L’ail des ours, fleur ? plante potagère ? Qu’est-ce donc !

ail des ours ou allium ursinum, ail sauvage

L’ail des ours est une plante à fleurs blanches en forme d’étoile, mais pas que cela !

Son nom scientifique est l’allium ursinum

Il est appelé ail des ours, ail sauvage, ail pétiolé, ou encore ail à larges feuilles, ail des bois, ail pétiolé…

L’ail des ours (Allium ursinum ) est une variété d’ail sauvage proche de l’ail alimentaire courant ( Allium sativum).

Il fait partie de la famille des amaryllidacées ( Amaryllidaceae )

ail des ours ou allium ursinum
@B.Morard

 

Ail des ours, Fiche technique

nom scientifiqueallium ursinum
Noms communsAil des ours, ail sauvage, ail pétiolé, ou encore ail à larges feuilles
familleamaryllidacées ( Amaryllidaceae ) ou Liliacées
Période de floraisonEntre avril et juin
Période de récolteAvant le début des premières fleurs
Période de plantationSeptembre, octobre, novembre
HauteurDe 20 cm à 50 cm
Type de plantePlante potagère
Type de feuillageCaduc

 

Description botanique de l’ail des ours

Quand on froisse les feuilles de l’ail des ours, la plante dégage une forte odeur d’ail. Elle peut former de vastes colonies le long des ruisseaux. Ses feuilles apparaissent d’avril à juin et la période de récolte se termine avec les premières fleurs. Avant sa floraison, on peut la confondre physiquement avec le colchique d’automne, l’arum ou le muguet, mais il faut se fier à son odeur caractéristique.



 

ail des ours ou allium ursinum, ail sauvage
@B.Morard

Mode de multiplication et de récolte

La plante se multiplie par ses bulbes. Pour une récolte raisonnable, il suffit de couper les feuilles et fleurs à la base en laissant les bulbes en place. Ne prélevez que ce dont vous avez besoin pour votre consommation personnelle.

On récolte l’ail des ours au printemps (mois de mars-avril de préférence), si possible avant la floraison pour éviter qu’il ait un goût amer.

 

ail des ours ou allium ursinum, ail sauvage
@B.Morard

Que peut-on faire avec l’ail des ours en cuisine ?

Toutes les parties de la plante se consomment : feuilles, boutons floraux et fleurs.

Les feuilles fraîches de l’ail des ours se mangent en salade.

On peut les hacher finement pour saupoudrer un gigot d’agneau ou les mélanger à du fromage frais.

Ajouter quelques feuilles d’ail des ours à la salade quotidienne (entre 3 -10 feuilles pour une laitue).
[Bes
 

ail des ours ou allium ursinum, ail sauvage
@B.Morard

Attention, l’odeur forte de l’ail ne plaît pas à tout le monde.

Crocus : plantez vos bulbes de crocus cet automne !

fleurs de crocus jaunes et rouges

L’automne, c’est la bonne saison (mais pas l’unique !) pour planter ses bulbes de crocus…. Pour les espèces de crocus qui fleurissent en hiver et au printemps, c’est vraiment maintenant !

Mais avant de les planter, il vous faut savoir quelques petites choses sur les crocus… et je vous propose un petit schéma « comment planter son bulbe »

 

fleurs de crocus jaunes et rouges
credit B.Morard

Le crocus, les espèces,  petites informations

–          Il y a 90 espèces différentes de crocus

–          -les crocus font partie de la famille des Iridaceae ou Iridacées.

–          1/3 des 90 espèces fleurit en automne en fait

–          On voit le plus souvent des crocus vernus (ou verni pour parler latin correctement) dans nos jardins.

o   On reconnait les crocus vernus grâce à ces informations : ils ont une corme à tuniques à fibres réticulées, leur floraison est printanière, leurs fleurs sont généralement indistinctement striées, Ils n’ont pas de bractées (définition d’une bractée : Intermédiaire entre la feuille et la fleur, la bractée est souvent similaire à une feuille (on parle alors de « bractée foliacée »), mais elle peut aussi ressembler à une fleur ou à un pétale de fleur_ source wikipedia)

–          Mais les espèces sont nombreuses, et de formes très variées : crocus corsicus, crocus flavus, crocus versicolor, crocus longiflori, crocus reticula, crocus sativus (ou à safran)…



Fiche pratique du crocus : quand planter, quand ils fleurissent

 

Période de plantation et semisDès fin juillet pour les crocus fleurissant en automne, dès septembre pour les crocus fleurissant en hiver/printemps
Période de récolte et floraison Hiver/printemps ou automne selon l’espèce
ExpositionSoleil
Type de sol sol bien perméable en situation ensoleillée, pas d’humidité, sol bien drainé
Bulbe pour Gazon fleuri, Bac, Massif fleuri, Rocaille
 DensitéTous les 6 cm généralement
Hauteur adulteD’assez petites fleurs, généralement moins de 15 cm

 

fleurs de crocus jaunes
credit B. Morard

 

Qu’est-ce qu’on plante et comment on plante un bulbe ?

