Entretenir ses géraniums en 9 leçons !

fleurs de Géranium rose

Aimez-vous les géraniums ? Hortik les adore et veut surtout en prendre soin !

Les géraniums ornent souvent vos jardins, vos terrasses ou vos balcons ! Voilà l’avantage de ces jolies fleurs aux 5 pétales : elles s’adaptent à de nombreux environnements extérieurs.

Les espèces et variétés de géraniums se comptent par centaines ! Cependant, elles se ressemblent donc les conseils que nous allons vous donner en matière d’entretien sont valables pour toutes ces dernières !

 

Instinct de survie, quand tu nous tiens !

Le géranium vient des pays du sud ! Ces jolies fleurs sont habituées à la sécheresse ! Il faut savoir qu’il ne faut pas que les géraniums se noient dans l’eau au contraire ! Il faut alterner période de sécheresse et période d’humidité ! Eh oui, le géranium a l’instinct de survie.

Geraniums

Mettre en pot correctement !

Si vous mettez votre géranium en pot, faites un trou d’évacuation au fond du pot ! Pour les planter, mieux vaut utiliser un terreau pour géraniums, il se sentira tout heureux dans cette bonne terre !

 

Il a ses périodes !

Arrosez-le soit le soir ou le matin très tôt ! Le temps qu’il administre l’eau qui lui est donnée, il pourra ainsi profiter du soleil sans trop souffrir !

 

Une petite coupe ne fait pas de mal …

Lorsque les feuilles jaunissent, pas de panique, un petit coup de ciseaux et hop ! Si les fleurs deviennent malades, n’hésitez pas à les couper !

 


Du soleil, du soleil !

Un géranium a besoin de soleil ! Exposez-le correctement au soleil, des fleurs et des fleurs vont apparaître ! Quel joli spectacle !

 

Ils n’aiment pas être gelées !

Dès les premières gelées, mieux vaut ne pas laisser les géraniums à l’extérieur au contraire ! Si ils étaient en pot, rentrez vos pots dans un environnement sec et aéré ayant une température de 10 à 15 °C. Si ils sont en terre, ne les laissez pas mourir ; arrachez-les et rempotez les en avril !

 

Un peu d’engrais ?

Oui, le géranium donnera de plus belles fleurs si vous utilisez de l’engrais ! Avec modération bien sûr !

 

Lutter contre les maladies !

C’est possible en enlevant les feuilles infestées, si elles jaunissent coupez-les ! N’arrosez pas les feuilles mais arrosez la terre, les maladies se propageront moins vite dans ce cas !

 

Au secours des nuisibles !

Comme toutes fleurs, le géranium a des nuisibles qui l’embêtent ! Les chenilles, les limaces et pucerons sont les plus courants ! Il n’y a pas réellement de remèdes, sauf peut-être un petit coup de pschitt !!!! Pour les limaces, ne chassez pas les coccinelles, elles sont leurs ennemies.

 

Voilà les petites astuces d’Hortik pour prendre soin de vos géraniums !

Et vous quels sont vos trucs et astuces ! Nous sommes pressés de les connaître alors n’hésitez surtout pas !

Géranium

6 manières de conserver ses carottes + 1 !

carotte, comment les conserver

Vous avez semé des carottes dans votre jardin ? Il ne vous reste plus qu’à les récolter et les conserver !

La conservation est la troisième et ultime étape du cycle. Nous ne pouvons pas nous permettre de la rater.

Vous avez mis du coeur à l’ouvrage pour avoir de belles carottes ? Hortik a récolté pour vous les 6 astuces pour conserver vos carottes encore plus longtemps !

 

Vos carottes sont arrivées à maturité : 2 solutions !

Ne paniquez pas ! Il existe bien des solutions pour conserver vos carottes ! Vous allez en trouver une qui vous conviendra c’est 100% sur !

Sachez tout d’abord que 2 solutions s’offrent à vous :

1. Les laisser en terre et bien les recouvrir de paille ou de fougères,

2. Les sortir de terre.

Une fois sorties de terre, la problématique de la conservation se pose. En effet, qui  n’a pas déjà eu dans son réfrigérateur des carottes noircies et immangeables ?

 

Les 6 astuces pour conserver vos carottes !

Astuce n°1 : hop merci la caisse en bois !

1. Ne lavez surtout pas les carottes pour qu’elle garde une « robe » de conservation. Ensuite découper les fanes est très important ; sachez qu’avec ces dernières on peut réaliser des petites recettes sympas !

2. Choisissez une caisse à la taille de vos récoltes, mettez-y du sable sec et de la terre sèche, et le tour est joué ! Si vous n’avez pas de caisse, le plus important est de les mettre dans un endroit sec et noir.

 

Astuce n°2 : mes carottes dans un tonneau ? Eh oui, c’est possible !

