5 plantes du jardin toxiques pour nos chiens et chats

Il est  fort probable que vos jardins regorgent de plantes toxiques qui sont si communes que vous ne  réalisiez pas que certaines peuvent effectivement causer la mort pour les chats et les chiens.

Vous seriez surpris d’apprendre que certaine plantes comme l’Aloès Vera, les bégonias, Le lys  et encore bien d’autres plantes sont nuisibles pour nos chiens et chats. L’ingestion de quelques feuilles, fleurs et bulbes de ses plantes peut entraîner des troubles digestifs chez un chien, ou une paralysie, une perte d’appétit. Dans certains cas, cela peut même conduire au coma ou la mort.

 

Voici 5 plantes que tout le monde connait… saviez-vous qu’elles sont nocives pour nos chats et nos chiens ?

  

1 – l’Aloe Vera

 

aloe plante

 

Bien que l’Aloès Vera soit fantastique contre  les coupures et apaise les brûlures, l’aloès est toxique pour les chats et chiens. Les saponines Aloès (un chimique connu pour des propriétés nettoyantes) provoque des vomissements, dépression, diarrhée, anorexie, tremblements et des changements de couleur de l’urine. Si un animal se frotte contre une feuille d’aloès cassé, sa peau peut également devenir extrêmement irritée.

 

2 – Le Chrysanthème

fleurs chrysanthème

Jolies comme ils sont, les chrysanthèmes sont responsables d’un certain nombre d’empoisonnements. Les   principaux symptômes sont  des vomissements, de la diarrhée, l’hyper salivation, la perte de coordination, et de la dermatite (affection de la peau caractérisée par une inflammation cutanée) en fonction de la taille de l’animal. C’est rarement mortel, heureusement.

 

3– Le lys

 fleurs de lys

 

Le parfum  du Lys peut être irrésistible, mais aussi très dangereux pour nos chats.

Les chats se toilettent par léchage. Si votre félin récupère du pollen de lys sur ​​sa  fourrure, il est impératif de vous rendre chez le vétérinaire car ce pollen peut provoquer une insuffisance rénale chez le chat, même en petite quantité.

Quelques lys sont toxiques pour les chiens tels que lys calla et lys de la paix. La meilleure chose à faire si vous avez un chat ou un chien est faire en sorte qu’ils restent loin de ces jolies fleurs.



4– Les Bégonias

 fleurs begonia

Il existe plus de 1000 espèces de bégonias, toutes sont toxiques pour les animaux.

Quels sont les symptômes ? Après manger, votre animal de compagnie ressentira probablement une brûlure au niveau de sa bouche et des vomissements peuvent survenir. Le jus du fruits et la sève de la plante contiennent des cristaux en forme d’aiguilles microscopiques qui sont  toxiques lorsqu’ils sont avalées. La plante est considérée comme légèrement toxique mais les racines sont particulièrement toxiques.

Il est conseillé,dans tous les cas d’appeler le vétérinaire.

 

5– L’Azalée

azalee fleur jardin

Les azalées sont une espèce de Rhododendron. C’est en fait un rhododendron miniature.

Les azalées sont toxiques pour les animaux.  Les Azalées sont couramment utilisées comme plantes dans les jardins japonais, mais si vous avez des animaux c’est une plante  dont il faut se débarrasser rapidement. L’ingestion de quelques feuilles peut déclencher chez un chien ou un chat une détresse digestive, la  paralysie,   la perte d’appétit. Dans certains cas, cela peut provoquer la mort.

 

 

Voilà 5 plantes très communes dans nos jardins, et qui peuvent cependant être nuisibles pour nos animaux domestiques.