Le crocus est une plante à bulbe.

On va planter un bulbe de crocus en terre dans la saison qui correspond à votre crocus.

Voir le dessin ci-dessous :

Comment planter ses bulbes schema

 

1-      Avec un transplantoir ou une petite pelle ou un plantoir à bulbes tout simplement, prenez une profondeur de 2 à 3 fois la hauteur du bulbe

2-      Positionnez le bulbe au fond du trou, bourgeon vers le haut

3-      Recouvrez le bulbe doucement avec la terre, pour éviter de les déplacer ou de les abimer

4-      Tassez doucement la terre avec votre pied, ou avec le plat d’un râteau

5-      Arrosez à l’endroit où vous avez planté le bulbe (non non pas à coté !)

 

 

Dans la langue des fleurs

Le crocus signifie « Bonheur de jeunesse »

Dans le langage emblématique des fleurs, selon la couleur, le crocus peut signifier différentes choses, toutes reliées au domaine de l’inquiétude. Bleu, il signifie : « J’espère, mais je crains » ; jaune : « Rassurez-moi » ; rouge : « J’ai peur de trop aimer » ; violet : « Vous regrettez de m’aimer. »

 

Nos conseils complémentaires sur le bulbe de crocus

–          Taillez le Crocus afin qu’il puisse se remettre de sa floraison.

–          ATTENTION : lui couper les feuilles trop tôt est très fortement déconseillé si vous souhaitez obtenir de nouveau de magnifiques fleurs. attendez que le feuillage jaunisse avant de le couper, car c’est à ce moment que la fleur constitue ses réserves pour la prochaine floraison.
Eliminez les fleurs fânées.

–          Le crocus est résistant aux maladies, il ne craint que les rongeurs qui peuvent s’attaquer aux cormus.

–          Ce bulbe de crocus ne demande que très peu d’entretien : vous plantez, mettez un peu d’eau, et vous attendez

 

Zoom sur les grille herbes (ou incinérateurs)

Un jardin, ça occasionne beaucoup de déchets comme des branches, de l’herbe, des feuilles etc qu’il faut éliminer ! Plusieurs option s’offrent à vous : les recycler en les compostant, les emmener à la déchetterie ou encore les brûler dans un incinérateur aussi appelé grille-herbes.

Mais comment fonctionne un grille-herbes ?

Un grille-herbes est tout simplement un récipient plus ou moins grand surmonté d’un couvercle. La cuve est percée de part et d’autre afin de pouvoir attiser le feu ou de faire sécher de petites branches par exemple. Le but d’un grille-herbe est bien entendu de faire un feu de façon contrôlée mais surtout en toute légalité ! En effet, selon les communes, les feux à l’air libre sont interdits. Nous vous conseillons de vérifier auprès de votre mairie les autorisation concernant les feux. Le couvercle est très important puisqu’il permettra de protéger les cendres de la pluie en attendant leur refroidissement et leur évacuation.

Attention : il faudra éviter de porter le grille-herbe au rouge sous peine de déformation de l’outil !

 



 

Comment installer son grille-herbes ?

Beaucoup de modèles de grilles-herbes existent, certains sont en acier galvanisé et d’autres en inox (sachant que la résistance du matériaux est proportionnelle au prix).

Pour l’emplacement, veillez à choisir un endroit situé à bonne distance des habitations et prenez en compte l’orientation du vent pour éviter d’être gêné avec les fumées. Pensez aussi aux risques d’incendie (proximité de végétaux, de bois…). Pour plus de sécurité, nous vous conseillons de choisir un modèle avec des pieds pour isoler le récipient du sol et limiter les risques d’incendie. Si votre modèle ne possède pas de pieds, vous pouvez simplement le disposer sur des cales (en pierre ou autre matériaux non inflammable).

 

Comment l’utiliser ?

