De l’entrée au dessert, cuisinez la capucine de vos jardins!

Nous vous avons déjà parler de ces petites fleurs lumineuses et si faciles à faire pousser…Les capucines!

Ce sont des fleurs très intéressantes au jardin:

Elles poussent facilement, on peut planter des capucines naines dans des jardinières pour fleurir un balcon ou des capucines grimpantes pour fleurir des pergolas ou des grillages. Au vu de l’ampleur qu’elles prennent très rapidement, elles seront utiles pour habiller un coin de jardin rapidement, elles attirent les pucerons (qui n’iront plus envahir les plantes voisines) et vous évitent la corvée de désherbage. Que des avantages!

Se plantant de février à mai, n’hésitez à disperser quelques graines dans votre jardin pour profiter d’un jardin fleuri de juin à octobre. Ses couleurs passant du rouge à l’orangé se marient à tous les styles et apportent de la lumière au jardin. E

Les enfants adorent cette fleur car elles sont faciles à faire pousser, nos petits jardiniers en herbe seront fiers de leur jardinage et surpris de découvrir que la capucine est comestible!

Tout se mange dans la capucine, de l’entrée au dessert, elle fait merveille dans vos assiettes et épatez vos convives!

Les fleurs sont très appréciées pour leur couleur chaude et leur gout légèrement épicé et piquant, mais les feuilles et les graines se mangent aussi. Découvrez nos idées recettes.


Mettez des capucines dans vos entrées de repas :

  • Avec quelques fleurs colorées. Elles se marient très bien avec une pince de crabe ou un bouquet de crevettes. Entières ou ciselées, elles apportent un petit gout original et une jolie couleur à vos tartares de poisson et vos salades.
  • Tentez aussi les graines (encore vertes), coupez en petits morceaux elles apportent du pep’s à vos salades...Rappelant le gout du radis!
  • Les boutons verts et tendres, peuvent – comme les graines – être préparés au vinaigre à la façon des câpres, et sont particulièrement agréables à consommer. Pour faire des câpres de capucine, on prend les graines, on les met dans un bocal avec du sel et du vinaigre, que l’on laisse reposer 6 mois à l’obscurité. Et on déguste !

 

 

Sur le blog « le jardin de Jenny » nous avons découvert aussi une bien belle recette, des feuilles de capucine farcies qui ressemblent beaucoup aux fameuses feuilles de vigne.

Nous avons hâtes de tester cette recette, en attendant on partage sa photo.

 

Pour le dessert, essayer aussi la capucine cristallisée dans du sucre…Comme un air de gingembre confit!

Toutes ces recettes ouvrent l’appétit et nous donne envie de planter ces jolies petites fleurs! Et vous, vous aimez les capucines dans votre jardin et dans vos assiettes?…

A très vite pour de nouvelles histoires culinaires avec nos fleurs du jardin.

 

 

 

Semaine spéciale légumes oubliés : les choux-fleurs de couleur !

choux fleurs de toutes les couleurs, légumes d'antan

La plupart des gens ne sont pas familiers avec le chou-fleur, c’est un de ces légumes que votre mère a toujours essayé de vous faire manger! Il y a surement des choses que vous ne savez pas à propos de lui. Il peut être utilisé dans une variété de plats délicieux. Soit dit en passant, votre mère avait raison, le chou-fleur est bon pour vous : il est rempli de vitamines et de minéraux nécessaires. Le chou-fleur est un aliment sain et nutritif. 

Histoire du choux-fleur

Le chou-fleur provient de l’Asie Mineure, comme une forme de chou sauvage. Il est devenu populaire en France autour du 16ème siècle. Peu de temps après, il a été cultivé dans le nord de l’Europe. Le légume nourrissant finalement fait son chemin dans d’autres pays et est depuis devenu un aliment de base dans des pays tels que les États-Unis, la France, la Chine et ailleurs.

