La belle de jour : un semis qui charmera votre jardin !

fleur belle de jour de face bleue et jaune au centre

La belle de jour appelé aussi « Gloire du matin », est une plante annuelle rustique qui, comme son nom l’indique, ne fleurit que dans la journée. (Tout le contraire de la belle de nuit !)

Sa hauteur varie entre 30 et 40 cm.

Cette fleur fraiche et colorée permet de tapisser magnifiquement vos parterres, massifs, plates-bandes, corbeilles, talus fleuris, terrasses ou encore balcons.

Comment planter la belle de jour ?

Cette plante herbacée s’adapte à tous types de sol même les terres pauvres. Cependant elle a une petite préférence pour les terrains drainants.

La belle de jour se plait très bien en plein soleil et à mi-ombre.

Le semis ne se fera qu’à partir d’avril en pleine terre, quand la température commence à être douce, car le gel et le froid sont les ennemis de la belle du jour.

  • Semez clair sur une terre finement ratissée à 1 cm,
  • Recouvrez, plombez votre semis et arrosez.
  • Mettez une distance de 20 à 30 cm entre les graines.




Concernant la culture en pot de la belle de jour, nous vous conseillons de positionner un terreau enrichi de compost mur dans des pots de 40 cm de diamètre minimum.

A noter : La belle de jour ne supporte pas le repiquage.

 

 

Entretien de la belle de jour

La belle de jour ne nécessite pas de soins particuliers, elle se cultive très facilement.

Nettoyer

Nous vous suggérons de couper les fleurs fanées au fur et à mesure.

Arrosage

La belle de jour demande un arrosage lors de sa germination et au début pour la croissance. Mais attention aux excès d’eau !

Nuisibles

Elle est souvent attaquée par des chenilles qui se délectent des boutons floraux.

La Lavatère : 3 éléments pour une culture éclatante !

Lavateres roses - comment cultiver les lavatères à grande fleur variée

La lavatère, sous son nom botanique : lavatera, est une très belle vivace annuelle qui offre une floraison longue et généreuse. Elle possède des fleurs très évasées en forme d’entonnoir, qui peuvent être de couleur blanche et rose.

La lavatère forme un petit buisson de 80/90 cm de haut environ.

De culture facile, elles peuvent être idéales pour réaliser : des massifs hauts, des haies fleuries,  ou encore pour l’ornement de balcons et terrasses.

 

Comment planter la lavatère ?

Les Lavatères se sèment dans un sol léger, assez fertile et bien drainé. Nous vous conseillons de choisir un emplacement abrité des vents froids et desséchants.

Semez en pleine terre d’avril à juin en maintenant les semis humides, pour une floraison : de juin à octobre.

Au fur et à mesure de la croissance, éclaircissez en arrachant les plantes les plus petites pour ne laisser qu’une lavatère tous les 40 cm environ.

Pour les plantes cultivées en pot, un terreau pour rosiers convient bien s’il est assez souple et riche.



lavatère

Comment entretenir la lavatère ? 

Nettoyage

La lavatère ne demande que très peu d’exigences. Toutefois, veillez à supprimer les fleurs fanées durant la floraison, au fur et à mesure, afin de stimuler l’apparition de nouvelles fleurs.

De plus, il est important de tailler court au début du printemps pour donner de la vigueur à la plante et éviter qu’elle ne prenne trop d’ampleur.

Attention : Evitez la taille automnale car elle risque de provoquer la décomposition de la souche.

lavatère

Arrosage

Cette vivace a besoin d’eau durant l’été, l’arrosage permet de favoriser leurs reprises.

Conseil 1 : Privilégiez un arrosage le soir afin d’éviter que l’eau ne s’évapore.

Conseil 2 : Afin de soutenir la croissance des lavatères, vous pouvez leur apporter régulièrement un engrais liquide.

 

Nuisibles

La rouille provoque un dépérissement de toute la plante, c’est pourquoi, nous vous suggérons de traiter au début du printemps avec un fongicide de synthèse.

 

Petite astuce : vous pouvez associer parfaitement la lavatère avec les Godétias et les Eschscholtzias (heureusement que ce mot n’est pas trop proposé en dictée, ce serait la catastrophe assurée !)