 

Ce qu’il faut faire

Ce qu’il ne faut pas faire

  • Choisir un emplacement propre et plat, s’assurer de la stabilité de l’appareil.
  • Se placer sur un espace bien dégagé.
  • Choisir un jour de temps clair.
  • Alterner les couches de produits à combustion lente et les couches à combustion plus rapide. 
  • Mettre en place le couvercle afin de ralentir la combustion.
  • Tenir à l’écart les enfants et les animaux domestiques, jusqu’à refroidissement complet
  • Après usage, mettre le grille-herbes à l’abri, vous en profiterez plus longtemps
  • Placer l’appareil sur la pelouse et/ou sur un terrain en pente. 
  • Se placer sous les arbres, ou trop près d’une haie (pensez à vos voisins). 
  • Se servir de votre grille-herbes les jours de grand vent. 
  • Utiliser des liquides inflammables (essence, pétrole, alcool à bruler…). 
  • Manipuler le grille-herbes, ou le couvercle sans gants adaptés, s’il est encore chaud.
  • Laisser le grille-herbes sans surveillance.
  • Laisser le grille-herbes exposé en permanence aux intempéries.
  • EVITER ABSOLUMENT DE PORTER LE GRILLE-HERBES AU ROUGE.

Les tulipes, découvrez les 4 catégories majeures des tulipes

tulipe darwin apeldoorn

La tulipe se décline en une multitude de couleurs. La beauté des tulipes et aussi leur large spectre de couleurs les rendent irremplaçables au jardin et au balcon sur la période du printemps.

Cette plante bulbeuse fleurit durant les mois de mars, d’avril et parfois de mai.

On plante les bulbes de tulipes en automne. La tulipe elle a besoin d’un hiver froid et d’un été chaud et sec pour prospérer.

 

Les 4 catégories majeures de tulipes :

On distingue 4 races majeures de tulipes, selon

– la forme de la fleur : ovale, en étoile « fleurs de lys », à pétales frangés ou boursouflés « perroquets », simple ou double,

– la période de floraison

Champs de tulipes roses pales
Champs de tulipes roses pales

Les tulipes botaniques

– Les tulipes botaniques sont des tulipes à fleurs simples, proches des espèces sauvages rouges ou jaunes.

– Elles fleurissent entre février et début avril.

– Ces tulipes sont de petites tailles (de 10 à 30 cm), et elles se multiplient naturellement.



– Elles s’utilisent en bordure ou dans la rocaille.
Exemple de tulipes botaniques : Tulipa saxatilis, Tulipa tarda et Tulipa turkestanica.

tulipe saxatilis
tulipe saxatilis

Les tulipes hâtives

– Ces tulipes sont simples ou doubles.

– Elles fleurissent en mars-avril ;

– Elles sont parfaites pour les bordures, massifs et potées car elles ne dépassent pas 45 cm.
Exemple de tulipes hâtives : « Apricot Beauty » (simple), « Christmas Dream » (simple), « Monte Carlo » (double) et « Peach Blossom » (double).

Tulipes Cartlon double rouge hative
Tulipes Cartlon double rouge hative

Les tulipes de mi-saison (Darwin, Triomphe)

Pour les Tulipes « Triomphe » :

– La floraison intervient fin mars et en avril,

– les tiges sont hautes de 40 à 65 cm.

– Ces fleurs s’utilisent en bouquets ou dans les massifs.

Exemples : ‘Abu Hassan’, ‘Princesse Irène’, ‘Shirley’, ‘White Dream’.

tulipe shirley
tulipe shirley

Pour les Tulipes « Darwin » :

– Elles ont de solides tiges,

– Elles sont hautes de 40 à 65 cm

– Elles ont de grandes fleurs qui s’ouvrent en mars ou en avril.

– Elles conviennent aux bouquets et aux massifs.
Exemples : ‘Apeldoorn’s Elite’, ‘Golden Parade’, ‘Oxford’.

tulipe darwin apeldoorn
tulipe darwin apeldoorn

 

Les tulipes tardives

– Elles fleurissent fin avril-début mai.

– Les variétés simples, de 40 à 65 cm, se plantent dans les massifs ou ornent les bouquets.

– Les variétés de tulipes doubles, de 30 à 55 cm, se mettent dans les massifs ou les potées. Elles sont plus sensibles aux intempéries.
Exemples : ‘Menton’ (simple), ‘Reine de la nuit’ (simple), ‘Angélique’ (double), ‘Carnaval de Nice’ (double).

Tulipes carnaval de nice double tardive
Tulipes carnaval de nice double tardive

 

 

Les framboisiers, délice au jardin

Avez-vous déjà goûté au plaisir que procure un bol rempli de framboises bien juteuses et colorées à souhait ?

Même les petits piquants présents sur les cannes et les feuilles ne suffisent à refréner les ardeurs des plus gourmands !

 

Ce n’est pas le cas ? Pas de panique !

La culture de ces petits fruits voluptueux est simple comme bonjour.

Au potager, en bordure de jardin ou sur votre balcon, ils trouvent leur place partout avec un minimum d’entretien !

On commence par un peu de culture sur le framboisier…

Le framboisier est un arbuste composé d’un tronc et de cannes (tiges).

Il en existe deux types :

  • Les non-remontants qui produisent une récolte au début de l’été.