1. La première étape est la même que pour l’astuce n°1 : ne lavez pas vos carottes et découpez les fanes !

2. Prenez un tonneau à la dimension souhaitée, puis tapissez-le de sacs en papier. une fois cette étape réalisée, couvrez les sacs de paille et déposez vos belles carottes. Attention, il faut impérativement entrebâiller le couvercle pour les récoltes puissent respirer et rester belles & zen !

 

Astuce n°3 : creusez, creusez !

1. La première étape est la même que pour l’astuce n°1 : ne lavez pas vos carottes et découpez les fanes !

2. Creusez un trou dans la terre de votre espace vert puis fermez-le avec une planche ! Si vous avez l’âme d’un brocanteur, n’hésitez pas à récupérer un vieux tambour de machine à laver le linge à hublot ! Il fera aussi office de rangement pour nos jolies carottes.  Couvrez surtout le hublot par une tôle pour éviter les quelques visiteurs « non-désirés » !



Astuce n°4 : au réfrigérateur !

1. Lavez vos carottes récoltées puis découpez les fanes !

2. 3 possibilités s’offrent alors à vous. Enveloppez soit vos carottes dans un torchon, dans du papier journal noir et blanc, ou encore placez-les dans un sac plastique. L’avantage principal du torchon et du papier journal est l’absorption de l’humidité !

 

Astuce n°5 : la congélation !

1. Lavez vos carottes récoltées puis découpez les fanes !

2. Grattez vos carottes ou pelez-les en fonction du calibre de ces dernières. Il faut prêter attention à bien laver vos récoltes pour dire bye-bye à la terre ! Coupez-les ensuite selon vos envies : en tranches ou en bâtonnets, vous avez l’embarras du choix. Blanchissez-les dans de l’eau bouillante durant 3 – 4 minutes puis passez-les sous l’eau froide avant de les égoutter.  Enfin, mettez-les dans des sacs de congélation pour enfin les placez au congélateur.

C’est un long rituel mais vous aurez de délicieuses carottes à la maison pendant 1 an.

 

Astuce n°6 : à cuisiner !

1. Choisir de façon minutieuse vos carottes à cuisiner ! Les gratter ou les peler en fonction du calibre.

2. Placez les carottes dans de l’eau bouillante salée pendant 2 minutes.

3. Préparez une saumure : préparation salée pour conserver les aliments. Le dosage dépend du nombre de conserve que vous désirez réaliser. Pour 1 bocal : faites bouillir 1/5 litre d’eau, 5 g de sucre et 1 g de sel.

4. Mettre vos carottes toutes pimpantes dans le bocal et versez-y la saumure.

5. Si ce son des bocaux « Le parfait » ébouillantez les morceaux de caoutchoucs.

6. Placez votre ou vos bocaux fermés dans un stérilisateur.

Le tour est joué et vous aurez de délicieuses conserves toute l’année !

 

Astuce n° 7 : Laissez vos carottes en terre

(mise à jour du 09/05/2017)

Laissez vos carottes en pleine terre pendant tout l’hiver, c’est un très bon lieu de conservation.

Vous les récupérez alors au fur et à mesure de vos besoins. Simple et efficace

Il convient toutefois de les protéger avec de la paille ou des feuilles, selon ce que vous avez à disposition.

 

Voilà les petites astuces que nous vous proposons pour que vous puissiez tirer partie de vos semis de carottes ! Il n’y a plus qu’à se régaler !

En avez-vous d’autres ? Nous attendons avec impatience que vous partagiez vos expériences ! N’hésitez pas !

 

Les 8 astuces pour réchauffer nos serres !

serres, comment réchauffer sa serre

Les serres de jardin : 8 astuces pour les réchauffer !

Avoir une serre c’est super, que la fraîcheur pointe le bout de son nez l’est un peu moins ! Que faire pour protéger les espèces jusque alors soignées par les doux degrés de l’été et du printemps ?

Hortik vous donne les 8 trucs et astuces pour réchauffer les espèces qui vivent au sein de votre serre et ce dès les premières gelées ! C’est parti !

Astuce n°1 : placer des bassines d’eau dans les serres ! C’est une astuce de grand-mère qui fait encore ses preuves.

Astuce n°2 : d’autres placent, au fond d’un bidon noir un matériau. Ce bidon est à placer au soleil dans la serre. Le soleil tapera sur le bidon, ce qui produira de la chaleur ! Vous pouvez y mettre de l’eau ou encore de la pierre qui restitue encore bien la chaleur !

Astuce n°3 : faites attention de bien sélectionner les espèces qui habiteront au sein de votre serre. Pour celles et ceux qui vivent dans le nord, une sélection des espèces qui supportent bien le froid est nécessaire. En effet, si vous ne pouvez pas vous permettre de maintenir une chaleur constante dans votre serre lors des premières gelées, cette étape s’avère parfois nécessaire !

