Guide pratique pour bien éclaircir ses semis

Semis

Il arrive parfois que vous soyez submergé par les semis. Si vous avez planté les graines en surnombre, votre jardin est vite rempli et les plantes ont beaucoup de mal à pousser correctement. Pour parer à cela, il y a ce qu’on appelle l’éclaircissage des semis. Alors pour tout savoir sur le sujet, suivez le guide !

Semis

Les 5 étapes pour bien éclaircir ses semis

  1. Sachez que les seuls semis en pleine terre auront besoin d’être éclaircis. Les autres méthodes de plantation des semis nécessitent un repiquage au cours de l’année alors pas besoin de les éclaircir.
  2. La bonne période pour éclaircir ses semis est trois à quatre semaines après la plantation.
  3. Arrachez les plants en surnombre à la main. Pensez à mettre des gants afin de ne pas vous abimer les mains. Les plants à arracher sont ceux qui vous semblent les moins vigoureux.
  4. Au niveau de l’espacement, afin d’aérer vos semis, nous vous conseillons d’espacer vos plants d’environ 15 centimètres les uns des autres. Cela permettra aux plants restants de se développer correctement.
  5. Une fois l’éclaircissage fait, pensez à arroser délicatement et abondamment. Cela permettra de tasser la terre et de la refermer sur les semis restants.



Notre avis

L’éclaircissage de vos semis vous permettra de donner une seconde jeunesse à vos plants !

Récolter ses graines de tomates en 5 leçons !

Tomates, récolter ses graines de tomates

Récolter ses graines de tomates est une solution pour avoir des graines pour la prochaine saison de croissance, facile et peu coûteuse. Toutes les graines de tomates que vous récoltez sur vos plants sont déjà adaptées à votre climat, à votre milieu de culture et aux nuisibles du jardin dans votre région.

La récolte des graines de tomates est une tâche très facile, qui se fait en 3 temps : récolter, préparer et stocker les graines correctement pour augmenter leur chance de germer.  Alors pour tout savoir, suivez le guide !

Tomates

Les 5 étapes pour réussir ses graines de tomate

1. Choisir la tomate

Choisissez une tomate mûre d’un plant convenable. Ces sont les plants de tomates les plus vigoureux qui contiennent les meilleures tomates. Une fois la tomate choisie, récoltez les graines.

2. Préparer les graines

Faites tremper vos graines de tomates. Pressez les graines et la pulpe dans un petit bol. Ajoutez juste assez d’eau pour couvrir les graines et laissez les reposer à température ambiante pendant environ trois jours. Vérifiez vos graines deux fois par jour et grattez soigneusement toute la pâte qui flotte à la surface de l’eau.

3. Faire sécher les graines

Posez délicatement les graines de tomates propres sur un papier absorbant et les laissez les sécher à température ambiante.



4. Stocker

Stockez vos graines de tomates pour l’hiver. Placez vos graines dans un récipient en verre hermétique. Étiquetez le contenant avec la date de collecte et la variété de tomate. Gardez les graines dans votre réfrigérateur ou dans un endroit frais, sec et sombre. Les graines de tomates collectées conservent leur viabilité pendant trois ans maximum !

5. Planter

Le travail pour vos graines est fait. Il n’y a plus qu’à planter quand viendra la saison !

Nos conseils

  • Un enduit gélatineux entoure les graines de tomates pour les empêcher de germer à l’intérieur de la tomate. En trempant vos graines de tomates, vous permettez à vos graines de fermenter et de séparer la graine de ce gel.
  • Versez un peu de lait en poudre dans un sac en tissu et mettez le sac au fond du pot de graines de tomate. Cela permettra d’absorber l’excès d’humidité !
  • N’ouvrez pas le bocal contenant les graines de tomates jusqu’à ce que vous soyez prêt à les planter.
  • Ne récoltez pas les graines des plants de tomates faibles ou malades.

Le radis : semis et conseils de culture

radis, comment semer et cultiver ses radis

Les radis

 

Les radis pimentent les salades et les plateaux de légumes. Leur couleur apporte une valeur ajoutée à de nombreux plats. Leur goût piquant anime les salades, et sont parfaits avec des trempettes et les sauces. Les radis sont des légumes à croissance rapide et facile. En outre, ils prennent peu de place dans votre jardin, il sont donc très populaires dans les jardins.

Astuce : les graines de radis germent en quelques jours! Beaucoup de jardiniers mettent quelques graines de radis parmi les rangées de carottes et autres légumes qui ont une longue période de germination. Quand la culture de carotte commence à grandir, vous pouvez soit retirer et jeter le radis, ou les manger.

