Dans la famille des nuisibles, je demande les escargots et les limaces !

mollusque, escargot

Les mollusques contiennent plusieurs espèces dont les limaces et les escargots.

Véritables nuisibles du jardin, les limaces et les escargots dévorent les jeunes plantes. Pour tout savoir sur ces nuisibles et surtout comment s’en débarrasser, suivez le guide !

mollusque

Mollusques, c’est quoi donc?

Les espèces

On dénombre 4 espèces principales :

  • Les escargots des jardins ou Helix hortensis de leur nom latin
  • Les limaces rouges ou Arion Rufus de leur nom latin
  • Les loches ou limaces agrestes, agriolimax agrestis de leur nom latin
  • Les limaces cendrées ou limax maximus de leur nom latin

Que font-ils ?

Ces mollusques, escargots et autres limaces, sont de véritables parasites car ils sont très voraces. Ils dévorent les feuilles des jeunes plantes. Ils ne sortent que la nuit et par temps pluvieux.



Comment lutter contre les mollusques ?

Traitement préventif

L’un des meilleurs moyens pour faire fuir les mollusques du jardin est un moyen…écologique ! Autour des cultures que vous souhaitez protéger, faites des remparts assez épais à l’aide de sciure ou cendre de bois.

L’avantage de la sciure ou cendre de bois est le fait que lorsque le mollusque passe dessus, il ne peut plus avancer correctement et finira par mourir.

L’inconvénient de cette méthode est qu’il faut recommencer après chaque pluie.

Il existe également un autre moyen naturel…la bière ! Pour cela prenez une boite de conserve vide et remplissez là à moitié de bière. Enterrez cette conserve à ras de terre dans le potager. Les mollusques très friands de bière seront attirés et viendront se noyer dans la bière ! Retrouvez cette astuce plus détaillée ici !

Les éliminer

Vous pouvez éliminer les mollusques du jardin en pulvérisant du sulfate de cuivre en neige ou cristaux.

Au niveau quantités, mettez 100g de sulfate de cuivre pour 10 litres d’eau. Pensez à bien mélanger le mélange. Nous vous conseillons de pulvériser ce mélange tard le soir quand les mollusques sont de sortie ! Une fois la solution pulvérisée sur les plantes, attendez quelques jours et surtout lavez bien vos plantes avant de les consommer.

Le meilleur moyen de supprimer les escargots sans les tuer est encore de les ramasser pour les manger ! Et si jamais vous n’aimez pas les escargots, pensez à les donner à votre famille ou amis qui les apprécient.

Les ennemis des mollusques

Bien que les mollusques soient de vrais parasites pour vos plantes, ils ont néanmoins un intérêt dans la chaine alimentaire. Les principaux prédateurs des mollusques sont :

  • Les carabes
  • Les crapauds
  • Les hérissons
  • Les oiseaux
  • Les orvets

Dans la famille des nuisibles, je demande les altises, ou puces des jardins !

altise, parasite des jardins

Les altises sont souvent appelées « puces des jardins » ou encore « puces de terre ». Véritables nuisibles au jardin, elles peuvent détruire vos plantes très vite !

altise

Les altises, kesako ?

Les espèces

On dénombre plusieurs espèces d’altises et elles s’attaquent à des plantes bien précises :

  • L’altise blanche s’attaque aux artichauts
  • L’altise à bandes jaunes qui s’attaquent aux crucifères (brocolis, choix, radis, …)
  • L’altise noire qui elle s’attaque aux crucifères. Ce type est beaucoup plus gros que l’altise à bandes jaunes
  • L’altise de la betterave
  • L’altise du chou

Légumes menacés

  • Artichauts
  • Crucifères
  • Betterave
  • Chou

Action

Les altises,  quelle que soit la sorte, perforent les feuilles des plantes. Elles agissent surtout en période de sécheresse.



Comment lutter contre les altises ?

Traitement préventif

Vous avez plusieurs moyens :

  • Apportez du compost naturel correct à votre sol et veillez à sa bonne fertilisation.
  • Certaines plantes font fuir les altises, pensez donc à les mettre près de vos cultures ! C’est le cas de l’absinthe, de la sarriette vivace ou encore la tomate. Plantez, entre les rangs de vos plants à protéger.

