Cerfeuil : comment planter ce condiment dans votre potager ?

Cerfeuil, plante aromatique

Le cerfeuil appartient à la famille des apiacées et nous vient du Caucase et de l’Asie centrale. Les feuilles du cerfeuil accompagneront à merveille vos crudités, salades, potages ou encore viandes..

Cerfeuil

Comment planter du cerfeuil ?

Sol et exposition

Le cerfeuil se plait dans un sol sain, humifère, frais et surtout bien aéré. Au niveau de l’exposition, l’idéal est de trouver un coin de terre qui est à la semi ombre en été et ensoleillé au printemps ! Sinon optez pour un coin à la mi ombre.

Période

Vous pouvez semer vos graines de la fin février jusqu’au début du mois de septembre. La période de floraison du cerfeuil se situe de mai à aout. La récolte, quant à elle, intervient 4 à 6 semaines après que vous ayez planté les semis.

Plantation

Le cerfeuil a tendance à prendre un peu de place : pensez donc à faire vos rangs à une vingtaine de centimètres l’un de l’autre.

Lorsque vous semez, recouvrez les graines avec un peu de terre  fine et plombez légèrement avec le dos du râteau.

Comment entretenir le cerfeuil ?

Arrosage

Le cerfeuil est une plante qui ne nécessite pas d’arrosage. Pensez juste à l’arroser en cas de sécheresse !



Fertilisation

Pensez à fertiliser votre cerfeuil à la fin de l’automne ou au début du printemps à l’aide de compost et d’engrais naturel.

Entretien

Pour favoriser le développement de votre cerfeuil, nous vous conseillons de biner et de sarcler vos plantes.

Si l’hiver est rude, pensez à couvrir si vous le pouvez vos cultures avec un tunnel en plastique, ou du paillis.

Maladies et nuisibles

Le cerfeuil est sujet aux maladies et nuisibles suivants :

  • Le mildiou : les feuilles se couvrent de moisissure puis jaunissent. Pensez à détruire les pieds atteints pour ne pas contaminer le reste de vos cultures !
  • La rouille : les feuilles se couvrent de taches jaunâtres puis brunes. Arrachez vos plants atteints et brulez les !
  • Le puceron : il suce la sève des feuilles et les fait mourir.

L’estragon : 6 points pour assurer une délicieuse floraison

Estragon, plante aromatique

L’estragon, plante vivace, appartient à la famille des astéracées et nous vient d’Asie centrale. Cette plante condimentaire a un gout aromatique très agréable. L’estragon a de petites fleurs de couleur blanche à verdâtre.

Estragon

Comment planter l’estragon ?

Sol et exposition

L’estragon supporte très bien les sols légers, perméables et riches en humus. Au niveau de l’exposition, réservez-lui un endroit chaud et ensoleillé afin que votre plante puisse croitre convenablement.

Période

Le meilleur moyen de cultiver de l’estragon est de le diviser en touffe. Nous vous conseillons de le faire en avril-mai. Si vous avez divisé en touffe, la récolte se fait 6 à 7 semaines après.

Plantation

Pensez à la rotation des cultures ! L’estragon est une plante exigeante, il vous faudra donc renouveler votre plante tous les 3 ans. Si vous souhaitez faire des boutures, faites-le en aout. Cueillez quelques branches herbacées et protégez-les du froid pendant l’hiver. Vous pourrez les remettre en place au printemps !



Entretenir l’estragon

Arrosage

L’estragon est une plante qui n’a pas besoin  d’être beaucoup arrosée. Pensez cependant à lui apporter un peu d’eau si vous repiquez votre plante ou en cas de sécheresse !

Taille et entretien

Au début de l’hiver, pensez à couper les tiges quelques centimètres au-dessus du sol et à butter vos touffes avec un peu de terreau. En cas de gel ou de températures très basses, pensez également à couvrir les touffes pour les protéger.

Fertilisation

Fertilisez vos plantes à la fin de l’automne ou au début du printemps à l’aide d’engrais naturel et du compost. En rajoutant un peu de terreau une fois par an, vous aidez l’estragon à mieux grandir.