Même si beaucoup d’enfants ne les aiment pas, ils sont une grande culture. Ils sont faciles à cultiver, peut-être le plus rapide des légumes. Avec une récolte en moins de vingt jours, les jeunes jardiniers sont rapidement récompensés de leurs efforts!

Les différentes variétés de radis

Il existe une grande variété de radis. Ils sont de couleur rouge ou blanche. Alors que les radis les plus populaires sont ronds, les variétés françaises sont de forme cylindrique, qui ressemble à une petite carotte, mais moins effilée à la pointe.

Semis des graines de radis :

Semez les graines de radis 1,5 cm de profondeur. Espacez-les d’environ 3 ou 4cm de distance. Séparez les rangées de 10 ou 15cm d’intervalle. Nous vous recommandons de doubler les rangées, avec de plus larges rangées entre les rangées doubles pour permettre un accès facile.

Astuce : préparez une surface carrée ou rectangulaire et répandez la semence sur toute la surface.

 


Le radis n’aime pas être bousculé. Le désherbage est très important pour une croissance appropriée. La plupart des producteurs ne donnent pas beaucoup d’importance au désherbage à cause de leur croissance rapide. Mais, il est important pour un bon développement.

Si vous plantez des radis toutes les 2 semaines, vous aurez des radis toute la saison!  Notez que vous pouvez éviter les semaines de la mi-été, comme les radis n’aiment pas les chaleurs élevées. Comme beaucoup d’autres légumes, ils ont tendance à désecher par temps chaud.

N’oubliez pas de planter une récolte d’automne de radis. Il sera l’un des derniers légumes à récolter dans votre jardin à l’automne.

Comment faire pousser des radis :

Le radis va croître dans des sols moyens. Comme d’autres légumes, ils vont répondre à un sol riche et bien drainé. Lors de la préparation de votre espace, ajouter de l’engrais tout en travaillant le sol. Prenez soin d’enlever les roches et les pierres. Après que les graines germent, supprimez les lignes fines pour éviter le surpeuplement. Conserver les lignes éliminées, en particulier dans la première semaine ou deux. Assurez-vous de fournir suffisamment d’eau.

Astuce : Parfois, les radis ne parviennent pas à former un bulbe. Les causes les plus fréquentes de cette situation sont la surpopulation et des quantités insuffisantes d’eau.

Insectes et nuisibles :

Les insectes suceurs et broyeurs peuvent parfois infecter les feuilles, mais pas la croissance globale du radis. La mouche des racines peut pénétrer dans les racines, détruisant la récolte. Si cela se produit, planter les récoltes à venir dans un endroit différent.

 

Maladie :

Peu de maladies affectent les radis dans leur cycle de croissance court.

 

Rusticité :

Alors que les radis se développent dans un temps plus frais, ils ne prennent pas goût au gel. Vous pouvez planter des graines juste avant les dernières gelées. Si les avertissements de gel sont affichés, couvrez-les pendant la nuit. Attention aux lapins, cerfs et autres animaux en recherche de nourriture! 

Comment faire pousser un manguier ?

faire poussier un manguier

Comment faire pousser un manguier ?

Vous pouvez faire pousser votre propre manguier à partir des graines de mangue fraîche que vous achetez dans le commerce. Sauf si vous habitez dans une zone tropicale la chance de produire des fruits de cet arbre sont faibles. Ils font, cependant, des plantes d’intérieur très attrayantes et peuvent devenir suffisamment gros être mis en extérieur pendant les mois chauds de l’été.



Les 9 étapes pour faire pousser un manguier

  1. Achetez une grosse mangue en bonne santé. Gardez à l’esprit que des fruits sains produisent souvent les graines les plus saines. Résistez à la tentation d’acheter une mangue ratatinée pour un prix réduit juste pour obtenir la graine!
  2. Coupez la mangue, vous pouvez la manger. Attention de ne pas couper la graine dans le centre!
  3. Retirez la cosse de la graine et lavez la chair restante de la mangue. Frottez légèrement avec une brosse à récurer pour enlever tout résidu. Laissez sécher pendant quelques jours.
  4. Soulevez l’enveloppe ouverte avec un couteau à beurre une fois qu’il commence à se fissurer légèrement. Vous pouvez également couper une fine tranche sur le pourtour de l’enveloppe jusqu’à ce que vous voyez une petite ouverture vers l’intérieur. Craquez l’enveloppe et retirez l’intèrieur : c’est la graine!
  5. Faites preuve de prudence lors de la manipulation de la semence car il peut y avoir une grosse racine qui a commencé à se développer. Si la racine est présente, ne la retirez pas. Ne vous inquiétez pas si il n’y a pas encore de racine. Il faut beaucoup de temps pour que la semence grandisse.
  6. Remplissez un pot avec un terreau ordinaire, avec un engrais à libération prolongée est un bon choix. Assurez-vous que le sol est complètement humidifié avant de planter vos graines de mangue.
  7. Faire une petite empreinte au centre du pot. Plantez votre graine de mangue avec les bords incurvés vers le bas et la bosse arrondie juste au-dessus de la surface du sol. Couvrir les graines, en laissant la pointe de la bosse visible.
  8. Gardez le sol humide, mais non détrempé. Placez les graines dans un endroit ensoleillé où la température restera proche de 80 degrés. Couvrir avec un sac en plastique transparent pour augmenter le niveau de température et d’humidité. Les semences doivent germer en une semaine. 
  9. Essayez votre germination de graine de mangue dans une couche de papier absorbant humide. Insérez la semence et des serviettes en papier dans un sac de rangement en plastique et le mettre dans un endroit chaud. La partie supérieure d’un chauffe-eau ou la télévision fonctionne très bien. Une fois que les racines se sont développées, planter la graine dans du terreau et le placer dans un endroit ensoleillé.