Les cannes se développeront durant la première année et fructifieront l’année suivante.

  • Les remontants qui donnent une première récolte dès l’automne et une seconde au début de l’été.

Passons maintenant à la pratique sur les framboisiers…

 1. La plantation

Il est préférable de les planter en automne afin de favoriser l’enracinement.

Néanmoins, vous pouvez le faire jusqu’au printemps en veillant simplement à éviter les périodes de gel.


2. Le palissage

Afin d’éviter que votre jardin ne se transforme en un champ de framboises, je vous conseille de faire un palissage. Parmi les innombrables méthodes, voici celle de mon grand-père, testée et approuvée par toute la famille!

Elle consiste à planter les framboisiers en ligne en les espaçant de 60 cm.

Ensuite, tendez des fils de fer à 50 et 80 cm de haut et à 60 cm de part et d’autre du rang de framboisiers.

3. L’entretien

Pour les non-remontants, il suffit de couper, au ras du sol, les cannes ayant fructifié et cela dès la fin de la récolte.

De nouvelles cannes apparaîtront au cours de l’été et fructifieront au printemps suivant.

Pour les remontants, en fin d’hiver, coupez les extrémités des tiges ayant porté des fruits en automne. Vous les reconnaîtrez facilement car elles seront sèches.

Après la deuxième récolte, coupez à ras les cannes ayant fructifié deux fois.

 

Simplissime, non ? Il ne vous restera plus qu’à les déguster nature ou détournées en multiples préparations !

Comment planter et entretenir ses pivoines

pivoine rose sombre

Comment et quand planter les pivoines, comment les entretenir… voila l’objet de cet article.

Quoi de plus beau qu’une pivoine qui s’ouvre progressivement devant vos yeux au printemps !
Ses fleurs qui mettent des jours et des jours à s’ouvrir, nous incitant à revenir chaque jour voir l’évolution de ces petites boules qui donneront quelques semaines plus tard de magnifiques fleurs : elles savent nous tenir leur public en haleine ces pivoines !

pivoine rose sombre

 

Les pivoines aiment la potasse

Les pivoines ont besoin de potasse pour bien fleurir : « pas de potasse, pas de pivoine » dixit la fleuriste.

Pensez à rajouter de la potasse à vos pivoine 2 fois par an.

La potasse favorise le développement des organes de réserve tels que les tubercules, les racines, et les fruits, ainsi que la coloration des fruits et des fleurs, tout en rendant les végétaux plus résistants aux maladies.

Comment « ajouter » de la potasse ?

voici des éléments qui peuvent apporter de la potasse à votre terre :

  •  les cendres de bois, riche en potasse et en chaux, (à utiliser à petite dose)
  • les algues, notamment les algues brunes, riches en potasse et en oligoéléments.
  • la consoude, riche en potasse et en phosphore
  • le compost, composé de déchets de récoltes
  • un paillage peut être riche en potasse
  • le guano, excréments et cadavres d’oiseaux marins, riche en azote mais aussi en potasse
  • de la roche broyée
  • et des produits venant directement de votre jardinerie, mais un peu moins « naturel »

 

Les 2 types de pivoines

Les pivoines, de la famille des Paeoniacées, sont de 2 types :

– les pivoines herbacées, de 50 cm à 1 m de hauteur. Les 2 pivoines herbacées les plus connues sont la pivoine de Chine (Paeonia lactiflora), et la pivoine des jardins (Paeonia officinalis), d’aspect plus sauvage.
– les pivoines arbustives (Paeonia suffruticosa) qui sont de grandes plantes ligneuses pouvant atteindre 2 m de hauteur

pivoine rose sombre ouverte

Quand planter les pivoines ?

Même si les Pivoines sont rustiques, et pourraient être plantées tout au long de l’hiver, il est recommandé de les planter en automne après les avoir laissé croître dans des pots pendant le printemps et l’été, ceci afin de leur donner le temps de développer leurs racines

pivoine rose, interieur jaune



Comment et où planter les pivoines :

Les pivoines doivent être une bonne partie de leur temps au soleil pour nous donner ces superbes couleurs, mais n’aime pas « cuire » l’été. Nous vous recommanderons alors, pour les régions plus au nord, de les mettre en plein sud, et pour les régions plus au Sud, de faire en sorte qu’elles aient de la lumière toute la matinée.

Pour que la pivoine pousse convenablement, plantez-là sur une surface plane, au milieu de graviers, de tourbe blonde ou de sable de rivière. Votre sol doit être profond et drainé pour éviter qu’un creux ne se forme autour de la plante et laisse l’eau stagner. Si votre terre est dure, ameublissez-la en la travaillant à la bêche.