Bleuet : 7 points pour assurer une belle floraison !

bleuets Centauree Cyanus, comment cultiver les bleuets

Le bleuet, sous son nom botanique Centaurea Cyanus, est une plante annuelle vigoureuse facile à cultiver. Le bleuet possède des tiges rameuses d’1 m de hauteur, et des fleurs doubles de couleur bleu violacée.

Cette plante herbacée peut s’utiliser en jardinière, balconnière ou encore en massifs hauts.

Le bleuet est aussi appelé bleuet des champs, en effet c’est une plante messicole (c’est-à-dire : une plante qui germe dans les champs). En effet, le bleuet pousse spontanément dans nos campagnes. On peut rencontrer le bleuet dans les champs de céréales, de seigle ou de blé, ainsi que dans les jachères et les friches.

Le saviez-vous ? Dans le langage des fleurs le bleuet signifie « timidité »  et « délicatesse ». Mais il est aussi un symbole français, représentant une fleur en tissu créée en hommage aux combattants et aux victimes de la Première Guerre mondiale.

 

bleuet fleur zoom

 

Comment planter le bleuet ?

Deux façons de planter vos bleuets :

  • Semis en pépinière : en mars-avril, pour une mise en place en mai.
  • Plantation directement en terre : en avril-mai si vous souhaitez voir fleurir vos bleuets en été. Ou semez à partir du mois de juillet pour une floraison l’année suivante.

Le bleuet apprécie tous types de sols, et préfère une exposition bien ensoleillée, à l’abri du vent.



Voici 7 étapes pour obtenir un bon semis de bleuet :

1. Griffer le sol avec un râteau pour bien préparer la surface,

2. Disposer les graines à la volée pour obtenir un effet parfaitement naturel.

 

bleuets fleurs

 

3. Ratisser à nouveau mais très légèrement afin de ne pas trop enterrer les graines.

4. Tasser avec le rouleau à gazon ou avec le dos du râteau.

5.  Arroser en pluie très fine. Et répéter l’opération en repassant sur les mêmes zones.

6. Eclaircir la plantation, après la levée, en respectant un espace d’environ 30 cm entre deux pieds.

 

 

Entretien

Le bleuet se ressème naturellement d’une année à l’autre et requiert peu d’entretien. Cependant, si vos bleuets sont de grande taille, il est préférable des les attacher avec un tuteur afin d’éviter que les tiges ne se cassent.

Nettoyer

Veillez à supprimer les fleurs fanées et les mauvaises herbes au fur et à mesure de leur apparition, afin de permettre aux plants de s’établir plus rapidement.

bleuet fleur

 

Arrosage

Les racines du bleuet sont peu profondes et nécessitent une bonne humidité durant toute la période de croissance.

Attention : il faut faire preuve de modération car tout excès d’humidité peut endommager les racines, voire même les détruire.

Nuisibles

Le mildiou, la rouille, les pucerons.

En cuisine…

Les fleurs de bleuet sont comestibles, elles peuvent se déguster en salade ou être utilisée pour la préparation de desserts.

 

Bulbes de printemps : que planter sur son balcon ?

Balcon fleuri

Avec l’arrivée des beaux jours (qui tarde encore), vous souhaitez voir votre environnement s’emplir de couleurs et d’odeurs. Mais hélas vous n’avez pas de jardin, juste un petit balcon. Qu’à cela ne tienne ! Hortik vous dit tout pour fleurir votre balcon cet été !

Quels matériels pour planter des bulbes sur un balcon ?

Le choix est très large en terme de matériel. Seule la taille de votre balcon conditionne le choix de votre matériel : jardinières , bacs ou pots, laissez aller votre inspiration.

jardinières pour balcon

Quelles plantes ?

Il vous sera possible de planter des fleurs, mais aussi des plantes aromatiques et même des légumes !


Les fleurs

Les Glaïeuls et Dahlia permettent une grande diversité de couleurs et de feuillages. Ils vous est possible de les planter dans la même jardinière. Ces plantes se développent plus facilement dans de la terre fraîche, riche en matière organique  et débarrassée des mauvaises herbes. Certains bulbes comme les Bégonias ont un démarrage de floraison plus lent. Il est donc possible de les mettre en pot des le début du mois d’avril.