Mais rassurez-vous les animaux ne se dirigent pas instinctivement vers ces plantes. De nombreuses plantes sont amères, irritantes, piquantes, ont mauvais goût et le mâchouillement prend très vite fin.

chat dans le jardin

Mao, chat très attachant et un peu têtu

Quelques astuces au jardin quand vous avez des animaux domestiques

  • Quand vous désherbez ou touchez les feuillages des plantes (toxiques ou non) : mettez des gants et isolez bien les déchets afin que vos animaux ne soient pas en contact avec eux. Et lavez-vous bien les mains avant de caresser vos animaux !
  • Eloignez les animaux lorsque vous brûlez des herbes du jardin (si c’est permis dans votre ville)
  • Ne taillez pas les plantes en présence d’animaux. Ils risqueraient de recevoir des projections de sève ou résine.
  • Ne laissez pas vos animaux dormir sous les haies ou sous un arbre fraîchement taillés (risque de brûlure avec la sève, les résines)
  • Couvrez votre tas de compost. cela ferait un peut-être délicieux, mais un dangereux repas pour votre chien
  • Conservez les graines, les fruits et les oignons éloignés des animaux

 bayag chien guide d'aveugle

Bahia, notre ancien chien guide d’aveugle à la retraite

 

Cet article a été écrit par moi même Michel, aidé de Guillaume.

Le chat Chaussette à la découverte du jardin : un scottish fold au jardin

Chat scottish fold

Avez-vous un chat qui était initialement d’intérieur et qui a eu l’opportunité de découvrir l’extérieur : le jardin, la verdure, les grandes herbes ?

C’est cette expérience que j’ai  vécue avec Chaussette, mon chat et que j’aimerai partager aujourd’hui.

Prénommée Socquette à sa naissance, mon chat est devenue Chaussette au fil des ans.

Chat scottish fold

Chaussette est un sujet de discussion important à la maison. C’est un chat de race scottish fold, un chat « sans oreille » (tapez donc chat sans oreille dans google, vous trouverez des photos de cette race de chat)

Chaussette était dans sa première vie un chat d’appartement. Du coup, la découverte du jardin a été lente et progressive, et est toujours un sujet d’actualité. L’herbe n’a pas encore gagné la bataille.

La première fois que notre chat Chaussette a mis les pieds dehors, c’était sur une terrasse, ouf ! Elle ne s’est pas approchée de ces choses vertes qu’elle voyait au loin : trop vert, trop bizarre.

La seconde fois qu’elle s’est aventurée dehors (et les 10 fois suivantes d’ailleurs), Chaussette s’est aventurée plus en avant, et a fait tout le tour de la terrasse. Elle a bien vu les délimitations de son terrain d’extérieur. Elle a reniflé de nombreuses fois ce truc vert qui était à côté de la terrasse.

Et puis ça a été l’été, ouah l’été dehors, à se faire bronzer c’est un bonheur !

Bronzette près sur la terrasse

chat bronze sur la terrasse scottish fold

 

Bronzette sur le parterre de fleurs (non non ce n’est pas de l’herbe en dessous)

Chat dans le parterre de fleurs scottish fold

Quel bonheur tout ça !!

Au bout de deux années à pouvoir sortir dehors, Chaussette ne souhaite toujours pas s’aventurer toute seule dans l’herbe.

J’avoue nous avons testé quelques expériences à mettre Chaussette en plein milieu de l’herbe. Expériences assez intéressantes : imaginez un chat essayant de ne marcher sur aucune de ses pattes… et bien c’était Chaussette dans toute sa splendeur. Elle est à chaque fois revenue bien vite sur la terrasse du jardin.

Vous n’aurez donc pas de photos de Chaussette dans l’herbe… mais je ne désespère pas 🙂



Chaussette aime manger un peu d’herbe de temps en temps, mais ce n’est pas le chat qui dévastera un jardin, loin s’en faut ! Ce n’est pas demain que nous lui offrirons une jolie maisonnette à chat pour l’extérieur.

Chaussette est un chat parfait d’intérieur, ce qui n’est malheureusement pas la thématique de ce blog pour le jardin.

Voici tout de même une dernière photo vous prouvant que c’est un parfait chat d’intérieur : elle boit son café dans une tasse !

chat qui boit dans une tasse

 

 

Un petit selfie pour la fin ? et vive les chats !

selfie chat et moi

 

Quelles sont les règles à respecter pour avoir un poulailler dans son jardin ?

POules en face à face mangeant des graines

Vous souhaitez mettre un poulailler dans votre jardin, afin de diminuer vos déchets, et aller chercher des oeufs frais le matin ?  Tout le monde peut-il avoir des poules dans son jardin ?

Voici les choses que vous devez savoir avant de vous lancer.

Une installation de moins de 10 volailles, notamment hébergées dans une installation « mobile » ne demande aucune déclaration préalable, car assimilé à de l’agrément et à des animaux de compagnie.

