Quelles sont les règles à respecter pour avoir un poulailler dans son jardin ?

POules en face à face mangeant des graines

Vous souhaitez mettre un poulailler dans votre jardin, afin de diminuer vos déchets, et aller chercher des oeufs frais le matin ?  Tout le monde peut-il avoir des poules dans son jardin ?

Voici les choses que vous devez savoir avant de vous lancer.

Une installation de moins de 10 volailles, notamment hébergées dans une installation « mobile » ne demande aucune déclaration préalable, car assimilé à de l’agrément et à des animaux de compagnie.

Donc tout le monde peut avoir des poules dans son jardin… sous certaines conditions :

–          Que les règlements de votre lotissement l’acceptent

–          Que vous respectiez les conditions sanitaires et environnementales.

 Poules dans le jardin

Faut-il déclarer ses poules ? Oui au-dessus de 50 animaux de plus de 30 jours

Une basse-cour, qui comprend non seulement les poules et les coqs, mais également les pigeons, paons, cailles, dindes, canard, reste une basse-cour tant que le nombre d’animaux de plus de 30 jours ne dépasse pas 50.

Au delà de ce nombre, la basse-cour est considérée comme un élevage, et il faut alors en faire la déclaration.

Attention avant d’acheter un poulailler ou des poules :

Certains règlements de lotissements interdisent l’installation de poulaillers, mais cette interdiction fait référence aux poulaillers de plus de 50 animaux.

 

Faut-il déclarer la vente de ses œufs et volailles dans le cas d’une basse- cour ? Non, mais…

Les animaux de la basse-cour sont en principe destinés à l’autoconsommation. Il est cependant possible de vendre quelques œufs et quelques volailles à la ferme sous réserve de respecter les règles sanitaires (voir DDASS).

 

Quelles sont les règles sanitaires à respecter ?

L’article 26 du règlement sanitaire départemental dit que « les installations renfermant des animaux vivants, notamment les clapiers, poulaillers et pigeonniers, doivent être maintenus constamment en bon état de propreté et d’entretien. Ils sont désinfectés et désinsectisés aussi souvent que nécessaire. Les fumiers doivent être évacués en tant que besoin pour ne pas incommoder le voisinage ».

Le fumier : Le dépôt du fumier doit être situé à plus de 35 mètres des habitations, des points d’eau (sources, puits, forages, aqueducs etc.) et des berges des cours d’eau ainsi que les rivages et les voies publiques.

Distance entre la basse-cour et les habitations : il n’en est pas prévu de distance minimale sous réserve de respecter les conditions sanitaires ci-dessus.

L’article 122 du règlement sanitaire général sur les animaux domestiques ou sauvage apprivoisés ou tenus en captivité dit que les propriétaires de ces animaux sont tenus d’empêcher qu’ils ne soient à l’origine de transmission de germes pathogènes ou de nuisances pour l’homme.

Poulailler chicken vendu sur hortik.com
Poulailler grande taille

 



 

Quelles sont les règles à respecter en matière de bruit ?

 Le chant du coq, le gloussement des dindons, le caquètement des poules, le cancan des canards etc., sont disons des bruits normaux de voisinage à la campagne.

Cependant lorsqu’ils deviennent anormaux, c’est-à-dire répétitifs, intenses, sans répit, de jour comme de nuit, la règlementation sur le bruit de voisinage et de comportement s’applique.

Les articles de loi relu pour vous :

–          Les propriétaires ou les détenteurs d’animaux de basse-cour sont responsables si le bruit qu’ils causent devient un trouble anormal de voisinage (article 1385 du code civil).

–          Vous devez veiller à ce que vos animaux ne portent pas atteinte à la tranquillité ou à la santé de vos voisins. (article 1334-31 du code civil).

Exemple : Le « cocorico » du coq au lever comme au coucher du soleil est normal. Par contre s’il chante de façon répétée, nuit et jour, c’est un comportement anormal et donc un trouble de voisinage. C’est même du « tapage nocturne » lorsqu’il se produit de nuit.

 

A quelle distance dois-je mettre mes poules des autres habitations ?

Aucune distance n’est imposée pour les élevages comptant moins de 10 animaux, mais s’ils sont plus de 10, vous devrez les installer à plus de 25m des habitations et à 50m de celles ci s’ils sont plus de 50.