Astuce n°4 : chauffage électrique ou gaz/pétrole/fioul : les chauffages au gaz, au pétrole ou au fioul peuvent apporter de l’humidité (sauf si on met une évacuation pour les gaz à l’extérieur de la serre). Les chauffages électriques assèchent l’atmosphère mais peut s’avérer efficaces de nuit. Pour les petites serres (<5 m²), un chauffage électrique à bain d’huile est bien suffisant. De plus, il est inutile d’acheter un radiateur de 2000 W pour chauffer une serre de 8 m².

Astuce n°5 : les puits provençaux (ou canadiens) : installation longue et lourde ! C’est une solution qui utilise la technique de la géothermie. Elle peut être aussi coûteuse mais au final, vous ferez de véritables économies !




 

Astuce n°6 : le papier à bulles et le polystyrène : ces 2 matières sont très utiles lors de périodes de grands froids ! Ils deviennent nos amis. On scotche ou accroche des morceaux de l’une de ces 2 matières en les posant à l’intérieur de la serre et ce sur la paroi la moins exposée au soleil. Premièrement, l’air frais passera moins au travers de la serre et nos petits protégés seront très bien lotis ! Deuxièmement, nos protégées seront toujours exposées au soleil en journée !

Astuce n°7 : avoir le plus possible d’espèces au sein de votre serre accroît la chaleur ! Attention à ce que ces plantes soient des copines tout de même !

Astuce n°8 : n’oubliez  pas d’aérer votre serre ! L’hiver, la différence entre la température intérieure et extérieure est plus élevée, ce qui peut  favoriser un certain confinement induisant pourriture, maladies et nuisibles. L’aération est encore une fois préconisée, en plus d’une ventilation de la serre ! Attention de ne pas faire souffrir les espèces qui vivent au sein de votre serre en ouvrant l’aération quand les fraîcheurs sont extrêmes.

 

Voilà les 8 trucs et astuces pour protéger sa serre du froid dès que les premières gelées arrivent ! Vous pouvez tout à fait les combiner pour que les espèces les plus frileuses se sentent à leurs aises.

Et vous, avez-vous d’autres astuces ? Partagez-les nous, nous n’attendons que cela ! Pas vrai ?

 

Comment cultiver des salades d’hiver

salades d'hiver, comment les cultiver

Les salades d’hiver peuvent être cultivées pendant tout l’hiver – dans le jardin ou dans une serre. Avec une planification soigneuse vous pourriez même ramasser les feuilles pour décorer votre repas de Noël.

 

 

Les salades d’hiver

Beaucoup de gens font pousser leurs propres salades en été, mais étrangement, les salades d’hiver n’ont jamais eu beaucoup de succès. La bonne nouvelle est que la méthode de culture utilisée est très similaire et que, avec quelques petits ajustements, vous pouvez faire pousser des salades savoureuses dans le jardin toute l’année !

Choisissez des variétés rustiques de votre laitue d’été préférée, ou expérimentez avec des variétés plus insolites de salades d’hiver comme les légumes Texsel et pimprenelle. Pour un rendement continu, semez quelques graines toutes les quatre semaines.

Un bon drainage est essentiel pour les salades d’hiver, en effet, les semis seront tout simplement geler s’ils sont laissés dans des flaques d’eau. Choisissez un endroit abrité, ensoleillée au moment du choix de l’endroit où faire croître votre salade car il est important que les plants soient protégés contre les vents froids de l’hiver.



Que faire pour cultiver des salades en hiver ?

La préparation des sols

  • Choisissez un endroit abrité ensoleillée dans le jardin et préparer le sol en creusant et en mélangeant du fumier bien décomposé ou du compost. Cela va ajouter des nutriments et aider le sol à retenir l’humidité.
  • Passer un coup de râteau pour donner une finition fine.

 

Les semis

  • Semez entre la fin Août et mi-Novembre. Des semis réguliers vous permettrons d’avoir une récolte continue.
  • Semez les graines en rangées courtes, peu profondes. Couvrir avec le sol, l’étiquette et de l’eau.
  • Si une forte baisse de température est prévue (en particulier la nuit), envisager de couvrir vos graines avec une cloche pour les protéger.

 

L’entretien

  • Garder le sol humide mais assurez-vous que vos plants ne soient pas trop froids ou humides. Ceci est particulièrement important pour la salade d’hiver, donc gardez un oeil sur la météo et protégez vos plants si un gel est prévu.

 

La récolte

  • La récolte des feuilles coupées est possible lorsque les plantes sont d’environ 5 cm de hauteur. Pour permettre aux plantes de croître pour atteindre environ 15 cm il faut couper la tête tout en laissant une souche de 3 cm. Une nouvelle production devrait bientôt re-germer.

