2 méga conseils pour planter ses graines de fleurs

joli bleuet centauree cyanus blue boy, comment cultiver

Comment Semer des graines de fleurs ?

Semer des graines de fleurs permet de réaliser de splendides massifs à moindre frais.

Certaines espèces peuvent se semer sur place comme les Capucines, les Pois de senteurs, ou encore les Zinnias…, d’autres nécessitent un éclaircissage ou un repiquage, par exemple le Lupin, le Muflier, les Oeillets d’Inde, les Impatiens, ou encore les Bégonias.

joli bleuet
bleuet, centauree cyanus blue boy

La plupart des espèces sont faciles à réussir sous réserve de respecter deux points très importants :

  • N’enterrez pas trop les graines : en effet les graines de fleurs sont souvent très fines (exemples : Bégonia = 70 000 graines par gramme environ, Lobélia = 35 000 graines par gramme environ)
  •  Attendez que la température au sol soit suffisante ou semez sous abri ou en bac chauffant. Souvent, en se précipitant pour semer tôt, on rate le semis. Peu de graines de fleurs germent par une température inférieure à 15°

 

lavatere
lavatere a grande fleur variee



Le mode de culture des fleurs est lié à leur cycle de végétation.  

On distingue 3 catégories :

  • Les annuelles (Agératum, Bégonia, Reine marguerite…) croissent, fleurissent et meurent l’année du semis. La plupart d’entre elles se sèment au printemps en place ou en pépinière. Les plus résistantes au froid (Oeillets, Pois de senteur, Pied d’alouette…) peuvent se semer en automne pour une floraison précoce au printemps. Elles se comportent alors comme des bisannuelles.
myosotis
myosotis des alpes
  • Les bisannuelles (Pensée, Myosotis…) qui se sèment au printemps ou en été, passent l’hiver en terre et fleurissent puis meurent au cours du printemps ou de l’été suivant. Elles fleurissent en général avant les annuelles.
Lupin vivace polyphille
Lupin vivace polyphille
  • Les vivaces (Ancolie, Aster, Lupin…) qui se sèment en même temps que les bisannuelles et qui peuvent vivre en place plusieurs années en développant des touffes de plus en plus importantes. Elles ne fleurissent en général pas l’année du semis.
capucine grande simple de lobb
capucine grande simple de lobb

 

Bulbes de printemps : que planter sur son balcon ?

Balcon fleuri

Avec l’arrivée des beaux jours (qui tarde encore), vous souhaitez voir votre environnement s’emplir de couleurs et d’odeurs. Mais hélas vous n’avez pas de jardin, juste un petit balcon. Qu’à cela ne tienne ! Hortik vous dit tout pour fleurir votre balcon cet été !

Quels matériels pour planter des bulbes sur un balcon ?

Le choix est très large en terme de matériel. Seule la taille de votre balcon conditionne le choix de votre matériel : jardinières , bacs ou pots, laissez aller votre inspiration.

jardinières pour balcon

Quelles plantes ?

Il vous sera possible de planter des fleurs, mais aussi des plantes aromatiques et même des légumes !


Les fleurs

Les Glaïeuls et Dahlia permettent une grande diversité de couleurs et de feuillages. Ils vous est possible de les planter dans la même jardinière. Ces plantes se développent plus facilement dans de la terre fraîche, riche en matière organique  et débarrassée des mauvaises herbes. Certains bulbes comme les Bégonias ont un démarrage de floraison plus lent. Il est donc possible de les mettre en pot des le début du mois d’avril.

Bégonias

 

Les plantes aromatiques

Ce sont les plus simples à cultiver, un peu de lumière et un peu d’eau chaque jour, c’est ce qu’il faut. Vous pourrez ainsi cultiver du basilic, de la ciboulette, du cerfeuil  ou de la coriandre dans une seule et même jardinière.

 

Comment arroser son jardin : voici 4 propositions

arrosage automatique jardin

Avoir un grand jardin avec beaucoup de légumes et des fleurs un peu partout, c’est génial non? Oui, mais quand vient l’heure d’arroser, mieux vaut être équipé !

Aujourd’hui, nous vous proposons 4 solutions d’arrosage !