POules en face à face mangeant des graines

Voici à peu près tout ce que vous devez savoir sur les poules, les poulaillers avant de vous lancer dans l’achat d’une poule ou d’un poulailler.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question !

Comment et pourquoi aider les oiseaux à affronter l’hiver

Aidez les oiseaux en hiver !

oiseau picorant une boule de graisse

L’hiver arrive pas à pas, et déjà dans nos pensées, les bons petits plats qui réchauffent que nous allons mitonner. Pensons aussi aux oiseaux de nos jardins, Ils vont avoir besoin de nous pour se nourrir et se réchauffer. Pour cela, la boule de graisse est la solution idéale. Elle leur apporte l’énergie et la nutrition nécessaire pour affronter les rigueurs de la saison froide.

Pourquoi ont-ils besoin de notre aide ?

En hiver, la nourriture se raréfie et pourtant ils ont besoin de plus de nourriture pour maintenir leur température.Ce qui deviendra de plus en plus difficile à mesure que le froid s’installera.                   (gelée, neige, raccourcissement des jours).

La nuit ils gonflent leurs plumes, se créant ainsi une couverture naturelle. Cette méthode efficace leur fait perdre 10 à 12 % de leur poids en une seule nuit. C’est là que la boule de graisse jouera un rôle décisif !

Merle dans les branches d'un arbre
Merci à Brigitte M pour la Photo

Où trouver des boules de graisses ?

Vous trouverez des boules de graisse facilement dans le commerce pour quelques euros. Vous pouvez si vous le souhaitez fabriquer vos propres boules de graisses. C’est simpleéconomique et encore plus nourrissant pour nos petits amis.


Recette de la boule de graisse

 Vous aurez besoin de :

– margarine végétale

– mélange de graines

– Graines de tournesol

A cette recette de base vous pouvez ajouter:

– Des fruits à coques (noisettes, noix, ou amandes concassées voir décortiquées)

– Des fruits secs (pommes, poires ou raisins secs)

Il vous faudra également:

-Filets de citrons, pommes de terre ou oranges

-Ficelle

la boule de graisse faite maison

 

Une fois tous vos ingrédients rassemblés :

-Mélangez le tout dans un saladier

-Formez des petites boules de la taille d’une clémentine ou d’une orange

-Placez vos boules dans un récipient au réfrigérateur durant une dizaine d’heures

-Découpez vos filets à la bonne taille disposez vos boules dedans et attachez-les avec votre ficelle

Attention aux autres animaux !

Prenez garde à ne pas faire dépasser de morceaux du filet une fois noué car les oiseaux pourraient se blesser en s’y coinçant le bec ou les pattes ! Pensez aussi  à les suspendre hors de la portée de votre chat ou de ceux du voisinage.

Et voilà ! Vous n’avez plus qu’à installer vos boules de graisse faite maison dans votre jardin ou à votre balcon et à guetter l’arrivée des petits gourmands.

Une activité sympa à réaliser pourquoi pas avec vos enfants. Vous avez prévu quoi pour occuper leur mercredi après-midi ?

Construire un hôtel à insectes – Wolf Richard Günzel

C’est la crise du logement chez les hyménoptères : la survie des guêpes et des abeilles est menacée par la raréfaction de leurs habitats. Faites un geste, offrez-leur une nuit d’hôtel dans votre jardin ou sur votre balcon ! Confortablement installées, elles y passeront la saison et polliniseront les plantes alentour. Vous trouverez dans ce livre des fiches techniques pour fabriquer des hôtels à insectes adaptés à chaque espèce, depuis le simple une-pièce aménagé dans une tige jusqu’à l’HLM faite de rondins, de briques creuses et d’argile. Bourdons, coccinelles, abeilles, papillons… pour chaque espèce, des instructions précises sur le type d’habitat à privilégier, les plantes à cultiver aux alentours, l’exposition adéquate, l’entretien du refuge…

AuteurWolf Richard Günzel
EditeurLa Plage Editeur
Date de parutionmai 2013
CollectionUn Jardin Sur La Terre
ISBN2842213327
EAN978-2842213329
IllustrationIllustrations couleur
Nombre de pages160
Format21 x 14 cm



Qui s’y plaît s’y niche ! ou : comment choisir la niche de son chien

niche de chien avec dalmatien dedans

Avec l’été qui revient, pourquoi ne pas offrir une résidence secondaire à votre chien dans votre jardin? La niche est la solution.