 

Points de croissance

  • Les salades d’hiver ont traditionnellement une saveur forte et robuste qui peut parfois être un peu amer. Si vous trouvez que vos feuilles de salade sont trop amères à votre goût, essayez de blanchir les feuilles en recouvrant les plants avec un pot de fleurs renversé.
  • Laissez comme ça pendant quelques jours avant la récolte, les feuilles deviennent plus pâles et moins amer.

 

Dix variétés de salades d’hiver pour essayer

Cette liste est une combinaison des laitues et feuilles de salade « d’été » les plus rustiques qui se plaisent au jardin en hiver. Essayez de faire pousser un peu de chaque pour une diversité de goûts.

  • Laitue « King Artic » – Cette laitue «pommée» est verte pâle, croquante et exceptionnellement robuste. Semez à la mi Septembre pour obtenir les meilleurs résultats, ou plus tard sous verre.
  • Laitue « Valdor » – Cette laitue vert foncé possède un noyau serré de feuilles et est très résistant. Semez en Septembre et Octobre pour la cueillette 10-12 semaines plus tard.
  • Texsel Verts – Egalement connu comme les éthiopiens verts, cette salade à croissance rapide peut être semée jusqu’à la fin Octobre, ou plus tard sous verre. Les feuilles d’épinards à dégustation similaire et peuvent être utilisées de la même façon.
  • Radicchio « Treviso Precoce Mesola » – un semis d’automne de ces semences produisent des feuilles marron profond sans aucune trace de l’amertume souvent associée à la chicorée.
  • Endive « Cancan » – Type de laitue frisée qui est suffisamment robuste pour survivre à l’hiver à l’extérieur dans des zones plus clémentes ou sous une certaine protection dans des climats plus froids.
  • Pourpier d’hiverRustique, vert et savoureux, semer la graine de cette feuille de salade en Août et Septembre pour la salade tout au long de l’hiver
  • « Golden pourpier » – Des tiges rouges, des feuilles d’or vont égayer un saladier.
  • Pimprenelle – Les feuilles de cette plante vivace ont un goût de concombre et sont bonnes dans les salades. Récolter régulièrement pour un approvisionnement régulier des feuilles tendres.
  • Salade de maïs – Egalement connu comme la mâche. Cette feuille de salade pousse lentement, de sorte planter les graines le plus tôt possible
  • Terre cresson – Un excellent substitut pour le cresson, cette plante peut être pris environ huit semaines après le semis. Il n’est pas entièrement résistant au gel, donc couvrir les plantes avec une cloche si la température baisse.

 

Comment bien planter et entretenir l’échalote ?

Echalotes, planter et cultiver ses échalottes

Cette plante de la famille de alliacées est une plante condimentaire qui se cultive par son bulbe divisé en plusieurs caïeux ou gousses. Bénéfique pour la santé, cette plante est très simple à cultiver alors n’hésitez pas à en mettre dans votre potager !

Echalotes

 

Les variétés de l’échalote

Il existe plusieurs variétés d’échalote qui sont :

  • L’échalote « cuisse de poulet »
  • L’échalote de Jersey
  • L’échalote de Tunisie : elle se distingue par de très grosses gousses. Cette variété se conserve longtemps. Son gout ressemble à celui de l’oignon
  • L’échalote grise ou ordinaire : c’est la variété d’échalote la plus parfumée. Son gout est plus fort que les autres variétés cependant au niveau de la conservation, elle est assez courte (jusqu’à novembre ou décembre)
  • L’échalote Griselle

 

Culture de l’échalote

Type de sol

Pour pousser convenablement, l’échalote a besoin d’un sol léger, fertile qui est riche et bien drainé. Si vous avez un terrain argileux, nous vous conseillons de la cultiver en butte, cela facilitera le drainage et vous évitera d’avoir une terre lourde que l’échalote ne supporte pas.

Comment exposer l’échalote au jardin ?

Réservez un coin de terre ensoleillé pour vos échalotes, elles ne pousseront que mieux !



Période de plantation et de floraison

La plantation de l’échalote est à faire entre le mois d’octobre et le mois de janvier pour l’échalote grise dite ordinaire. Pour les autres variétés, vous pouvez les planter en février mars. Cependant, pour l’échalote de Tunisie, nous vous conseillons de la planter en avril quand le temps sera un plus clément.

En mai et juillet, vous pourrez voir la floraison de vos échalotes. Vous verrez alors apparaître de nombreuses feuilles vertes formant une touffe.

En juillet et aout, vous pourrez commencer à récolter vos échalotes une fois que le feuillage aura jauni et sera tombé. Une fois vos échalotes récoltées, laissez les sécher deux/trois jours au soleil avant de les consommer !

Plantation de l’échalotte

Pour planter ses échalotes rien de plus simple ! Prenez un caïeux (ou gousse) et enfoncez le dans le sol avec vos doigts à environ deux centimètres de profondeur. Plantez vos caïeux la tête en haut. Pensez également à bien espacer vos caïeux d’environ 10 à 15 cm l’un de l’autre.