Donc tout le monde peut avoir des poules dans son jardin… sous certaines conditions :

–          Que les règlements de votre lotissement l’acceptent

–          Que vous respectiez les conditions sanitaires et environnementales.

 Poules dans le jardin

Faut-il déclarer ses poules ? Oui au-dessus de 50 animaux de plus de 30 jours

Une basse-cour, qui comprend non seulement les poules et les coqs, mais également les pigeons, paons, cailles, dindes, canard, reste une basse-cour tant que le nombre d’animaux de plus de 30 jours ne dépasse pas 50.

Au delà de ce nombre, la basse-cour est considérée comme un élevage, et il faut alors en faire la déclaration.

Attention avant d’acheter un poulailler ou des poules :

Certains règlements de lotissements interdisent l’installation de poulaillers, mais cette interdiction fait référence aux poulaillers de plus de 50 animaux.

 

Faut-il déclarer la vente de ses œufs et volailles dans le cas d’une basse- cour ? Non, mais…

Les animaux de la basse-cour sont en principe destinés à l’autoconsommation. Il est cependant possible de vendre quelques œufs et quelques volailles à la ferme sous réserve de respecter les règles sanitaires (voir DDASS).

 

Quelles sont les règles sanitaires à respecter ?

L’article 26 du règlement sanitaire départemental dit que « les installations renfermant des animaux vivants, notamment les clapiers, poulaillers et pigeonniers, doivent être maintenus constamment en bon état de propreté et d’entretien. Ils sont désinfectés et désinsectisés aussi souvent que nécessaire. Les fumiers doivent être évacués en tant que besoin pour ne pas incommoder le voisinage ».

Le fumier : Le dépôt du fumier doit être situé à plus de 35 mètres des habitations, des points d’eau (sources, puits, forages, aqueducs etc.) et des berges des cours d’eau ainsi que les rivages et les voies publiques.

Distance entre la basse-cour et les habitations : il n’en est pas prévu de distance minimale sous réserve de respecter les conditions sanitaires ci-dessus.

L’article 122 du règlement sanitaire général sur les animaux domestiques ou sauvage apprivoisés ou tenus en captivité dit que les propriétaires de ces animaux sont tenus d’empêcher qu’ils ne soient à l’origine de transmission de germes pathogènes ou de nuisances pour l’homme.

Poulailler chicken vendu sur hortik.com
Poulailler grande taille

 



 

Quelles sont les règles à respecter en matière de bruit ?

 Le chant du coq, le gloussement des dindons, le caquètement des poules, le cancan des canards etc., sont disons des bruits normaux de voisinage à la campagne.

Cependant lorsqu’ils deviennent anormaux, c’est-à-dire répétitifs, intenses, sans répit, de jour comme de nuit, la règlementation sur le bruit de voisinage et de comportement s’applique.

Les articles de loi relu pour vous :

–          Les propriétaires ou les détenteurs d’animaux de basse-cour sont responsables si le bruit qu’ils causent devient un trouble anormal de voisinage (article 1385 du code civil).

–          Vous devez veiller à ce que vos animaux ne portent pas atteinte à la tranquillité ou à la santé de vos voisins. (article 1334-31 du code civil).

Exemple : Le « cocorico » du coq au lever comme au coucher du soleil est normal. Par contre s’il chante de façon répétée, nuit et jour, c’est un comportement anormal et donc un trouble de voisinage. C’est même du « tapage nocturne » lorsqu’il se produit de nuit.

 

A quelle distance dois-je mettre mes poules des autres habitations ?

Aucune distance n’est imposée pour les élevages comptant moins de 10 animaux, mais s’ils sont plus de 10, vous devrez les installer à plus de 25m des habitations et à 50m de celles ci s’ils sont plus de 50.

POules en face à face mangeant des graines

Voici à peu près tout ce que vous devez savoir sur les poules, les poulaillers avant de vous lancer dans l’achat d’une poule ou d’un poulailler.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question !