Comment bien semer et entretenir l’oseille ?

feuilles d'oseille, comment semer et entretenir son oseille

L’oseille est une plante potagère et condimentaire. Très appréciée au Moyen Age, on continue aujourd’hui encore de s’en servir en cuisine (crues ou cuites) pour son gout particulier. Nous vous livrons tous les secrets pour bien réussir ses plantations d’oseille !

Oseille

Les variétés

Il existe plusieurs variétés d’oseille qui sont :

  • L’oseille large de Belleville
  • L’oseille blonde de Lyon
  • L’oseille de Chambourcy
  • L’oseille pourpre


Culture de l’oseille

Type de sol

L’oseille a besoin pour se développer d’un sol fertile, frais et plutôt léger. Nous vous conseillons d’éviter les terres calcaires et de donner un sol riche en terreau à votre plant d’oseille.

Exposition

L’oseille n’a pas besoin d’une exposition particulière. Tentez si possible de lui réserver un endroit mi ombragé en été.

Période

Au niveau de la plantation, vous pouvez semez vos graines d’oseille de avril à juin. Dés mars-avril, vous pourrez diviser les touffes d’oseille : cela permettra de leur donner une seconde jeunesse et de les aérer.

La floraison de l’oseille se fait de mai à septembre. En général, vous pourrez récolter l’oseille 3 à 4 mois après le semis ou 2 mois après la division par touffe.

Plantation par semis et par division de touffes

Par semis

Pour semer vos graines d’oseille en pépinière, rien de plus simple ! Il vous suffit de poser vos graines au sol, de les recouvrir de 1 cm de terreau environ et de plomber à l’aide d’un râteau. Pensez à garder le sol au frais jusqu’à ce que votre oseille commence sa levée.

Dés que vous voyez 4,5 feuilles apparaître, vous pouvez repiquer l’oseille en place, en ligne (si vous choisissez cette méthode, pensez à bien espacer d’environ une trentaine de centimètres les plants) ou en bordure.

La division par touffes

Vers mars-avril, vous pourrez planter les éclats. Pour planter vos éclats correctement, il vous suffit d’utiliser la même méthode que pour les semis !

Plant d'oseille

 



 

Entretien de l’oseille

Fertilisation

Tous les ans, pour bien aider votre oseille à se développer, nous vous conseillons d’apporter un peu de terreau autour des pieds. Sur l’année, nous conseillons de faire 4 fertilisations foliaires à base d’algues marines sur votre oseille.

Entretien

Si vous voyez des températures vraiment basses, nous vous conseillons de mettre en place un paillage au pied de votre oseille afin de l’aider à passer l’hiver. Pensez à biner et à sarcler régulièrement autour de l’oseille afin de l’aider à se développer. Si cela est nécessaire, arrosez souvent vos plants.

feuilles d'oseille

Les maladies et les nuisibles

Les mollusques

Les mollusques comme les escargots sont des grands amateurs des feuilles d’oseille ! Ils dévorent les feuilles de votre plante… Pour lutter contre ces mollusques, on vous explique tout ici.

La chrysomèle de l’oseille

Cette maladie atteint votre plante en mai généralement. Vous voyez apparaître des larves noirâtres. Ces larves rongent les feuilles avant de disparaître dans le sol en juin.  Pour éliminer ces insectes, nous vous conseillons de couper les feuilles atteintes et les bruler.

Le puceron de l’oseille

Le puceron fait mourir votre plante petit à petit en suçant la sève au niveau du collet de votre plante. Pour savoir comment s’en débarrasser, rendez vous ici !