La taille de sa niche est la clé du bien-être de votre chien. Une  niche trop étroite ou trop grande et votre animal de compagnie refusera d’y pénétrer. Le froid pourra glacer votre chien si vous achetez une niche trop spacieuse. Au contraire, une niche trop petite et il étouffera.  Il faut donc adapter la niche à votre chien et non l’inverse.

Voici quelques exemples qui correspondront certainement à votre compagnon à 4 pattes :

 

 

Si vous possédez un Golden retriever ou un Berger allemand, une niche de taille XL serait préférable.

 

 

 

Si vous possédez un Chow Chow ou un Labrador, la niche de taille L est celle qu’il vous faut!

 

 

 

 

 

 

Si vous êtes en possession d’un Beagle ou d’un Border collie, achetez une niche de taille M.

 

 

 

 

Si vous avez un Cocker ou un Fox terrier, la niche de taille S est optimale.

 

 



Le choix des matériaux de votre niche est à surveiller. Mais comme votre chien est exceptionnel, il ne sera certainement pas touché par les rares allergies existantes aux composants de sa nouvelle maison.

La couleur de la niche doit être adaptée à votre jardin. Il faut cerner vos attentes. Préférez  une niche qui se fondera dans le décor. Sachez que la couleur de la niche ne modifiera pas le comportement de votre chien.

Bien choisir la position de la niche est nécessaire. Préférez un espace ventilé et pas trop isolé dans votre jardin, le chien est un membre de la famille il ne faut pas le reléguer au fond d’une allée. Veillez à  ce que l’ouverture de la niche ne soit pas placé face au vent.

Les conseils Hortik:

  •  Nettoyez régulièrement sa niche,
  • Si vous possédez un chiot, attendez qu’il passe à l’âge adulte pour le faire dormir dans sa niche.

Vous l’aurez compris, l’achat d’une niche nécessite de bien connaître son chien. Le blog Hortik reste à votre service. Et maintenant à la niche!

 

Cultiver un jardin qui attirera la vie

Abeille en vol recouverte de pollen approchant fleur de saule.

Un des avantages d’avoir un jardin potager, c’est bien sur de le voir vivre et de pouvoir observer la nature. Alors que les cerfs et autres lièvres viennent manger nos efforts, les papillons, oiseaux et autres abeilles sont des pollinisateurs bienvenus. Ils viennent grignoter et se loger, et en retour, ils nous donnent un jardin plein de sons, de couleurs et de vie nouvelle. « Si vous fournissez la nourriture, de l’eau et endroit pour nicher, vous obtiendrez la faune« , a déclaré Louise Hodges, une paysagiste avec 20 ans d’expérience. Mais certaines plantes attirent plus la faune que d’autres!

« Si vous allez à l’extérieur et planter un arbre à papillons, vous obtiendrez des papillons », a déclaré Hodges. « Mais si vous voulez vraiment une variété de différentes espèces de papillons, vous aurez à faire un peu de recherche sur les plantes hôtes et fleurir le temps. » Les papillons ont un cycle de vie complexe en quatre étapes, dont deux nécessitent des plantes hôtes différentes, l’une pour la ponte et l’autre pour la nourriture.

« Tout ce dont vous aurez besoin pour attirer les oiseaux est une sorte de plante qui produit des graines ou noix que les oiseaux mangent», dit Hodges. «Votre source d’eau peut être un étang ou une fontaine, et votre site de nidification peut être un bosquet dense ou un un nichoir. » Il ya des centaines d’arbres qui attirent les oiseaux.