Echalotes

Entretien

Fertilisation

Fertilisez vos échalotes à la fin de l’automne ou au début du printemps. Pour la fertiliser, apportez lui du compost ou des engrais naturels.

Entretien

Tout au long de la culture, binez et sarclez autour de vos échalotes. Avant que les gousses se forment, arrosez si votre plant en a besoin.

 

Les maladies et parasites dangereux pour l’échalote

La fonte des semis

La fonte des semis c’est lorsque vous remarquez au moment de la levée que certains plants ont disparu par endroit. Cette maladie apparaît lorsque votre terre est trop humide ou acide. Pour parer à ces soucis de terres, pensez à appliquer une rotation de vos cultures.

Le charbon de l’échalote

Cette maladie se reconnaît facilement. Vous voyez apparaître sur votre échalote des taches poussières grises dans un premier temps puis noires dans un second. Cette maladie est assez peu courante, cependant, si vous la rencontrez, nous vous conseillons d’arracher de suite les plants malades et de les bruler. Pour parer à cela, une fois de plus, pensez à la rotation des cultures !

Le mildiou

Le mildiou est lui aussi reconnaissable. Vous voyez apparaître des taches jaunes sur les jeunes feuilles puis vous voyez un duvet violet et poussiéreux se former. Pour parer au mildiou, nous vous conseillons d’utiliser de la bouillie bordelaise. Cela traitera en amont vos plantes contre le mildiou. Si jamais vos échalotes en souffrent, arrachez les pieds atteints et brulez les.

Le thrips de l’oignon

Le thrips est un insecte noir. Sa larve ainsi que l’insecte attaquent votre plant. Vous voyez les feuilles jaunir et se couvrir de petites taches blanches afin de se dessécher. Généralement, cet insecte attaque vos échalotes l’été en cas de sécheresse. Pour vous en débarrassez, pulvérisez de l’insecticide végétal.

La mouche de l’oignon

La larve de cette mouche va pénétrer dans le bulbe en creusant des galeries. Ces galeries vont faire pourrir votre bulbe. Une fois que la mouche a attaqué l’échalote et le bulbe vous ne pouvez rien faire mais vous pouvez en guise de traitement préventif pulvériser une macération à base de feuilles et de gourmands de tomates. S’il est trop tard et que votre pied est déjà attaqué, arrachez le et brulez le.

Le saviez vous ?

L’échalote a plusieurs propriétés. Elle est digestive, aphrodisiaque, diurétique mais elle contient également des vitamines A, B et C ainsi que du calcium, du fluor, de l’iode ou encore du fer… elle est donc bonne pour la santé ! Alors n’hésitez plus, plantez des échalotes et consommez les en salades ou cuites (mais avez modération quand même) !

Pourquoi offre t-on des fleurs à la Toussaint ?

fleurs de Chrysanthèmes roses

A la Toussaint, il est de tradition d’aller sur les tombes de ses proches et de les fleurir afin de rendre hommage à ces êtes chers qui nous ont quitté un peu trop tôt. Il est de tradition également d’y déposer des chrysanthèmes et des pomponnettes. Vous êtes vous déjà demandé pourquoi ? Nous oui, allez on vous explique tout !

Chrysanthèmes

Les origines de la Toussaint

Malgré l’idée reçue, la célébration des défunts a lieu le 2 novembre et non le 1er qui est la fête des saints. La Toussaint trouve son origine dans une fête catholique qui serait née au début du XIème. Le 1er novembre étant férié, cette date a été retenue pour la commémoration afin de permettre aux familles de se rendre au cimetière. Autrefois, on déposait des bougies sur la tombe de ses défunts.

Oui mais… pourquoi les chrysanthèmes?

Avant tout, il est nécessaire de rappeler que les chrysanthèmes ont été associées aux défunts mais leur signification première dans le langage des fleurs est de dire « je vous aime ». C’est donc avant tout une preuve d’amour ! Mais alors d’ou vient cet engouement pour cette fleur du Japon ?

Si le chrysanthème est la plante star de la Toussaint c’est grâce à ses propriétés. Cette fleur a non seulement de très belles couleurs mais elle résiste également aux premiers gels. Cette tradition de fleurir les tombes de chrysanthèmes est surtout présente en France et en Belgique.

Chrysanthèmes rouges

Et ailleurs, que célèbre t-on ?

Au Mexique et en Espagne

Au Mexique, on célèbre ce qu’on appelle « El dia de los Muertos » du 1er au 2 novembre. C’est l’occasion pour les familles mexicaines de se rendre aux sépultures de leurs proches et de chanter et laisser des offrandes sur la tombe.