Caractéristiques du choux fleur

Le chou-fleur est une plante annuelle qui se reproduit grâce à des graines. Il appartient à la famille des crucifères. Il est de la même famille que le brocoli, le chou et le chou frisé. Le chou-fleur est une fleur qui pousse d’une plante : voici comment il a obtenu son nom.

les différents types

Le type le plus familier de chou-fleur est la variété d’un blanc pur.

  • Le violet : le chou-fleur violet a de profonds fleurons pourpres, des feuilles vertes claires vers l’extérieur. Il a un goût similaire au chou-fleur traditionnel. Ce type peut changer entre pourpre et vert quand il est cuit. Choisissez le chou-fleur violet si vous voulez plus de variété et de la couleur dans vos salades. Essayez différentes variétés telles que Violet Queen hybride ou pourpre Sicile.

  • Le jaune : Le chou-fleur jaune affiche un jaune vif, orange, ou une combinaison des deux couleurs. Le goût est semblable au chou-fleur standard. La variété principale de chou-fleur jaune est appelé Cheddar. Cette espèce jaune a beaucoup plus de bêta-carotène que les autres types. Il reste également jaune vif lors de la cuisson.
  • Le vert : le chou-fleur vert est un croisement entre le chou-fleur blanc standard et le brocoli. La couleur verte n’est pas aussi audacieux que les couleurs perçues dans le brocoli, mais il se distingue toujours. La tête et les feuilles ressemblent à d’autres types de chou-fleur. Certains l’appellent le « brocofleur ». Ce type a un goût plus sucré que les autres variétés. Les deux principaux types de brocofleur sont Hybrid Green Goddess et de la Chartreuse Hybrid II.

Nutrition

Le chou-fleur est une bonne source de vitamines et de minéraux. Il est faible en gras, riche en fibres et en protéines. Une bonne source de potassium et de vitamine C, il contient aussi du calcium et du fer. Il est également une excellente source de phosphore et de magnésium. Le chou-fleur est bas sur l’indice glycémique des aliments : il libère lentement le sucre, ce qui en fait un aliment bon pour les diabétiques et les personnes qui tentent de perdre du poids.

 



 

Plantation

Conditions de plantation

Le chou-fleur a besoin d’un pH du sol entre 6,0 et 7,0. Plantez-les lorsque les températures se situent entre 18 et 25°C.

Sol

Travailler dans le sol que vous allez planter avec une bêche ou une fourche jusqu’à une quinzaine de cm de profondeur pour l’assouplir. Le chou-fleur ne se développe pas dans un sol compacté.

Plantation

Placez les graines à environs 10cm sous la surface. Laissez 60cm entre les rangées.

 

Soins

Arrosez assez souvent pour garder le sol humide et empêcher les feuilles de flétrir dans le milieu de la journée. Quand les têtes du chou-fleur commencent à se former, attachez les feuilles ensemble sur la tête avec un ruban ou une ficelle. Ce processus,  appelé «blanchiment», permet au chou-fleur de garder sa couleur blanche jusqu’à la récolte.

Récolte

La récolte du chou-fleur se fait quand les têtes sont toujours compactes et entourées de feuilles. Environs 2 mois après plantation. Coupez la tête de sorte qu’au moins deux feuilles enveloppantes restent attachées.

Idée de recettes avec le choux fleur :

 

 

Pour découvrir d’autres légumes oubliés, poursuivez votre visite sur :

Semaine spéciale légumes oubliés : la pomme de terre vitelotte

pomme de terre vitelotte, redécouvrez les produits d'antan

La pomme de terre vitelotte, quelles sont ses origines ?

La pomme de terre violette, aussi appelée « négresse » ou « truffe de Chine » ou « vitelotte » est une pomme de terre originaire de France qui a la peau et la chair violette (dû à une teneur élevée en anthocyanine : des pigments naturels).

Cette variété est encore cultivée par quelques exploitants français, mais elle devient assez rare en raison de ses rendements relativement faibles comparé aux variétés plus récentes. Cette variété est facile à conserver grâce à une peau assez épaisse.

Le premier recensement de cette variété se fait en 1817, elle fait partie des 6 « espèces » connues aux halles de Paris.

Comment cultiver la pomme de terre vitelotte ?