Plantes attirantes pour les insectes et oiseaux :

Kniphofia aussi appelé « faux aloès »


Période de floraison : été
Entretien : le plein soleil est indispensable, a associer avec avec les bambous, les yuccas, les cannas…
Attire : colibris, oiseaux et papillons

 

Yucca

– Période de floraison : de l’été à l’automne
– Entretien : planter ces plantes pointues le long des clôtures de votre jardin afin de ne blesser personne. Planter au printemps, un arrosage 2 fois par mois suffit
– Attire: colibris, oiseaux et papillons

Iris

– Période de floraison : printemps, parfois deux fois
– Entretien : un sol bien drainé, plutôt sec, convient parfaitement (un sol trop humide favorise la pourriture du rhizome). Maintenez le sol sans herbes, par un binage superficiel en prenant soin de ne pas abimer les rhizomes ou les racines. Coupez les feuilles et fleurs sèches ou malades. 
– Attire : colibris, oiseaux et papillons

Fagus (hêtre)

– Entretien : planter des hêtres en plein soleil pour tirer le meilleur parti de leur couleur
– Attire : les oiseaux

Tilleul

– Période de floraison : printemps et l’été
– Entretien : tronc assez court et bien droit produisant facilement des rejets ; petits fruits sphériques après la floraison.
– Attire : les oiseaux

Lavande

– Période de floraison : été 
– Entretien : planter cette herbe aimant le soleil dans un endroit avec un bon drainage
– Attire : colibris, oiseaux et papillons

Romarin

– Période de floraison : été et hivers chauds
– Entretien : plantez en plein soleil
– Attire : oiseaux et papillons

Pommier à fleurs

– Période de floraison : Printemps
– Entretien : Plante en plein soleil
– Attire : oiseaux

Quelques conseils pour choisir le poulailler qui vous correspond !

Poule nègre en soie blanche

Mangeons sain, soyons éco-citoyens, adoptons des poules dans nos jardins !

 

Aujourd’hui, nous vous donnons quelques conseils pour trouver le poulailler qui correspondra à vos attentes !

Le poulailler à l’américaine

Ses plus :

  • Sa couleur grise plutôt tendance !
  • Son design à l’américaine !
  • Il dispose d’un petit parc grillagé en plus du poulailler en lui-même !
Nous vous conseillons ce poulailler pour 1 à 2 poules et si vous voulez un poulailler déco !

Le poulailler Chick

Ses plus :

  • Sa grande capacité d’accueil : jusqu’à 10 poules !
  • Sa facilité d’entretien !
  • La sécurité offerte aux poules !
Nous vous conseillons ce poulailler si vous avez une dizaine de poules et que vous avez de l’espace !

Le poulailler Coq’Home

Ses plus :

  • Un design inédit avec une jardinière intégrée !
  • Sa couleur au choix : blanc ou taupe !
  • Eco conçu : il est recyclé et recyclable !
Nous vous conseillons ce type de poulailler si vous avez 1 à 2 poules maximum et si vous avez un espace réduit !

Le poulailler XL Chicken’home

Ses plus :

  • Sa taille incroyable : il peut accueillir jusqu’à 15 poules !
  • Il dispose d’un grand parc (il peut accueillir des poules, des rongeurs et autres animaux) !
  • Il est très robuste et représente certainement le meilleur rapport qualité/prix du web !
Nous vous conseillons ce poulailler si vous avez un nombre important de poules et de l’espace à leur offrir !

 



  

6 bonnes raisons d’avoir un poulailler !

joli poulailler avec poules

 

Posséder un poulailler apporte de nombreux avantages et pourtant nous sommes encore nombreux à l’ignorer.

Voici 6 bonnes raisons d’avoir un poulailler dans votre jardin :

  • La raison la plus commune de posséder son propre poulailler est bien sur d’avoir des œufs frais tous les jours à disposition et d’en connaître l’origine exacte.

 

  • Les poules remplacent aisément les insecticides fréquemment utilisés dans un jardin car elles mangent les vers, petits escargots et autres insectes à tous leurs stades de développement. (œufs, larves, chenilles ou adultes)

 



 

  • Les poules produisent également un engrais maison très efficace avec les fientes qu’elles rejettent chaque jour. Elles fertilisent ainsi votre terrain gratuitement et naturellement.

 

  • Posséder un poulailler permet aussi de réduire considérablement vos déchets verts ! En effet les poules sont omnivores et très gourmandes, elles mangeront donc vos restes de repas et vous débarrasseront de vos fruits et légumes pourris.

 

  • Avoir des poules est également intéressant lorsque l’on a des enfants, vous pouvez les responsabiliser en leur attribuant le soin des animaux. Vous pourrez aussi les sensibiliser à la provenance des aliments.