Maladies et parasites

Cette plante n’est pas sujette aux maladies et parasites !

Pour continuer votre visite, nous vous proposons d’autres herbes aromatiques :

Menthe : Ajoutez une délicieuse touche aromatique à votre jardin

menthe, plante aromatique
Menthe, plante aromatique

La menthe est une plante herbacée condimentaire très aromatique et médicinale. La longueur des tiges ramifiées et dressées, varie de 3 cm à 1m selon les espèces. Les feuilles opposées sont dentées, crénelées, pointues, lancéolées ou arrondies ; elles sont de couleur verte, parfois nuancée ou panachée de jaune ou de blanc. Les fleurs sont regroupées en épis arrondis ou allongés de couleur rose, bleue ou violacée. L’odeur et la saveur de la menthe sont fortes, mais agréables, rappelant parfois le citron, le poivre ou la pomme.

Culture de la menthe

Par division de touffes

  • Au printemps, principalement en avril, arrachez les vielles touffes.
  • Prélevez les éclats du pourtour, et plantez les en lignes espacées de 30 à 40cm en tous sens ou en bordures.

 Par fragment de rhizomes

  • En octobre novembre ou en mars, prélevez sur les vielles touffes des fragments de rhizomes souterrains d’une longueur de 4 à 5 cm.
  • Préparez des poqués espacé de 30 à 40 cm en tous sens.
  • Déposez 3 ou 4 fragments par poquet en les enterrant de 8cm à 10cm de profondeur.

Par bouturage

  • Le bouturage de la menthe s’effectue généralement en août ou septembre, en pépinière ombragée.
    • Coupez l’extrémité des rameaux (de 2 à 20cm selon les espèces).
    • Otez les feuilles sur la partie enterrée.
    • Plantez les tiges sur la moitié de leur hauteur en les espaçant de 8 à 10cm.
    • Tenez le sol frais et mettez les plants en place avec leurs mottes, au printemps suivant.



Par semis

Ce mode de reproduction n’est que rarement adopté. Il sert parfois pour la menthe pouliot et la menthe verte.

  • Les graines se sèment clair, en place, au printemps.
    • recouvrez de peu de terre et gardez le terrain frais pour favoriser la levée.
    • Par la suite ne gardez qu’un sujet tous les 30 à 40cm.
  • Il est possible de semer en pépinière en mars-avril pour repiquer environ 2 mois et demi plus tard.

Fertilisation de la menthe

Fertilisation normale à la fin de l’automne ou au début du printemps avec un engrais naturel et du compost.

Entretien de la menthe

  • Ne négligez les binages et les sarclages.
  • Arrosez si nécessaire.
  • Courant novembre, coupez les tiges à quelques centimètres au-dessus du sol.

Récolter et conserver sa menthe

  • On récolte les feuilles selon les besoins, du printemps à l’automne.
  • Pour la conservation, coupez les tiges avant la floraison, laissez les sécher à l’ombre et rangez les dans des boites ou en sachets, à l’abri de l’humidité.

Maladies et parasites

Voici les 2 maladies principales qui attaqueront vos menthes :

  • L’altise : ce coléoptère perfore les feuilles en période de sècheresse.
  • Le puceron : ce petit insecte suce la sève sous les feuilles qui s’enroule.

 

Vous êtes intéressé par d’autres plantes aromatiques? C’est ici :

Ciboulette : 5 manières de la planter facilement

ciboulette, plante aromatique

ciboulette

La ciboulette est une plante condimentaire herbacée d’une hauteur de 30cm très utilisée en cuisine.

Ses tiges sont minces, nombreuses et peu élevées.

Ses nombreuses feuilles sont cylindriques, creuses et fines; elles forment une touffe.

Les fleurs sont de couleur rose ou violacée, en ombrelles sphériques.

Culture

Pour la culture de la ciboulette,  on procède généralement par division de touffe en mars ou en octobre.