Les pommes de terre violettes ne nécessitent pas vraiment de traitement particulier, leur culture s’apparente à celle des pommes de terre classiques. La pomme de terre violette est une bonne variété pour l’ébullition et la cuisson. L’anthocyanine qu’elle contient est un antioxydant qui peut renforcer le système immunitaire et contribuer à une meilleure santé.

Instructions

1. Préparez la zone de plantation au printemps juste avant le gel final. Cultivez la terre avec une bêche, et ajoutez environ 10 cm de compost vieilli au sol. Mélangez bien la terre et le compost, et ratissez la zone.

2. Coupez les semence de pommes de terre en petits morceaux, avec au moins un œil qui va germer.



3. Assurez-vous de faire des rangées d’environs 15cm de large et espacées d’environs 50 cm

4. Plantez les semences à 20-25cm de distance dans les lignes, et les couvrir avec environ 8 cm de terre et 10 cm de paillis.

5. Arrosez vos pommes de terre immédiatement après plantation.

6. Ajoutez encore 20 cm de terre autour des plants de pomme de terre quand ils atteindrons environ 30 cm de haut.

7. Continuez d’arroser les pommes de terre à mesure qu’elles grandissent, sans jamais laisser le sol se dessécher.

8. Récoltez de nouvelles pommes de terre violettes immédiatement après la floraison – environ huit semaines après plantation. Récoltez de grosses pommes de terre en attendant jusqu’à la fin de la saison de croissance. Creusez les pommes de terre dans le sol doucement avec une truelle de jardin, et de coupez les tiges des plantes avec un sécateur.

Une idée recette ?

  • Une bonne purée de pomme de terre vitelotte
  • Verrine potimarron, vitelotte, camembert
  • Parmentier de vitelottes au colin
  • Chips de pomme de terre vitelotte

 

 

 

Pour découvrir d’autres légumes oubliés, poursuivez votre visite sur :

Les différentes variétés de tomates

grosses tomates, les différentes variétés

Ce n’est pas pour rien qu’autrefois on l’appelait pomme d’amour!

Une petite tomate  crue, en salade, cuisinée ou encore mijotée : avouons-le c’est un vrai régal!

Parfois nous ne savons pas bien discerner les variétés de ce fruit si commun et pourtant si généreux. C’est parti pour un passage en revue des variétés de tomates les plus courantes.

 

La tomate ronde

Qu’elle est belle ! Eh oui, sa forme ronde et sa couleur éclatante nous donne envie de la croquer. C’est la tomate que nous achetons le plus. Elle se marie à toutes nos envies !

Vous souhaitez : déguster de bonnes tomates farcies, une délicieuse sauce pour accompagner vos spaghettis, ou en salade avec de l’huile d’olive ? la tomate ronde est tout à fait adaptée à une cuisine facile et équilibrée ! De plus, elle est bourrée de vitamines et de magnésium. Que demander de plus ?

Pour être certain de ne pas vous tromper sur la qualité de sa chair, achetez-la de mars à novembre.

 

La tomate grappe

La tomate grappe est pulpeuse et parfumée ! Rien qu’à en décrire les propriétés on a envie d’en manger ! Vous ne trouvez pas ?

Elle aussi est goûteuse et il existe 4 manières de la déguster de la meilleure manière : en salade, pour cuisiner de délicieuses sauces, à l’occasion d’un pique-nique ou encore à la croque au sel.

Elle est très odorante et offre ses meilleurs atouts de mai à octobre.

 

La tomate côtelée

N’évoque t-elle pas la tomate de nos jardins ?

La tomate côtelée est d’une couleur rouge très vive ; elle est soit profondément plissée, ou côtelée. Elle possède une forme légèrement aplatie contrairement à sa copine la tomate ronde !

Elle ne se soucie guère de sa ligne grâce à sa très fine peau et sa chair ferme et consistante. On en mangerait ! Non  ?

Très goûteuse ; cuisinée ou encore mijotée, concoctez aussi de très bonnes sauces.

Pour avoir la certitude d’avoir au sein de vos cuisines, de délicieuses tomates côtelées, achetez-les de décembre à octobre !