Les pivoines se plantent à racines nues :
– pratiquez un trou peu profond, 5 à 10 cm, dans lequel vous mélangerez terreau, engrais et terre de jardin.
– placez les racines charnues à plat, et recouvrez d’environ 5 cm du mélange terreux.
– espacez les pieds d’environ 60 cm

Bouquet de pivoines

La surface prise par les pivoines :
– Pour les pivoines arbustives, prévoyez une surface de 1,20 m2 à 1,50 m2.
– Pour les pivoines herbacées, révoyez une surface de 0,80 m2

Avec quelles fleurs se marient bien les pivoines ?
Prenez des pieds de nepeta et de geraniums vivaces, cela vous fera un très joli parterre de fleurs, et vous aurez des fleurs de la floraison des pivoines jusqu’à la fin de l’été
Les pivoines s’entendent aussi bien avec les rosiers grimpants. Elles vont habiller la base du rosier. Les Pivoines fleuriront au printemps, et le rosier prendra sa relève l’été.
Vous pouvez également essayer le coréopsis à coté de vos pivoines, cela amène de superbes couleurs.
… pas de réponse unique donc, que des propositions selon vos souhaits, mais n’oubliez pas que les pivoines aiment se sentir à l’aise !

Attention : Les pivoines sont assez fragiles et demandent à être maniées avec précaution si vous devez les déplacer.

pivoines jaunes et pivoines fermées

Comment entretenir les pivoines ?

La taille des pivoines, qu’elles soient arbustive ou herbacée n’est pas indispensable mais on dit qu’elle contribue avantageusement à la floraison !

Retirez les fleurs fanées au fur et à mesure, cela stimulera l’apparition de nouvelles fleurs.

Pour bien s’épanouir, les pivoines ont besoin de beaucoup d’eau pendant les périodes de forte chaleur.
Au printemps, chaque plant de pivoine doit être tapissé d’une couche d’humus ou de compost pour favoriser sa floraison.
Toujours au printemps, les premiers bourgeons doivent être coupés dès leur apparition afin de permettre à la pivoine de produire de meilleures fleurs dans l’avenir.
En hiver, un paillis fait avec des branches de pin ou des feuilles mortes compactées est nécessiare : Les racines des pivoines craignent le gel et risquent de se casser sous l’effet du froid.

jolie pivoine rose sombre pas totalement ouverte

A savoir : quand vous cueillez des fleurs, laissez le feuillage

Lorsque vous cueillez les pivoines, laissez le feuillage en place.

Comme les glaïeuls et autres bulbeuses, les pivoines ont besoin de leurs feuilles en fin de saison pour reconstituer leurs réserves.

Pivoinez bien !

L’Amaryllis, une très jolie plante d’intérieur !

Fleurs d'amaryllis rose - Hippeastrum Vittatum

L’Amaryllis est l’une des plantes à bulbes les plus belles que vous pouvez cultiver à l’intérieur. Les fleurs de couleurs vives se tiennent  sur des tiges robustes qui poussent jusqu’à 60 cm de haut !

Les étapes pour la culture de l’Amaryllis :

  1. Choisissez des bulbes pour la plantation à l’automne ou au début de l’hiver. Prenez des bulbes fermes sans cicatrices, ni entailles ou dommages visibles.
  2. Plantez-les dans des pots en terre cuite où vous disposerez du terreau sablonneux.
  3. Prévoyez environ 5 cm entre le bulbe et le bord du pot. Laissez un espace entre la surface du sol et le bord du pot pour l’arrosage.
  4. Tassez la terre pour bien placer le bulbe et pour raffermir le sol. Ceci évitera que le bulbe ne bascule quand il sera en pleine croissance et qu’il deviendra lourd.
  5. Trempez le pot dans une bassine d’eau jusqu’à ce que le bulle cesse de remonter. Le premier arrosage aidera les racines à se développer.
  6. Gardez le sol à peine humide jusqu’à ce que le feuillage commence à se développer pour éviter la pourriture des racines.
  7. Placez le pot dans un endroit lumineux, qui reçoit la lumière indirecte. Le bulbe va commencer à croître une ou deux semaines plus tard.
  8. Une fois que le feuillage apparaît, gardez le sol humide. Lorsque le bourgeon de la fleur apparaît, retournez le pot tous les jours afin que la tige pousse droit.
  9. Utilisez un tuteur pour soutenir la tige si elle semble faible. Soyez très prudent de ne pas abimer le bulbe en insérant le tuteur dans le pot.
  10. Quand la fleur commence à faner, coupez-la, il se peut que d’autres poussent !
  11. Continuez un arrosage régulier une fois que la plante cesse de fleurir. Mettez un peu d’engrais de temps en temps. Votre bulbe sera prêt pour une prochaine fleuraison.
  12. Réduisez l’arrosage en fin d’été. Quand le feuillage est complètement fané, laissez sécher le bulbe pour le mettre « au repos« . Rempotez à nouveau en fin d’automne ou début d »hiver pour recommencer un nouveau cycle !