Les éliminer de façon bio

Pour les élimer de façon biologique, nous vous donnons une recette très simple. Faites bouillir pendant une vingtaine de minutes, 100g de feuilles fraiches de laurier ou de thym. Ajoutez 100g de mégots de cigarette (sans les filtres) et laisser infuser une journée. Agitez votre solution et pulvérisez la tôt le matin ou tard le soir. Cette solution n’est pas toxique pour vos plantes, attendez néanmoins quelques jours avant de les consommer !

Traitement chimique et piège

Vous pouvez également les éliminer de façon chimique en utilisant un insecticide à base de pyréthrine et de roténone. Pour cela, pulvérisez-le régulièrement en respectant un intervalle de 4 à 5 jours.

Vous pouvez également confectionner un piège à altises. Pour cela, déposez un petit tas de paille ou d’herbe séchée à divers endroits du jardin. Couvez vos petits tas à l’aide de tuile ou d’ardoise. Les altises viendront s’y protéger du froid et de la pluie en hiver et vous n’aurez plus qu’à bruler ces pièges fin janvier !

La mouche blanche, qu’est ce que c’est et comment s’en débarrasser ?

mouche blanche, aleurode

Les mouches blanches ou aleurodes sont de véritables parasites pour les plantes. Dans cet article, nous vous expliquerons ce qu’elles sont réellement et surtout comment les combattre !

mouche blanche

Mouches blanches, kesako ?

Description

Une mouche blanche mesure entre 3 et 5 mm de long et a des ailes blanches. Il en existe 3 espèces :

  • Les aleyrodes proletella qui s’attaquent aux choux et crucifères.
  • Les aleyrodes fragaria qui s’attaquent aux fraisiers.
  • Les trialeurodes vaporiariorum : on retrouve ces aleurodes dans les serres.

Les plantes sujettes aux aleurodes

  • Fraisiers
  • Choux et crucifères
  • Tomates
  • Aubergines
  • Concombres
  • Courges
  • Haricots
  • Melons
  • Piments
  • Pommes de terre

Action

Les mouches blanches et leurs larves vivent sur la face intérieure des feuilles. Les aleurodes font des dégâts très importants et rapides sur les plantes attaquées car elles en sucent la sève. De plus, les excréments de ces insectes favorisent l’apparition de maladies fongiques comme les fumagines qui sont des champignons..



Comment les éliminer ?

  • Pulvérisez de la pyréthrine et de la roténone tous les 8 à 10 jours tôt le matin.
  • Intercalez des pieds de tabac d’ornement et les arracher et bruler lorsqu’ils sont suffisamment attaqués
  • Utilisez des plaques jaunes anti-insectes engluées près des plantes atteintes. Les mouches viendront s’y coller et vous pourrez les retirer facilement

Le saviez-vous ?

Les œillets d’Inde repoussent les mouches blanches.

Les 1000 et une (ou presque) méthodes pour supprimer les pissenlits de son jardin

pissenlit, 1001 facons de les supprimer

 

Comment supprimer les pissenlits de son jardin ? Il n’y a visiblement pas de remède miracle, mais de nombreuses propositions que nous présentons ici.
Si vous aussi vous avez votre méthode pour les supprimer, dites le nous !
pissenlit

Méthode 1 : faites comme les lapins

Retirez les pissenlits au fur et à mesure et mangez les. C’est très bon en salade. Et si vous n’aimez pas, les lapins eux les aiment toujours !

Voir en fin de cet article pour les recettes.

Bon, ce n’est pas une méthode définitive, car les pissenlits reviennent après.

 

Méthode 2 : agrémentez les pissenlits de pâquerettes

Achetez de la graine de pâquerettes, semez ces pâquerettes dans votre gazon. Vous aurez « peut être  » un magnifique tapis de pissenlits et de pâquerettes.

Après tout, c’est très joli les pissenlits !

Méthode 3 : utilisez la seringue !

Prenez une seringue avec une aiguille. Introduisez un désherbant et piquez les pissenlits en leur milieu. Normalement là, les pissenlits sont morts !

Méthode 4 : mettez les pissenlits sous l’assiette

Couvrez chacun de vos pissenlits d’ une assiette renversée ou un rond de plastique noir.

En 15 jours, ils seront tout blancs. Prenez alors un grand couteau de cuisine (lame de 25ou 30 cm) et arrachez chaque pissenlit en coupant la racine a 20 cm minimum de profondeur…puis mangez les.

 

pissenlits au jardin, comment les supprimer
@BrigMorard

Méthode 5 : déposez du sel

Déposez du sel au coeur de votre pissenlit. Attendez quelques jours, et si tout va bien, les pissenlits deviennent noirs. Il ne vous reste plus qu’à les enlever.