Dans la culture juive

Dans la culture juive on ne dépose pas de fleurs car elles sont considérées dans la religion judaïque comme trop belles pour le deuil. On dépose alors de petits pierres qui elles sont symbole de permanence.

 

Et vous demain, allez vous porter des fleurs à vos défunts ?

Octobre, Novembre, c’est la saison pour planter des bulbes !

bulbes à planter

Comment préparer le sol et comment planter ses bulbes ?

La plupart des plantes bulbeuses connaissent de longues périodes de dormance, durant lesquelles elles exigent très peu d’attention. Cependant, pour réussir à conserver ces plantes pendant plusieurs années, les premières étapes, choix des bulbes, préparation du sol et plantation, sont essentielles.

 

Guide d’achat de bulbes

Dans le commerce, la taille et la qualité des bulbes varient considérablement ; vous trouverez différents types de bulbes selon l’époque et l’année. Avant tout achat, examinez les bulbes avec soin ; choisissez-les aussi frais que possible. Sélectionnez des bulbes adaptés au site choisi : la majorité aime le soleil, quelques-uns préfèrent l’ombre.



Période de plantation

Mettez en terre les bulbes dormants sans attendre. Si vous les avez stockés durant l’hiver, plantez-les avant la reprise de croissance. Vous pouvez repiquer les bulbes en pots tout au long de la saison ou les maintenir en pot jusqu’au dessèchement des feuilles, puis les traiter comme des bulbes dormants. Plantez les bulbes à floraison estivale du début au milieu du printemps, y compris ceux qui fleurissent à la fin de l’été sous abri.

 

 

Plantation

Il est préférable de planter plusieurs bulbes dans un grand trou creusé à la bêche, mais on peut aussi les planter individuellement. Ne cherchez pas la symétrie car, si un ou deux bulbes ne poussent pas, vous risquez un effet disgracieux. La profondeur de plantation dépend de la taille du bulbe. Servez-vous du bulbe lui-même pour déterminer la bonne valeur, soit deux à trois fois sa hauteur.

 

Plantation des bulbes au jardin

  1. Creusez un grand trou dans un sol bien préparé et plantez les bulbes, bourgeon vers le haut, en respectant profondeur et distance de plantation.
  2. Pour obtenir un effet naturel, disposez les bulbes de façon irrégulière. Recouvrez-les doucement de terre, pour éviter de les déplacer ou de les abîmer.
  3. Damez la terre avec le plat d’un râteau? Evitez de marcher sur le sol pour ne pas endommager les extrémités de croissance.

 

 

                                    

 

Égayer son jardin, sa terrasse ou son balcon à l’automne !

feuilles d'Erable japonais

Égayer son jardin, sa terrasse ou son balcon à l’automne !

Non l’été est loin d’être fini ! Hortik vous fait découvrir comment magnifier son jardin, sa terrasse ou son balcon à l’automne.

On associe souvent l’automne à la tombée des feuilles et à la fin des jolies couleurs dont se parent les fleurs ! Hortik va vous démontrer que l’on peut l’associer à la gaieté !

 

Le feuillage d’automne

Les feuilles qui tombent à l’automne : véridique ! Mais, on en fait quoi ? L’astuce est d’en faire un joli paillage pour les premières fraîcheurs. Une fois ramassées, on les regroupent vers nos massifs et on les étalent uniformément sur la terre. Nos plantes et fleurs nous diront merci en restant en bonne santé.

Pendant que certaines feuilles tombent de certains arbres, d’autres arbustes se parent de couleurs flamboyantes : du vert à l’orange en passant par le rouge !

Les arbres ou arbustes colorés à adopter à l’automne !

L’érable japonais

Le liquidambar

Il est recommandé de le planter dès l’automne afin de favoriser l’enracinement avant l’hiver. Le liquidambar est un arbre magnifique, surtout à l’automne lorsque la couleur de son feuillage devient rouge feu, orange et jaune. Son atout est son entretien facile. Vous aurez du mal à vous passer de ce bel arbre.

Le ginkgo biloba

D’une exceptionnelle résistance, il peut vivre très longtemps. Il s’adapte à la ville car résiste à la pollution extérieure ! Plantez-le de préférence au printemps ou à l’automne mais en évitant à tout prix les périodes de gel ou de fortes chaleurs.  C’est un arbre ornemental pour la beauté de ses feuilles. Bien planté et bien entretenu, il deviendra vite l’un des plus beaux arbres de votre jardin du printemps à l’automne.

L’érable du japon : l’acer palmatum

On l’appelle palmatum car ses feuilles ont en général la forme d’une main ! Plantez-le à l’automne, c’est le moment ! De l’orange, au vert en passant par le rose … quel beau panaché de couleur ! L’érable ne craint pas le gel ! Bonne nouvelle non ? La variété shirazz par exemple est magnifique et très coloré. De plus, il résiste à une T°C à -20°C !