 




Conseils et avertissements pour avoir des amaryllis chez vous

  • Sélectionnez les plus gros bulbes vous pouvez vous permettre. Les gros bulbes signifient grosses fleurs.
  • Les bulbes d’Amaryllis sont assez chers, mais ils sont vivaces et reviennent années après années si vous les traitez bien !
  • Trop d’eau juste après la plantation peut faire pourrir les bulbes. Maintenez le sol humide jusqu’à ce que tout juste le feuillage apparaisse.
  • Les Amaryllis sont lourds. Placez-les à l’abri des chats !

 

 

 

Entretenir ses géraniums en 9 leçons !

fleurs de Géranium rose

Aimez-vous les géraniums ? Hortik les adore et veut surtout en prendre soin !

Les géraniums ornent souvent vos jardins, vos terrasses ou vos balcons ! Voilà l’avantage de ces jolies fleurs aux 5 pétales : elles s’adaptent à de nombreux environnements extérieurs.

Les espèces et variétés de géraniums se comptent par centaines ! Cependant, elles se ressemblent donc les conseils que nous allons vous donner en matière d’entretien sont valables pour toutes ces dernières !

 

Instinct de survie, quand tu nous tiens !

Le géranium vient des pays du sud ! Ces jolies fleurs sont habituées à la sécheresse ! Il faut savoir qu’il ne faut pas que les géraniums se noient dans l’eau au contraire ! Il faut alterner période de sécheresse et période d’humidité ! Eh oui, le géranium a l’instinct de survie.

Geraniums

Mettre en pot correctement !

Si vous mettez votre géranium en pot, faites un trou d’évacuation au fond du pot ! Pour les planter, mieux vaut utiliser un terreau pour géraniums, il se sentira tout heureux dans cette bonne terre !

 

Il a ses périodes !

Arrosez-le soit le soir ou le matin très tôt ! Le temps qu’il administre l’eau qui lui est donnée, il pourra ainsi profiter du soleil sans trop souffrir !

 

Une petite coupe ne fait pas de mal …

Lorsque les feuilles jaunissent, pas de panique, un petit coup de ciseaux et hop ! Si les fleurs deviennent malades, n’hésitez pas à les couper !

 


Du soleil, du soleil !

Un géranium a besoin de soleil ! Exposez-le correctement au soleil, des fleurs et des fleurs vont apparaître ! Quel joli spectacle !

 

Ils n’aiment pas être gelées !

Dès les premières gelées, mieux vaut ne pas laisser les géraniums à l’extérieur au contraire ! Si ils étaient en pot, rentrez vos pots dans un environnement sec et aéré ayant une température de 10 à 15 °C. Si ils sont en terre, ne les laissez pas mourir ; arrachez-les et rempotez les en avril !

 

Un peu d’engrais ?

Oui, le géranium donnera de plus belles fleurs si vous utilisez de l’engrais ! Avec modération bien sûr !

 

Lutter contre les maladies !

C’est possible en enlevant les feuilles infestées, si elles jaunissent coupez-les ! N’arrosez pas les feuilles mais arrosez la terre, les maladies se propageront moins vite dans ce cas !

 

Au secours des nuisibles !

Comme toutes fleurs, le géranium a des nuisibles qui l’embêtent ! Les chenilles, les limaces et pucerons sont les plus courants ! Il n’y a pas réellement de remèdes, sauf peut-être un petit coup de pschitt !!!! Pour les limaces, ne chassez pas les coccinelles, elles sont leurs ennemies.

 

Voilà les petites astuces d’Hortik pour prendre soin de vos géraniums !

Et vous quels sont vos trucs et astuces ! Nous sommes pressés de les connaître alors n’hésitez surtout pas !

Géranium

Comment cultiver des salades d’hiver

salades d'hiver, comment les cultiver

Les salades d’hiver peuvent être cultivées pendant tout l’hiver – dans le jardin ou dans une serre. Avec une planification soigneuse vous pourriez même ramasser les feuilles pour décorer votre repas de Noël.

 

 

Les salades d’hiver

Beaucoup de gens font pousser leurs propres salades en été, mais étrangement, les salades d’hiver n’ont jamais eu beaucoup de succès. La bonne nouvelle est que la méthode de culture utilisée est très similaire et que, avec quelques petits ajustements, vous pouvez faire pousser des salades savoureuses dans le jardin toute l’année !

Choisissez des variétés rustiques de votre laitue d’été préférée, ou expérimentez avec des variétés plus insolites de salades d’hiver comme les légumes Texsel et pimprenelle. Pour un rendement continu, semez quelques graines toutes les quatre semaines.