La ciboulette se sème également au printemps,  comme la ciboule, mais se repique à l’automne seulement

Fertilisation

  • Fertilisation normale à la fin de l’automne ou au début du printemps.
  • ne pas apporter du fumier frais, mais du compost bien décomposé et un engrais.
  • les fertilisation foliaires ne sont pas indispensables.

Entretien

  • Les binages et les sarclages sont nécessaires.
  • N’arrosez que très rarement, elle n’aime pas la trop grande humidité

Récolter et conserver

  • La récolte des feuilles de ciboulette se fait tout au long de l’année, et se poursuit jusqu’aux gelées, selon les besoins.
  • Il faut utiliser les tiges de ciboulettes aussitôt que vous les avez coupées
  • La ciboulette perd ses feuilles pendant la saison hivernale.
  • Pour la conserver, arrachez à l’automne quelques touffes avec leur motte et plantez sous châssis.
  • On peut aussi retransplanter les touffes dans une jardinière ou en pot et les garder à l’abri du froid.

Maladies et parasites

  • La ciboulette ne semble pas sensible aux maladies ni aux parasites

 

Vous êtes intéressé par d’autres plantes aromatiques? C’est ici :

5 « trucs » pour semer le basilic

basilic, plante aromatique

basilic

Le basilic est une plante condimentaire herbacée, d’une hauteur de 30 à 40 cm. Ses tiges sont dressées et rameuses. Ses feuilles sont dentelées, pétiolées ; elles sont d’une couleur vert foncé ou violette selon les variétés. Les fleurs sont de couleur blanche ou rosée, réunies en épis. Cette plante mellifère a une odeur pénétrante.

Culture du basilic

  •          Les graines se sèment en mars-avril, sur couche (la température doit dépassée15°C).
  •          Elles doivent être peu enterrées.
  •          Il faut repiquer sur couche lorsque les plants ont de 2 à 4 feuilles, en mai-juin, c’est-à-dire, dès que les gelées ne sont plus à craindre.
  •          Espacer les plants de 25 à 30 cm en tous sens.
  •          Toutes les variétés de basilic se cultivent en pots ou en jardinières, sur une fenêtre ou un balcon.

Fertilisation (engrais)

  •          Fertilisation normale.
  •          Ne pas employer de matière organique non décomposée.
  •          Pas de fertilisation foliaire.



Entretien du basilic

  •          Les binages et les sarclages sont nécessaires. Pour le binage, nous vous conseillons ce type d’outils : Binette Duopro Leborgne
  •          Il faut arroser fréquemment en cas de sècheresse.
  •          Une couverture végétale du sol (6 à 7 cm) sera très bénéfique pour éviter l’évaporation
  •          Pincez les boutons floraux (coupez avec vos ongles) dès leur apparition.
  •          Les jeunes plants disparaissent après la germination.  Afin d’éviter cela, il est préférable de semer clair (espacer les graines) dans un sol bien préparé.
  •          Pensez à contrôler la chaleur du châssis, aérez le si nécessaire.
  •          Procédez à des arrosages réguliers, mais sans excès.

Récolter et conserver

  •          Les feuilles se récoltent selon les besoins (les cueillir au dernier moment).
  •          Pour la conservation : hachez finement les feuilles au couteau (ne pas utiliser le mixeur), puis placez-les au fond d’un petit bocal et couvrez le tous d’huile (d’olive ou de tournesol)
  •          Fermer et maintenir au réfrigérateur.
  •          Ce mode de conservation permet d’avoir du basilic tous au long de l’hiver.
  •          Il existe aussi une autre méthode de conservation qui consiste à faire sécher les feuilles de basilic à l’ombre et d’ensuite les conserver dans des bocaux hermétiques.

Maladies et parasites

Avantage du basilic : cette plante n’est pas sujette aux maladies et ne connait pas non plus de parasites spécifiques, mais faites attention au froid et au gel, le basilic y est sensible !

 

Profitez du basilic pour toutes vos salades cet été!

