Belles de jour, belles de nuits : astuces et conseils !

Les belles de nuit et les belles de jour sont des fleurs qui, comme leur nom l’indique, fleurissent le jour ou la nuit ! Ce sont des plantes annuelles rustiques d’une hauteur qui varie entre 30 et 40cm. Ces fleurs forment de jolies petite haies très fleuries qui durent tout l’été. Les belles de nuit s’ouvrent à la nuit tombée et se referment au petit matin et inversement pour la belle de jour ! Des fleurs de couleurs différentes peuvent apparaître sur un seul et même pied, c’est une des particularité des belles de jour (et de nuit). Cette fleur fraîche et colorée permet de tapisser magnifiquement vos parterres, massifs, plates-bandescorbeillestalus fleuris, terrasses ou encore balcons.

A savoir : Les belles de jour et les belles de nuit on un parfum suave très agréable. Plantez-les près de vos terrasses pour parfumer vos soirées d’été !

Graines de belles de nuit Mirabilis Jalapa

 

 Semis :

  • Cette plante herbacée s’adapte à tous types de sol même les terres pauvres. Cependant elle a une petite préférence pour les terrains drainants.
  • La belle de jour ou de nuit se plait très bien en plein soleil et à mi-ombre.
  • Le semis ne se fera qu’à partir d’avril en pleine terre, quand la température commence à être douce, car le gel et le froid sont les ennemis de la belle du jour.
    • Semez clair sur une terre finement ratissée à 1 cm,
    • Recouvrezplombez votre semis et arrosez.
    • Mettez une distance de 20 à 30 cm entre les graines.
  • Concernant la culture en pot de la belle de nuit, nous vous conseillons de positionner un terreau enrichi de compost mur dans des pots de 40 cm de diamètre minimum.



A noter La belle de jour ne supporte pas le repiquage.

Graines de belles de jour variées

Conseils  pour cultiver ses belles de jour et belles de nuit :

  • La belle de jour/de nuit ne nécessite pas de soins particuliers, elle se cultive très facilement.
  • Nous vous suggérons de couper les fleurs fanées au fur et à mesure. 
  • La belle de jour ou de nuit demande un arrosage lors de sa germination et au début pour la croissance. Mais attention aux excès d’eau !
  • Elle est souvent attaquée par des chenilles qui se délectent des boutons floraux.

Graines de belles de nuit variées

La Lavande : parfum et couleurs de vacances

 

Hortik vous apporte une touche de soleil avec cette plante méditerranéenne et son parfum enivrant : La lavande.

On peut compter 28 types de lavandes différentes, la couleur de son épis varie en fonction des espèces : blanc, mauve, rose, ou bleu.

La lavande peut s’utiliser en : massif, bordure, haie basse, talus, bac, fleurs coupées, pots-pourris.

Le saviez-vous ? Le nom Lavandula a été attribué à la plante par un naturaliste suédois, qui s’est inspiré du latin lavare = laver, allusion à l’utilisation très ancienne de cette plante dans les sels de bains, les onguents, les parfums.

 

Plantation et floraison

Période de plantation : mars, avril
Période de floraison : juillet à septembre

Comment les planter ?

Au jardin

Les lavandes aiment les terres légères, bien drainées et moyennement fertile.
Elle se plait également dans des sols arides, caillouteux.

A noter : Seules les variétés Lavandula stoechas et viridis exigent un sol acide.

Plantez vos lavandes en plein soleil et préférez les expositions chaudes.

Vous pouvez améliorer la terre d’origine avec un peu d’amendement organique (deux poignées par trou). Et dans les terres lourdes (argileuses), jetez du sable grossier au fond du trou.

La distance de plantation conseillée est de 5 plantes par m² ou un espacement de 40 à 50 cm.

En pot

De nombreuses variétés naines sont proposées aujourd’hui et donnent d’excellents résultats en jardinière.

Choisissez un contenant de 30 cm, appliquez un terreau de matières fibreuses et un tiers de sable de rivière grossier.

Veillez à ne jamais utiliser de bac à réserve d’eau et sélectionnez un pot ayant un trou d’évacuation des eaux lors d’arrosage en excès.