Un bon drainage est essentiel pour les salades d’hiver, en effet, les semis seront tout simplement geler s’ils sont laissés dans des flaques d’eau. Choisissez un endroit abrité, ensoleillée au moment du choix de l’endroit où faire croître votre salade car il est important que les plants soient protégés contre les vents froids de l’hiver.



Que faire pour cultiver des salades en hiver ?

La préparation des sols

  • Choisissez un endroit abrité ensoleillée dans le jardin et préparer le sol en creusant et en mélangeant du fumier bien décomposé ou du compost. Cela va ajouter des nutriments et aider le sol à retenir l’humidité.
  • Passer un coup de râteau pour donner une finition fine.

 

Les semis

  • Semez entre la fin Août et mi-Novembre. Des semis réguliers vous permettrons d’avoir une récolte continue.
  • Semez les graines en rangées courtes, peu profondes. Couvrir avec le sol, l’étiquette et de l’eau.
  • Si une forte baisse de température est prévue (en particulier la nuit), envisager de couvrir vos graines avec une cloche pour les protéger.

 

L’entretien

  • Garder le sol humide mais assurez-vous que vos plants ne soient pas trop froids ou humides. Ceci est particulièrement important pour la salade d’hiver, donc gardez un oeil sur la météo et protégez vos plants si un gel est prévu.

 

La récolte

  • La récolte des feuilles coupées est possible lorsque les plantes sont d’environ 5 cm de hauteur. Pour permettre aux plantes de croître pour atteindre environ 15 cm il faut couper la tête tout en laissant une souche de 3 cm. Une nouvelle production devrait bientôt re-germer.

 

Points de croissance

  • Les salades d’hiver ont traditionnellement une saveur forte et robuste qui peut parfois être un peu amer. Si vous trouvez que vos feuilles de salade sont trop amères à votre goût, essayez de blanchir les feuilles en recouvrant les plants avec un pot de fleurs renversé.
  • Laissez comme ça pendant quelques jours avant la récolte, les feuilles deviennent plus pâles et moins amer.

 

Dix variétés de salades d’hiver pour essayer

Cette liste est une combinaison des laitues et feuilles de salade « d’été » les plus rustiques qui se plaisent au jardin en hiver. Essayez de faire pousser un peu de chaque pour une diversité de goûts.

  • Laitue « King Artic » – Cette laitue «pommée» est verte pâle, croquante et exceptionnellement robuste. Semez à la mi Septembre pour obtenir les meilleurs résultats, ou plus tard sous verre.
  • Laitue « Valdor » – Cette laitue vert foncé possède un noyau serré de feuilles et est très résistant. Semez en Septembre et Octobre pour la cueillette 10-12 semaines plus tard.
  • Texsel Verts – Egalement connu comme les éthiopiens verts, cette salade à croissance rapide peut être semée jusqu’à la fin Octobre, ou plus tard sous verre. Les feuilles d’épinards à dégustation similaire et peuvent être utilisées de la même façon.
  • Radicchio « Treviso Precoce Mesola » – un semis d’automne de ces semences produisent des feuilles marron profond sans aucune trace de l’amertume souvent associée à la chicorée.
  • Endive « Cancan » – Type de laitue frisée qui est suffisamment robuste pour survivre à l’hiver à l’extérieur dans des zones plus clémentes ou sous une certaine protection dans des climats plus froids.
  • Pourpier d’hiverRustique, vert et savoureux, semer la graine de cette feuille de salade en Août et Septembre pour la salade tout au long de l’hiver
  • « Golden pourpier » – Des tiges rouges, des feuilles d’or vont égayer un saladier.
  • Pimprenelle – Les feuilles de cette plante vivace ont un goût de concombre et sont bonnes dans les salades. Récolter régulièrement pour un approvisionnement régulier des feuilles tendres.
  • Salade de maïs – Egalement connu comme la mâche. Cette feuille de salade pousse lentement, de sorte planter les graines le plus tôt possible
  • Terre cresson – Un excellent substitut pour le cresson, cette plante peut être pris environ huit semaines après le semis. Il n’est pas entièrement résistant au gel, donc couvrir les plantes avec une cloche si la température baisse.

 

Comment bien planter et entretenir l’échalote ?

Echalotes, planter et cultiver ses échalottes

Cette plante de la famille de alliacées est une plante condimentaire qui se cultive par son bulbe divisé en plusieurs caïeux ou gousses. Bénéfique pour la santé, cette plante est très simple à cultiver alors n’hésitez pas à en mettre dans votre potager !