 

La tomate cerise

Les tomates Cerises sont très petites, sucrées, de couleur rouge ou jaune.

Elle aussi est séduisante ! Elle est idéale pour les apéritifs ou encore les salades ! Elle peut aussi s’adapter à vos envies culinaires mijotées.

On l’appelle aussi la tomate du débutant car elle est très facile à faire pousser. Elle permet une récolte abondante.

De plus, si vous avez un balcon, il est très facile d’en faire pousser en pot !

  • Achetez vos tomates cerises en pot début juillet ou aux mois d’octobre et novembre,
  • Préférez un endroit ensoleillée et à l’abris du vent,
  • Ajoutez-y de l’engrais potager 1 à 2 fois par mois pour avoir une belle récolte !
Idéales à dévorer ou à déguster à l’été !

 



 

La tomate cerise grappe

La tomate cerise en grappe est la chouchou de notre alimentation : mignonne et goûteuse !

Dégustez-la nature ou encore avec un peu de sel, quel délice ! Elle s’adapte aussi à vos autres préparations culinaires.

Elles se conservent très longtemps grâce à ses branches très parfumées .

Elles sont de plus peu caloriques ! Elles se mangent sans faim et sans fin !

 

La tomate allongée

Elle est pulpeuse et peu juteuse sous sa robe oblongue. Elle est petite, ferme, et très parfumée !

Si on vous parle de Roma ou d’Olivette, ces 2 variétés font parties de la famille des tomates allongées.

Elle tient très bien la cuisson. Idéale « à la provençale ». Pensez-y également pour vos barbecue et pizza. Elle est aussi idéale pour vos sauces et coulis et autres spécialités à base de pulpe de tomate !

Achetez-en de mai à octobre, vos papilles n’en seront que mieux loties !

 

La Tomate coeur de boeuf

En forme de coeur d’où son nom ! Que c’est mignon ! Elle est réputée pour être l’une des meilleures tomates !

En pleine saison, les tomates sont parfumées et délicieuses. La tomate coeur de boeuf a une chair délicieuse et pratiquement sans pépins, elle a un goût très savoureux et sucré.

Cette variété convient pour faire des tomates farcies, des jus et des coulis, des soupes mais se mange comme toutes les tomates également nature. Je vous avouerai qu’une fois, j’ai goûté une tomate coeur de boeuf accompagnée d’huile d’olive et de petits dés de comté : un véritable délice !

Achetez la dés le mois de mai et ce jusque septembre, octobre, vous allez vous régaler : promis !

 

 

Alors, cette petite revue des différentes variétés de tomates ne vous donne t-elle pas envie ? Rien que d’y penser, j’ai envie de découvrir toutes les recettes qui existent à base de tomates !

Et vous, connaissez-vous des astuces et des recettes à base de tomates ? Partagez-les, nous n’attendons que cela !

 

Un bon velouté de châtaignes… miam !

recette velouté chataignes

Le mois d’octobre est bien là alors profitons-en pour prendre ce que la nature nous offre! Aujourd’hui, ce sera les châtaignes !

Octobre s’installe et les températures baissent, il est temps de faire une petite soupe.

 

Source : http://www.photos-dauphine.com/

 

Ingrédients :

  • 1 kg de châtaignes entières fraîchement ramassées 😉
  • 1 branche de céleri
  • 3 échalotes
  • 1 l de bouillon de volaille
  • 20 cl de crème fleurette
  • 3 cl de cognac
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 1 tranche épaisse de lard fumé (ou 3 tranches de bacon)
  • quelques pluches de persil
  • Fleur de sel et poivre

 

Recette :