Bégonias

 

Les plantes aromatiques

Ce sont les plus simples à cultiver, un peu de lumière et un peu d’eau chaque jour, c’est ce qu’il faut. Vous pourrez ainsi cultiver du basilic, de la ciboulette, du cerfeuil  ou de la coriandre dans une seule et même jardinière.

 

Le poinsettia, l’étoile de Noel !

Poinsettia Noel

Un point c’est tout, un poinsettia !

En quelques années, le poinsettia est devenu la véritable star de Noël ! Il orne de plus en plus de tables durant les fêtes de fin d’année. Ses fleurs aux couleurs vives rehaussent les couleurs de table et mettent un peu de gaieté dans la maison en cette période d’hiver. Le poinsettia peut être rouge (le plus commun), rose, orange ou encore blanc.

Originaire du Mexique, cette plante craint le froid. Exclusivement cultivée en intérieur chez nous en pot, cette plante apprécie une température d’environ 20°C.

Poinsettia Noel

Cultiver son poinsettia en pot

Première étape et non des moindres : choisissez un bon terreau ! Plus le terreau sera de qualité, plus la floraison sera belle et importante. Pour faciliter le drainage de la plante, nous vous conseillons de placer des billes d’argile au fond de votre pot : cela permettra à vos racine de ne pas baigner dans l’eau ! Si vous n’avez pas de billes d’argile, il vous reste une solution : choisir un pot percé au fond afin de faciliter l’évacuation d’eau.

Au niveau de l’exposition, placez votre poinsettia dans une pièce claire ou la température avoisine les 18°C mais sans soleil direct. Une fois la floraison passée, mettez votre poinsettia dans une pièce froide puis en extérieur une fois l’été venu.

Poinsettia



L’arrosage du poinsettia

Lorsque le sol du poinsettia est sec, arrosez le généreusement. Nous vous conseillons d’attendre qu’il se dessèche entre deux arrosages. Petite chose importante sur l’eau d’arrosage : prenez de l’eau dont la température est supérieure à 20°C. En effet, une eau trop froide pourrait lui être fatale.

Une fois la floraison passée, vous pouvez l’arroser moins car ses besoins en eau ne sont plus aussi importants.

Petite astuce : Si les feuilles du poinsettia deviennent blanches ou se décolorent, cela signifie que la plante n’est pas assez drainée!

Poinsettia blanc

Après la floraison

Une fois la floraison passée, si vous souhaitez faire refleurir votre étoile de Noel l’année suivante, voici quelques conseils :

  • En avril, coupez vos tiges et veillez à ce qu’elles ne dépassent pas les 10 cm de haut.
  • Pensez à réduire l’arrosage et reprenez la technique d’un sol sec entre deux arrosages
  • Rempotez la plante dans un terreau tout neuf !
  • En été, vous pouvez sortir votre plante mais pensez à la rentrer en septembre !

Et voilà, vous savez tout sur comment entretenir et cultiver le poinsettia. N’hésitez pas à nous envoyer vos astuces et des photos de vos poinsettias !

Cyclamen, jolies fleurs à voir et à sentir à partir d’octobre jusqu’au début du printemps !

planter et entretenir des cyclamen

Les origines du Cyclamen :

Ce genre compte environs 20 espèces de vivaces tubéreuses, originaires de pays méditerranéens et du sud-ouest de l’Asie. Elles font partie de la famille des primulacées, bien que cette parenté ne soit pas évidente, les tubercules ronds étant situés à la surface du sol ou un petit peu en dessous et les feuilles en cœur charnues étant souvent garnies de dessins clairs ou foncés sur le dessus. Les très élégantes fleurs solitaires à tiges nues et penchées montrent cinq pétales tire-bouchonnées, très recourbés et dressés. Leur couleur varie du rouge foncé au rose ou au blanc, et elles sont parfois odorantes. De nombreuses espèces de plus petite taille font de belles plantes de rocaille, tandis que Cyclamen Persicum, est cultivé en pot.

