les lentilles sous la loupe du jardinier

cultiver des lentilles

Les lentilles en bref

Les lentilles sont une légumineuse riche en protéines, fibres, acides aminés et d’acide folique. Le processus de production de lentilles est plus complexe que celle de beaucoup d’autres cultures, mais il vaut la peine. Vous avez besoin d’un grand terrain pour cultiver suffisamment de plantes pour obtenir un rendement suffisant. Les rendements varient en fonction des conditions de croissance et de la variété de lentille que vous choisissez. L’un des aspects positifs de la production de lentilles : les ennemis ne sont pas une menace majeure pour la culture. Il existe plusieurs variétés de lentilles : la large blonde, celle de lorraine, la verte du Puy, la petite rouge et la lentille d’hiver. 

Instructions pour faire pousser des lentilles

1. Choisissez un endroit pour vos lentilles. Le sol peut être de n’importe quel type, mais doit être bien drainé. Les sols sableux sont les meilleurs. Travailler le sol pour réduire la prolifération des mauvaises herbes et pour fournir un lit uniforme pour la graine. Ajustez le pH du sol à 7,0. Vous pouvez fertiliser à l’automne ou au printemps avant la plantation.

2. Sélectionnez le type de graine de lentille que vous souhaitez faire pousser. Les variétés de semences de lentilles offrent de nombreuses variantes, y compris la couleur, la taille, le rendement et la teneur en protéines. Choisissez des semences exemptes de maladies ou une graine qui est adaptée pour bien performer dans votre région pour obtenir les meilleurs résultats.

 


3. Plantez-les au début du printemps. La lentille est une plante de saison fraîche qui vient à échéance durant la saison chaude, donc semez à tout moment à partir de fin avril à début mai ou lorsque la température du sol dépasse 4 ou 5°C. Plantez les graines à une bonne dizaine de cm de profondeur en rangs à 15cm de distance.

4. Utilisez un couteau pour couper les plantes au niveau du sol – même si les gousses supérieures peuvent ne pas encore avoir atteint la maturité. Les plantes doivent prendre une couleur jaune doré lorsqu’elles sont prêtes pour la récolte. Laissez sécher les plantes pendant 5 à 10 jours. Les méthodes de battage varient, mais l’une des plus simple est de mettre une bâche propre sur le sol et marcher  sur les plantes, les pieds nus pour séparer le grain de l’épi. En effet, lorsque les bottes sont sèches, il faut les battre pour extraire la graine des gousses et ranger les lentilles dans des sacs

5. Pour la rotation des cultures, la plantation des lentilles ne doit pas revenir plus que tous les quatre ans. Évitez de tourner les lentilles et les cultures comme le soja, le tournesol, la betterave à sucre et les pommes de terre, en raison du risque de maladie. La lentille, n’a qu’un seul ennemi : la bruche. Ce petit coléoptère a une larve qui s’attaque aux graines donc faire extrêmement attention lors du séchage

 

 

Le jardin en décembre : ce qu’il faut faire ce mois ci !

Jardin sous la neige

Décembre, les premières neiges, du verglas, Noël et Nouvel an… Et oui on y est ! On pourrait penser qu’en décembre il n’y a plus rien à faire au jardin, et pourtant ! Alors pour bien finir l’année au potager, suivez le guide !

Jardin sous la neige

Les légumes et le potager

  • Il est temps de commencer les premiers semis sur couche chaude !
  • En hiver, pensez également à apporter du compost et engrais à votre terre pour la nourrir
  • Pour protéger vos légumes du gel et des intempéries, pensez à l’hivernage et paillage. Retrouvez nos conseils en hivernage ici.

 

Les légumes à récolter

Voici tous les légumes de saison à récolter ce mois-ci dans votre potager :

  • Les endives
  • Les carottes
  • Les poireaux
  • Les choux de Bruxelles
  • Les choux pommés
  • Les betteraves
  • Les courges
  • L’oignon
  • Les pommes de terre
  • La mâche
  • Le potiron
  • Les topinambours



Les légumes à semer et planter en décembre

On pourrait penser que parce qu’on est en décembre, il n’y a rien à semer ou à planter, ce n’est pas le cas, fort heureusement !