Version 2 : coupez à raz de terre les pissenlits, puis mettez du sel au cœur du pissenlit.

Bon, pour avoir testé cette méthode plusieurs fois, elle marche très bien, mais 1- ce n’est pas très joli d’avoir des endroits noirs dans son jardin 2- ils reviennent quand même, les fourbes !

Méthode 6 : la politique de l’autruche

Faites comme s’ils n’étaient pas là, peut être se lasseront ils de vous embêter !

Méthode 7 : tondez-les !

Dès que les pissenlits se montrent un peu trop visibles, tondez les, et tondez toute votre pelouse en même temps : ni vu ni connu !

Attention : Il faut absolument éviter que le pissenlit monte à fleur et à semences, donc tondez les régulièrement

Méthode 8 : Le couteau ! Le couteau !

La méthode de base, et qui marche plus ou moins (testé et presque approuvé !) : vous prenez un par un vos pissenlits et les coupez à la racine. Attention, la racine peut être profonde. Ne faites tout de même pas trop de trous dans votre jardin.

Nota bene : c’est plus facile quand la terre est humide.



Méthode 9 : utilisez vos enfants héhé

Vous avez des enfants ? rien de tel que de se voir offrir un joli bouquet de pissenlits. Que feraient vos enfants sans pissenlits ? ce serait quand même dommage

Méthode 10 : la patate !

L’eau de cuisson des pommes de terre est un désherbant très efficace. Cuisez vos pommes de terre. Une fois cuites, ne videz pas l’eau, mais versez la sur les pissenlits et autres mauvaises herbes, et le tour est joué !

Méthode 11 : ca chauffe !

Collectez votre eau de pluie (parce que c’est naturel et comme ça on s’en ressert). Une fois que vous en avez un peu, faites la bouillir, et versez la sur les pissenlits. Une bonne méthode écolo.

Méthode 12 : Le sarcleur à pissenlits !

Un sarcleur à pissenlits est un outil permettant d’arracher les pissenlits avec toute la racine pour éviter qu’ils ne repoussent !

 

Méthode 13 : brûlez les pistils avant qu’ils ne deviennent des fleurs

(mis à jour le 08/05/14)

Cette méthode est intéressante à long terme  : tous les jours ou presque, passez dans votre jardin, et vérifiez si vous avez des pissenlits avec des pistils ( l’état auquel on souffle généralement dessus pour les voir s’envoler à tout vent). voir photo

pissenlits avec pistils
@Brigmorard

Si vous avez des pistils, alors brûlez-les au chalumeau, ou brûle-herbes. C’est ce qu’on peut appeler aussi le désherbage thermique.

Il y aura alors de moins en moins de pissenlits dans votre jardin… demandez également à vos voisins d’en faire autant 🙂

 

 

et comme nous vous avons proposé plusieurs fois de les manger, sisi.. et bien voici quelques recettes avec des pissenlits :

Les recettes :

Pissenlits en salade :

  • Des pissenlits jeunes et tendres
  • 1 oeuf cuit dur coupé en lamelles assez épaisses
  • quelques lardons grillés
  • quelques noix
  • de la vinaigrette

et le tour est joué !

Pissenlits cuits :

Lavez les pissenlits, jetez les dans une casserole d’eau bouillante salée. Faites les cuire 5 minutes, égouttez soigneusement. Faites revenir des oignons, échalotes, ail, dans de l’huile d’olive. Ajoutez les pissenlits et cuisez à feu doux une dizaine de minutes. Les pissenlits se mangent soit seuls, soit avec une salade de pommes de terre tièdes ou.. ce que vous voulez !

Soupe aux pissenlits

Il vous faut

  • 500g de pissenlits
  • 1 pain de mie rassis si possible
  • 100 g de gruyère râpé poivre moulu sel huile d’olive.

Lavez les pissenlits faites-les blanchir 1/2 heure dans 1 litre et demi d’eau salée selon le goût. Retirez du feu mais laissez au chaud. Coupez deux tranches de pain de préférence dorées à la poêle dans l’huile d’olive dans chaque assiette creuse arrosez légèrement avec l’eau de cuisson. Saupoudrez abondamment de râpé remettre de l’eau du poivre dessus; mangez très chaud en même temps que les pissenlits accommodés avec une bonne vinaigrette contenant de l’huile d’olive.