  1. Après les avoir inciser, passez les châtaignes dans de l’huile à 170°C par petites quantités puis épluchez-les vite sans les laisser refroidir.
  2. Épluchez les échalotes puis émincez-les finement. Lavez la branche de céleri et coupez-la en fine lamelles.
  3. Dans une grande cocotte, faites chauffer l’huile et ajoutez les échalotes et le céleri. Laissez cuire doucement 3 minutes et ajoutez les châtaignes. Laissez suer à feu doux encore 2 minutes puis déglacez avec le cognac et ajoutez le bouillon de volaille bien chaud.
  4. Salez, poivrez et laissez cuire à frémissement pendant 45 minutes. Ajoutez la crème fleurette et laissez cuire encore 5 minutes. Mixez la préparation puis passez-la au tamis afin qu’elle soit bien lisse.
  5. Faites dorer votre lard (ou bacon) coupé en petits morceaux pour qu’il soit croustillant. Servez la soupe bien chaude et décorez avec le lard ainsi que le persil.

Astuce :

Gardez quelques châtaignes que vous pouvez émiettez sur le velouté avant de le servir.

Source : http://scally.typepad.com/

 

C’est la saison des coings alors mettons-les en confiture!

confiture de coing, recette

C’est le moment de ramasser les coings, mais il faut trouver des idées pour les manger! Nous vous proposons aujourd’hui de les mettre en confiture !

 

Le coing, c’est quoi?

Le coing est le fruit du cognassier. Piriforme (en forme de poire) et volumineux, il est cotonneux en surface et, à maturité, il est jaune et très odorant.

 

 

La maturité complète du coing demande un climat de type méditerranéen à longue période de chaleur (Portugal, Grèce…).

Il peut alors être consommé cru. Dans les régions moins méridionales, au climat tempéré plus frais, ce n’est pas le cas sauf pour certaines variétés à court cycle de fructification (Aromatnaya, Kuganskaya) qui peuvent parfois arriver à maturité quasi-complète par un automne particulièrement chaud.

Sinon, les coings restent durs, astringents et acides et ne peuvent être consommés qu’après cuisson. Une ancienne méthode les laissait exposés aux gelées pour les ramollir et éliminer un peu de tanin.

Les fruits sont utilisés principalement pour confectionner des gelées, des confitures, des pâtes de fruits ou des gâteaux. Les coings pelés peuvent également être rôtis au four, ou être utilisés dans la préparation de tajines d’agneau ou de volaille. Enfin, le coing peut être distillé et l’on en obtient ainsi une liqueur. En l’Europe de l’Est le coing est utilisé presque exclusivement comme légume, dont on fait une soupe d’hiver.

 

La recette de la confiture de coing !

Une multitude de recettes existent pour consommer le coing. Aujourd’hui, nous vous proposons une recette de confiture !

Ce fruit étant très difficile à peler, nous vous proposons une recette qui ne nécessite pas cette étape ! Pour cette recette, vous aurez besoin de 2,5kg de coings et de 2kg de sucre. Le temps de préparation est d’environ 30 minutes et 60 minutes de cuisson.

 

  • Prendre des coings pas trop mûrs. Les laver et les essuyer.
  • Enlever coeurs et pépins et mettez-les dans un torchon: un linge que vous allez refermer d’une ficelle pour diffuser les épices et la pectine du coing (gelée naturelle contenue dans les pépins).
  • Coupez les fruits en tranches fines sans les peler. Ajoutez le sucre, les coings et le torchon dans un confiturier contenant un demi litre d’eau.
  • Laisser cuire à feu doux jusqu’à ce que les fruits soient transparents et que le sirop nappe l’écumoire. Retirer le torchon. Mettre en pots et refermer immédiatement.

A table !

 

La gelée de pommes oui, mais celle de mamie !

pots de gelee de pommes

La saison des pommes bat son plein alors profitons-en pour varier un peu les recettes!

Passer outre les traditionnelles tartes aux pommes et autres compotes, innovez avec la gelée aux pommes.

 

Nous vous proposons aujourd’hui une recette digne des plus grands chefs et pourtant d’une simplicité étonnante. En effet, très peu d’efforts à fournir pour cette recette : pas besoin de peler les pommes, pas besoin de couper en petits morceaux! Il faut compter 1 litre d’eau par kilo de pommes puis 250g de sucre par litre de liquide obtenu (le sucre le plus basique qui existe !).