Comment et pourquoi aider les oiseaux à affronter l’hiver

Aidez les oiseaux en hiver !

oiseau picorant une boule de graisse

L’hiver arrive pas à pas, et déjà dans nos pensées, les bons petits plats qui réchauffent que nous allons mitonner. Pensons aussi aux oiseaux de nos jardins, Ils vont avoir besoin de nous pour se nourrir et se réchauffer. Pour cela, la boule de graisse est la solution idéale. Elle leur apporte l’énergie et la nutrition nécessaire pour affronter les rigueurs de la saison froide.

Pourquoi ont-ils besoin de notre aide ?

En hiver, la nourriture se raréfie et pourtant ils ont besoin de plus de nourriture pour maintenir leur température.Ce qui deviendra de plus en plus difficile à mesure que le froid s’installera.                   (gelée, neige, raccourcissement des jours).

La nuit ils gonflent leurs plumes, se créant ainsi une couverture naturelle. Cette méthode efficace leur fait perdre 10 à 12 % de leur poids en une seule nuit. C’est là que la boule de graisse jouera un rôle décisif !

Merle dans les branches d'un arbre
Merci à Brigitte M pour la Photo

Où trouver des boules de graisses ?

Vous trouverez des boules de graisse facilement dans le commerce pour quelques euros. Vous pouvez si vous le souhaitez fabriquer vos propres boules de graisses. C’est simpleéconomique et encore plus nourrissant pour nos petits amis.


Recette de la boule de graisse

 Vous aurez besoin de :

– margarine végétale

– mélange de graines

– Graines de tournesol

A cette recette de base vous pouvez ajouter:

– Des fruits à coques (noisettes, noix, ou amandes concassées voir décortiquées)

– Des fruits secs (pommes, poires ou raisins secs)

Il vous faudra également:

-Filets de citrons, pommes de terre ou oranges

-Ficelle

la boule de graisse faite maison

 

Une fois tous vos ingrédients rassemblés :

-Mélangez le tout dans un saladier

-Formez des petites boules de la taille d’une clémentine ou d’une orange

-Placez vos boules dans un récipient au réfrigérateur durant une dizaine d’heures

-Découpez vos filets à la bonne taille disposez vos boules dedans et attachez-les avec votre ficelle

Attention aux autres animaux !

Prenez garde à ne pas faire dépasser de morceaux du filet une fois noué car les oiseaux pourraient se blesser en s’y coinçant le bec ou les pattes ! Pensez aussi  à les suspendre hors de la portée de votre chat ou de ceux du voisinage.

Et voilà ! Vous n’avez plus qu’à installer vos boules de graisse faite maison dans votre jardin ou à votre balcon et à guetter l’arrivée des petits gourmands.

Une activité sympa à réaliser pourquoi pas avec vos enfants. Vous avez prévu quoi pour occuper leur mercredi après-midi ?

Construire un hôtel à insectes – Wolf Richard Günzel

C’est la crise du logement chez les hyménoptères : la survie des guêpes et des abeilles est menacée par la raréfaction de leurs habitats. Faites un geste, offrez-leur une nuit d’hôtel dans votre jardin ou sur votre balcon ! Confortablement installées, elles y passeront la saison et polliniseront les plantes alentour. Vous trouverez dans ce livre des fiches techniques pour fabriquer des hôtels à insectes adaptés à chaque espèce, depuis le simple une-pièce aménagé dans une tige jusqu’à l’HLM faite de rondins, de briques creuses et d’argile. Bourdons, coccinelles, abeilles, papillons… pour chaque espèce, des instructions précises sur le type d’habitat à privilégier, les plantes à cultiver aux alentours, l’exposition adéquate, l’entretien du refuge…

AuteurWolf Richard Günzel
EditeurLa Plage Editeur
Date de parutionmai 2013
CollectionUn Jardin Sur La Terre
ISBN2842213327
EAN978-2842213329
IllustrationIllustrations couleur
Nombre de pages160
Format21 x 14 cm



3 conseils pour se débarrasser de la mouche de la cerise

mouche sur cerise

Comment se débarrasser de la mouche de la cerise, et pouvoir manger tranquillement ses cerises ?

La mouche de la cerise est une petite mouche  qui pond ses œufs sur les cerises qui mûrissent. Les oeufs vont donner des petits asticots de 5 à 6 mm dans vos cerises.
Ce phénomène se produit généralement de fin mai à fin juin mais peut perdurer jusqu’au mois de juillet. Chaque mouche dépose un œuf par fruit est sait parfaitement quels fruits ont déjà été visités.