La mouche de l’oseille

La mouche de l’oseille va déposer sur vos feuilles des larves. Ces larves  vont creuser des galeries dans les feuilles et les faire mourir ainsi. Notre solution ? Couper les feuilles atteintes et brulez les.

 

Le saviez vous ?

L’oseille contient des vitamines (A, B, C) mais aussi des minéraux comme le calcium, le fer ou encore la manganèse. Si vous souffrez de rhumatismes ou de la goutte, nous vous déconseillons de consommer de l’oseille, elle est contre indiquée !

 

Comment bien semer et entretenir ses épinards ?

Epinard, comment les semer et les cultiver

L’épinard appartient à la famille des chénopodiacées.  Véritable source de vitamines et de sels minéraux, cette plante est souvent peu appréciée par les enfants mais a cependant beaucoup de vertus !

Epinards

Les variétés d’épinard

Parmi les variétés d’épinard, on retrouve :

  • Les épinards « Monstrueux de Viroflay »
  • L’Idéal
  • Le Géant Vert
  • Le Viking
  • Le matador
  • Le butterfly

Culture de l’épinard

Type de sol

Pour bien pousser, vos épinards ont besoin d’un sol argileux et riche en humus ! Ils ont besoin d’un sol qui conserve la fraicheur.

Exposition

Réservez une place ensoleillée en automne et en hiver mais ombragée l’été à vos épinards, ils ne pousseront que mieux !

Période

Si vous possédez des graines de variétés d’été vous pourrez les semer de la mi mars jusqu’à la fin mai. La récolte aura lieu alors entre juin et fin octobre.

Si vous souhaitez faire une récolte de variétés d’hiver, il vous faudra faire des semis à l’automne.



Plantation et semis

Pour planter vos graines d’épinards, rien de plus simple ! Les graines d’épinards se sèment en ligne. Pensez à les espacer les unes des autres d’environ 30 cm. Enfoncez les à environ 2 cm de profondeur du sol, recouvrez les avec un peu de terre puis plombez légèrement avec le dos de votre râteau.

Pour faire vos semis, c’est simple aussi ! Quand votre épinard poussera, vous devrez récolter les graines à maturité en coupant les tiges. Ensuite, vous devrez les faire sécher et les suspendre dans un endroit sec et frais. Nous vous conseillons de les battre pour prendre les graines qu’au moment ou vous allez les planter. Les graines se conservent mieux dans leur enveloppe.

Epinards

Entretien

Fertilisation

L’épinard n’est pas une plante qui nécessite beaucoup de fertilisation. Cette plante n’aime pas du tout les fumures fraiches ! Si vous devez la fertiliser histoire de lui donner un peu de force, utilisez un engrais azoté à l’automne ou au début du printemps.

Entretien

Pensez à biner  et à sarcler assez souvent pour retirer les mauvaises herbes. Vous devrez aussi maintenir la terre toujours assez fraiche alors pensez à arroser !

Les maladies et nuisibles

Le mildiou

Le mildiou est assez reconnaissable. Vous savez que votre plante est contaminée lorsque vous voyez apparaître des taches jaunes sur les feuilles.  Pour y parer, nous vous conseillons d’aérer votre terre et d’apporter du compost correct car le mildiou se développe lorsque la terre est compacte et humide. N’utilisez surtout pas de bouillie bordelaise ! Les feuilles d’épinard ne supportent pas du tout le cuivre.

La pourriture ou la fonte des feuilles

En cas d’excès d’humidité, il se peut que vos feuilles pourrissent et fondent. Pour éviter cela, une fois de plus, pensez à la bonne aération du sol et à apporter du compost.  Dés l’appariation de la maladie, arrachez les plantes contaminées et surtout brulez les.

La limace

La limace est particulièrement friande des jeunes plants  mais on a une technique pour la repousser ! Si vous intéresse c’est ici !

La courtilière

La courtilière est nocive pour vos plants d’épinards car cet insecte coupe les racines de la plante ! Pour vous en débarrasser, retrouvez nos conseils ici !

Epinard

Le saviez vous ?

L’épinard a des vertus antianémique, laxatives, revitalisante mais aussi rafraichissantes. Il contient aussi beaucoup de vitamines (A, B1, B2, C, K, PP) ainsi que des sels minéraux comme le calcium ou encore le fer. Alors n’hésitez plus, consommez des épinards surtout l’hiver où on trouve moins de légumes verts !

Comment cultiver des salades d’hiver

salades d'hiver, comment les cultiver

Les salades d’hiver peuvent être cultivées pendant tout l’hiver – dans le jardin ou dans une serre. Avec une planification soigneuse vous pourriez même ramasser les feuilles pour décorer votre repas de Noël.