 

Culture :

Les espèces varient de non rustiques à très rustiques. Elles doivent être plantées dans un sol fibreux léger, riche en matières organiques et bien drainé, au soleil, ou à mi-ombre. Arroser régulièrement pendant la croissance, mais laisser se dessécher en été. Multiplier par semis en automne.

Entretien du cyclamen :

La meilleure solution pour les entretenir est de supprimer les fleurs fanées ou jaunies au fur et à mesure. Pour ce faire, il faut supprimer l’ensemble de la tige au dessous de la fleur en faisant une petite rotation et en tirant sèchement. Il faut enlever la tige sinon elle risque de pourrir. Pour obtenir une belle floraison, ajoutez de l’engrais pour plantes fleuries une fois par semaine.

Pour l’arrosage du cyclamen en intérieur, il faut attendre que la terre soit bien sèche. Il ne faut pas mettre trop d’eau pour éviter de noyer la plante. 2 à 3 arrosages par semaine sont suffisants. En extérieur, laissez faire la nature sauf en cas de sécheresse.

Et après la floraison? Pour refaire fleurir votre cyclamen à l’automne prochain, garder les bulbes au repos pendant l’été (dans un lieu sec, frais et sombre).


Les différents types de Cyclamen :

  • Cyclamen cilicium

Originaire du sud de la Turquie, cette espèce porte des feuilles en cœur légèrement dentelées. Ses fleurs rose clair, et d’un rose vrai plus profond à la base des pétales, éclosent sur des tiges de 10 à 12cm de longueur. La période de floraison s’étend de l’automne à l’hiver et jusqu’en début de printemps.

 

 

  • Cyclamen coum

Originaires des Balkans, de Turquie et du Liban, cette espèce appréciée, de 10cm de hauteur, porte des feuilles arrondies à cordiformes vert sombre, souvent marbré de vert clair ou d’argent. Ses abondantes fleurs paraissent, en hiver ou en début de printemps, dans des tons allant du mauve pâle au rose profond, souvent teinté de pourpre à la base.
 

 

  • Cyclamen hederifolium ou neapolitanum

Largement répandue dans le sud de l’Europe et en Turquie, cette espèce de 10cm de hauteur, porte des feuilles vert sombre nettement marbré de vert plus pâle et pourvues de larges dents peu profondes. Elle exhibe, en automne, des fleurs blanc pur à rose vrai à base plus sombre et peut développer des cormes de 15cm de diamètre. Certaines séries sont parfumées.
 

 

  • Cyclamen libanoticum

Cette espèce libanaise porte des feuilles vert sombre, avec une zone blanche sur le dessus et des taches vert-jaune, ainsi qu’un revers violet intense. Ses grandes fleurs parfumées blanc à rose, à traces plus sombres autour de l’ouverture, s’épanouissent en fin d’hiver et en début de printemps.
 

 

  • Cyclamen mirabile

Cette espèce, originaire de l’ouest de la Turquie, porte de petites feuilles vert vif marqué de gris rosâtre, à revers rougeâtre. Ses fleurs rose ponctué de rouge vif à la base des pétales éclosent en automne.
 

 

  • Cyclamen persicum

Cette espèce pousse dans les bois, depuis la Grèce jusqu’au Liban et en Afrique du Nord. Ces grandes plantes peuvent atteindre 30cm en tous sens. Leurs feuilles en cœur denses sont souvent marbrées de vert clair sur un vert plus sombre avec des bandes argentées. De grandes fleurs cireuses se dressent parmi les feuilles dans les tons blanc, rose, rouge ou pourpre, parfois froissé ou bordé d’un ton contrasté. Ce cyclamen fleurit abondamment en hiver, les nuits fraîches encourageant sa floraison.
 

 

  • Cyclamen pseudibericum

Cette espèce turque porte des feuilles en cœur garnies de dessins, à la marge dentelée et ondulée. Ses petites fleurs rose profond éclosent en hiver et au printemps. « Roseum » montre des fleurs rose violacé pâle avec des traces plus sombres à la base des pétales.
 

 

  • Cyclamen purpurascens

Originaire d’Europe centrale et orientale, cette espèce porte de grandes feuilles vert sombre luisant, parfois ornées d’un léger dessin argenté, à revers violet. En été, elle fait voir de petites fleurs au parfum suave rouge violacé ou rose intense, sur des pédoncules de 10cm de longueur.
 