 

mouche sur cerise

Les symptômes  de la mouche de la cerise :

  • La cerise infestée commence à brunir puis à flétrir.
  • Le fruit pourri de l’intérieur.

 

Ce sont les variétés à fruits tardifs qui sont les plus souvent touchées. Et il est, comme souvent avec les indésirables de nos jardin, assez difficile à déloger une fois installé.
 



 

Comment traiter les arbres atteints ?

  • En fin d’hiver : épandez du sulfate de fer
  • La solution la plus efficace reste de planter des variétés moins précoces (Bigarreau) dont les fruits arrivent à maturité avant que la mouche ne soit assez mature pour pondre et donc infester les cerises… mais ceci signifierait de ne plus manger les variétés précoces telles que les cerises Burlat, ou encore les cerises Noire de Meched, ce serait dommage.
  • Installez des pièges à base de sulfate d’ammonium pour faire diversion et attirer les mouches, on les appelle également pièges à phéromones.
BOITE-MOUCHE-FRUITS-piege-a-pheromones
  • Mettez en place des cartons jaunes enduits de glu.On les trouve dans le commerce : 100% naturel, ces cartons enduits de colle vont piéger les mouches avant qu’elles pondent. La couleur jaune des cartons, et également le produit attractif qu’ils contiennent, attirent les mouches, qui se retrouvent engluées sur les 2 faces du piège.

pieges a mouche pour les cerisiers - carton jaune avec glu

à retrouver dans vos jardineries

 

Autrefois, on pulvérisait un insecticide 100% naturel mais dangereux : la roténone. Ce produit est maintenant interdit aux jardiniers amateurs, pour avoir plus d’informations sur ses dangers : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rot%C3%A9none

La roténone, qu’est ce que c’est ? :

 La roténone est une molécule organique, naturellement produite par certaines plantes tropicales, qui est toxique pour de nombreuses espèces d’animaux à sang froid. Elle entre dans la composition de nombreux pesticides et insecticides.  

 

Comment se débarrasser des mouches chez soi ?

Si la mouche de la cerise pullule dans votre jardin, il est fort probable qu’en plus de décimer vos cerisiers, elle vienne gâcher vos moments en famille à l’extérieur voire qu’elle s’invite dans votre maison.

Il existe plusieurs moyens de se débarrasser des nuisibles volants :

    • Très basique, la tapette à mouches est économique mais son efficacité est modérée et dépend principalement de votre dextérité.
    • Plus moderne, la tapette à mouches électrique ne nécessite pas que l’insecte soit posé sur quelque chose et permet un résultat plus propre puisqu’il n’est pas écrasé mais électrocuté.
    • Encore plus radical, la lampe à UV anti-insectes, semblable à une sorte de gros grille-pain lumineux, vous permettra de vous débarrasser des nuisibles sur une surface plus grande et sans le moins effort.
    • Le papier tue-mouches, s’il est particulièrement inesthétique, reste efficace et peu cher. Il peut être positionné en complément des pièges à mouches du cerisier.
    • La solution la plus naturelle : la citronnelle. Celle-ci ne fonctionnant que dans les petits espaces, préférez son utilisation sur vos appuis de fenêtres dans le but d’éviter que les insectes rentrent dans votre logement.

 

Enfin, évitez d’utiliser des sprays qui sont pour la plupart aussi inutiles que coûteux et qui risquent tout autant de vous intoxiquer vous que les insectes dont vous essayez de vous débarrasser.

Qui s’y plaît s’y niche ! ou : comment choisir la niche de son chien

niche de chien avec dalmatien dedans

Avec l’été qui revient, pourquoi ne pas offrir une résidence secondaire à votre chien dans votre jardin? La niche est la solution.

La taille de sa niche est la clé du bien-être de votre chien. Une  niche trop étroite ou trop grande et votre animal de compagnie refusera d’y pénétrer. Le froid pourra glacer votre chien si vous achetez une niche trop spacieuse. Au contraire, une niche trop petite et il étouffera.  Il faut donc adapter la niche à votre chien et non l’inverse.

Voici quelques exemples qui correspondront certainement à votre compagnon à 4 pattes :

 

 

Si vous possédez un Golden retriever ou un Berger allemand, une niche de taille XL serait préférable.

