennent grignoter et se loger, et en retour,

ils nous donnent un jardin plein de sons, de couelurs et de vie nouvelle !

Hortik vous donne les infos sur les plantes qui attirent le plus la faune.
événement3 astuces pour arroser vos plantes pendant vos vacancesapplicatinconseils de grand mère

 

pergolavoiles d'ombragejeu concourscochenillesmyosotis

3 astuces pour arroser vos plantes pendant vos vacances !

Comment arroser ses plantes grace à une bouteille

Quoi de plus décevant que de revenir de vacances et de constater que ses fleurs ont fanée à cause d’une chaleur écrasante et du manque d’eau? Et bien aujourd’hui, Hortik vous donne 3 astuces pour éviter ce genre de mauvaises surprises ! Nous allons faire en sorte que vos pots restent en bonne santé et se développent pendant votre absence.

  1. La façon la plus rapide est bien sur de raccorder vos pots à l’arrosage automatique. Si vous avez déjà un système d’arrosage automatique, c’est alors le plus simple ! Cependant, pensez à ne pas mettre vos pots dans la pelouse sinon le gazon situé en dessous mourra.
  2. La technique suivante à essayer est un système de tuyau qui a de petits trous tout le long. Lorsque l’eau est activée, les trous dans le tuyau envoient un brouillard lourd qui permettra à tout votre jardin de rester arrosé. Vous pouvez mettre ces tuyaux sur une minuterie ainsi et enroulez-les sur le dessus d’un amas de pots pour les garder arrosés.
  3. Cette technique est idéale pour un week-end. Si vous allez être absent que peu de temps, remplissez une bouteille en plastique d’eau et vissez le bouchon. Percez un petit trou, quelque part dans la partie supérieure de la bouteille. Mettez le bouchon vers le bas, appuyez sur le haut de la bouteille dans le terreau. Cela permettra à l’eau de s’écouler lentement dans le sol et aussi garder la plante en pot arrosé. Ca fonctionne très bien pour un weekend !



Embranchements – Nancy – du 20 au 23 juin 2013

Nancy est un pôle forestier de premier plan.

L’ambition d’Embranchements est de mettre en lumière l’implication de la ville de Nancy et de la Communauté urbaine du Grand Nancy dans la gestion de l’arbre en milieu urbain en phase avec les enjeux de la Ville européenne durable.

L’arbre sort alors du bois pour se révéler, s’exposer pendant quatre jours, du 20 au 23 juin 2013. 

Nancy Juin 2013 embranchement

En partenariat avec le Groupe d’Etude de l’Arbre (GEA) et le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT), la Ville de Nancy propose jeudi 20 et vendredi 21 juin 2013 un carrefour professionnel sur les différents chemins de connaissance de l’arbre.

La thématique du colloque est centrée sur « les nouveaux agresseurs et maladies», avec la présence d’experts internationaux et de gestionnaires d’espaces verts ».

Embranchements s’installe ensuite Samedi 22 et dimanche 23 juin dans le parc de la Pépinière. Tout au long du week-end, un village de l’arbre, des animations culturelles et artistiques concentrent tous les regards vers la canopée et la biodiversité qu’elle recèle. Les installations et rencontres sensibilisent le grand public à l’importance de l’arbre en ville, à sa fonction essentielle. Organisée par la Société Française d’Arboriculture (SFA), une rencontre nationale de grimpeurs élagueurs, épreuve sportive et technique, rapproche professionnels et amoureux des arbres.

Pour plus d’informations : http://www1.nancy.fr/developpement-durable/espaces-verts/embranchements.html

5ème Botaniques de Chèvreloup – 15 et 16 juin 2013

Les 5emes botaniques de chevreloup

Aux portes de l’été, prenez un acompte de plantes et de nature !

Les 15 et 16 juin prochains, c’est la fête à l’Arboretum de Chèvreloup, la fête des plantes et de la diversité végétale qui va réjouir les jardiniers amateurs. La biodiversité est à portée de main (verte) et elle va envahir le jardin, la terrasse, le balcon, la maison. L’ASPECO, ASsociation des PÉpiniéristes COllectionneurs, est de nouveau le partenaire du Muséum national d’Histoire naturelle pour ces 5émes Botaniques. L’Association a réuni 40 pépiniéristes et producteurs qui proposent plus de 4 000 espèces de plantes, grimpantes, à parfum, vivaces, d’ombre, de terrain arides, succulentes, grasses, aquatiques, mellifères, de rocailles, à caudex, rares,…des arbres, des arbustes, des rosiers, des graminées, des bambous, des légumes anciens, des graines,…Quelques soient vos envies, vos besoins cette grande diversité affolera votre « sens jardinier ». Vous pourrez admirer, regarder, questionner, échanger, et aussi acheter.