Commençons par les dévidoirs

Les dévidoirs vous permettent d’enrouler votre tuyau pour éviter de le laisser par terre (ce qui peut entrainer la mort de la pelouse qui se trouve en dessous!). Ils vous permettent de ranger votre tuyau d’arrosage en apportant une touche décorative. Les dévidoirs se raccordent à une arrivée d’eau puis l’autre tuyau qui s’enroule prend le relais. Différents types de dévidoirs existent :

  • Les dévidoirs portables : Ils sont généralement sur roues, vous pouvez les déplacer partout, ils vous faciliteront vraiment la tâche !  Vous pouvez aussi choisir un modèle avec une poignée rétractable !

Sur la première photo, le dévidoir RollX avec une poignée rétractable. Sur la deuxième, le dévidoir Waterette avec un design très élégant !

  • Les dévidoirs fixes : Ils sont généralement fixés à un mur ou au sol. Pour ce type de dévidoir, il faut bien réfléchir à son emplacement de façon à pouvoir arroser la totalité du jardin (ou alors il faudra mettre un tuyau plus long!)

Voici le dévidoir Wall’r qui résiste à tout et ne nécessite pas d’entretien !



Passons aux arrosoirs classiques,

Les arrosoirs sont certainement ce qu’il y a de plus répandu pour arroser. Ils sont en effet très efficaces. Cependant, si vous avez de grosses surfaces, il vous sera compliqué de tout faire. Et surtout, vous allez vous abimer le dos ! C’est pourquoi nous vous proposons des arrosoirs de faible contenance, vous pourrez alors les porter plus facilement et sans vous faire mal ! Vous userez juste un peu plus vos chaussures 🙂

Voici les arrosoirs Coloré ovale de 1,75L et l’arrosoir en acier galvanisé de 1L

Et les arroseurs dans tout ça ?

Et oui, les arroseurs, vous savez, typiquement les jets d’eau que l’on peut voir dans toutes les séries américaines où les pelouses sont verdoyantes ! Plus sérieusement, les arroseurs peuvent être une solution efficace! Vous pouvez éventuellement les brancher à des programmateurs pour régler le temps d’arrosage. Dans ce cas, vous n’avez même plus besoin de vous embêter, l’arrosage se fait tout seul !

Voici l’arroseur Propel’r ! Il a une portée de 300m² !

Enfin, notre dernière solution, l’arrosage automatique !

Cette solution est certes la plus simple, mais c’est aussi certainement la plus onéreuse. Vous aurez des coûts importants pour la mise en place (creuser des tranchées pour passer le réseau de tuyau, etc). Et plus votre surface sera grande, plus le coût sera élevé.

La meilleure solution serait alors de combiner tous ces procédés! Mettez un arroseur pour votre pelouse ou votre potager, arrosez manuellement vos jardinières et autres massifs !

Les haricots : Conseils pour la culture et les semis

haricot Piselli freschi

Les haricots sont faciles à cultiver et nécessitent peu d’espace car ils profitent de l’environnement de manière verticale. Si vous avez un espace limité, privilégiez les variétés grimpantes plutôt que les haricots nains !

Des soucis d’espace ?

Les haricots à rames produisent plus de 2kg par ligne de 10 pieds ! Les haricots à rames profitent de l’espace vertical qui leur est mis a disposition. Les haricots à rames produisent sur une période assez longue. Ce type de variété n’a pas besoin de support solide, vous pouvez tout de même leur apporter un morceau de ficelle tendu d’un bout à l’autre du rang (utilisez un poteau de clôture pour soutenir les haricots en martelant un clou dans la partie supérieure, attachez un morceau de ficelle à chaque piquet). Une autre solution serait de mettre un treillis ou un grillage pour que les haricots grandissent.



Des haricots en continu ?

Les haricots peuvent être plantés quand tout danger de gel est passé. Plantez de nouvelles graines toutes les deux semaines jusqu’à la première gelée. Certaines variétés n’ont besoin que de 58 jours pour pouvoir être récoltées ! En plantant régulièrement de nouvelles graines tout au long de la saison, vous aurez une production abondante pendant tout l’été ! Afin de garder une bonne production de chaque pied, veillez à récolter, tous les jours ou tous les 2 jours, vos haricots !

Et les racines dans tout ça ?