 

 

 

Si vous possédez un Chow Chow ou un Labrador, la niche de taille L est celle qu’il vous faut!

 

 

 

 

 

 

Si vous êtes en possession d’un Beagle ou d’un Border collie, achetez une niche de taille M.

 

 

 

 

Si vous avez un Cocker ou un Fox terrier, la niche de taille S est optimale.

 

 



Le choix des matériaux de votre niche est à surveiller. Mais comme votre chien est exceptionnel, il ne sera certainement pas touché par les rares allergies existantes aux composants de sa nouvelle maison.

La couleur de la niche doit être adaptée à votre jardin. Il faut cerner vos attentes. Préférez  une niche qui se fondera dans le décor. Sachez que la couleur de la niche ne modifiera pas le comportement de votre chien.

Bien choisir la position de la niche est nécessaire. Préférez un espace ventilé et pas trop isolé dans votre jardin, le chien est un membre de la famille il ne faut pas le reléguer au fond d’une allée. Veillez à  ce que l’ouverture de la niche ne soit pas placé face au vent.

Les conseils Hortik:

  •  Nettoyez régulièrement sa niche,
  • Si vous possédez un chiot, attendez qu’il passe à l’âge adulte pour le faire dormir dans sa niche.

Vous l’aurez compris, l’achat d’une niche nécessite de bien connaître son chien. Le blog Hortik reste à votre service. Et maintenant à la niche!

 

Cultiver un jardin qui attirera la vie

Abeille en vol recouverte de pollen approchant fleur de saule.

Un des avantages d’avoir un jardin potager, c’est bien sur de le voir vivre et de pouvoir observer la nature. Alors que les cerfs et autres lièvres viennent manger nos efforts, les papillons, oiseaux et autres abeilles sont des pollinisateurs bienvenus. Ils viennent grignoter et se loger, et en retour, ils nous donnent un jardin plein de sons, de couleurs et de vie nouvelle. « Si vous fournissez la nourriture, de l’eau et endroit pour nicher, vous obtiendrez la faune« , a déclaré Louise Hodges, une paysagiste avec 20 ans d’expérience. Mais certaines plantes attirent plus la faune que d’autres!

« Si vous allez à l’extérieur et planter un arbre à papillons, vous obtiendrez des papillons », a déclaré Hodges. « Mais si vous voulez vraiment une variété de différentes espèces de papillons, vous aurez à faire un peu de recherche sur les plantes hôtes et fleurir le temps. » Les papillons ont un cycle de vie complexe en quatre étapes, dont deux nécessitent des plantes hôtes différentes, l’une pour la ponte et l’autre pour la nourriture.

« Tout ce dont vous aurez besoin pour attirer les oiseaux est une sorte de plante qui produit des graines ou noix que les oiseaux mangent», dit Hodges. «Votre source d’eau peut être un étang ou une fontaine, et votre site de nidification peut être un bosquet dense ou un un nichoir. » Il ya des centaines d’arbres qui attirent les oiseaux.



Plantes attirantes pour les insectes et oiseaux :

Kniphofia aussi appelé « faux aloès »


Période de floraison : été
Entretien : le plein soleil est indispensable, a associer avec avec les bambous, les yuccas, les cannas…
Attire : colibris, oiseaux et papillons

 

Yucca

– Période de floraison : de l’été à l’automne
– Entretien : planter ces plantes pointues le long des clôtures de votre jardin afin de ne blesser personne. Planter au printemps, un arrosage 2 fois par mois suffit
– Attire: colibris, oiseaux et papillons

Iris

– Période de floraison : printemps, parfois deux fois
– Entretien : un sol bien drainé, plutôt sec, convient parfaitement (un sol trop humide favorise la pourriture du rhizome). Maintenez le sol sans herbes, par un binage superficiel en prenant soin de ne pas abimer les rhizomes ou les racines. Coupez les feuilles et fleurs sèches ou malades. 
– Attire : colibris, oiseaux et papillons

Fagus (hêtre)

– Entretien : planter des hêtres en plein soleil pour tirer le meilleur parti de leur couleur
– Attire : les oiseaux