Toutes les plantes présentées sont cultivées dans le respect de leur nature et dans le respect de la Nature ! C’est le « cahier des charges » des membres de l’ASPECO qui exposent à Chèvreloup. Ils seront heureux de vous expliquer les bonnes pratiques du jardinage durable et biologique.

Vous pourrez profiter de la présence des associations qui promeuvent une approche « écologique » des plantes, de l’horticulture, de la nature, du jardin et du rucher. (SNHF, SCA, SHY, ARBRES, JBF, AFCPO). Leur adhérents, toujours motivés, sauront vous faire partager leur enthousiasme pour les domaines de chacune d’entre elles.

Profitez de cette visite pour passer un « moment piquant » dans l’exposition « cactées et succulentes », au pavillon d’accueil, où 250 espèces de plantes des zones arides d’Amérique, d’Afrique et de Madagascar sont sorties des serres de Chèvreloup, inaccessibles au public, et posées en majesté dans des décors évoquant leurs milieux de vie. Rares et menacées elles ont trouvé des astuces formidables pour s’adapter au manque d’eau et à la chaleur.

Découvrez ou redécouvrez l’Arboretum de Chèvreloup, ses 200 hectares ouverts boisés de 2500 espèces d’arbres de tous les continents, une diversité exceptionnelle aussi !

Pour en savoir plus : http://chevreloup.mnhn.fr/

L’Art du Jardin au Grand Palais à Paris – Une nouvelle expérience végétale

evenement l'art du jardin au grand palais du 31 mai au 3 juin

Du 31 mai au 3 juin 2013, le temps d’un long week-end, vivez une nouvelle expérience végétale à L’Art du Jardin au Grand Palais à Paris.

Une exposition végétale comme vous n’en avez encore jamais vu par sa démesure !

Des plantes exceptionnelles par leur taille, leur qualité et leur rareté. Elles sont apportées de toute l’Europe, par les plus grands pépiniéristes et par 40 collections végétales spécialisées – véritable patrimoine naturel du vivant. Elles sont scénarisées en tableaux végétaux stupéfiants et en jardins séduisants, dans lesquels s’insère le meilleur de la déco outdoor européenne.

La nature envahit la ville pour le plus grand bonheur de ses habitants. Parce qu’un arbre pousse 7 fois moins vite en ville qu’à la campagne, venez voir les végétaux nouveaux, immenses, préparés par les professionnels pour qu’ils s’intègrent, adultes et résistants, dans nos quartiers, nos villes nouvelles et nos régions.

Venez récolter les légumes d’un potager géant, grimper dans une cabane perchée à 13 mètres de hauteur, assister à un défilé de paons blancs, visiter la Belgique en un jardin, pique-niquer au bord de la Nationale 7, assister à des conférences passionnantes, faire participer vos enfants à des animations ludiques et pédagogiques

Vous aussi, ne ratez pas la “Nouvelle expérience végétale” : participez à cet événement unique et stupéfiant !

Aude de Thuin Présidente & Commissaire Générale de L’Art du Jardin

www.lartdujardin.com

Que faire au jardin en juin ?

framboises sur le framboisier

En général, juin est le mois où tous les jardins sont beaux. Cette année, il faudrait que le soleil nous donne un petit coup de pouce pour y arriver! Les dernières floraisons printanières se terminent et les premières vivaces d’été arrivent !

Le mois de juin est toujours bon à prendre! La végétation se développe bien à cette période, appréciant un temps frais comme des températures estivales. Profitez-en : peaufiner vos futures floraisons et lézardez au soleil !