Les haricots verts ont un système racinaire peu profond. S’il est endommagé, la récolte va prendre du retard et la production sera lente. En désherbant, prenez soin de ne pas endommager les racines. Si vous n’arrosez pas assez, la terre aura tendance à fissurer et laisser les racines à l’ai libre, faites attention, ces racines aiment les sols humides !

Des éventuelles maladies ?

Les champignons peuvent se propager en cas d’éclaboussures d’eau du sol sur les plantes ou lorsque les plantes sont traitées et endommagés quand elles sont mouillées. Si possible, récoltez les haricots lorsque les feuilles des plantes sont sèches pour éviter de propager la maladie. Veillez à ne pas endommager la pied lors de la cueillette des haricots.

Calendrier des semis des haricots 

 

Livre « Le poireau préfère les fraises – les meilleures associations de plantes » – Hans Wagner

livre - Le poireau préfère les fraises - les meilleures associations de plantes, Wagner

« Le Poireau Préfère Les Fraises – Les Meilleures Associations De Plantes » par Hans Wagner.

Associer légumes, fleurs et aromates pour un jardin plus beau et plus productif, c’est le rêve de tout jardinier. Un rêve qui, grâce à ce livre, devient réalité !

Carotte et tomate, poireau et fraisier, basilic et concombre, haricot et aneth, lavande et rosier, ces plantes voisinent parce qu’ainsi elles poussent mieux et se protègent mutuellement contre les ravageurs et les maladies.

C’est aussi à une nouvelle manière de jardiner, particulièrement séduisante, que nous invite l’auteur.

  • Plus de sentiers boueux entre les planches : ils sont remplacés par des chemins de trèfle.
  • Plus de terre nue : elle est toujours couverte par une culture, un engrais vert ou du compost.
  • Plus de bêchage pénible : toujours meuble, le sol se travaille très facilement.
  • Plus de monotonie : au vert des légumes se mêlent le jaune de la moutarde, le bleu de la phacélie et les taches de couleur des fleurs.



À mettre en pratique sans attendre, pour un potager pas comme les autres!

 

 

Conseils pour appréhender la nature de son sol !

sol argileux terre dans les mains

La nature du sol est déterminante pour la bonne croissance de nos plantes, arbres, arbustes, potagers et fleurs !

Le tout n’est pas seulement  de planter ce que l’on aime, mais aussi d’offrir des conditions favorables à la pousse de notre chère flore.

 

Les différents types de sols !

Eh oui, la nature du sol a des conséquences évidentes sur la croissance de notre jardin !

L’argile, le limon et le sable sont les principales particules minérales à observer si l’on veut déterminer la qualité de son sol.

Tout d’abord, sâchez qu’une terre équilibrée comprend environ 25% d’argile et entre 50 et 70% de sable. Ce bon mélange permettra donc un excellent drainage, une capacité de rétention d’eau intéressante et une bonne fertilité !

Les 2 catégories principales de sol

1ère catégorie : les sols argileux (25% d’argile)

Un sol argileux a en général 1 atout principal : sa fertilité. Les 2 points  négatifs sont : le drainage insuffisant, de même que sa capacité de rétention. Ce type de sol se réchauffe lentement au printemps.

2ème catégorie : les sols sableux (<8% d’argile)

Comme l’indique son nom, le sol sableux est très léger. Son deuxième atout : son drainage. Ce qui lui manque c’est sa capacité à retenir l’eau. Enrayer cette dernière revient à arroser très régulièrement votre sol. Ce type de sol se réchauffe très vite au printemps.

Les indices ou comment reconnaître son sol

Un sol argileuxA l’œil : couleur marron chocolat au lait, sol lourdPrenez une boule de terre dans vos mains après quelques jours de pluie, si la boule de terre est compact et collante cela signifie que votre sol est argileux.
Un sol sableuxA l’œil : couleur marron chocolat au lait, sol sec, léger, facile à travaillerPrenez une boule de terre dans vos mains après quelques jours de pluie, si la boule de terre s’effrite et est granuleuse cela signifie que votre sol est sableux.



Les niveaux d’acidité et d’alcalinité du sol

Ces 2 niveaux se calculent en fonction du PH du sol, soit de sa teneur en calcium. L’ajout de calcium (ou de chaux) permettra à un certain type de sol d’avoir une composition optimale et adéquate à la croissance des plantes de votre jardin.