 

 

D’autres herbes aromatiques vous intéressent ? c’est ici  :

3 approches pour choyer vos aubergines

Aubergines, comment les cultiver

De son nom latin solanum melongena, l’aubergine nous vient d’Asie méridionale. Elle appart à la famille des solanacées. Ce légume long et rond de couleur violette/noire est facilement reconnaissable.

Aubergines

Comment planter ses aubergines ?

Sol et emplacement

Choisissez de planter vos aubergines dans une terre riche et bien drainée. L’aubergine est un légume qui aime le soleil, réservez lui une place chaude et ensoleillée dans le jardin ! Si vous habitez dans une région au climat frais humide, nous vous conseillons de la cultiver sous serre.

Période

Avant de les planter en pleine terre, vous devrez les travailler en pot. Dès janvier-février vous pouvez les semer dans des godets. Nous vous conseillons de mettre deux graines par godet et de les enfoncer à deux centimètres de profondeur dans le terreau.

En avril, une fois les gelées passées vous pouvez repiquer vos plantes. Vous pouvez donc les mettre en pleine terre ou dans des bacs. Pensez à espacer vos plants d’environ 60 centimètres car l’aubergine a tendance à s’éparpiller.



La récolte quant à elle a lieu environ cinq mois après les semis. Vous savez que votre aubergine est prête à être cueillie quand elle est bien colorée et que sa peau est lisse et ferme.

Pensez à ajouter un peu d’engrais pour tomates à votre terre, cela aidera votre aubergine à mieux pousser. Si jamais vous n’avez pas de jardin, l’aubergine a la particularité de bien pousser en pot également.

aubergine dans le potager

Comment entretenir vos plants d’aubergine ?

Taille

En taillant votre plant, vous vous assurez une production de meilleure qualité l’année suivante. Nous vous conseillons dans un premier temps de supprimer les pousses qui apparaissent autour de la tige de votre aubergine. L’idéal est de la tailler juste au-dessus de la deuxième fleur.

Arrosage

Au niveau de l’arrosage, l’idéal est d’arroser régulièrement vos plants. Pensez juste à ne pas arroser trop abondamment et à ne pas mouiller les feuilles car sous le soleil, cela peut entrainer des brulures sur votre plante !

Engrais

Pensez à nourrir vos plantes avec un peu d’engrais liquide toutes les semaines (uniquement si vous faites pousser votre aubergine en pot)

Maladies et nuisibles

Prenez garde à la pourriture qui peut apparaître si vous arrosez trop abondamment votre plant. Au niveau nuisibles, prenez garde aux doryphores car ils s’attaquent aux parties hautes de l’aubergine et les larves dévorent les feuilles ce qui affaiblit votre plant. Pour vous en débarrasser écologiquement, vous pouvez faire appel à des coccinelles qui sont les principaux prédateurs des doryphores.

Astuces

Légume d’été délicieux, ne manquez pas les recettes à base d’aubergine que nous vous proposons :

Salade d’aubergines

Gratin d’aubergines

 

aubergine courbe dans le potager

Rosmarinus officinalis … le Romarin, comment le planter ?

Romarin, plante aromatique

 

De son nom latin Rosmarinus officinalis, le romarin est un arbuste qui appartient à la famille des lamiacées.

Cet arbuste nous vient du bassin méditerranéen. Au printemps, ses fleurs bleues sortent.

Arbuste et plante aromatique à la fois, nous allons vous faire découvrir tous les usages possibles de cette plante fascinante !

Romarin

Planter son romarin

Sol et exposition

Au niveau du type de sol, nous vous conseillons un sol plutôt calcaire. Le romarin a tendance à mieux se développer sur des sols bien drainés. Au niveau de l’exposition, nous vous conseillons de le mettre en terre dans un endroit ensoleillé.

Le romarin craint les hivers rudes et pluvieux car il n’aime pas du tout les sols humides. Vous pourrez semer vos graines de romarin en début d’année vers janvier/février. Pour aider votre arbuste à grandir, vous pouvez préparer un compost spécial plantes aromatiques.

Culture en pot

Si jamais vous vivez dans une région humide, vous pouvez tout de même cultiver du romarin ! Le romarin se cultive très bien en pot. Pensez à l’installer à l’intérieur en hiver près d’une fenêtre.



