Nos conseils et astuces pour vos volubilis !

Ipomée volubilis, comment cultiver les ipomées

Le volubilis, sous son nom botanique: ipomea, est une plante grimpante annuelle à la floraison généreuse et aux coloris variés : blanc, bleu, rose ou violet et parfois panachée. Sa taille peut atteindre 5 m en une saison.

Le volubilis permet d’habiller vos grillages, pergolas, haies ou palissades.

Connaissez-vous la particularité de cette fleur en forme de trompette ? Elle s’ouvre à l’aube et se referme quand la nuit tombe.

Comment la planter ?

Le volubilis doit être, planté dans un sol riche et bien drainé, et exposé en plein soleil mais le pied doit être de préférence à l’ombre ou sous un paillis pour éviter l’évaporation de l’eau lors de l’arrosage. Positionnez également vos volubilis à l’abri des vents forts.

Petite astuce: Trempez les graines dans l’eau une nuit avant de semer.

Deux façons possibles pour planter votre ipomée :

  • Semis sous abris :

Semez en pot (3 graines par pot) en mars-avril. Puis, plantez en mai à 50 cm de distance, dans un mélange de terre, de terreau et d’amendement organique, pour observer une floraison de juillet à octobre.



  • En pleine terre :

Placez en poquets de 4-5 graines dans des petits trous peu profonds ou en lignes distantes de 50 cm, d’avril à juin. Ensuite vous pouvez éclaircir afin de conserver un plant tous les 80 cm. Et la floraison s’effectuera de juillet à octobre.

A noter : L’enroulement de l’ipomée se fait toujours de droite à gauche.

 

L’entretien de la volubilis

  • Au printemps, vous pouvez aider l’ipomée à s’enrouler sur son support.
  • En été, nous vous conseillons de fertiliser avec un engrais pour plantes fleuries.
  • L’hiver, vous pouvez pailler et recouvrir d’un plastique le pied de l’ipomée.

Arrosage

L’ipomée doit être arrosée régulièrement, surtout en cas de fortes chaleurs. De plus, un apport d’engrais liquide (peu azoté) stimule la floraison, à raison de un arrosage par mois, de juin à août.

Nuisibles

Il faut être vigilent sur les jeunes plantules qui peuvent attirer les escargots et limaces.

 

Idées d’associations : vous pouvez marier les ipomées avec d’autres grimpantes comme les clématites, les capucines ou les cobées.

3 incontournables pour bien entretenir votre muflier

fleur de Muflier, comment cultiver les Mufliers

Le Muflier varié, également connu sous le nom de «  gueule de loup », est une plante vivace annuelle à feuillage caduc appartenant à la famille des Scrophulariacées.

Cette fleur est facile à cultiver et peut se planter en rocaille, en massif ou en pot. Elle se décline en de multiples variétés et coloris (du plus vifs au pastels). Sa taille varie entre 20 centimètres pour la variété naine jusque 80/90 centimètres.

muflier, fleurs

Le saviez-vous ? Le muflier dit « gueule de Loup » doit son petit nom à la forme singulière de ses fleurs, en effet, quand on pince les côtés de la fleur, celle-ci s’ouvre comme une gueule.

Comment planter un muflier ?

Le muflier apprécie une exposition ensoleillée et des sols légers, riches et bien drainés. Les graines de muflier peuvent se semer à deux périodes différentes :

  • Sous abri en mars/avril avec un repiquage en godet, en pépinière et la mise en place au mois de mai. La floraison aura alors lieu entre Juillet et Octobre.

 

  • Les graines peuvent aussi être semées directement en place et en pleine terre au printemps. Alors la mise en place et l’installation des plants en pleine terre peuvent être faits entre mai et juillet.



L’entretien des mufliers

Le muflier est une plante qui se ressème d’elle-même et qui n’a donc pas besoin de taille. Attention à ne pas se faire envahir car elle peut se multiplier très rapidement !

Nettoyer

Veillez à retirer les fleurs fanées de façon régulière. Etant sensible à l’appauvrissement annuel du sol, il ne boude pas du compost. Et si les variétés sont hautes, elles peuvent nécessiter un tuteur.