Le pH a un impact non négligeable sur l’assimilation des éléments nutritifs :

Si le pH a un niveau d’acidité moyen ==> réduit de façon significative l’assimilation du phosphore, du calcium, du magnésium et autres éléments nutritifs.

Si le pH a un niveau d’acidité moyen élevé ==> entraîne des risques de toxicité en manganèse et aluminium.

Pour évaluer la composition en calcium, des tests pH existent. La couleur du résultat du test vous permettra de définir sa contenance.

 

Vous pouvez le constater, de nombreux éléments composent un sol. Au plus vous en saurez sur eux, au plus vous pourrez optimiser vos plantations !

 

Comment planter et entretenir les dahlias

dahlia rose sombre gros plan, teintes de jaune

Les Dahlias connaissent un grand succès grâce à leur diversité de couleurs et de formes. Ils plaissent dans les massifs jusque dans vos bouquets à disposer à l’intérieur de votre maison.

En bref, le Dahlia met de la gaieté dans votre vie !

Nous vous proposons aujourd’hui de vous expliquer comment planter les Dahlias, mais aussi comment les entretenir tout au long de l’année.

 

 

 

Comment planter les dahlias ?

2 options s’offrent à vous : la plantation de bulbes ou le semis de Dahlias (à partir de graines). La première solution est la plus simple et ne demande pas beaucoup de temps contrairement au semis.

  • La plantation de bulbes :

    Idéalement, vous devez planter les bulbes de dahlia (aussi appelés tubercules) en avril et mai quand les gelées sont terminées. Nous vous conseillons de les planter à environ 5 à 10 cm de profondeur. Veillez à respecter un espacement de 80 à 100cm entre chaque bulbe. En effet, le Dahlia a besoin d’espace car il grandit beaucoup, il aura aussi besoin de soleil quand il sortira de terre !
    Pour plus d’info, consultez notre article sur la plantation des bulbes !
  • Le semis :

    Pour les semis, il faut vous y prendre dès le mois de mars. Semez en terrine puis repiquez vos plantations en avril et mettez en terre au mois de mai

 

Dahlias - http://www.odon-passion-photo.com/
Dahlias – photo réalisée par http://www.odon-passion-photo.com/



L’entretien des dahlias

  • La taille ?

    Enlevez les fleurs au fur et à mesure qu’elles fanent.
    Quand les tiges sont totalement fanées, coupez-les au plus court.

  • L’arrosage ?

    Le Dahlia est bien résistant mais n’hésitez pas à l’arroser en période de grosses chaleurs/sécheresse.
    Pour éviter tout risque de maladie, veillez à ne pas arroser le feuillage.
    Astuce : pensez à arroser le soir pour éviter l’évaporation de l’eau.
  • En hiver ?

    En hiver, nous vous conseillons de protéger vos pieds de Dahlia avec un paillage. (consulter notre article spécial paillage)
    Si de fortes gelées sont à prévoir, la meilleure solution reste encore de retirez les tubercules de la terre et de les rentrer dans un endroit sec et à l’abri de la lumière jusqu’au printemps.
    Pour rentrer vos dahlias :
      • Attendez que le feuillage soit totalement fané puis coupez à 10 cm du sol.
      • Arrachez les bulbes et faites les sécher
      • Enlever la terre
      • Conservez les au frais, au sec et à l’abri de la lumière
      • Replantez les après tout risque de gel, au printemps

 

 

Découvrez notre sélection de 30 magnifiques variétés de Dahlias sur Hortik.com !

 

 

 

Comment choisir ses gants de jardinage ?

choisir ses gants pour jardiner

Les gants sont non seulement utiles en période de grand froid, le sont aussi lors de vos travaux au jardin ! Qu’il neige, qu’il vente ou qu’un soleil radieux tapisse votre jardin, des gants ; vous en avez besoin !

Les gants classiques

Pour tous vos petits travaux au jardin, les gants Garden Care ou encore les gants Soft N Care raviront vos petites mains grâce à une maille protectrice fine et solide !

 

Les gants en cuir

Pour tous vos travaux d’aménagement au jardin, les gants GRAPHIX sont l’idéal.  Gants fins et légers, ils vous permettront de manipuler pierres, rochers et autres matériaux lourds pour décorer et aménager vos espaces verts .