 

  • Cyclamen repandum

Cette espèce d’Europe méridionale porte de remarquables feuilles en cœur lobées vert franc, souvent marbrées sur le dessus et parfois violacé rougeâtre au revers. Ses fleurs parfumées blanches, roses ou rouges à pétales tordus éclosent, au printemps, sur des pédoncules grêles de 10cm de longueur.
 

 

vous souhiatez magnifier votre terrasse ou votre balcon ? les cyclamens le font à merveille, mais il y a également d’autres plantes, lisez l’article qui vous propose différentes idées pour rendre encore plus joli son balcon, http://blog.hortik.com/2012/10/31/egayer-son-jardin-sa-terrasse-ou-son-balcon-a-lautomne/

Zoom sur : la bruyère !

Bruyère en pot, violet

La bruyère appartient à la famille des éricacées. La bruyère a le grand avantage d’être une plante très résistante ! Cette plante à floraison longue et ininterrompue résiste à l’hiver et à la neige. Elle se plait dans toutes les régions.

Outre sa grande capacité de résistance, elle est également une plante décorative. En pot, en jardinière ou en pleine terre, la bruyère sera un parfait élément décoratif dans votre jardin grâce à ses fleurs blanches, roses ou rouges.

Bruyère

Culture de la bruyère

Type de sol

Au niveau du type de sol, nous vous recommandons un sol normal voire sableux, riche en humus. Elle se plante également très bien dans la terre de bruyère.  La terre doit être légère et bien drainée. Les espèces les plus courantes au  jardin ( comme la bruyère Erica) supportent également les sols calcaires.



Exposition

La bruyère supporte tous les endroits du jardin. L’idéal serait de lui réserver un espace à la mi- ombre ou ombre.

Plantation

Au niveau de la période de plantation, vous pouvez planter la bruyère toute l’année en dehors des périodes de gel.

Au niveau de la plantation, nous vous recommandons de planter les jeunes plants directement en pleine terre ou en pot. Pensez surtout à bien les arroser durant la première année. Pour aider votre plante à bien se développer, nous conseillons dans un premier temps de faire tremper quelques minutes avant la plantation, les racines de la plante. Ensuite, creusez un trou dans votre jardin et mélangez un peu de terre de bruyère à la terre de votre jardin. Vous donnez ainsi toutes les chances à votre bruyère de bien se développer !

Si vous souhaitez multiplier votre plante, nous conseillons de la diviser en touffe à l’automne. La diviser en touffe a également un autre avantage : cela permettra de rajeunir vos plantes âgées !

Vous pourrez faire des boutures de vos bruyères en été. Pour cela, prélevez l’extrémité des jeunes pousses.  La période de floraison des bruyères va de l’hiver au printemps.

Bruyère en pot

Entretenir et tailler sa bruyère : un jeu d’enfant !

Entretien

La bruyère a la grande particularité de demander très peu d’entretien. Il vous suffira juste de lui apporter un peu d’engrais au printemps afin de lui assurer les meilleures conditions possibles pour la floraison ! Au niveau de l’engrais, nous vous suggérons de lui apporter un engrais pour rhododendrons ou hortensias.

Taille

Une fois la floraison passée, nous vous conseillons de la taille. Pensez à égaliser la touffe et à supprimer les fleurs qui seraient éventuellement fanées.  Pour que la croissance de votre plante ne soit pas désordonnée, nous vous conseillons de rabattre les jeunes pousses à la moitié de leur longueur environ.

Pour les vieilles touffes, nous conseillons de les diviser pour leur donner une seconde jeunesse !

Information pratique

Vous trouvez que votre bruyère est longue à prendre ? C’est normal !  La croissance de la bruyère est assez longue, elle ne gagne qu’environ 10 cm par an.