Echalotes

 

Les variétés de l’échalote

Il existe plusieurs variétés d’échalote qui sont :

  • L’échalote « cuisse de poulet »
  • L’échalote de Jersey
  • L’échalote de Tunisie : elle se distingue par de très grosses gousses. Cette variété se conserve longtemps. Son gout ressemble à celui de l’oignon
  • L’échalote grise ou ordinaire : c’est la variété d’échalote la plus parfumée. Son gout est plus fort que les autres variétés cependant au niveau de la conservation, elle est assez courte (jusqu’à novembre ou décembre)
  • L’échalote Griselle

 

Culture de l’échalote

Type de sol

Pour pousser convenablement, l’échalote a besoin d’un sol léger, fertile qui est riche et bien drainé. Si vous avez un terrain argileux, nous vous conseillons de la cultiver en butte, cela facilitera le drainage et vous évitera d’avoir une terre lourde que l’échalote ne supporte pas.

Comment exposer l’échalote au jardin ?

Réservez un coin de terre ensoleillé pour vos échalotes, elles ne pousseront que mieux !



Période de plantation et de floraison

La plantation de l’échalote est à faire entre le mois d’octobre et le mois de janvier pour l’échalote grise dite ordinaire. Pour les autres variétés, vous pouvez les planter en février mars. Cependant, pour l’échalote de Tunisie, nous vous conseillons de la planter en avril quand le temps sera un plus clément.

En mai et juillet, vous pourrez voir la floraison de vos échalotes. Vous verrez alors apparaître de nombreuses feuilles vertes formant une touffe.

En juillet et aout, vous pourrez commencer à récolter vos échalotes une fois que le feuillage aura jauni et sera tombé. Une fois vos échalotes récoltées, laissez les sécher deux/trois jours au soleil avant de les consommer !

Plantation de l’échalotte

Pour planter ses échalotes rien de plus simple ! Prenez un caïeux (ou gousse) et enfoncez le dans le sol avec vos doigts à environ deux centimètres de profondeur. Plantez vos caïeux la tête en haut. Pensez également à bien espacer vos caïeux d’environ 10 à 15 cm l’un de l’autre.

Echalotes

Entretien

Fertilisation

Fertilisez vos échalotes à la fin de l’automne ou au début du printemps. Pour la fertiliser, apportez lui du compost ou des engrais naturels.

Entretien

Tout au long de la culture, binez et sarclez autour de vos échalotes. Avant que les gousses se forment, arrosez si votre plant en a besoin.

 

Les maladies et parasites dangereux pour l’échalote

La fonte des semis

La fonte des semis c’est lorsque vous remarquez au moment de la levée que certains plants ont disparu par endroit. Cette maladie apparaît lorsque votre terre est trop humide ou acide. Pour parer à ces soucis de terres, pensez à appliquer une rotation de vos cultures.

Le charbon de l’échalote

Cette maladie se reconnaît facilement. Vous voyez apparaître sur votre échalote des taches poussières grises dans un premier temps puis noires dans un second. Cette maladie est assez peu courante, cependant, si vous la rencontrez, nous vous conseillons d’arracher de suite les plants malades et de les bruler. Pour parer à cela, une fois de plus, pensez à la rotation des cultures !

Le mildiou

Le mildiou est lui aussi reconnaissable. Vous voyez apparaître des taches jaunes sur les jeunes feuilles puis vous voyez un duvet violet et poussiéreux se former. Pour parer au mildiou, nous vous conseillons d’utiliser de la bouillie bordelaise. Cela traitera en amont vos plantes contre le mildiou. Si jamais vos échalotes en souffrent, arrachez les pieds atteints et brulez les.

Le thrips de l’oignon

Le thrips est un insecte noir. Sa larve ainsi que l’insecte attaquent votre plant. Vous voyez les feuilles jaunir et se couvrir de petites taches blanches afin de se dessécher. Généralement, cet insecte attaque vos échalotes l’été en cas de sécheresse. Pour vous en débarrassez, pulvérisez de l’insecticide végétal.

La mouche de l’oignon

La larve de cette mouche va pénétrer dans le bulbe en creusant des galeries. Ces galeries vont faire pourrir votre bulbe. Une fois que la mouche a attaqué l’échalote et le bulbe vous ne pouvez rien faire mais vous pouvez en guise de traitement préventif pulvériser une macération à base de feuilles et de gourmands de tomates. S’il est trop tard et que votre pied est déjà attaqué, arrachez le et brulez le.

Le saviez vous ?

L’échalote a plusieurs propriétés. Elle est digestive, aphrodisiaque, diurétique mais elle contient également des vitamines A, B et C ainsi que du calcium, du fluor, de l’iode ou encore du fer… elle est donc bonne pour la santé ! Alors n’hésitez plus, plantez des échalotes et consommez les en salades ou cuites (mais avez modération quand même) !