 

 

Les salades d’hiver

Beaucoup de gens font pousser leurs propres salades en été, mais étrangement, les salades d’hiver n’ont jamais eu beaucoup de succès. La bonne nouvelle est que la méthode de culture utilisée est très similaire et que, avec quelques petits ajustements, vous pouvez faire pousser des salades savoureuses dans le jardin toute l’année !

Choisissez des variétés rustiques de votre laitue d’été préférée, ou expérimentez avec des variétés plus insolites de salades d’hiver comme les légumes Texsel et pimprenelle. Pour un rendement continu, semez quelques graines toutes les quatre semaines.

Un bon drainage est essentiel pour les salades d’hiver, en effet, les semis seront tout simplement geler s’ils sont laissés dans des flaques d’eau. Choisissez un endroit abrité, ensoleillée au moment du choix de l’endroit où faire croître votre salade car il est important que les plants soient protégés contre les vents froids de l’hiver.



Que faire pour cultiver des salades en hiver ?

La préparation des sols

  • Choisissez un endroit abrité ensoleillée dans le jardin et préparer le sol en creusant et en mélangeant du fumier bien décomposé ou du compost. Cela va ajouter des nutriments et aider le sol à retenir l’humidité.
  • Passer un coup de râteau pour donner une finition fine.

 

Les semis

  • Semez entre la fin Août et mi-Novembre. Des semis réguliers vous permettrons d’avoir une récolte continue.
  • Semez les graines en rangées courtes, peu profondes. Couvrir avec le sol, l’étiquette et de l’eau.
  • Si une forte baisse de température est prévue (en particulier la nuit), envisager de couvrir vos graines avec une cloche pour les protéger.

 

L’entretien

  • Garder le sol humide mais assurez-vous que vos plants ne soient pas trop froids ou humides. Ceci est particulièrement important pour la salade d’hiver, donc gardez un oeil sur la météo et protégez vos plants si un gel est prévu.

 

La récolte

  • La récolte des feuilles coupées est possible lorsque les plantes sont d’environ 5 cm de hauteur. Pour permettre aux plantes de croître pour atteindre environ 15 cm il faut couper la tête tout en laissant une souche de 3 cm. Une nouvelle production devrait bientôt re-germer.

 

Points de croissance

  • Les salades d’hiver ont traditionnellement une saveur forte et robuste qui peut parfois être un peu amer. Si vous trouvez que vos feuilles de salade sont trop amères à votre goût, essayez de blanchir les feuilles en recouvrant les plants avec un pot de fleurs renversé.
  • Laissez comme ça pendant quelques jours avant la récolte, les feuilles deviennent plus pâles et moins amer.

 

Dix variétés de salades d’hiver pour essayer

Cette liste est une combinaison des laitues et feuilles de salade « d’été » les plus rustiques qui se plaisent au jardin en hiver. Essayez de faire pousser un peu de chaque pour une diversité de goûts.

  • Laitue « King Artic » – Cette laitue «pommée» est verte pâle, croquante et exceptionnellement robuste. Semez à la mi Septembre pour obtenir les meilleurs résultats, ou plus tard sous verre.
  • Laitue « Valdor » – Cette laitue vert foncé possède un noyau serré de feuilles et est très résistant. Semez en Septembre et Octobre pour la cueillette 10-12 semaines plus tard.
  • Texsel Verts – Egalement connu comme les éthiopiens verts, cette salade à croissance rapide peut être semée jusqu’à la fin Octobre, ou plus tard sous verre. Les feuilles d’épinards à dégustation similaire et peuvent être utilisées de la même façon.
  • Radicchio « Treviso Precoce Mesola » – un semis d’automne de ces semences produisent des feuilles marron profond sans aucune trace de l’amertume souvent associée à la chicorée.
  • Endive « Cancan » – Type de laitue frisée qui est suffisamment robuste pour survivre à l’hiver à l’extérieur dans des zones plus clémentes ou sous une certaine protection dans des climats plus froids.
  • Pourpier d’hiverRustique, vert et savoureux, semer la graine de cette feuille de salade en Août et Septembre pour la salade tout au long de l’hiver
  • « Golden pourpier » – Des tiges rouges, des feuilles d’or vont égayer un saladier.
  • Pimprenelle – Les feuilles de cette plante vivace ont un goût de concombre et sont bonnes dans les salades. Récolter régulièrement pour un approvisionnement régulier des feuilles tendres.
  • Salade de maïs – Egalement connu comme la mâche. Cette feuille de salade pousse lentement, de sorte planter les graines le plus tôt possible
  • Terre cresson – Un excellent substitut pour le cresson, cette plante peut être pris environ huit semaines après le semis. Il n’est pas entièrement résistant au gel, donc couvrir les plantes avec une cloche si la température baisse.