Le géranium, tout savoir sur comment le planter et l’entretenir

Géranium rose

On l’appelle géranium mais son véritable nom est le … Pélargonium ! Le géranium pélargonium est très connu pour être le roi des balcons et jardinières mais on peut aussi le planter en pleine terre. Il appartient à la famille des Géraniacées. Grâce à cet article, vous connaitrez tout sur les différentes variétés de géraniums qui existent, comment les planter et comment les entretenir !

geraniums rouges

Comment planter ses géraniums

Sol et exposition

Au niveau de l’exposition, l’idéal est d’opter pour une exposition à la mi- ombre ou à lumière tamisée.

Au niveau du type de sol, offrez-lui un sol humide et riche afin qu’il puisse s’épanouir. Méfiez-vous de l’été, car le géranium n’apprécie pas du tout l’aridité.

GERANIUM PELARGONIUM

Période de plantation

Si vous souhaitez planter votre géranium en pleine terre, la période idéale est le printemps. A la limite, vous pouvez le planter lorsque la végétation rentre en repos à l’automne.

Comment planter le pelargonium

Avant de mettre votre géranium en terre, nous vous conseillons de tremper ses racines dans un mélange d’eau, de terre et de fumier décomposé. Cela le renforcera et l’aidera à bien grandir. Une fois cela fait, mettez-le en terre et tassez la terre. Enfin pour finir, arrosez-le.

En pot, pensez à bien drainer votre terre avant d’y mettre votre plante.

Vos géraniums fleuriront entre mai et octobre !



Entretenir ses géraniums

Arrosage

N’arrosez vos géraniums pas trop excessivement ! Le géranium a besoin de souffrir un peu de la sécheresse afin de fleurir.

geranium pelargonium dans bosquet

Tailler et protéger

Taillez très court votre géranium en octobre pour que la floraison soit encore plus belle l’année suivante. Une fois la floraison terminée, supprimez les feuilles et fleurs mortes.

Afin de protéger vos géraniums du froid, pensez à les isoler en octobre. Apportez-leur environ tous les 15 jours un peu d’engrais pour géranium.

Maladies et nuisibles

Faites attention, votre géranium est sujet à l’oïdium, à la pourriture grise et à la rouille. Pensez à la bouillie bordelaise !

Géranium rose

Les 4 variétés de géranium

Dans ces quatre variétés, nous retrouvons :

  • Le géranium dit zonal : ou encore le pélargonium zonal. On le reconnait grâce à ses feuilles qui sont rondes et qui ont une zone centrale foncée. Les fleurs qui sortent sur un géranium zonal sont blanches, rouges ou roses. C’est la variété que l’on voit le plus souvent
  • Le géranium dit lierre : On le reconnait car les feuilles de ce géranium ont tendance à tomber. De plus, elles ressemblent à des feuilles de lierre.
  • Le géranium à grandes fleurs : il est reconnaissable à la forme de ses fleurs. Elles sont volumineuses et ont une forme de trompette.
  • Le géranium dit odorant : ou pélargonium odoratissismum. Le feuillage de ce géranium est très odorant et ses fleurs ont une forme d’étoile.

 

Un beau parterre de géraniums fleuris égaie très agréablement vos balconières et jardinières.

 

La culture des fruits et des légumes en pots

culture en pots tomate verte

Il est relativement facile de cultiver des fruits et des légumes en pots à condition que les plantes soient bien exposées au soleil. Grace â ce type de culture, les plantes grimpantes ou de grande taille comme les haricots, les tomates, les pois et les concombres sont mises à l’honneur et ce même si vous disposez d’un espace très réduit.

culture en pots

Achetez des pots de 30cm de profondeur ou un peu plus pour certains légumes-racines comme la pomme de terre. Pour un bon rendement comptez entre 3 litres et 3.5 litres de terreau composté par plante. N’hésitez pas à mélanger plusieurs plantes de petite taille (herbes aromatiques, radis et oignons de printemps).
Au pied des tomates, plantez des salades à feuilles frisées type « lollo », particulièrement décoratives.

Salades, haricots à rames, tomates, concombres, courgettes, blettes, pommes de terre et carottes se prêtent parfaitement à la culture en pots à la différence du choux fleur, du maïs doux, du céleri.
Aubergines, poivrons et piments s’adaptent bien à ce type de culture à condition de bénéficier d’un maximum de chaleur et de soleil.
Fraisiers, framboisiers et myrtilles se cultivent sans problème dans des pots tout comme certains arbres fruitiers, et plus particulièrement les pommiers greffés sur un porte greffe réducteur de croissance.