 

  • Pour commencer, lavez et coupez vos fruits en quartiers : inutile d’enlever les pépins ou la queue de la pomme (simple on vous dit!).
  • Faites cuire 30minutes environs dans une grande casserole (type faitout).
  • Une fois que les pommes sont cuites, le plus simple est de mettre le tout dans un torchon en faisant attention à récupérer un maximum de jus. Laisser les pommes s’égoutter pendant environs 12h (vous pouvez presser pour aider un peu).
  • Au bout des 12h, pressez bien le torchon pour récupérer le jus qui serait resté dans les pommes. (Le jus que vous récupérez est trouble, c’est normal).
  • Vous devez maintenant mesurer la quantité de liquide que vous avez (un peu plus d’un litre par kilo de pommes).
  • Ajouter 750g de sucre par litre de jus.
  • Faites cuire en remuant de temps en temps pendant environ 1 heure. (Le liquide va devenir transparent).
  • Une fois la cuisson terminée, mettez le jus en bocaux et retournez-les.



La petite astuce de grand-mère :

pour voir si vos bocaux sont bien hermétiques, plongez les dans l’eau. Si des bulles remontent à la surface, votre bocal n’est pas bien fermé!

 

Il ne vous reste plus qu’à nettoyer vos bocaux et à coller de jolies étiquettes !

Bonne dégustation 😉

Quand confiture de figues rime avec gourmandise !

figuier en gros plan , niort

C’est la saison de la figue !

Le figuier possède des fruits de petite taille et de couleur violacée particulièrement savoureux et sucrés. La saison de la figue s’étend de Juillet à Novembre.

Nous n’allons tout de même pas se passer de ce délicieux fruit !

Curieux de savoir comment les déguster ? Nous vous invitons à les transformer en réalisant d’excellentes confitures maison !

 

La confiture de figues maison

La recette est simple !

Pour 22 pots de 500 grammes chacun, il vous faut :

  • 7 kgs de fruits
  • 5 kgs de sucre cristallisé

Les 7 étapes clés pour réussir ses confitures de figues :

1. Ne pas éplucher les figues

2. Couper les figues en petits morceaux

3. Brasser le mélange dans un récipient

4. Laisser macérer toute une nuit

5. Une fois cette étape effectuée, cuire le tout à feu doux durant 2h30 en remuant très régulièrement

6. Verser la confiture bouillante dans les pots à capsule métallique

7. Fermer les pots aussitôt*

* L’astuce du chef : retourner les pots directement après leurs fermetures et ce jusqu’à complet refroidissement. Vous pourrez ainsi stérilisez vos pots et les conserver trés longtemps sans constater aucune altération !

bocaux de confiture de figue

 

Que faire des autres variétés de figues ?

Il existe bien d’autres variétés de figuiers, comme celui qui permet de récolter de jolies figues violettes aussi grosses que des clémentines. Cette variété d’arbre produit plusieurs centaines de kilos de fruits à récolter en juillet !

En réaliser de bonnes confitures n’est pas un problème. Les étapes clés de la recette sont les mêmes que pour la réalisation de confiture à base de figues violacées de petite taille.

Cependant, le dosage est diffèrent : comptez 6 kgs de fruits pour 5 kgs de sucre cristallisé.

 

Une gourmandise à petit prix !

En comptant le prix du sucre et du gaz pour la cuisson, le pot de confiture de 500 grammes, parfaitement biologique revient à 0.30 €.

Sur des crêpes sucrées, en accompagnement de plats salés, avec du roquefort mais aussi sur du foie gras, la confiture de figues ravira tous les gourmands !

 

Nous n’avons plus qu’à vous souhaiter un très bon appétit !