Cramaillote ou confiture de pissenlits

Ingrédients (pour environ 500 g de confiture) :

  • 365 fleurs de pissenlit
  •   2 oranges non traités
  •   2 citrons non traités
  •   1 kg de sucre en morceaux
  •   1 litre d’eau froide

Préparation :

– Enlever le jaune des fleurs de pissenlits. Les mettre dans une cagette pour les aérer (1/2 heure).
– Mettre les fleurs dans une marmite avec l’eau. Rajouter les oranges et les citrons, bien lavés et coupés en rondelles.
– Faire bouillir, au premier bouillon baisser le feu et laisser mijoter pendant 1 heure. Couvrir et laisser reposer quelques heures.
– Filtrer le mélange.
– Rajouter au jus obtenu le sucre en morceaux et laisser bouillir. Laisser cuire environ 10 minutes en écumant régulièrement.
Dès qu’elle commence à épaissir, mettre la confiture en bocaux.

Et l’affaire est jouée

Vin ou bière à base de pissenlit

Et la dernière option culinaire : le vin de pissenlit. Je vous propose de visiter le site http://www.vignes.be/vinflpiss.htm  pour ces recettes de vin ou bière de pissenlit :

et oui, finalement, il y a de nombreuses recettes pour le pissenlit. Cela donnerait presque envie de dire « je voudrais un peu plus de pissenlits dans mon jardin »

mais presque…

 

Les limaces, la plaie des jardiniers : 12 trucs et astuces pour les repousser

limace, mollusque
limaceLes limaces ne sont pas les amies des jardiniers, bien au contraire.Voici les dégâts causés par les limaces :

  • Des tubercules et fruits rongées et percés de galeries.
  • Des feuilles troués, rongées, mis à part les nervures principales
  • Traces de mucus et d’excréments

Pour information, les dégâts sont plus importants en sols argileux qu’en sol sablonneux.

Les trucs et astuces pour se débarrasser des limaces :

A la force des bras : creusez une tranchée

Laissez la terre à nue et bien binée dans les 40-50 cm autour des plantations. La limace est assez fainéante, elle aime bien avoir la nourriture sans risque et à côté du dortoir

La bière, boisson à base d’eau, de malt et de houblon :

Placez un couvercle (assez creux ou une bouteille en plastique coupée en deux)  à l’envers enfoncé dans la terre pour que le haut du couvercle soit au niveau du sol (comme une piscine). Installez un petit toit (une tuile par exemple) au-dessus de la bière pour éviter les dilutions par la pluie. Versez de la bière; les limaces adorent ça. Elles plongent dans le couvercle et finissent par s’y noyer.



7 éléments anti-limaces sains pour la terre :

Les éléments que vous pouvez déposer autour de vos plantations. Ces éléments formeront des barrières naturelles et les limaces étant  un peu fainéantes, elles n’iront plus auprès de vos plantations.

  1. Les coquilles d’œufs pilées (résistent à la pluie)
  2. La cendre de bois  – attention, c’est valable par temps sec, en période de barbecue ou de feux de bois
  3. La sciure
  4. Les copeaux de bois
  5. Les cheveux
  6. le marc de café préalablement séché, mais par temps secs
  7. les rondelles de pommes de terre – Installez des rondelles de pomme de terre sur le sol et recouvrez d’une planche. Les limaces sont attirées par les patates et ensuite elles restent sous la planche. On n’a plus qu’à les ramasser.

Les prédateurs naturels des limaces

La présence de prédateurs naturels peut aussi se révéler efficace. Formez une alliance avec les hérissons et les reptiles inoffensifs tels que l’orvet et le lézard en leur aménageant des abris de pierraille ou de tas de bois mort. Ils passeront l’hiver au chaud et s’occuperont des limaces dès les premiers rayons de soleil printaniers.

Les plantes qui repoussent les limaces

Le thym, la sauge, l’hysope peuvent former  une ceinture compacte et donc protéger des limaces, des fourmis, pucerons, etc.
L’installation de ces plantes peut se faire au printemps.

A créer soi-même : les purins

Purin d’euphorbe épurge : 800g pour 10 l d’eau de pluie pendant quelques jours, à utiliser pur en périphérie des endroits à protéger. Ça éloigne aussi les taupes et les campagnols.

Rhubarbe : 500 g de feuilles dans 3l d’eau pendant 24h. Pulvériser pur à 3 reprises. Ça éloigne aussi les chenilles et les pucerons.