 

Fruit de la passion : 6 points pour garantir une plantation savoureuse

fruit de la passion

La passiflore est une plante grimpante dont les tiges peuvent atteindre plusieurs mètres de long. Les fruits de forme ovoïde de 7cm de diamètre environ sont pourpres ou jaunes une fois mûrs. Les deux variétés les plus communes sont Passiflora Edulis f. flavicarpa, à fruitd jaunes, et P. edulis, à fruits pourpres. La température idéale de croissance varie entre 20 et 28°C dans une humidité moyenne à forte. La forme à fruits jaunes préfère des températures supérieures à 24°C et ne supporte pas le gel. Celle à fruits pourpres peut résister à des coups de froid momentanés.

Situation et plantation pour la passiflore

Choisissez un endroit ensoleillé que vous protégerez du vent si c’est nécessaire. Tous les types de sol conviennent s’ils sont bien drainés et si leur PH est proche de 6-7. Les insectes, surtout les abeilles, se chargent de la pollinisation, mais il est parfois utile de polliniser un peu à la main si le temps est humide, ou si vous désirez augmenter le rendement de votre plant. La passiflore prend appui sur des supports comme des treillis. Avant la plantation, érigez des poteaux solides de 3m de haut tous les 4m ; vous les relierez entre eux pas des fils de fer tendus. Préparez avec soin les trous de plantation, enrichissez la terre de matière organique et d’engrais complet avec un taux d’azote moyen à fort. Plantez tous les 3-4 m en tous sens, réduisez l’espacement si vous plantez peu ou si vous choisissez des formes à fruits jaunes (3m).



Entretien du fruit de la passion

Tous les trois à quatre mois, épandez un engrais plutôt fortement azoté. Au printemps, paillez le sol avec des matières organiques, désherbez et arrosez régulièrement pendant la période sèche. Les plants sous abri et ceux en pleine terre dont sensibles aux attaques de mouches des fruits, aux pucerons, aux araignées rouges et aux diverses cochenilles. Afin de diminuer les risques de maladies, remplacez les plants tous les cinq à six ans par de nouveaux plants vigoureux et sains obtenus par semis, boutures ou greffe.

 

Culture sous abri

Cette culture est posible sous climat doux, mais, malgré une pollinisation manuelle, la production fruitière risque d’être réduite. Erigez la même structure de support que pour les plants en extérieur. Préparez et faites pousser vos plants à l’avance dans de grands pots. Avant la plantation, enrichissez la terre de matières organiques et d’engrais complets. Maintenez une température minimale de 20°C et une humidité ambiante de 60 à 70 %. Arrosez régulièrement et faites un apport mensuel d’engrais complet sous forme solide ou liquide.

Taille et formation

Palissez deux tiges principales le long des fils de fer en guise de structure charpentière. Quand elles atteignent 60-90cm de long, si elles n’ont pas émis de pousses fruitières, pincez leurs extrémités. Au printemps laissez les tiges fruitières latérales se développer et retomber. Rabattez celles qui apparaissent à moins de 20cm du sol. Une fois le plant installé, rabattez totalement tous les hivers les pousses qui ont fructifié car elles ne produiront plus.

Récolte et conservation

Ramassez les fruits quand ils commencent à changer de couleur, passant du vert au pourpre ou au jaune. Après leur formation et selon les variétés, les fruits mûrissent en huit à douze semaines. Dans une température de 6 à 7°C et une humidité constante de 85-90%, vous pourrez conserver les fruits pendant une vingtaine de jours.

Multiplication

On multiplie la passiflore par semis ou par bouturage,  mais aussi par greffage. Les graines se recueillent dans les fruits mûrs et doivent fermenter pendant trois à quatre jours, être lavées et séchées avant le semis. Semez en terrines sous abri ou en petits pots dans un terreau de semis. Maintenez un température minimale de 20°C. Quand les jeunes plants atteignent 20 à 35cm de haut, endurcissez-les et repiquez-les en extérieur sous abri. Découpez des boutures de 15 à 20cm de long que vous planterez en terrines ou en pots dans du terreau de bouturage. Stimulez le développement des racines par une chaleur de fond et une brumisation. Les sujets greffés sur tige sont mis définitivement en terre dès qu’ils atteignent 15cm de haut. Si vos plants sont touchés par des nématodes ou des flétrissements, ils est possible de de greffer les variétés à fruits pourpres sur des porte-greffe résistants. On utilise généralement à cet effet des plants issus de semis du type à fruits jaunes.