Certains légumes à racines peu profondes comme les tomates et les salades sont vendus dans des sacs prêts à planter remplis de terreau enrichi d’engrais.

Si vous manquez de place, palissez concombres et tomates contre un mur ensoleillé.

 


Le mode de culture

Au début du printemps, semez sous abri les plantes les moins résistantes jusqu’à ce qu’elles soient suffisamment robustes pour être mises en pleine terre une fois les gelées passées. Les légumes cultivés dans des pots ont besoin d’un apport régulier en eau et en substances nutritives. Prenez gardes aux pucerons et autres insectes nuisibles. Il est préférable de s’en débarrasser sans recourir à des insecticides.

En pot, la terre se dessèche vite. Et la plupart des légumes sont constitués à 90% d’eau. Un arrosage régulier est donc primordial. S’ils ne sont pas assez arrosés, ils dépérissent à vue d’œil. Mais un excès d’eau est aussi néfaste qu’un manque d’eau.

Faites pousser quelques herbes aromatiques dans des jardinières sur le rebord d’une fenêtre : du persil, du thym, du basilic, du cerfeuil,  de la ciboulette, et de la coriandre. Plantez du romarin et du laurier, très décoratifs, dans les grands pots.

Etalez les semis sur plusieurs semaines. Vous prolongez la saison de récolte tout en minimisant les risques de voir les plantes attaquées par les insectes nuisibles ou des maladies.

Au fil des saisons : plantes comestibles pouvant être cultivées en pots

 

Voici sous forme de tableau récapitulatif les plantes que l’on peut cultiver en pot

Au printempsEn étéEn automneEn hiver
Radis et oignons de printempsSalades, betteraves, courgettes, carottes, pommes de terre, aubergine, poivrons, piments, haricots verts ou à rames, fraisiers, groseilliers, concombres et tomatesPommes, carottes, muriers, framboisiers et haricots à rames.mâche

 

Bonnes cultures ! Avec du pot, ca va pousser 🙂

L’estragon : 6 points pour assurer une délicieuse floraison

Estragon, plante aromatique

L’estragon, plante vivace, appartient à la famille des astéracées et nous vient d’Asie centrale. Cette plante condimentaire a un gout aromatique très agréable. L’estragon a de petites fleurs de couleur blanche à verdâtre.

Estragon

Comment planter l’estragon ?

Sol et exposition

L’estragon supporte très bien les sols légers, perméables et riches en humus. Au niveau de l’exposition, réservez-lui un endroit chaud et ensoleillé afin que votre plante puisse croitre convenablement.

Période

Le meilleur moyen de cultiver de l’estragon est de le diviser en touffe. Nous vous conseillons de le faire en avril-mai. Si vous avez divisé en touffe, la récolte se fait 6 à 7 semaines après.

Plantation

Pensez à la rotation des cultures ! L’estragon est une plante exigeante, il vous faudra donc renouveler votre plante tous les 3 ans. Si vous souhaitez faire des boutures, faites-le en aout. Cueillez quelques branches herbacées et protégez-les du froid pendant l’hiver. Vous pourrez les remettre en place au printemps !



Entretenir l’estragon

Arrosage

L’estragon est une plante qui n’a pas besoin  d’être beaucoup arrosée. Pensez cependant à lui apporter un peu d’eau si vous repiquez votre plante ou en cas de sécheresse !

Taille et entretien

Au début de l’hiver, pensez à couper les tiges quelques centimètres au-dessus du sol et à butter vos touffes avec un peu de terreau. En cas de gel ou de températures très basses, pensez également à couvrir les touffes pour les protéger.

Fertilisation

Fertilisez vos plantes à la fin de l’automne ou au début du printemps à l’aide d’engrais naturel et du compost. En rajoutant un peu de terreau une fois par an, vous aidez l’estragon à mieux grandir.

Maladies et parasites

Cette plante n’est pas sujette aux maladies et parasites !

Pour continuer votre visite, nous vous proposons d’autres herbes aromatiques :