Rue (petit arbrisseau toxique à feuilles persistantes.) : 800g de feuilles dans 10l d’eau pendant 10 jours. Diluer à 20%. Éloigne aussi campagnols, mulots, chats, mouches.

 

Et vous, vous avez des trucs ou astuces pour repousser les limaces ?

Vous avez un autre truc ou une autre astuce pour repousser les limaces? Faites nous en part !

dernière minute : un paillis d’aiguilles de pin.. mais cela fait 13 trucs et astuces … porte bonheur ou porte malheur ? à vous de voir 🙂
Bon courage !

Qu’est ce que la bouillie bordelaise et comment l’utiliser ?

Bouillie bordelaise

Bouillie bordelaise

Les jardiniers le savent : malgré tout le soin apporté aux végétaux, chancres bactériens, tavelures, cloque ou moniliose peuvent s’installer et causer des ravages. Ces maladies provoquées par des champignons s’attaquent particulièrement aux arbres fruitiers. Pour les protéger une solution : la bouillie bordelaise.

1. La bouillie bordelaise, redoutable fongicide

La bouillie bordelaise est un mélange de sulfate de cuivre neutralisé à la chaux, conçu pour tuer ou limiter le développement des champignons. Le cuivre, oligo-élément essentiel à toute forme de vie, assure ainsi la défense des végétaux contre les maladies.

2. Quand et comment utilise-t-on la bouillie bordelaise ?

On la pulvérise sur les arbres fruitiers principalement, mais aussi sur les pommes de terre, vignes et tomates. De manière préventive, elle s’applique au printemps, période à laquelle les maladies se développent, ou à l’automne, après la chute des feuilles. L’été, il sera trop tard : les maladies seront déjà bien installées.

L’utilisation de la bouillie bordelaise est autorisée en agriculture bio, ce qui ne veut pas dire que le produit est sans risque. En effet, le sulfate de cuivre étant un produit toxique, quelques précautions sont à prendre :

  • Point trop n’en faut ! A trop forte dose, la bouillie bordelaise risque de brûler feuillage et jeunes pousses. Respectez bien le dosage, à savoir 10 à 20 grammes par litre d’eau maximum
  • Pensez à la planète ! Le sulfate de cuivre est un produit toxique. Utiliser de la bouillie bordelaise en trop grande quantité conduit inévitablement à la pollution des sols.



Combattre les nuisibles au jardin

nuisible doryphore

Découvrez quels sont les insectes et les nuisibles les plus fréquents au jardin et comment s’en débarrasser.

Les altises

nuisible altises chouxLes altises sont des petits coléoptères sauteurs qui mangent les choux,  les radis et les navets. Lorsqu’ils sont nombreux, ils peuvent créer de gros dégâts en stoppant la croissance des plantes et en laissant les feuilles criblées de trous. Pour éviter leur prolifération, on peut répandre du purin d’ortie ou de la cendre au pied des plantes et maintenir la terre humide avec des arrosages fréquents. Le crapaud est un grand consommateur d’altises et il est conseillé de ne pas les chasser lorsqu’ils s’installent à proximité du potager.

Les pucerons

nuisible pucerons

Les pucerons absorbent la sève des plantes et s’attaquent particulièrement aux rosiers, aux betteraves, aux pommes de terre et aux poivrons. Pour lutter contre ces hôtes indésirables, il est primordial de favoriser la présence des coccinelles qui en sont très gourmandes. On pourra aussi planter à proximité du potager de l’ail et des capucines qui ont la réputation d’agir comme répulsif contre les pucerons.



Les doryphores

nuisible doryphore

Les doryphores sont de redoutables petits insectes qui colonisent les plants de pommes de terre et de tomates. Les doryphores possèdent peu de prédateurs naturels et sont difficiles à chasser. La meilleure solution reste la rotation des cultures pour éviter la colonisation.

Les taupes et les mulots

Pour préserver votre potager et éloigner naturellement les taupes, pensez aux plantes « anti-taupes » comme la fritillaire impériale, la grande épurge et le ricin. Ces espèces dégagent des substances qui font fuir les rongeurs.

Les limaces et les escargots

Les limaces et les escargots sont les principaux ravageurs du potager. Pour s’en débarrasser de façon naturelle, on peut disperser de la cendre au pied des végétaux, surtout auprès des légumes verts à feuilles dont ils sont friands. En cas de forte invasion, seul le ramassage manuel est efficace.