Les gants anti-épines

Pour tous vos travaux de jardinage épineux, les gants de travail de qualité seront garants de votre sécurité ! Son revêtement en latex ne laissera pas passer les branchages !

 

Les gants multifonctions

Pour tous vos travaux artisanaux, en bâtiment et bien entendu au jardin optez pour les gants Gaucho ! Grâce aux textiles utilisés, vous disposerez d’une grande mobilité au niveau de vos mains !


Les gants pour enfants

N’oubliez pas vos petits bambins ! Ils aiment tellement courir dans le jardin, que le découvrir autrement leur fera très plaisir ! Un instant de partage inoubliable avec les gants de jardinage enfants Kids !

 

Les gants d’hiver

Et bien sur à ne pas oublier ; les gants d’hiver ! Pour réaliser des tâches quotidiennes lorsqu’il fait froid ; optez pour les gants d’hiver Winter Racer. Pour vos petits travaux d’extérieur en tout genre, vous vous plairez dans les gants d’hiver Arktic. Et enfin,  pour vos travaux les plus rudes, choisissez les gants d’hiver rembourrés Furna Snow !

Il y en a pour tous les goûts, il n’y a plus qu’à déterminer l’utilité que vous avez de vos gants d’hiver !

 

Un  large éventail de gants pour vos mains ! Rien n’est trop beau pour elles. Vous prendrez d’autant plus de plaisir au jardin si vous vous protégez et que vous vous sentez en sécurité.

Hortik vous souhaite un très bon jardinage !

3 utilisations au jardin pour vos cendres de cheminée !

cendres pour le jardin

Préparez d’ors et déjà des vitamines et autres parois anti-nuisibles pour le printemps !

Eh oui, l’avantage d’un bon feu de bois ne réside pas uniquement en l’ambiance chaleureuse qu’il apporte à votre habitation ! Les cendres de cheminée ont de grandes vertues pour votre jardin. Hortik a mené l’enquête et vous donne quelques trucs et astuces pour les utiliser au mieux.

Craquez pour le recyclage maison !

cendres pour le jardin

Des cendres d’origine naturelle

Les cendres peuvent être utilisées au jardin, c’est certain. Les cendres de votre cheminée peuvent tout à fait convenir à condition que seuls du bois ou autres déchets non toxiques y aient été consumés.

Pas de plastique, ni de déchets non naturels !

La « récolte » des cendres

Une fois les cendres ramassées, récoltez-les au fur et à mesure pour en avoir assez pour tout votre espace vert ! Attention à ce que les cendres ne prennent pas l’humidité.

Utilisez les cendres au printemps !

Comment utiliser les cendres : Fabriquez un engrais liquide

Si vous préférez fabriquer un engrais liquide, voici la recette :

  1. Diluez 100 grammes de cendres tamisées dans 10 litres d’eau.
  2. Stockez cet engrais dans des bouteilles en plastique fermées.
  3. Remuez bien avant utilisation.
  4. Utilisez cet engrais au printemps, au potager et dans vos massifs fleuris, en le versant à petites doses aux pieds des végétaux.

Cet engrais liquide permettra de ne pas utiliser trop de cendres : trop de cendres n’est pas bon pour vos plantes et arbustes

 

Utilisation n°1 des cendres : opération anti-nuisibles

Pour éloigner les limaces et autres nuisibles : réalisez dans ce cas une paroi de cendres autour de vos plantes fragiles. C’est une recette simple et faite maison pour parer à toute nuisance guettant votre magnifique jardin.



Utilisation n°2 des cendres : opération fortification

Pour fortifier nos arbres et plantes : elle apporte dans ce cas des vitamines et elle peut être surtout très riche pour vos légumes (c’est pour cela que seules les cendres d’origine naturelle sont concernées par cette astuce). Dans ce cas épandez des cendres au pied de l’arbre fruitier ou de vos plantes et ce au printemps. Vos arbres et plantes seront alors plus résistants !

 

Utilisation n°3 : opération gazon

Pour rendre notre gazon encore plus beau : pleine de vitamines, les cendres apporte à notre pelouse une résistance face à la mousse ! Ce qui est certain, c’est qu’utilisée à bonne et correcte dose, les cendres ne peuvent être que bonnes.