N’hésitez également pas à choisir une poterie en terre cuite ou florentin, afin de donner à votre balcon un côté provençal.

 

L’entretien

Arrosage

Elles ne supportent pas l’excès d’eau

Taille

Indispensable, afin d’empêcher la lavande de former du bois, taillez-la à temps (mars et août). Donnez-lui une forme de boule.
Si vous souhaitez tailler vos lavande l’été, privilégiez la taille après la floraison (et même durant, au moment de la récolte des fleurs), en août. Ne coupez que les fleurs fanées et le haut des tiges.

ATTENTION : Ne taillez jamais sur du vieux bois, il est très rare que de nouveaux bourgeons y apparaissent !

 

Question fréquente

Puis-je facilement faire des boutures de lavande ?
De préférence en juillet-août, avec des boutures de 5 cm de long, plantez les jeunes pousses dans une mini serre contenant un mélange de sable de rivière et de terreau.
L’enracinement se produit en deux mois environ.
Notre conseil : utilisez des hormones de bouturage est fortement recommandé.

 

 

Le + de la lavande

A la fois gustative, décorative et odorante, les fleurs de lavande peuvent :

  • embaumer votre linge et vos armoires,
  • éloigner les mites,
  • créer un miel délicieux grâce à son essence très parfumée,
  • calmer les brûlures, piqûres d’insectes : c’est un excellent désinfectant
  • faciliter le sommeil ou la digestion, grâce à ses propriétés apaisantes et antiseptiques.

6 idées d’aménagement pour votre balcon

table fermob sur terrasse

Un balcon est un petit espace souvent considéré comme de la « place perdue » et aménagé avec les équipements habituels, une petite table et deux chaises.

Hortik vous propose de casser les codes grâce à 6 idées pour aménager votre balcon :

Idée 1 : Le gazon synthétique

Le gazon synthétique habillera votre balcon d’un vert tendre qui l’égayera, et vous trouverez votre coin de verdure tous les soirs en rentrant !

Vous pouvez ensuite installer un hamac ou un fauteuil d’extérieur si la place le permet.

Gazon sur le balcon

 

 

Idée 2 : Les plantes grimpantes

Pour éviter d’encombrer le sol et donc de réduire l’espace, la solution est les plantes grimpantes. Elles habilleront votre balcon et embaumeront l’air, un véritable jardin urbain. Vous pouvez également mettre des « rideaux » de plantes tombantes comme ci-dessous.

rideau de plantes tombantes pour balcon

 

Nous vous proposons plusieurs plantes grimpantes dans l’article « notre sélection de 8 plantes grimpantes, laquelle choisissez-vous?’



 

Idée 3 : Le hamac

Quoi de mieux que de profiter de son balcon pour faire la sieste avec un superbe hamac ?

 

hamac sur le balcon

Idée 4 : Les plantes aromatiques

Décoratives elles sont aussi pratiques pour accompagner tous vos plats ! Alors pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable, en agrémentant votre balcon de jardinières d’aneth, persil et autre origan ?

plantes aromatiques dans carré potager

 

Idée 5 : Un sol en caillebotis

Ce revêtement constitué de baguettes de bois assemblées en quadrillage habillera votre balcon d’un style naturel chic.

Vous pourrez ainsi associer le caillebotis ce qu’il vous plaira !

 

fleurs sur caillebottis

Idée 6 : L’inévitable table de jardin

De petite taille et disponible dans différentes couleurs et matériaux, le salon de jardin peut également s’adapter à votre balcon. En appartement aussi les petits déjeuners en extérieur sont possibles.

table fermob sur terrasse

 

D’autres idées pour aménager son jardin ? à vous de jouer !!

 

Comment créer son carré potager en 5 étapes

5 étapes pour installer votre carré potager

Vous rêvez d’un potager mais vous ne disposez pas de l’espace nécessaire ? Le blog Hortik vous apporte la solution tendance et accessible : le carré potager !

Cette méthode permet une économie de place, d’eau et d’entretien.


C’est un jardinier américain Mel Bartholomew qui a popularisé la technique du potager carré avec son ouvrage « Square Foot Gardening » publié en 1981 et réédité à de nombreuses reprises depuis.