Arrosage

Le muflier résiste très bien au manque d’eau, l’arrosage doit donc se faire modérément. Cependant pour aider à la reprise du muflier, les arrosages devront être réguliers au moment de la plantation.

mufliers, fleurs

Nuisibles

Cette plante peut avoir des pucerons et en fin de saison, les mufliers sont souvent atteints par la rouille, une maladie qui tache de brun leur feuillage. Le seul remède consiste à arracher les pieds atteints par la rouille. Mais en prévention, pulvérisez un fongicide à partir de la fin juin.

3 conseils pour planter et faire pousser le bougainvillier

bougainvillier rose, comment cultiver

Planter et entretenir un bougainvillier est accessible à tous.

Dans cet article, nous vous donnons la fiche descriptive du bougainvillier, ainsi que 3 conseils pour profiter de vos bougainvilliers au mieux.

bougainvillier de martinique

Conseil 1 : arroser le bougainvillier quand la terre est bien sèche

Arroser le bougainvillier lorsque la terre est bien sèche : c’est une plante adaptée aux climats chauds qui n’aime pas les excès d’eau. Arroser en petite quantité et veiller à ne pas laisser d’eau stagnante au fond du pot.
La terre doit être bien drainée

Conseil 2 : pensez bien à rentrer le bougainvillier en dessous de 8°C

Le bougainvillier est une plante qui est originaires des forêts tropicales humides d’amérique du sud.
Le bougainvillier doit être rentré en hiver dès que la température extérieur descend en dessous de 8°C. Il doit alors être placé dans une pièce lumineuse à 10°C environ.
Un apport d’engrais au printemps tous les 15 jours aide le bougainvillier à fleurir abondamment.

bougainvillier rose de martinique
 



 

Conseil 3 : comment aider mon bougainvillier à fleurir

La principale cause si votre bougainvillier ne fleurit pas est le manque de lumière. Cela peut aussi être dû à un pot surdimensionné (il a besoin de « souffrir »). Il a aussi besoin de repos hivernal à une température fraîche.

Donc pour aider votre bougainvillier à fleurir :

– donnez lui de la lumière

– prenez un pot adapté à sa taille

– en hiver, laissez le dans une température correctement basse (mais pas trop, 10°C)

– et n’oubliez pas de lui donner lui de l’amour 🙂

bougainvillier violet de martinique

 

Famille

Nyctaginacées

Couleur des « fleurs »

blanc-crème, insignifiantes, entourées de bractées colorées (blanc, jaune, orange, rouge, violet)

Période de plantation et semis

A rempoter au printemps

Période de récolte et floraison

printemps, été

Exposition

soleil

Type de sol

riche en humus, léger

Type de plante

Arbuste grimpant

Type de végétation

Vivace

type de feuillage

persistant

Température minimale supportée

Jusqu’à -5°C pour certaines espèces comme le  Bougainvillea specto glabra. A planter en extérieur dans le sud de la France, en pot sinon

Hauteur adulte

 5m

utilisation

haie, muret, pergola, bac, bonsaï

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’origine du nom de bougainvillier

Le bougainvillier (ou la bougainvillée) a pour nom scientifique bougainvillea en l’honneur de l’explorateur Louis-Antoine de Bougainville dont le botaniste de l’expédition découvrit cette plante au XVIIe siècle ;

Savez-vous planter des choux à la mode de chez nous ?

culture de choux

Le choux est un légumes très consommé grâce à la diversité de ses formes et couleurs. Mais comment le cultiver? quels sont les astuces à savoir pour avoir de bons rendements?

Suivez notre guide !

Quelles sont les différentes variétés de choux ?

  • Les choux Cabus :

    Ce sont les choux à pomme lisse, ronde ou pointue et les choux rouges ou verts. 

  • Les choux Milan :

    Ce sont les choux à pomme frisées.

  • Les choux de Bruxelles :

    De petits choux poussent sur une grande tige.

  • Les choux à inflorescences :

    Ce sont les choux de type choux-fleurs, choux-brocolis, etc



Comment et quand planter les choux ?

Pour la plantation de vos choux, nous vous conseillons de les espacer d’environs 30 cm et de les disposer en lignes (espacées elles-même de 40cm) afin de leur laisser de la place pour leur croissance.

Les semis se font sous abris, en pépinière ou en pleine terre. Le repiquage se fait quand les plants ont entre 3 et 5 feuilles. Veillez à enlever la terre des racines des plants.