Cyclamen, jolies fleurs à voir et à sentir à partir d’octobre jusqu’au début du printemps !

planter et entretenir des cyclamen

Les origines du Cyclamen :

Ce genre compte environs 20 espèces de vivaces tubéreuses, originaires de pays méditerranéens et du sud-ouest de l’Asie. Elles font partie de la famille des primulacées, bien que cette parenté ne soit pas évidente, les tubercules ronds étant situés à la surface du sol ou un petit peu en dessous et les feuilles en cœur charnues étant souvent garnies de dessins clairs ou foncés sur le dessus. Les très élégantes fleurs solitaires à tiges nues et penchées montrent cinq pétales tire-bouchonnées, très recourbés et dressés. Leur couleur varie du rouge foncé au rose ou au blanc, et elles sont parfois odorantes. De nombreuses espèces de plus petite taille font de belles plantes de rocaille, tandis que Cyclamen Persicum, est cultivé en pot.

 

Culture :

Les espèces varient de non rustiques à très rustiques. Elles doivent être plantées dans un sol fibreux léger, riche en matières organiques et bien drainé, au soleil, ou à mi-ombre. Arroser régulièrement pendant la croissance, mais laisser se dessécher en été. Multiplier par semis en automne.

Entretien du cyclamen :

La meilleure solution pour les entretenir est de supprimer les fleurs fanées ou jaunies au fur et à mesure. Pour ce faire, il faut supprimer l’ensemble de la tige au dessous de la fleur en faisant une petite rotation et en tirant sèchement. Il faut enlever la tige sinon elle risque de pourrir. Pour obtenir une belle floraison, ajoutez de l’engrais pour plantes fleuries une fois par semaine.

Pour l’arrosage du cyclamen en intérieur, il faut attendre que la terre soit bien sèche. Il ne faut pas mettre trop d’eau pour éviter de noyer la plante. 2 à 3 arrosages par semaine sont suffisants. En extérieur, laissez faire la nature sauf en cas de sécheresse.

Et après la floraison? Pour refaire fleurir votre cyclamen à l’automne prochain, garder les bulbes au repos pendant l’été (dans un lieu sec, frais et sombre).


Les différents types de Cyclamen :

  • Cyclamen cilicium

Originaire du sud de la Turquie, cette espèce porte des feuilles en cœur légèrement dentelées. Ses fleurs rose clair, et d’un rose vrai plus profond à la base des pétales, éclosent sur des tiges de 10 à 12cm de longueur. La période de floraison s’étend de l’automne à l’hiver et jusqu’en début de printemps.

 

 

  • Cyclamen coum

Originaires des Balkans, de Turquie et du Liban, cette espèce appréciée, de 10cm de hauteur, porte des feuilles arrondies à cordiformes vert sombre, souvent marbré de vert clair ou d’argent. Ses abondantes fleurs paraissent, en hiver ou en début de printemps, dans des tons allant du mauve pâle au rose profond, souvent teinté de pourpre à la base.
 

 

  • Cyclamen hederifolium ou neapolitanum

Largement répandue dans le sud de l’Europe et en Turquie, cette espèce de 10cm de hauteur, porte des feuilles vert sombre nettement marbré de vert plus pâle et pourvues de larges dents peu profondes. Elle exhibe, en automne, des fleurs blanc pur à rose vrai à base plus sombre et peut développer des cormes de 15cm de diamètre. Certaines séries sont parfumées.
 

 

  • Cyclamen libanoticum

Cette espèce libanaise porte des feuilles vert sombre, avec une zone blanche sur le dessus et des taches vert-jaune, ainsi qu’un revers violet intense. Ses grandes fleurs parfumées blanc à rose, à traces plus sombres autour de l’ouverture, s’épanouissent en fin d’hiver et en début de printemps.
 

 

  • Cyclamen mirabile

Cette espèce, originaire de l’ouest de la Turquie, porte de petites feuilles vert vif marqué de gris rosâtre, à revers rougeâtre. Ses fleurs rose ponctué de rouge vif à la base des pétales éclosent en automne.
 

 

  • Cyclamen persicum

Cette espèce pousse dans les bois, depuis la Grèce jusqu’au Liban et en Afrique du Nord. Ces grandes plantes peuvent atteindre 30cm en tous sens. Leurs feuilles en cœur denses sont souvent marbrées de vert clair sur un vert plus sombre avec des bandes argentées. De grandes fleurs cireuses se dressent parmi les feuilles dans les tons blanc, rose, rouge ou pourpre, parfois froissé ou bordé d’un ton contrasté. Ce cyclamen fleurit abondamment en hiver, les nuits fraîches encourageant sa floraison.
 