 

Les grands principes de cette méthode sont extrêmement simples, il s’agit de jardiner dans des carrés surélevés, de 1 m 20 de côté, divisés en cases de 30 cm de côté.

On obtient ainsi 16 emplacements par carré, sur 1,5 m² de surface environ :

 

 

 

Voici les 5 étapes pour installer votre carré potager :

 

  • Etape 1 : Choisissez le meilleur emplacement.

 

Pour cela observez les particularités de votre terrain

  1. L’ensoleillement
  2. L’humidité
  3. Le vent

 

  •  Etape 2 : Choisissez la taille de votre carré potager,  commencez petit !

L’idéal pour se familiariser avec le potager en carré est de commencer avec 4 carrés.

 

 

  •  Etape 3 : Préparez vos carrés de culture,

Au moment de remplir les coffres, ne cédez pas à la facilité qui serait de n’utiliser que du terreau et du compost ; leur irrigation deviendrait presque impossible.

             Apportez au moins un tiers de terre de jardin.

 

 



  •   Etape 4Choisissez les variétés que vous souhaitez cultiver,

 

Mais attention certaines ne se cultivent pas en carré car elles sont :

 

  1.   Trop encombrantes : pomme de terre, courge, artichaut
  2.   Trop envahissantes : menthe, topinambour
  3.   Trop lente à pousser : choux de Bruxelles, salsifis

 

  • Etape 5 : Semez uniquement des légumes indispensables

Nous vous proposons de semer notamment les 3 légumes suivants, dits faciles à cultiver

  1.   Radis
  2.   Carottes
  3.   Epinards

 


 

 

Il est plus simple d’installer des plants déjà démarrés, cela limite la durée d’occupation tout en augmentant vos chances de récolte.

 

 

Attention : les principaux problèmes du potager en carrés sont l’arrosage, en effet il ne faut jamais le laisser s’assécher car il serait très difficile de le réhumidifier ensuite. Le deuxième inconvénient est de garder un sol riche en oligoéléments et éléments nutritifs, ce qui est difficile car il est sans cesse sollicité.

 

 

 

 

à vous de jouer !

Le myosotis : 5 étapes pour optimiser votre plantation

Myosotis, comment cultiver les Myosotis

Le myosotis des alpes, de la famille des Boraginacées, est une plante bisannuelle d’une jolie floraison printanière.

Sa taille adulte est d’environ 25 cm.

Utilisez le myosotis pour égayer vos massifs, rocailles et autres jardinières ! Le myosotis peut également se cultiver en pot ou sur balcon.

 

Comment planter les myosotis ?

Deux situations possibles :

  • si vous souhaitez planter en pleine terre les myosotis :

Il est préférable de planter le myosotis entre Juillet et Septembre pour obtenir une floraison à partir d’avril.

Voici les étapes à suivre pour une bonne plantation de myosotis :

1.  Choisir un emplacement ensoleillé mais pas trop brûlant. En région très chaude préférer la mi-ombre.

2. Supprimer les mauvaises herbes.

3. Bêcher le sol sur une profondeur de 20 cm.

4. Ajouter du sable ou des gravillons en terre riche ou argileuse. Le petit « plus » pour obtenir de meilleurs résultats : faire un apport de compost, riche en matière organique.

5. Distancer entre 2 plants de myosotis : 15 à 30 cm selon les variétés.




Attention : sur un terrain mal drainé, les myosotis ont tendance à mourir pendant l’hiver.

 

  • Si vous souhaitez planter les myosotis en pot :

Tout d’abord, choisissez un pot percé, au sein duquel vous pouvez disposer des petits graviers au fond afin d’assurer un bon drainage. Ensuite ajoutez-y du terreau jusqu’à la moitié du pot.  L’étape suivante consiste à disposer les plantes en les espaçant de 15 cm. Et pour finir tassez et ajoutez, si vous le souhaitez, des apports d’engrais liquides pour plantes à fleurs, dilués dans l’eau d’arrosage.

L’entretien des myosotis

Nettoyer

Nous vous conseillons de supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure.