Chaque variété a des périodes de semis et de culture différentes. Voici un tableau récapitulant ces périodes :

calendrier des semis et recoltes pour le choux

 

Cultiver l’oignon : quand et comment ?

oignon rouge en gros plan

Les oignons font partie de notre quotidien en cuisine. Ils permettent de relever bon nombre de plats ! De plus, les oignons sont riche en fibres et en potassium, antiseptique et anti-infectieux et riche en vitamines B9 ! Alors ne nous privons pas !

Découvrez aujourd’hui nos conseils sur la culture de l’oignon : comment le planter et quand (en fonction des variétés).

Comment planter les oignons ?

2 options s’offrent à vous : la plantation de bulbes ou le semis de graines.

  • La plantation de bulbes :

    Cette méthode est très simple. Vous n’avez qu’à planter des bulbes tous les 10cm en ligne en espaçant chaque ligne d’une vingtaine de cm.
  • Les semis :

    Semis de printemps
    Pour les semis de printemps, ce sont les variétés plus hâtives qui sont concernées puis les jaunes peu de temps après. La récolte se fera alors tout l’été, ce qui vous permettra de garder des oignons tout l’hiver à l’abri.

    Semis de fin d’été
    Les semis de fin d’été ne peuvent se faire que dans des régions où l’hiver n’est pas trop rude. Vous pourrez alors semer des oignons entre août et septembre. La récolte se fera donc au printemps.





En alliant semis de printemps et de fin d’été, vous pourrez avoir des oignons toute l’année !

 

 

 

Quand les planter ?

 

 

 

 

 

Retrouvez toutes ces variétés d’oignon sur Hortik.com !

 

Semaine spéciale légumes oubliés : les choux-fleurs de couleur !

choux fleurs de toutes les couleurs, légumes d'antan

La plupart des gens ne sont pas familiers avec le chou-fleur, c’est un de ces légumes que votre mère a toujours essayé de vous faire manger! Il y a surement des choses que vous ne savez pas à propos de lui. Il peut être utilisé dans une variété de plats délicieux. Soit dit en passant, votre mère avait raison, le chou-fleur est bon pour vous : il est rempli de vitamines et de minéraux nécessaires. Le chou-fleur est un aliment sain et nutritif. 

Histoire du choux-fleur

Le chou-fleur provient de l’Asie Mineure, comme une forme de chou sauvage. Il est devenu populaire en France autour du 16ème siècle. Peu de temps après, il a été cultivé dans le nord de l’Europe. Le légume nourrissant finalement fait son chemin dans d’autres pays et est depuis devenu un aliment de base dans des pays tels que les États-Unis, la France, la Chine et ailleurs.

Caractéristiques du choux fleur

Le chou-fleur est une plante annuelle qui se reproduit grâce à des graines. Il appartient à la famille des crucifères. Il est de la même famille que le brocoli, le chou et le chou frisé. Le chou-fleur est une fleur qui pousse d’une plante : voici comment il a obtenu son nom.

les différents types

Le type le plus familier de chou-fleur est la variété d’un blanc pur.

  • Le violet : le chou-fleur violet a de profonds fleurons pourpres, des feuilles vertes claires vers l’extérieur. Il a un goût similaire au chou-fleur traditionnel. Ce type peut changer entre pourpre et vert quand il est cuit. Choisissez le chou-fleur violet si vous voulez plus de variété et de la couleur dans vos salades. Essayez différentes variétés telles que Violet Queen hybride ou pourpre Sicile.

  • Le jaune : Le chou-fleur jaune affiche un jaune vif, orange, ou une combinaison des deux couleurs. Le goût est semblable au chou-fleur standard. La variété principale de chou-fleur jaune est appelé Cheddar. Cette espèce jaune a beaucoup plus de bêta-carotène que les autres types. Il reste également jaune vif lors de la cuisson.
  • Le vert : le chou-fleur vert est un croisement entre le chou-fleur blanc standard et le brocoli. La couleur verte n’est pas aussi audacieux que les couleurs perçues dans le brocoli, mais il se distingue toujours. La tête et les feuilles ressemblent à d’autres types de chou-fleur. Certains l’appellent le « brocofleur ». Ce type a un goût plus sucré que les autres variétés. Les deux principaux types de brocofleur sont Hybrid Green Goddess et de la Chartreuse Hybrid II.

Nutrition

Le chou-fleur est une bonne source de vitamines et de minéraux. Il est faible en gras, riche en fibres et en protéines. Une bonne source de potassium et de vitamine C, il contient aussi du calcium et du fer. Il est également une excellente source de phosphore et de magnésium. Le chou-fleur est bas sur l’indice glycémique des aliments : il libère lentement le sucre, ce qui en fait un aliment bon pour les diabétiques et les personnes qui tentent de perdre du poids.