 

  • Dernière bonne raison de vous offrir un poulailler : amener de la vie dans votre jardin.
    Il existe de nombreuses races de poules à découvrir et à adopter pour égayer votre jardin !

 

 

 

Envie de vous lancer ? Le blog Hortik vous conseille !

« J’élèverais bien des poules ! » – Michel Audureau – Janvier 2012

livre "j'eleverai bien des poules" de Michel Audureau

Michel Audureau élève depuis près de 20 ans sa basse cour dans la région Centre. À partir de son expérience et de ses échanges avec d’autres éleveurs et des vétérinaires, il présente les techniques bio les plus simples. Il anime le forum «poules au poulailler» sur www.terrevivante.org.

 

 

 

4éme de couverture :

Profiter chaque jour dans son jardin, même petit, de la présence familière et amusante de quelques poules, récolter leurs œufs -100% bio!- et les déguster avec les enfants… Autant de plaisirs quotidiens qui nous reconnectent avec la nature.

L’auteur s’adresse à ceux qui souhaitent débuter et récolter des œufs, mais aussi à ceux qui désirent  élever des poulets de chair. À travers des pas à pas en images, il détaille les pratiques d’un élevage  familial et bio : comment installer le poulailler et le parcours dans lequel les poules batifoleront à l’abri  des renards, fouines et autres prédateurs; comment leur offrir une alimentation équilibrée et leur préparer  des pâtées «maison»; comment éviter maladies et parasites avec des soins naturels.



Enfin, pour préserver le riche patrimoine des gallinacées de nos régions, l’auteur présente les races traditionnelles à privilégier, telles la Gâtinaise et la Géline de Touraine, bonnes pondeuses à la chair fine… idéales pour un élevage familial.

Déguster des produits sains, issus de son jardin, tout en préservant des races traditionnelles et locales, une bonne façon de protéger la biodiversité et la planète.

Au sommaire :

Les 4 clés du poulailler bio

  • Clé n° 1 : Un espace adapté : Situation – Le parcours – L’abri – Un exemple de construction – L’équipementcôté alimentation 
  • Clé n° 2 : Une alimentation équilibrée : Généralités – L’eau – Les aliments énergétiques – Les aliments protéinés – Les compléments alimentaires …
  • Clé n° 3 : Une prévention efficace : Les prédateurs – Revue des troupes – Particularité de prévention pour les poussinspoulets et poulettes – Une bonne hygiène 
  • Clé n° 4 : Le choix d’une race : Deux types d’élevage – C’est quoi, une race de poule ? – Quelles races de poules choisir ? – Protégez les volailles « traditionnelles », adoptez une poule de race !

 

 

Précisions :

  • AuteurMichel Audureau
  • Collection : Facile et Bio
  • Description : 96 pages ; (21 x 21 cm) .
  • ISBN : 978-2-36098-054-3
  • Date de parution : 12 janvier 2012

11 idées de nichoirs ou maisons à oiseaux, des plus classiques aux plus originales

nichoir à oiseaux bleu avec oiseau dedans

Quoi de plus récréatif de créer son propre nichoir ou maison à oiseaux avec les enfants, .. ou sans d’ailleurs.
Pour cela, il faut réfléchir à la forme de nid à oiseaux que vous souhaitez obtenir… et savoir faire les plans de cette maison à oiseaux, ce qui n’est pas forcément tout cuit tout cuit.

Pour vous aider dans votre démarche nous vous proposons des idées de formes de nichoirs, ainsi qu’un site qui regroupe quelques plans de maisons à oiseaux.

Des maisons à oiseaux avec des choses que vous recyclez

nichoir à oiseau artisanal


nichoir à oiseaux artisanal

 

nichoir à oiseaux artisanal


Nichoir artisanal Des nichoirs classiques


 

Nichoir artisanal


Nichoir artisanal

Nichoir artisanal


 



 Nichoir artisanal


Nichoir artisanal

Nichoir artisanal

voici notre sélection sur Pinterest http://pinterest.com/hortik/nid-a-oiseaux/

 

Pour trouver des plans à nichoirs, nous vous recommandons ce site : http://nichoirs.net/

vous souhaitez fabriquer une mangeoire à oiseaux ? retrouvez nous sur l’article « comment fabriquer une mangeoire à oiseaux »  qui en parle.
vous souhaitez savoir comment nourrir nos amis les oiseaux pendant l’hiver ? Retrouvez l’article « Nourrir les oiseaux en hiver »

si vous avez pris le temps de créer votre propre nichoir, n’hésitez pas à nous envoyer une photo, et nous l’integrerons sur notre blog.

bonne bricole à vous !