Arrosage

Il faut maintenir le myosotis à peine humide au printemps, quant à l’été, il faut arroser plus régulièrement pendant la période la plus chaude. En pot ou jardinière, prévoir un arrosage plus régulier.

Petite astuce : vous pouvez associer le myosotis avec des pensées, pâquerettes et tulipes !

 

Des idées d’inspiration :  Le jardin en avril

Bulbes de printemps : que planter sur son balcon ?

Balcon fleuri

Avec l’arrivée des beaux jours (qui tarde encore), vous souhaitez voir votre environnement s’emplir de couleurs et d’odeurs. Mais hélas vous n’avez pas de jardin, juste un petit balcon. Qu’à cela ne tienne ! Hortik vous dit tout pour fleurir votre balcon cet été !

Quels matériels pour planter des bulbes sur un balcon ?

Le choix est très large en terme de matériel. Seule la taille de votre balcon conditionne le choix de votre matériel : jardinières , bacs ou pots, laissez aller votre inspiration.

jardinières pour balcon

Quelles plantes ?

Il vous sera possible de planter des fleurs, mais aussi des plantes aromatiques et même des légumes !


Les fleurs

Les Glaïeuls et Dahlia permettent une grande diversité de couleurs et de feuillages. Ils vous est possible de les planter dans la même jardinière. Ces plantes se développent plus facilement dans de la terre fraîche, riche en matière organique  et débarrassée des mauvaises herbes. Certains bulbes comme les Bégonias ont un démarrage de floraison plus lent. Il est donc possible de les mettre en pot des le début du mois d’avril.

Bégonias

 

Les plantes aromatiques

Ce sont les plus simples à cultiver, un peu de lumière et un peu d’eau chaque jour, c’est ce qu’il faut. Vous pourrez ainsi cultiver du basilic, de la ciboulette, du cerfeuil  ou de la coriandre dans une seule et même jardinière.

 

Comment choisir sa plancha d’intérieur ?

Plancha

La plancha est idéale pour faire d’un repas un moment convivial. Et comme la cuisson est saine et gourmande, on aurait tort de s’en priver !

Plancha

1. Quel revêtement pour une plancha d’intérieur ?

La plancha est conçue pour saisir et griller les aliments sans ajouter de matière grasse. Le revêtement ne doit donc pas accrocher. Parmi les matériaux, on retrouve la fonte, l’aluminium, le chrome, l’acier… l’acier inoxydable représente le meilleur rapport qualité/prix. De plus, il est solide et résistera aux rayures. Enfin, l’acier étant un très bon conducteur de chaleur, la plancha saisira parfaitement les aliments.

 2. Faut-il s’équiper d’une hotte ?

La plancha étant un mode de cuisson à chaleur vive, elle dégagera forcément de la fumée. Pour ne pas être envahi, il faut impérativement être équipé d’une puissante hotte aspirante, avec de préférence, une évacuation extérieure.

3. Gaz, électrique ou induction ?

La seule différence entre les 3 est le temps de cuisson : 10 à 20 minutes pour l’électrique, 8 à 10 pour le gaz, 3 à 4 pour l’induction. Leurs performances sont équivalentes. 

4. Comment entretenir ma plancha ?

L’entretien d’une plancha n’est pas difficile : nettoyez la plaque encore chaude à l’aide d’une spatule ou de papier absorbant. Pour la laver, utilisez du produit vaisselle et surtout pas de détergents (trop agressifs.) Si votre modèle est en fonte, badigeonnez-le d’huile pour le culotter. Faites de même avec un revêtement en acier afin qu’il ne s’oxyde pas. Il existe des modèles à plaques amovibles qui facilitent la tâche.

Pour choisir ses barbecues d’extérieur ou fours d’extérieur, venez lire cet article

Astuce : une jardinière en osier

Jardinières en osier

Voilà une astuce pratique, écologique et bon marché pour réaliser une jardinière ou une bordure 100% naturelles ! Comment réaliser une jardinière en osier en 4 étapes ? Suivez le guide !