Les arbustes ou plantes pour ma terrasse ou mon balcon d’automne!

Le thym

Le bambou

C’est un arbuste qui peut arborer votre balcon. Aérien et très résistant au froid, il aura la capacité de vous  sauvegarder des regards. Par exemple, Le bambou sacré ! En pot, il se développe très bien. La variété « Nandina domestica ‘Plump passion’ »  est décoratif via son feuillage persistant, finement découpé dont les jeunes pousses sont pourpres à vertes puis rougissent en hiver.

Les plantes grimpantes

Aussi, des plantes grimpantes comme le lière donne à votre balcon un peu de couleurs à l’hiver ! Sachant qu’il en existe de type uni ou panaché ! L’atout du lière est qu’il ne demande aucun entretien ! De plus, il est très résistant !

La clématite

La clématite est un arbuste qui peut aussi pousser sur nos balcons. Il garde ses feuilles à l’automne et fleurit au printemps. C’est une jolie plante graphique.

Les plantes aromatiques 

Pensez aussi aux plantes aromatiques ! Frotte-moi, et je te dévoilerai mon arôme ! Le thym-citron ou encore la verveine citronnelle ne demandent qu’à être plantés. De plus, ils dégagent une odeur citronnée très agréable ! Il aura aussi une utilité pour vos soirées placées sous le signe de la fraicheur : une bonne verveine maison ?!

 

Des fleurs colorées en automne

Les pensées

Les chrysanthèmes

Ces fleurs de Toussaint sont résistantes ! il en existe de nombreuses variétés … ! Peut-être avez-vous des idées préconçues sur cette fleur souvent associée à un évènement peu heureux. Les chrysanthèmes que l’on achète en pot à l’automne peuvent être plantés directement en terre, en pot ou en jardinière, idéalement avec du terreau. Palette de couleurs impressionnante, fleurs d’une multitude de formes : pompons, « japonais », simples, … . ce sont des plantes très faciles à cultiver, et qui permet de garder un décor fleuri, au jardin comme sur les balcons, jusqu’à l’entrée de l’hiver.

Les rosiers

Planter les rosiers à l’automne ? Eh oui ! Certaines variétés de rosiers se plantent à l’automne comme le rosier couvre-sol ! Ce sont des rosiers bas pouvant mesurer jusqu’à 60 cms ! Plantez en 4 pour tapisser 1m2 ! De couleur : rose pale, fuchsia, jaune soleil ou encore orangé … il y en a pour tous les goûts ! C’est en plus un rosier résistant !

Les asters

Les asters sont de très jolies fleurs à planter ! Il en existe de toutes tailles. Elles fleurissent jusqu’à novembre ! (voir notre dossier sur les asters)

Le cyclamen

Le cyclamen est une des plus jolies fleurs à fleurir à l’automne. Pour les cyclamens achetés déjà fleuris, veillez à ce qu’il y ait des boutons en cours de formation car c’est l’assurance d’avoir une floraison prolongée. Il est recommandé de planter les bulbes de cyclamens à la fin de l’été ou au début de l’automne. Espacez chaque bulbe de 10 à 20 cm et enterrez les à environ 3-4 cm de profondeur. pour plus d’infos sur le cyclamen, c’est par ici :  http://blog.hortik.com/2012/11/05/zoom-sur-le-cyclamen/

Les pensées

Les pensées, dont il existe près de 500 espèces, fleurissent au printemps, en automne et en hiver et demandent peu d’entretien. Elles apportent des touches de couleur du plus bel effet.  Les pensées sont des plantes annuelles qui fleurissent en principe à chaque saison. Pour une floraison printanière (vers le mois de mai), les graines doivent être semées dès le début de l’hiver dans un terreau enrichi de compost.

Foire d’automne du 26 oct au 4 nov 2012 – Paris Expo Porte de Versailles

Foire d'automne paris

Foire d’Automne

http://www.foiredautomne.fr/

Paris Expo Porte de Versailles – Pavillons 7.1 et 7.2

 

Vous ne savez pas quoi faire pendant la première semaine de vacances des enfants ? une idée qui peut être sympa

La Foire d’Automne, un évènement Foire de Paris, réunira du 26 octobre au 4 novembre 2012, de 10h à 19h sans interruption, les dernières tendances de la décoration, de la gastronomie, de l’artisanat et du bien-être.

Un lieu unique, destiné à toute la famille, où découvrir une moisson de nouveautés et d’astuces, avec comme maîtres-mots : plaisir et curiosité.

Plus de 1000 animations et ateliers gratuits seront proposés aux visiteurs, avec notamment le Potager à croquer, point d’orgue de cet évènement qui mettra à l’honneur le potager urbain.

Que pouvez vous faire à la Foire d’automne ?