Tilleul

– Période de floraison : printemps et l’été
– Entretien : tronc assez court et bien droit produisant facilement des rejets ; petits fruits sphériques après la floraison.
– Attire : les oiseaux

Lavande

– Période de floraison : été 
– Entretien : planter cette herbe aimant le soleil dans un endroit avec un bon drainage
– Attire : colibris, oiseaux et papillons

Romarin

– Période de floraison : été et hivers chauds
– Entretien : plantez en plein soleil
– Attire : oiseaux et papillons

Pommier à fleurs

– Période de floraison : Printemps
– Entretien : Plante en plein soleil
– Attire : oiseaux

Stop aux cochenilles, parasites fréquents dans nos jardins !

Les cochenilles, insectes parasites des plantes (phytophages)

La cochenille est l’un de parasite les plus fréquent sur nos plantes d’intérieures mais également dans nos jardins dès la fin du printemps.

 

Les plantes les plus fréquemment touchées sont aussi nombreuses que variées : le ficus, l’hibiscus, les orchidées, les agrumes, les hortensias, le lilas ou encore l‘olivier.

 

La cochenille est un très petit parasite (0 ,6 cm de long en moyenne) de forme ovale et sécrète un amas blanc ou rosé qui lui donne un aspect cotonneux.
La fréquence de ponte de la femelle est rapide, après éclosion, la nymphe se développe avec 3 stades larvaires successifs.

 

Les cochenilles que l’on trouve sur les plantes peuvent donc être : des œufs, des larves ou des femelles adultes.

 

 

 

Les symptômes de la présence des cochenilles

La cochenille laisse un voile blanc qui s’observe sur les tiges et les feuilles de vos plantes, le long des nervures sur la face inférieure.

Pour se développer et pouvoir se reproduire, la cochenille a besoin de chaleur et d’humidité, elles aiment particulièrement les milieux confinés et surtout les températures élevées.

C’est pourquoi on retrouve souvent la cochenille sur nos plantes d’intérieures surtout lorsqu’elles sont vaporisées régulièrement.

Ce parasite se nourrie de la sève des plantes ce qui fini par les affaiblir.


Comment s’en débarrasser ?

  • Enlevez les carapaces avec un chiffon imbibé de bière
  • Vaporiser sur toutes les parties atteintes une solution de savon noir additionnée à 1% d’alcool à brûler
  • En cas de grosse invasion, faites disparaître les branches infectées.

Une fois le traitement effectué, surveillez régulièrement vos plantes pour éviter d’autres invasions du parasite.

 

Découvrez toutes nos astuces et remèdes de grand-mères sur le blog Hortik !

Quelques conseils pour choisir le poulailler qui vous correspond !

Poule nègre en soie blanche

Mangeons sain, soyons éco-citoyens, adoptons des poules dans nos jardins !

 

Aujourd’hui, nous vous donnons quelques conseils pour trouver le poulailler qui correspondra à vos attentes !

Le poulailler à l’américaine

Ses plus :

  • Sa couleur grise plutôt tendance !
  • Son design à l’américaine !
  • Il dispose d’un petit parc grillagé en plus du poulailler en lui-même !
Nous vous conseillons ce poulailler pour 1 à 2 poules et si vous voulez un poulailler déco !

Le poulailler Chick

Ses plus :

  • Sa grande capacité d’accueil : jusqu’à 10 poules !
  • Sa facilité d’entretien !
  • La sécurité offerte aux poules !
Nous vous conseillons ce poulailler si vous avez une dizaine de poules et que vous avez de l’espace !

Le poulailler Coq’Home

Ses plus :

  • Un design inédit avec une jardinière intégrée !
  • Sa couleur au choix : blanc ou taupe !
  • Eco conçu : il est recyclé et recyclable !
Nous vous conseillons ce type de poulailler si vous avez 1 à 2 poules maximum et si vous avez un espace réduit !

Le poulailler XL Chicken’home

Ses plus :

  • Sa taille incroyable : il peut accueillir jusqu’à 15 poules !
  • Il dispose d’un grand parc (il peut accueillir des poules, des rongeurs et autres animaux) !
  • Il est très robuste et représente certainement le meilleur rapport qualité/prix du web !
Nous vous conseillons ce poulailler si vous avez un nombre important de poules et de l’espace à leur offrir !