Jardinières en osier

1. Récupérer la matière première

L’osier qui n’est autre que la branche d’un saule est un matériau naturel, solide et que l’on peut facilement trouver. Il vous suffit alors de récupérer les pousses d’un saule ou pourquoi pas d’un érable ou encore d’un tilleul. L’important est que les tiges soient solides et souples.

2. L’ossature

Les rameaux les plus forts feront office de piquets : déterminez la hauteur de votre jardinière ou bordure et prévoyez des piquets la dépassant de quelques centimètres. Plantez-les à intervalles réguliers dans la terre, tous les 10 centimètres environ.

3. Le tressage

Prenez les tiges les plus longues et les plus fines pour réaliser le tressage : entrecroisez en passant la tige tantôt devant, tantôt derrière le piquet. Vous pouvez même essayer avec plusieurs tiges à la fois ! Serrez bien le tout afin que ni la terre ni l’eau ne passent au travers en tassant les brins à l’aide d’un marteau ou d’un morceau de bois.

4. Les finitions

Soulevez délicatement l’ensemble pour couper les brins qui dépassent à l’aide d’un sécateur.

Vous pouvez maintenant planter votre bordure le long d’un massif de fleurs ou la placer sur le rebord de la fenêtre pour en faire une jardinière au look naturel. Vous pouvez aussi l’installer près des marches de votre cuisine pour qu’elle y accueille vos plantes aromatiques.

Découvrez tous les genres de jardinières en lisant cet article.

Comment choisir son parasol ?

parasol droit blanc

Compagnon indispensable des déjeuners estivaux, un parasol doit bien protéger, être esthétique et résistant.

Parasol à mât central, déporté ou avec fixation murale ?

Trois types de parasol existent sur le marché : à mât central, déporté ou avec fixation murale.
Votre choix sera fonction de la table de jardin que vous possédez déjà et de la configuration de votre extérieur

Le parasol à mât central ou droit

Il est à choisir si votre table de jardin possède un trou central, bien sûr. L’avantage du parasol droit est qu’il offre une très bonne stabilité puisque maintenu par la table et par son support lesté.

parasol droit blanc

L’inconvénient est qu’il ne reste que peu modulable : même s’il existe des parasols à mât droit orientable, difficile de mettre tout le monde à l’abri à certaines heures de la journée.

 

Le parasol déporté


Il est très pratique car son bras articulé excentré ou rotatif lui permet de prendre toutes les positions : les convives seront protégés quelle que soit l’orientation du soleil.

parasol de jardin decentre en toileInconvénients : la stabilité. Il vous faudra choisir un pied suffisamment lourd pour que le parasol ne soit pas emporté au moindre coup de vent ! Certains modèles présentent un pied en croix, à lester avec des dalles de béton (fortement conseillé !). D’autres possèdent un système de fixation, pour l’attacher solidement à une terrasse par exemple.



Le parasol à fixation murale


Si vous manquez de place, la fixation murale est une alternative intéressante. Le bras télescopique s’accroche directement au mur. Comme pour la version déportée, le parasol à fixation murale s’adapte à l’orientation du soleil. Ci dessous un modele de chez dubois stores:

parasol fixation murale

 

Quelle toile choisir pour mon parasol ?

La fonction première du parasol étant de se protéger du soleil évidemment, le choix de la toile est primordial.

La protection UV


Eh oui, les parasols comme les crèmes solaires disposent eux aussi d’indices de protection.

L’indice UPF (Ultraviolet Protection Factor) indique le pourcentage de filtration des rayons UV au travers de la toile du parasol.  Les parasols affichent majoritairement des indices 12+, 30+ et 50+. Pour protéger correctement la peau et les yeux du soleil, choisissez au minimum un indice 30.

Si l’indice UPF n’est pas indiqué, veillez à choisir une toile solide et dense : une toile de 200g/m² voire 300g/m² se révèlera très solide et filtrera correctement les rayons du soleil. A 150g/m², la toile est très légère mais peut avoir été traitée anti-UV.

 

Acrylique, polyester ou coton ?

Le polyester est en général utilisé pour les parasols « entrée de gamme ». C’est une toile standard, qui risque de s’user rapidement : les couleurs vont s’affadir et surtout, la protection sera moindre été après été, en particulier si la toile n’a pas été traitée anti-UV.