 

Potager

  • Semer des salades
  • Luttez contre les aleurodes à l’extérieur sur les choux, en serre sur les tomates
  • Repiquez les poireaux
  • Arrosez le soir, à partir de 20 heures, si la terre est sèche
  • Sarclez entre les rangs et aux endroits où la terre forme une croûte

Verger

  • Récoltez les fraises et les framboises
  • Coupez les rejets se formant sous le point de greffe (bourrelets à la base du tronc) des jeunes arbres
  • Posez les protections contre les oiseaux
  • Arrosez les jeunes arbres plantés cet hiver
  • Posez ou renouveler les pièges à phéromones contre les vers des fruits
  • Pulvérisez du Bacillus sur les pommiers, pour lutter contre le ver des fruits

 

 

Potées

  • Ombrez les jeunes plantations exposées au soleil brûlant
  • Eliminez les rejets ou « gourmands » qui se développent sous le point de greffe des rosiers
  • Arrosez régulièrement et apportez un engrais pour soutenir les floraisons saisonnières
  • Rabattez à 10cm les touffes de lavande et d’armoise qui se dégarnissent du pied
  • Taillez les agrumes en coupant 5cm des jeunes pousses tendres

 

Fleurs

  • Plantez les grandes fleurs vivaces à floraison tardive (automnales)
  • Retirez les fleurs fanées des hémérocalles, des iris barbus et des roses à fleurs doubles fleurissant tout l’été (remontantes).
  • Semez des fleurs à floraison très rapide dans les manques
  • Nettoyez les plantes défleuries pour encourager de nouvelles floraisons

Entretenir ses géraniums en 9 leçons !

fleurs de Géranium rose

Aimez-vous les géraniums ? Hortik les adore et veut surtout en prendre soin !

Les géraniums ornent souvent vos jardins, vos terrasses ou vos balcons ! Voilà l’avantage de ces jolies fleurs aux 5 pétales : elles s’adaptent à de nombreux environnements extérieurs.

Les espèces et variétés de géraniums se comptent par centaines ! Cependant, elles se ressemblent donc les conseils que nous allons vous donner en matière d’entretien sont valables pour toutes ces dernières !

 

Instinct de survie, quand tu nous tiens !

Le géranium vient des pays du sud ! Ces jolies fleurs sont habituées à la sécheresse ! Il faut savoir qu’il ne faut pas que les géraniums se noient dans l’eau au contraire ! Il faut alterner période de sécheresse et période d’humidité ! Eh oui, le géranium a l’instinct de survie.

Geraniums

Mettre en pot correctement !

Si vous mettez votre géranium en pot, faites un trou d’évacuation au fond du pot ! Pour les planter, mieux vaut utiliser un terreau pour géraniums, il se sentira tout heureux dans cette bonne terre !

 

Il a ses périodes !

Arrosez-le soit le soir ou le matin très tôt ! Le temps qu’il administre l’eau qui lui est donnée, il pourra ainsi profiter du soleil sans trop souffrir !

 

Une petite coupe ne fait pas de mal …

Lorsque les feuilles jaunissent, pas de panique, un petit coup de ciseaux et hop ! Si les fleurs deviennent malades, n’hésitez pas à les couper !

 


Du soleil, du soleil !

Un géranium a besoin de soleil ! Exposez-le correctement au soleil, des fleurs et des fleurs vont apparaître ! Quel joli spectacle !

 

Ils n’aiment pas être gelées !

Dès les premières gelées, mieux vaut ne pas laisser les géraniums à l’extérieur au contraire ! Si ils étaient en pot, rentrez vos pots dans un environnement sec et aéré ayant une température de 10 à 15 °C. Si ils sont en terre, ne les laissez pas mourir ; arrachez-les et rempotez les en avril !

 

Un peu d’engrais ?

Oui, le géranium donnera de plus belles fleurs si vous utilisez de l’engrais ! Avec modération bien sûr !

 

Lutter contre les maladies !

C’est possible en enlevant les feuilles infestées, si elles jaunissent coupez-les ! N’arrosez pas les feuilles mais arrosez la terre, les maladies se propageront moins vite dans ce cas !

 

Au secours des nuisibles !

Comme toutes fleurs, le géranium a des nuisibles qui l’embêtent ! Les chenilles, les limaces et pucerons sont les plus courants ! Il n’y a pas réellement de remèdes, sauf peut-être un petit coup de pschitt !!!! Pour les limaces, ne chassez pas les coccinelles, elles sont leurs ennemies.

 

Voilà les petites astuces d’Hortik pour prendre soin de vos géraniums !

Et vous quels sont vos trucs et astuces ! Nous sommes pressés de les connaître alors n’hésitez surtout pas !

Géranium