 



 

Plantation

Conditions de plantation

Le chou-fleur a besoin d’un pH du sol entre 6,0 et 7,0. Plantez-les lorsque les températures se situent entre 18 et 25°C.

Sol

Travailler dans le sol que vous allez planter avec une bêche ou une fourche jusqu’à une quinzaine de cm de profondeur pour l’assouplir. Le chou-fleur ne se développe pas dans un sol compacté.

Plantation

Placez les graines à environs 10cm sous la surface. Laissez 60cm entre les rangées.

 

Soins

Arrosez assez souvent pour garder le sol humide et empêcher les feuilles de flétrir dans le milieu de la journée. Quand les têtes du chou-fleur commencent à se former, attachez les feuilles ensemble sur la tête avec un ruban ou une ficelle. Ce processus,  appelé «blanchiment», permet au chou-fleur de garder sa couleur blanche jusqu’à la récolte.

Récolte

La récolte du chou-fleur se fait quand les têtes sont toujours compactes et entourées de feuilles. Environs 2 mois après plantation. Coupez la tête de sorte qu’au moins deux feuilles enveloppantes restent attachées.

Idée de recettes avec le choux fleur :

 

 

Pour découvrir d’autres légumes oubliés, poursuivez votre visite sur :

Semaine spéciale légumes oubliés : la pomme de terre vitelotte

pomme de terre vitelotte, redécouvrez les produits d'antan

La pomme de terre vitelotte, quelles sont ses origines ?

La pomme de terre violette, aussi appelée « négresse » ou « truffe de Chine » ou « vitelotte » est une pomme de terre originaire de France qui a la peau et la chair violette (dû à une teneur élevée en anthocyanine : des pigments naturels).

Cette variété est encore cultivée par quelques exploitants français, mais elle devient assez rare en raison de ses rendements relativement faibles comparé aux variétés plus récentes. Cette variété est facile à conserver grâce à une peau assez épaisse.

Le premier recensement de cette variété se fait en 1817, elle fait partie des 6 « espèces » connues aux halles de Paris.

Comment cultiver la pomme de terre vitelotte ?

Les pommes de terre violettes ne nécessitent pas vraiment de traitement particulier, leur culture s’apparente à celle des pommes de terre classiques. La pomme de terre violette est une bonne variété pour l’ébullition et la cuisson. L’anthocyanine qu’elle contient est un antioxydant qui peut renforcer le système immunitaire et contribuer à une meilleure santé.

Instructions

1. Préparez la zone de plantation au printemps juste avant le gel final. Cultivez la terre avec une bêche, et ajoutez environ 10 cm de compost vieilli au sol. Mélangez bien la terre et le compost, et ratissez la zone.

2. Coupez les semence de pommes de terre en petits morceaux, avec au moins un œil qui va germer.



3. Assurez-vous de faire des rangées d’environs 15cm de large et espacées d’environs 50 cm

4. Plantez les semences à 20-25cm de distance dans les lignes, et les couvrir avec environ 8 cm de terre et 10 cm de paillis.

5. Arrosez vos pommes de terre immédiatement après plantation.

6. Ajoutez encore 20 cm de terre autour des plants de pomme de terre quand ils atteindrons environ 30 cm de haut.

7. Continuez d’arroser les pommes de terre à mesure qu’elles grandissent, sans jamais laisser le sol se dessécher.

8. Récoltez de nouvelles pommes de terre violettes immédiatement après la floraison – environ huit semaines après plantation. Récoltez de grosses pommes de terre en attendant jusqu’à la fin de la saison de croissance. Creusez les pommes de terre dans le sol doucement avec une truelle de jardin, et de coupez les tiges des plantes avec un sécateur.

Une idée recette ?