Entretien et récolte du romarin

Entretien

Niveau entretien, vous aurez surtout à tailler régulièrement votre arbuste afin qu’il ne se dégarnisse pas. L’idéal est de le tailler une fois la floraison passée. Le romarin est une plante qui ne demande pas beaucoup d’eau, nous vous conseillons de ne jamais l’arroser en pleine terre même en plein été ! Pensez juste à vérifier que votre terreau est assez humide.

Récolte

Vous pourrez récolter votre romarin vers juin et juillet.

Que faire avec son romarin ?

Le romarin a la particularité d’avoir plusieurs usages. En voici quelques-uns :

  • Le romarin et son parfum délicat font une huile essentielle parfaite
  • En cuisine, son arôme relèvera le gout de vos plats ! Au barbecue, n’hésitez pas à le faire griller avec votre viande.
  • Le romarin peut aussi se consommer en tisane !  Il a des propriétés stimulantes et digestives.
  • Autrefois, le romarin servait de remède. Actuellement, certaines personnes s’en servent pour calmer les rhumatismes en l’appliquant sur la peau.

Lilas : 5 techniques pour les planter aisément

Lilas en fleurs, roses, violettes et blanches

Le lilas est originaire du Sud Est de l’Europe et de l’Asie de l’Ouest. Il appartient à la famille des Oleaceaes. On dénombre près d’une vingtaine d’espèces de lilas ! Ses fleurs très odorantes peuvent être blanches, roses, violettes ou même bleues !

Lilas

Comment planter son lilas ?

Type de sol & exposition

Il faut savoir dans un premier temps que tous les types de sol conviennent au lilas. Au niveau de l’exposition, réservez à votre lilas une place au soleil ou à la mi- ombre.

Période

Vous pouvez planter votre lilas toute l’année, à condition de le faire hors période de gel.

Plantation

Nous conseillons de creuser votre trou quelques jours avant de planter votre lilas. Cela permettra aux parois de la fosse d’être bien aérées.  Pour assurer une belle floraison à vos lilas, l’idéal est de jeter quelques poignées d’engrais au fond du trou. Prenez garde cependant à ce que les racines de la plante ne soient pas en contact avec l’engrais. Votre lilas fleurira en avril/mai !

Entretenir son lilas

Tailler

Après la floraison, il vous faudra tailler votre lilas. Il vous faudra raccourcir de moitié la taille des rameaux. En le taillant tout de suite après la floraison, vous allez provoquer le départ de nouvelles tiges.

Si votre lilas a vieilli, vous pouvez le rajeunir. Il vous suffit de tailler court votre lilas en hiver et d’appliquer sur les plaies de la plante, un mastic cicatrisant.

Nuisibles et maladies

Plusieurs nuisibles tenteront d’attaquer vos lilas. C’est le cas par exemple des cochenilles. Ces petits insectes piquent les feuilles de l’arbre afin d’en sucer la sève. Ils sont capables d’affaiblir très vite votre arbre. Ces insectes se reconnaissent facilement car ils forment une carapace brune ou un feutrage blanc au dos de vos feuilles contre la nervure principale. Ils dégagent un miellat qui attire les champignons.

Le pourridié pourrait également frapper votre plante ! Ce champignon orange se développe à la base du tronc de la plante. Il a la capacité de le dessécher en quelques jours. Pour le combattre, il vous suffira de supprimer les branches atteintes et d’aider votre lilas à l’éliminer par ses propres moyens. Pour l’aider, vous pouvez lui apporter des éléments nutritifs via des apports d’engrais.