L’automne, la saison où nos sens s’exaltent, où les couleurs explosent et pendant laquelle nous cherchons à retrouver la chaleur et le confort intime de notre intérieur pour se préparer à l’hiver.
C’est dans cet esprit que la Foire d’Automne 2012 vous présente ses 3 grands univers revisités dans une atmosphère encore plus conviviale, cocooning et savoureuse :

TENDANCES

Vous avez des projets liés à votre intérieur : rénovation, réaménagement, décoration,… ? Ce secteur est fait pour vous ! Vous y trouverez des ateliers, des conseils, des professionnels à votre service.

http://www.foiredautomne.fr/La-Foire-d-Automne/Tendances/Tendances-Maison

DEGUSTATIONS

Entrez dans l’univers des saveurs automnales et des plaisirs gourmands : vins ronds, châtaignes au feu de bois,…ateliers, rencontre avec des chefs, conseils culinaires et produits du terroir vous attendront.

http://www.foiredautomne.fr/La-Foire-d-Automne/Degustations/Degustations

CURIOSITES

Astuces pour bricoler malin au quotidien, produits de soin, accessoires, ou encore artisanat du monde entier, ce secteur vous offre un réel concentré de produits tendances et indispensables pour préparer son « cocon pour l’hiver ».

http://www.foiredautomne.fr/La-Foire-d-Automne/Curiosites/Curiosites

 

foire d'automne paris versaille

Comment s’y rendre ?

Métro :  ligne 12, station Porte de Versailles

Tramway : ligne T3, arrêt Porte de Versailles
Bus : lignes 39 – 80, station Porte de Versailles
En voiture : Accès par le périphérique Ouest ou Sud sortie Porte de Versailles.
vous nous raconterez ?

La tulipe : comment la planter et la cultiver pour avoir un jardin fleuri et coloré !

Tulipes - comment planter les tulipes et s'en occuper

Véritable star des mois de mars, avril et mai, la tulipe se plante à l’automne comme nous vous l’expliquions dans l’article sur les bulbes à planter maintenant pour en profiter au printemps.

Alors envie d’avoir un beau jardin coloré entre mars et mai  ? Tentez la tulipe !

Champs de tulipes roses pales
Champs de tulipes roses pales

Comment cultiver la tulipe

Type de sol et période

Au niveau du type de sol, l’idéal est de planter vos bulbes de tulipe dans un sol riche et bien drainé, plutôt alcalin. Mais la tulipe n’est pas très très capricieuse 🙂

Exposition

Réservez un espace ensoleillé ou légèrement ombragé pour vos tulipes.

Quand planter les bulbes :

Au niveau de la période de plantation, vous pouvez planter vos bulbes de tulipes d’octobre à décembre.

Plus la plantation est précoce, plus cela est meilleur pour vos tulipes car l’enracinement sera meilleur et la floraison de qualité par conséquent.

La plantation des bulbes de tulipes

1- Une fois l’emplacement choisi, pensez à bêcher la terre en profondeur pour enlever les éventuelles mauvaises herbes et cailloux.

2- Ensuite, faites un trou dans la terre de deux à trois la hauteur du bulbe de tulipe. Cela les protégera du gel l’hiver ! Nous vous conseillons de planter vos bulbes en groupe de 5 à 10 et de les espacer les uns des autres d’environ 10 cm.

3- Si vous trouvez la terre trop pauvre, vous pouvez éventuellement lui apporter un peu d’engrais spécial bulbes. Une fois votre bulbe en place, arrosez et tassez la terre.

Tulipe rouge



Entretien ses tulipes… c’est pas compliqué !

Avant la floraison

Les tulipes sont des fleurs qui demandent très peu d’entretien. Vous n’avez pas besoin d’y toucher et elles fleurissent naturellement au printemps suivant ! Ce sont des fleurs qui ne sont pas sujettes aux maladies et n’attirent pas les insectes.

Songez tout de même à les arroser au printemps si le temps est vraiment très sec.

tulipes en melange

Après la floraison

Une fois la floraison passée, pensez à retirer les fleurs fanées mais surtout laissez le feuillage ! Cela permettra à votre plante de repousser l’année suivante. Si le feuillage est vraiment sec, enlevez-le en soulevant légèrement le bulbe.

Conservation

Il est préférable d‘arracher les bulbes de tulipes (hormis les botaniques) à la fin de la floraison, lorsque les feuilles de la tulipe sont parfaitement sèches.

A l’arrachage, vous ôterez les bulbilles qui se sont formés autour du bulbe principal et conserverez vos bulbes dans un endroit sec, à l’obscurité. Vous aurez ainsi chaque année de belles fleurs.

tulipes darwin pink impression

Le saviez vous ?

Vous n’avez pas de jardin ? Pas grave, la tulipe se cultive aussi en pot ! Dans ce cas là, vous planterez votre bulbe dans un mélange de terre végétal, de terreau et de sable grossier. Découvrez noter sélection de jardinières !