  • Une bonne purée de pomme de terre vitelotte
  • Verrine potimarron, vitelotte, camembert
  • Parmentier de vitelottes au colin
  • Chips de pomme de terre vitelotte

 

 

 

Pour découvrir d’autres légumes oubliés, poursuivez votre visite sur :

les lentilles sous la loupe du jardinier

cultiver des lentilles

Les lentilles en bref

Les lentilles sont une légumineuse riche en protéines, fibres, acides aminés et d’acide folique. Le processus de production de lentilles est plus complexe que celle de beaucoup d’autres cultures, mais il vaut la peine. Vous avez besoin d’un grand terrain pour cultiver suffisamment de plantes pour obtenir un rendement suffisant. Les rendements varient en fonction des conditions de croissance et de la variété de lentille que vous choisissez. L’un des aspects positifs de la production de lentilles : les ennemis ne sont pas une menace majeure pour la culture. Il existe plusieurs variétés de lentilles : la large blonde, celle de lorraine, la verte du Puy, la petite rouge et la lentille d’hiver. 

Instructions pour faire pousser des lentilles

1. Choisissez un endroit pour vos lentilles. Le sol peut être de n’importe quel type, mais doit être bien drainé. Les sols sableux sont les meilleurs. Travailler le sol pour réduire la prolifération des mauvaises herbes et pour fournir un lit uniforme pour la graine. Ajustez le pH du sol à 7,0. Vous pouvez fertiliser à l’automne ou au printemps avant la plantation.

2. Sélectionnez le type de graine de lentille que vous souhaitez faire pousser. Les variétés de semences de lentilles offrent de nombreuses variantes, y compris la couleur, la taille, le rendement et la teneur en protéines. Choisissez des semences exemptes de maladies ou une graine qui est adaptée pour bien performer dans votre région pour obtenir les meilleurs résultats.

 


3. Plantez-les au début du printemps. La lentille est une plante de saison fraîche qui vient à échéance durant la saison chaude, donc semez à tout moment à partir de fin avril à début mai ou lorsque la température du sol dépasse 4 ou 5°C. Plantez les graines à une bonne dizaine de cm de profondeur en rangs à 15cm de distance.

4. Utilisez un couteau pour couper les plantes au niveau du sol – même si les gousses supérieures peuvent ne pas encore avoir atteint la maturité. Les plantes doivent prendre une couleur jaune doré lorsqu’elles sont prêtes pour la récolte. Laissez sécher les plantes pendant 5 à 10 jours. Les méthodes de battage varient, mais l’une des plus simple est de mettre une bâche propre sur le sol et marcher  sur les plantes, les pieds nus pour séparer le grain de l’épi. En effet, lorsque les bottes sont sèches, il faut les battre pour extraire la graine des gousses et ranger les lentilles dans des sacs

5. Pour la rotation des cultures, la plantation des lentilles ne doit pas revenir plus que tous les quatre ans. Évitez de tourner les lentilles et les cultures comme le soja, le tournesol, la betterave à sucre et les pommes de terre, en raison du risque de maladie. La lentille, n’a qu’un seul ennemi : la bruche. Ce petit coléoptère a une larve qui s’attaque aux graines donc faire extrêmement attention lors du séchage

 

 

L’érable du japon : Une pointe d’originalité dans votre jardin

feuilles rouges

L’un des arbres les plus beau et des plus reconnus est l’érable japonais. En raison de leur tailles variées, ils font un bel effet dans les jardinières énormes, petits contenants ou en touches de couleur d’arrière-plan dans un jardin de fleurs. Avec leurs feuilles rouges vives, ils peuvent apporter un attrait pour une cour avant ou un chemin de promenade. Les érables japonais ne sont pas difficiles à soigner, mais ils ne nécessitent beaucoup d’attention quand ils sont jeunes.

Les étapes suivantes expliquent les étapes à suivre. 

1. Le meilleur emplacement pour l’érable du japon

Lorsque vous décidez de planter votre érable japonais, l’emplacement est très important pour son bien-être. Ils poussent bien en plein soleil toute la matinée. Cependant, dans l’après-midi, il est préférable qu’ils reçoivent un peu d’ombre en particulier dans les zones très chaudes. En raison de leurs racines peu profondes, les érables japonais, doivent être loin des arbres bien établis avec de grosses racines comme les pins et chênes.

2. L’arrosage

Un jeune érable japonais doit être arrosé fréquemment dans les premiers mois, puis deux fois par semaine par la suite. En raison de leurs racines peu profondes, les érables du Japon ont besoin de beaucoup d’eau et régulièrement.



3. Le sol

Un érable japonais a besoin d’un sol bien drainé et acide. Leur feuillage s’épanoui en un beau rouge lumineux avec un sol acide. Mettez du paillis autour de la terre pour empêcher les mauvaises herbes. Assurez-vous que le paillis ne touche pas le tronc de l’arbre!