La toile en acrylique sera beaucoup plus résistante. Comme elle est teinte dans la masse c’est-à-dire que la couleur est imprégnée dans la fibre elle-même, elle gardera son éclat malgré une exposition prolongée au soleil. L’acrylique sèche rapidement, et certains fabricants ajoutent même un traitement spécifique pour rendre la matière           déperlante afin que l’eau puisse s’évacuer facilement. Il existe aussi des traitements anti moisissures : pratique pour ne pas avoir à rentrer le parasol tous les soirs.

Le coton est lui aussi très résistant, surtout lorsqu’il est enduit. Le matériau confère en plus une certaine élégance au parasol. Enfin, le coton se décline en de nombreux coloris.

 

Bois ou métal : quelle structure choisir ?

Le choix du matériau dépendra du style que vous souhaitez pour votre parasol qui devient un véritable objet de déco !

La monture en bois ou en bambou confère tantôt un look naturel tantôt ethnique qui s’intègre dans n’importe quel environnement. Le bois est donc un matériau très esthétique mais aussi très lourd. Choisissez-le huilé, pour une plus grande longévité.

L’aluminium offre une grande robustesse à l’armature du parasol qui résistera aux intempéries, tout en étant très léger ! Le métal est élégant et s’ancre bien dans un style plutôt contemporain.

Le choix du matériau du support est donc important. Celui des composants l’est tout autant : vis et autres accessoires doivent résister aux conditions extérieures et doivent par conséquent avoir subi un traitement antirouille.

Attention aux coups de vent
Le vent peut être un véritable danger, si votre parasol n’est pas solidement fixé :
> privilégiez un pied en béton plutôt qu’en plastique.
> certains modèles disposent de barre anti-vent ou cheminée de décompression. Cela peut s’avérer utile pour de légères brises mais par fortes bourrasques, abstenez-vous d’utiliser votre parasol !

La dimension ?

A partir de 2,50, optez pour un modèle à manivelle, qui rendra son utilisation plus facile. Sachez qu’un parasol d’une envergure de 3 à 4 mètres peut abriter une tablée de 10 à 12 convives.

Voilà, vous pouvez désormais profiter de votre jardin en toute sécurité !

 

Mon balcon a une sacrée personnalité !

cool sur son balcon

Vous vivez en ville et rêvez d’espace et de nature ?
Et pourquoi ne pas faire de votre balcon un véritable jardin d’Eden ? Envie de voyage, de modernité, de romantisme ou de gourmandise…

Voici 4 tendances pour donner du style et du caractère à votre balcon !

Tendance 1 : Invitation au voyage – un balcon aux notes exotiques

Si on ne peut jouir de ces exquises sensations éprouvées en voyage que quelques semaines par an, autant ramener l’exotisme chez soi, histoire d’en profiter à chaque instant !
Du bois, un palmier, un hamac : il ne faut pas grand-chose pour sortir de la grisaille urbaine et se croire à l’autre bout du monde en s’installant confortablement sur son balcon.

Pour une sieste en mode colonial, optez pour le hamac. Il se décline dans tous les coloris et dans toutes les matières (coton, fil) et même dans différentes formes : traditionnel, filet ou chaise.

Votre balcon est exposé plein sud ? Chouette : c’est l’orientation idéale pour un assortiment de plantes exotiques.

  • Le palmier chanvre (Trachycarpus fortunei), parce qu’il supporte des températures extrêmes (-18°C), se plaira autant sur votre balcon parisien que sur le littoral breton.
  • Le feuillage gris argenté de l’Hélichrysum « Korma » s’accordera avec toutes les teintes et toutes les nuances, été comme hiver. Il se couvre de fleurs jaunes aux fragrances de curry d’août à octobre, de quoi se remémorer les balades dans les rues de Bangalore.
  • Très accommodantes, les Sedum kamtschaticum et âcre sont des plantes aux feuilles charnues et aux fleurs colorées. Elles habilleront votre balcon de notes chaleureuses.