 

  • Cyclamen pseudibericum

Cette espèce turque porte des feuilles en cœur garnies de dessins, à la marge dentelée et ondulée. Ses petites fleurs rose profond éclosent en hiver et au printemps. « Roseum » montre des fleurs rose violacé pâle avec des traces plus sombres à la base des pétales.
 

 

  • Cyclamen purpurascens

Originaire d’Europe centrale et orientale, cette espèce porte de grandes feuilles vert sombre luisant, parfois ornées d’un léger dessin argenté, à revers violet. En été, elle fait voir de petites fleurs au parfum suave rouge violacé ou rose intense, sur des pédoncules de 10cm de longueur.
 

 

  • Cyclamen repandum

Cette espèce d’Europe méridionale porte de remarquables feuilles en cœur lobées vert franc, souvent marbrées sur le dessus et parfois violacé rougeâtre au revers. Ses fleurs parfumées blanches, roses ou rouges à pétales tordus éclosent, au printemps, sur des pédoncules grêles de 10cm de longueur.
 

 

vous souhiatez magnifier votre terrasse ou votre balcon ? les cyclamens le font à merveille, mais il y a également d’autres plantes, lisez l’article qui vous propose différentes idées pour rendre encore plus joli son balcon, http://blog.hortik.com/2012/10/31/egayer-son-jardin-sa-terrasse-ou-son-balcon-a-lautomne/

La tulipe : comment la planter et la cultiver pour avoir un jardin fleuri et coloré !

Tulipes - comment planter les tulipes et s'en occuper

Véritable star des mois de mars, avril et mai, la tulipe se plante à l’automne comme nous vous l’expliquions dans l’article sur les bulbes à planter maintenant pour en profiter au printemps.

Alors envie d’avoir un beau jardin coloré entre mars et mai  ? Tentez la tulipe !

Champs de tulipes roses pales
Champs de tulipes roses pales

Comment cultiver la tulipe

Type de sol et période

Au niveau du type de sol, l’idéal est de planter vos bulbes de tulipe dans un sol riche et bien drainé, plutôt alcalin. Mais la tulipe n’est pas très très capricieuse 🙂

Exposition

Réservez un espace ensoleillé ou légèrement ombragé pour vos tulipes.

Quand planter les bulbes :

Au niveau de la période de plantation, vous pouvez planter vos bulbes de tulipes d’octobre à décembre.

Plus la plantation est précoce, plus cela est meilleur pour vos tulipes car l’enracinement sera meilleur et la floraison de qualité par conséquent.

La plantation des bulbes de tulipes

1- Une fois l’emplacement choisi, pensez à bêcher la terre en profondeur pour enlever les éventuelles mauvaises herbes et cailloux.

2- Ensuite, faites un trou dans la terre de deux à trois la hauteur du bulbe de tulipe. Cela les protégera du gel l’hiver ! Nous vous conseillons de planter vos bulbes en groupe de 5 à 10 et de les espacer les uns des autres d’environ 10 cm.

3- Si vous trouvez la terre trop pauvre, vous pouvez éventuellement lui apporter un peu d’engrais spécial bulbes. Une fois votre bulbe en place, arrosez et tassez la terre.

Tulipe rouge



Entretien ses tulipes… c’est pas compliqué !

Avant la floraison

Les tulipes sont des fleurs qui demandent très peu d’entretien. Vous n’avez pas besoin d’y toucher et elles fleurissent naturellement au printemps suivant ! Ce sont des fleurs qui ne sont pas sujettes aux maladies et n’attirent pas les insectes.

Songez tout de même à les arroser au printemps si le temps est vraiment très sec.

tulipes en melange

Après la floraison

Une fois la floraison passée, pensez à retirer les fleurs fanées mais surtout laissez le feuillage ! Cela permettra à votre plante de repousser l’année suivante. Si le feuillage est vraiment sec, enlevez-le en soulevant légèrement le bulbe.

Conservation

Il est préférable d‘arracher les bulbes de tulipes (hormis les botaniques) à la fin de la floraison, lorsque les feuilles de la tulipe sont parfaitement sèches.

A l’arrachage, vous ôterez les bulbilles qui se sont formés autour du bulbe principal et conserverez vos bulbes dans un endroit sec, à l’obscurité. Vous aurez ainsi chaque année de belles fleurs.

tulipes darwin pink impression

Le saviez vous ?

Vous n’avez pas de jardin ? Pas grave, la tulipe se cultive aussi en pot ! Dans ce cas là, vous planterez votre bulbe dans un mélange de terre végétal, de terreau et de sable grossier. Découvrez noter sélection de jardinières !