 

Comme vous pouvez le constater, les cendres de cheminée d’origine végétale ont des bienfaits indéniables ! Attention tout de même, il faut les utiliser avec parcimonie. Nocives, si elles recouvrent entièrement notre jardin. Les cendres asphyxient à grande dose et sont bonnes lorsqu’elles sont correctement usées.

Pour nous faire part de votre expérience, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ! Nous en serons ravis !

le cardon, légume d’antan de nouveau au gout du jour

Cardon, légume d'antan à cultiver au potager

Originaire des côtes méditerranéennes, le cardon se récoltait alors davantage à l’état sauvage et ce sont les Romains qui ont rendu ce légume plus fin.

Aujourd’hui, il est considéré aux États-Unis comme une plante envahissante et parmi toutes les régions d’Europe, seule Genève a su préserver sa culture. Il fait partie des « légumes oubliés ».
Cardon, légume oublié

Cardon et artichaut (qui est de la même famille) sont des plantes en rosette, pérennantes, sensibles au froid (destruction complète à une température prolongée de -10 °C) et aux températures élevées (arrêt de croissance si les températures nocturnes dépassent 23-25 °C).

Ces caractères naturels, qui n’ont pas évolué sous la domestication, expliquent la limite quasi méditerranéenne des cultures et le cycle naturel : démarrage de végétation des plantes et germination des semences en automne-hiver, croissance des axes (montaison) portant les inflorescences (capitules) au printemps, floraison estivale, dispersion des semences et repos végétatif à la suite.

Il existe de nombreuses variétés de Cardon, les unes avec épines, les autres (que l’on va manger) sans épine, que l’on nomme également inerme.

Le cardon (Cynara cardunculus) est une plante vigoureuse de la familles des astéracées . Bien que ce soit une plante vivace, elle n’est généralement cultivée que comme annuelle ou bisannuelle.

A partir de la mi-août et jusqu’aux premières gelées, il faudra « blanchir » les pieds, soit sur place, soit en les récoltant « en mottes » pour les placer dans un local obscur. Cette opération rendra le légume tendre et en fera disparaître l’amertume.

 

Dès le mois d’août et ce, chaque mois qui vient, arrosez les semis d’engrais liquide ou d’une préparation par plant composée de 10g de nitrates de soude dilués dans 5 litres d’eau.


Quelques explications sur le « blanchiment » des cardons :

deux semaines avant la récolte, établissez le blanchiment. Il vous faut lier délicatement les feuilles entre elles, et les entourez d’un film sombre puis, vous buttez les pieds sur 25 centimètres.

Cette opération permettra de rendre la plante tendre et savoureuse. Surveillez durant cette période un éventuel pourrissement des plants dû au surplus d’humidité du sol.

Comment cuisiner le cardon :

On coupe les côtes du cardon en tronçons pour en ôter les fils ainsi que la pellicule qui recouvre la face creuse, qui s’enlève facilement (idem que pour les branches de céleri ou de rhubarbe ), puis on plonge les morceaux dans de l’eau citronnée pour éviter qu’ils ne noircissent.
La cuisson des cardons s’effectue dans un « blanc-bouillon », c’est à dire dans de l’eau citronnée bouillante à laquelle vous aurez ajouté un peu de farine préalablement délayée.

Laissez ébouillanter pendant 20 à 25 minutes. Cuit de cette manière, le cardon révélera mieux tout la délicatesse de sa saveur.
Les tronçons pourront alors d’être servis nature avec une noisette de beurre ou arrosés avec du jus de viande, ou encore accommodés aux fines herbes de votre choix ou encore avecc une sauce blanche. Ils accompagnent bien les viandes blanches.

Laissés en place, les cardons fleurissent l’année suivante : un joli spectacle qui peut devenir envahissant si l’on n’y prend pas garde!

 la fiche technique du cardon

Famille

astéracées

Couleur des « fleurs »

vert, nécessite un buttage

Période de plantation et semis

au printemps, vers la mi-mai, dès que les gelées ne sont plus à craindre
Période de récolte et floraisonde octobre à novembre
Exposition

plein soleil

Type de sol
sol humifère et profond
type de plantesrustique
Température minimale supportée-10°C
Espace entre les semis80cm, sinon  ils ne pourront pas prospérer.
graines pour 1 g25 graines par gramme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cardon, légume d'antan