4. L’élagage

Un érable japonais n’a vraiment pas besoin d’être beaucoup taillé. Cependant, si vous le taillez, enlever les branches mortes ou faibles. Cela devrait être fait au début du printemps. Si un gel survient à la fin du printemps, il suffit de couper toutes les feuilles abîmées et l’érable japonais ira bien dans quelques semaines.

Conseils et avertissements

  • Les Érables du Japon sont assez chers. Attendez la morte, ils n’auront pas les feuilles sur eux, mais ils seront au beaux au début du printemps.
  • Jusqu’à ce que vous décidiez où vous voulez planter votre érable japonais, conservez-le dans un récipient et déplacez-le jusqu’à ce que vous trouviez le bon emplacement.
  • Si vous remarquez que votre érable japonais commence à se flétrir ou un changement de couleur, vous devrez peut-être modifier son emplacement. On pourrait obtenir trop de soleil ou votre sol pourrait être alcalin. Ajoutez un peu de marc de café sur le sol.

Une pelouse à partir de gazon en plaques c’est possible !

rouleau gazon pelouse

Le gazon en plaques, est non seulement plus rapide que le semis, mais c’est aussi gratifiant de voir tout à coup l’herbe sur un terrain qui était nu quelques heures plus tôt! Suivez les 9 étapes pour avoir une pelouse des plus jolies!

Etape 1

Le gazon doit être installé sur un sol humide. Si le sol est sec, arrosez jusqu’à ce qu’il soit humide mais pas mouillé.

 

Etape 2

La mise en place est assez délicate. Quand le gazon est livré, il faut faire vite! Entourez vous de plusieurs personnes pour aller au plus vite. Le gazon en plaques est livré sur palettes. Pensez à disposer ces palettes aux endroits stratégiques mais aussi de façon à ne pas être gêné.

Etape 3

Posez le gazon de sorte que les rangées soient perpendiculaires à la pente. Démarrer contre un bord droit, comme une allée ou le trottoir. Cela permet de maintenir la première ligne droite et il est plus facile de mettre les lignes suivantes étroitement les uns contre les autres. Dérouler la première pièce de gazon, en le maintenant serré contre le bord choisit.

Etape 4

Dérouler la seconde pièce légèrement en butée contre l’extrémité. Les plaques de gazon rétrécissent en se desséchant, laissant des espaces entre les bandes de gazon qui se rempliront par de mauvaises herbes. Continuer à poser des rouleaux de gazon de cette manière jusqu’à la fin de la première rangée.

Etape 5

Les joints entre la fin d’une bande et le début de la suivante doivent être compensés de rangée en rangée, comme en maçonnerie. Pour ce faire, en commençant par la deuxième rangée avec une bande partielle – soit avec un morceau datant de la fin de la première ou à partir d’un rouleau de gazon que vous avez coupé en deux. Terminez la deuxième rangée puis posez les lignes restantes.

Etape 6

Utilisez le rouleau pour compresser légèrement le gazon et aider les racines à entrer en contact avec le sol. Commencer l’arrosage du gazon dans les 30 minutes après installation pour encourager davantage l’enracinement et éviter au gazon de sécher.

 

 

Etape 7

Utilisez un couteau pour couper le gazon pour qu’il s’adapte autour des arbres, des parterres et autres obstacles. Le montage de petites pièces autour des obstacles ne fonctionne généralement pas : les pièces sèchent et meurent.

Etape 8

Maintenez les plaques humides, arrosez jusqu’à trois fois par jour, si nécessaire. Appliquer suffisamment d’eau pour humidifier mais pas tremper la zone. Assurez-vous d’arroser la pelouse dans l’après-midi afin qu’il sèche avant la nuit. Laisser l’herbe humide favorise la maladie durant la nuit.

Etape 9

Laissez pousser l’herbe pendant 1 à 2 semaines pour permettre aux racines de se développer dans le sol. Après deux semaines, arrêter l’arrosage pendant une journée ou deux afin que le sol puisse se raffermir, puis tondre le gazon à sa hauteur recommandée. Au fil du temps, diminuez l’arrosage pour favoriser la croissance des racines plus profondes. Fertiliser au bout de six semaines. Bien que vous tondiez la pelouse après la deuxième semaine, la pelouse n’est pas encore prête pour une utilisation intensive. Tenir les enfants et animaux à l’écart après la deuxième tonte.