Et pour amener une touche piquante au décor, pensez aux cactus, très résistants au froid.
Enfin, un brise-vue en bambou, en roseau ou encore en trompe l’œil transformera votre charmant espace en forêt amazonienne. Il protègera votre intimité tout en créant une ambiance dépaysante.

Tendance 2 : Des lignes sobres et épurées pour un balcon contemporain

Si vous préférez les tonalités sobres et modernes dans un style art moderne, très urbain, amenez à votre balcon du métal et de la fibre de verre côté matériau ; du buis taillé, du bambou et des graminées côté végétal.

Au sol : du gris pour donner le ton ! Un sol souple avec un décor aluminium par exemple vous mettra dans l’ambiance.

Installez une composition de pots carrés et rectangulaires pour apporter graphisme et élégance. Des pots en zinc et des meubles en PVC confèrent à coup sûr une touche de modernité. Les pots en fibres de verre allient esprit contemporain et robustesse.

Côté végétal, optez pour un feuillage électrique avec des eucalyptus, des Hélicrysum à feuillage gris, des heuchères caramel et des hortensias bleus pour un cocktail explosif !
Les graminées apporteront leur touche de légèreté : le Silver Sceptre présente un joli feuillage lumineux et élégant et est persistant en hiver ; le Lemon Zest « japonisera » votre balcon avec ses larges feuilles et le Blue Zinger supportera une froidure extrême.

cool sur son balcon
© D.aniel - Fotolia.com

 

Tendance 3 : Un balcon de charme pour instants romantiques

Du rose poudré, du fer forgé et des plantes grimpantes feront de votre espace un lieu privilégié pour les confidences et empreint d’authenticité.

Côté mobilier, le fer forgé est la star incontestée des ambiances romantiques d’une autre époque ! Vous apprécierez la douceur des tons blancs ou pastel pour teinter tables et chaises aux circonvolutions rétro.
Pour le sol, un carrelage blanc s’accordera parfaitement à un esprit très XIXème. Dans un autre genre, la mosaïque sera elle aussi du plus bel effet !

Coté végétal : les plantes doivent être souples, buissonnantes ; les feuillages duveteux et panachés. Usez et abusez des plantes grimpantes qui s’enroulent autour des rambardes ou d’une pergola (Glycine, houblon ou Jasmin étoilé )
Pour les contenants : pots en terre cuite, en faïence ou poterie Florentine sont des valeurs sûres.

Optez pour des nuances tendres pour parfaire le lieu : rose, mauve, vert tendre et jaune pâle dans des compositions en camaïeu. Ne négligez pas les détails, ce sont eux qui font la différence : la jolie cage à oiseaux à l’ancienne ou les coussins moelleux ajouteront une délicieuse note finale.

Tendance 4 : Un balcon gourmand et parfumé

Au menu de ce balcon gourmand : des fruits, des légumes et des aromates parfumés !

Côté meuble et contenants, les matières naturelles sont de mise : bois, toile géotextile, osier.

Côté végétal : vous ferez mouche avec les petits fruits en pot qui apportent gourmandise et notes colorées. Mais ne vous limitez pas à eux ! Les petits arbres fruitiers ont tout des grands : pas besoin d’avoir un verger de dizaines d’hectares pour profiter de fruits juteux et sucrés en été. Ainsi, les fruitiers nains comme l’abricotier, l’amandier, le cerisier, le pêcher, le poirier ou encore le pommier sauront se faire une place sur votre balcon. Le figuier s’y plaira énormément lui aussi à condition que le balcon soit ensoleillé. Choisissez une variété à faible développement comme Brown Turkey, Dalmatie ou Madeline de Deux Saisons.
Les légumes (salades, choux, radis…) dans de jolies jardinières remplies de bon terreau  amèneront de la fraîcheur et constitueront votre maraîcher à domicile.
Mélangez les parfums et les arômes : le laurier sauce prendra la forme que vous voudrez (en cône, en pyramide) et en plus, vous l’aurez sous la main pour parfumer vos recettes préférées ! Basilic, ciboulette, menthe et thym se marieront eux aussi à la perfection.

 

Voilà quatre styles pour vous inspirer ! Quel est le vôtre ?

 

Après que vous aurez opté , venez découvrir les types de balconières en lisant cet article.