Fraicheur et délicatesse avec le mimosa

un joli mimosa fleuri
Le mimosa est ce magnifique arbuste ou même parfois ce grand arbre aux fleurs de couleur jaune connu pour agrémenter les plus beaux jardins.
Le Mimosa est un genre d’arbres de la famille des Mimosaceae ou selon la classification phylogénétique, de la grande famille des Fabaceae et de la sous-famille des Mimosoideae. Il comprend près de 400 espèces. Les plus connues sont le Mimosa quatre saisons ou l’Acacia Retinode et  le mimosa d’hiver ou l’Acacia Dealbata.
un joli mimosa fleuri

L’ essentiel  sur  le  Mimosa

sa période de plantation :  printemps

sa période de floraison : de décembre à mars

son exposition :  beaucoup de soleil et du vent

son sol :  pauvre et  drainé, acidité neutre ( éviter la stagnation)

sa hauteur :  1 m à 20 m

sa végétation :  vivace

son feuillage : persistant

sa rusticité : jusqu’à – 6°C

sa multiplication : semis au chaud, greffage, bouturage en été difficile



Comment  planter  un  mimosa?

  1. Plantez vos mimosas à l’automne ou, en région froide (gel fréquent) au printemps.
  2.  Faites un trou de 50cm sur 50cm ( varie selon la motte).
  3.  Mélangez la terre à un terreau riche.
  4. Mettez une petite couche de semis
  5. Plantez la motte.
  6. Tasser et arroser.

 Astuce: utilisez un tuteur pour cadrer l’expansion de votre mimosa

 

Comment  entretenir  un  mimosa?

  1. Je taille mes mimosas  chaque année, surtout dans les régions ventées :
  2. Après la floraison, je coupe les rameaux ayant fleuri pour empêcher la formation inutile de graines
  3. J’équilibre et je l’allège mon mimosa en éliminant les branches  placées ou en surnombre.

     4.   Je combats, je soigne et je préviens: la maladie qui peut le toucher est celles provoquées par les cochenilles, avec l’apparition de champignons nommés « Fumagines« . Pour le soigner, retirez les  et vaporisez sur la plante une solution de savon noir pour purifier.

 Attention: pas besoin d’apporter de l’engrais supplémentaire.


 

6 points pour cultiver le Freesia, au parfum entêtant

Freesia blanc

Cette jolie plante vivace nous vient d’Afrique du Sud. Elle appartient à la famille des Iridaceae. On en dénombre près de 6 espèces. Cette plante peut se cultiver au jardin, en pot, en massif ou encore en rocaille. Cette plante a la particularité d’être très odorante ! Les fleurs du freesia peuvent être blanches, jaunes, roses, rouges ou  violettes.

Freesia blanc

Comment semer ses freesias ?

Sol et exposition

Dans un premier temps, il faut un sol frais et sableux aux freesias pour bien se développer.

Période

 Cette fleur se plante en avril. Au niveau de l’exposition gardez une place au soleil à cette plante pour qu’elle puisse croitre convenablement. Un freesia fait entre 20 et 40 cm de hauteur. Votre plante fleurira en avril, mai si vous ne déplacez pas les bulbes pendant l’hiver. Si jamais vous les changez de place, votre freesia fleurira alors entre juillet et septembre.

Plantation

Pour bien planter son freesia il faut :

  • Faites un trou dans le sol et planter le bulbe à 8 centimètres de profondeur.
  • Espacez d’une dizaine de centimètres vos plants
  • Tassez bien la terre puis arrosez.

Si vous souhaitez planter des freesias en pot pour mettre sur votre balcon, la période idéale est l’automne. Mettez votre freesia dans un endroit clair et frais.



Comment entretenir ses freesias ?

Arrosage

Arrosez régulièrement votre plante mais avec parcimonie. Après la plantation, pensez à arroser très peu.

Tailler et replanter

Pensez à déterrez vos bulbes surtout si vous vivez dans des régions froides l’hiver et à les mettre à l’abri du gel et de la lumière. Le freesia supporte très mal le gel. De même si vous les cultivez en pot, pensez à les rentrer.

Pensez à mettre un tuteur sur les tiges florales afin qu’elles ne se cassent pas.

Une fois la floraison passée, coupez les fleurs fanées.

Maladies et nuisibles

Au niveau des maladies et nuisibles, cette plante n’est pas sujette aux maladies. Prenez juste garde aux escargots et à ce qu’elle ne pourrisse pas si votre terrain est humide.