Des abris pour nos animaux du jardin

abri pour hérissons

Hérissons, crapauds, grenouilles, abeilles ou coccinelles… ces animaux sont très utiles pour aider le jardinier à lutter contre les insectes ravageurs.

Ils sont importants pour la biodiversité et en les accueillant vous contribuez à la préservation de leur espèce. Découvrez quel est leur rôle dans l’écosystème et comment leur aménager un abri douillet pour les attirer dans votre jardin.

Un abri à hérissons

abri pour hérissonsLe hérisson est un petit animal semi-nocturne qui se nourrit essentiellement d’insectes, de vers, de limaces et d’escargots. Il est très sensible à l’utilisation de pesticides et à la disparition des sous-bois dans les campagnes. Le hérisson apprécie les terrains herbeux et les bosquets. Dans le jardin, on installera la maisonnette  à proximité de son habitat naturel et on essaiera de l’attirer en y plaçant un bol d’eau et de la nourriture qu’il affectionne (aliment pour chat à base de lapin ou de bœuf, lard haché, petits restes de repas). Attention, le hérisson peut être un prédateur pour le crapaud. Au jardin, on trouve souvent soi l’un, soi l’autre.

Une maison pour accueillir le crapaud

abri pour crapaudLe crapaud est un formidable allié pour le jardinier, il n’est pas dangereux et sa manipulation est totalement inoffensive pour l’homme. Au jardin, il sort le soir et se nourrit d’insectes variés ( limaces, fourmis, araignées, larves de coléoptères). Il protège particulièrement bien les salades et les légumes à feuilles.Les crapauds affectionnent les endroits humides et sombres.

Pour attirer le crapaud et le protéger de ses nombreux prédateurs, on pourra lui installer une petite maison de bois que l’on placera dans une zone fraiche et ombragée, de préférence près d’une mare ou d’un cours d’eau. On peut aussi lui aménager un petit abri dans un muret à l’ombre ou près d’un tas de compost.


Des nichoirs pour les oiseaux

abri pour oiseauxLa fin de l’été est une période idéale pour installer des nichoirs dans les arbres et aider les oiseaux à affronter l’hiver. On trouve de nombreux modèles de nichoirs en bois ou en osier, en fonction des espèces d’oiseaux que l’on souhaite accueillir. Il est même assez facile et amusant de les construire soi-même avec des planches de pin ou des matériaux de récupération, comme de la palette. Le bois ne doit pas être raboté pour permettre aux oiseaux de s’agripper aux parois. Le nichoir ne doit pas comporter de perchoir et être accroché à plus de 2 mètres pour éviter la capture par les prédateurs.Découvrez comment fabriquer une mangeoire pour les oiseaux en cliquant ici

Protéger les coccinelles

abri pour coccinelle

Les coccinelles sont les grandes amies des jardiniers. Elles sont bien connues pour aider à lutter contre la prolifération des pucerons sur les rosiers ou sur les plants de tomates. Lorsqu’elles sont suffisamment nombreuses, les coccinelles permettent d’éviter l’utilisation d’insecticide anti-pucerons.

Les coccinelles apprécient les amas de feuilles mortes et les herbes folles. Garder un coin sauvage dans le jardin peut favoriser la venue de ces précieux auxiliaires.

Il existe également dans le commerce des petits abris à coccinelles que l’on placera à proximité des zones bien vertes pour attirer ces gentilles petites bêtes.

Un abri pour les guêpes et les abeilles solitaires

abri pour guepes et abeillesLa majorité des guêpes et des abeilles vivent de façon solitaire et n’appartiennent à aucune colonie. Ces pollinisateurs sont très importants pour le jardin et se nourrissent également de nombreux insectes ravageurs. Pour les accueillir à proximité du potager ou des buissons de fleurs, on peut leur offrir une maison composée de tiges creuses que l’on accrochera à un arbre. On peut aussi réaliser un nichoir avec des planches et des tiges de bambou que l’on assemblera à l’intérieur.