 

Tarte au fromage blanc

tarte sucree fromage blanc

Légère et goûteuse, cette tarte sera parfaite pour une soirée estivale avec des amis ou votre famille. Il suffit de 20 min de préparation et de cuisson et 2h au réfrigérateur pour déguster ce succulent dessert.

tarte sucree fromage blanc

Ingrédients (4 personnes)

  • 100 g de spéculoos ou de petits beurres
  • 50g de beurre mou
  • 1 citron non traité
  • 1 oeuf
  • 200g de fromage blanc
  • 50 de sucre semoule
  • 1 sachet de sucre vanillé

 

Préparation

  • Dans un petite casserole placée sur feu doux, faites fondre le beurre, retirez la mousse qui se forme à la surface. Badigeonnez généreusement le beurre fondu au fond d’un moule.
  • Écrasez grossièrement les spéculoos, ajoutez le reste du beurre fondu, mélangez bien et tapissez le fond du moule.
  • Placez au réfrigérateur le temps de faire le reste.
  • Préchauffez le four à 90°c.
  • Rappez le zeste du citron, pressez le jus. mettez de coté quelques zestes pour la décoration finale
  • Battez l’oeuf en omelette.
  • Mélangez dans un grand saladier, le fromage blanc avec le semoule sucre, le sucre vanillé, le zeste et le jus de citron aussi l’oeuf battu.
  • Formez une pâte bien homogène et onctueuse.
  • Versez ce mélange sur le  fond de la tarte, lissez-en bien la surface à l’aide d’une spatule.
  • Faites cuire au four entre 15 et 20 min, la tarte doit rester moelleuse.
  • Sortez-la du four, laissez la refroidir et puis placez-la au frais pendant 2h minimum.

Astuces:

  1. Au moment de servir, faites glisser la tarte sur un plat et parsemez-la avec le zeste de citron et découpez-la en parts individuelles.
  2. Ajoutez à  la tarte un coulis de fraise ou d’abricots, vous ne le regretterez pas!

C’est fini, il ne reste plus qu’à savourer cette délicieuse tarte que vous ferez plus d’une fois, c’est sûr !

 

Bon appétit!

Quiche aux tomates et aux courgettes

courgettes jaune et verte

L’été sera chaud partout cette année.  Pour en profiter pleinement,  voici une recette légère et complète qui se consomme tiède comme froide. La quiche aux tomates et aux courgette s’invite à vos repas d’été. Comptez pas plus de 20min de préparation et 30 min de cuisson pour goutter à ce délice fait pour tout les petits comme les grands !

des tomates

 

Ingrédients (4 personnes)

1. pour la pâte:

  • 150g de farine fluide
  • 80g de fromage blanc
  • 60 g de beurre
  • 1 œuf
  • sel

2. pour la garniture:

  • 8 tomates Roma bien fermes
  • 2 belles courgettes vertes
  • 3 œufs
  • 15cl de crèmefraîche
  • 30g de parmesans râpé
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 1 cuil. à café de fleur de thym, de romarin, ou de feuilles de sauge émiettées
  • 10g de beurre
  • sel, poivre

 

Préparation

  • Préparez la pâte: dans un robot ou un grand saladier, pétrissez la farine avec le fromage blanc, le beurre coupé en parcelles, l’œuf et le sel. Formez une pâte bien lisse, façonnez une boule et laissez-la reposer une heure au réfrigérateur.
  • faites la garniture: lavez les tomates et les courgettes, séchez-les dans un papier absorbant. Détaillez-les en belles rondelles, laissez les dégorgez au papier absorbant. Dans un autre grand saladier, fouettez les œufs avec la crème fraîche, le parmesan, sel, poivre et parfumez avec la noix de muscade.
  • Préchauffez le four à 210°c . Beurrez ou huilez un grand moule à tarte. Étendez la pâte le plus finement possible sur une surface farinée, étalez sur le moule recouvert de papier sulfurisé, roulez les bords et coupez l’excédent de pâte. Piquez la pâte à divers endroits à l’aide d’une fourchette, répartissez les rondelles de légumes en les alternant en les faisant se chevaucher. Versez la préparation aux œufs et enfournez 20 à 30min.
  • Lorsque le quiche est cuite et légèrement dorée, sortez-la du four. Parsemez de fleur de thym, de romarin ou  de feuilles de sauge émiettées.

Astuce: servez cette quiche avec une belle salade verte assaisonnée au basilic ou l’estragon. Bon appétit!!!