Vous allez juste vous adapter, et changer le mode de culture : semis, semis sur couches couches, semis sous serres châssis…  voici un petit guide pour les semis sur couche chaude

et ci dessous la liste des légumes à semer et planter ce mois-ci :

 Salade sous serre

  • Les pois (dans l’Ouest, le Sud Ouest et le Midi)
  • La mâche
  • La laitue
  • Les poireaux d’été (sur couche chaude)
  • L’estragon
  • Échalote grise
  • Les choux brocolis (sous serre châssis)
  • Le ciboule

 

Le verger en décembre

  • Plantez des petits fruits, des arbres à racines nues. Vous pouvez également planter des vignes résistantes aux maladies.
  • Ramassez les fruits momifiés et ceux tombés au sol
  • Traitez les arbres fruitiers s’ils sont atteints (pensez à les traiter quand ils ne gèlent pas s’ils sont malades !)

 

Les autres points à savoir pour décembre au jardin

Ramassez les feuilles qu’ils restent dans votre jardin de l’automne. Si vous possédez une serre, pensez à l’aérer quand il fait sec, cela fera le plus grand bien à vos plantes ! Décembre c’est aussi le temps de la jacinthe et de la poinsettia. Ces deux fleurs sont très décoratives, pour tout savoir sur comment les entretenir et les faire prospérer, retrouvez nos fiches conseils sur le blog !

 

 

Calendrier des semis à votre service !

bouquet de légume du potager

Vous souhaitez aménager un « carré potager » ou potager en carré dans votre jardin ?

Le premier conseil que nous pouvons vous donner est d’installer votre carré potager sur une surface plane et ensoleillée !

 

Le tableau ci-dessous récapitule les réponses à ces questions et ce pour les légumes et fruits que nous aimons le plus.

Aprés l’avoir lu, vous pourrez vous amuser en créant le plan de votre carré potager ! Quel plaisir !

 

 

période de semisdurée de développement maximale (en nb de mois)à récolter au plus tard en
AILfévrier, mars5août
octobre, novembre8juillet
ANETHavril, mai2juillet
ASPERGEmars à juinavril à juin tous les ans
AUBERGINEfévrier à avril5Juillet à septembre
BASILICmars, avril3Juillet
CAROTTEMai, juin5novembre
CELERI-RAVEfévrier à avril7novembre
CHOUXmars à juin6Décembre
CIBOULETTEMars ou octobrePrintemps, automne
COURGEavril4août
ECHALOTTEprintemps5août
automne9août
EPINARDmars à septembre1avril à octobre
FEVEfévrier, mars4Juillet
octobre à février4Février à juin
FRAISIERjuillet ou octobre8Mars à juillet
HARICOTjuillet3octobre
mars, avril3juillet
LAITUEmars à juin8novembre à février
août, septembre8mai
MACHEjuillet à septembre3Décembre
MAÏSavril à juin4octobre
MELONmars à mai5août à octobre
OIGNONfévrier, mars8novembre
août, septembre8mai
POIREAUfévrier à mai5octobre
PERSILmars à août2juillet à octobre
POMME DE TERREmars, avril5septembre
TOMATEfévrier, mars5août

Bonne lecture !

 

Voici les 5 autres questions dont il faut avoir les réponses pour avoir à coup sur des légumes et fruits toute l’année :

1. Quels légumes, fruits souhaitez-vous planter ?

2. Quand faudra-t-il semer les légumes et fruits  ? Une fois ces périodes connues, vous pourrez « rédiger » un calendrier de semis ! Très utile pour pouvoir obtenir un max de légumes et fruits tout au long de l’année.

3. Quelle est la période de développement de ces derniers ? Cette dernière peut-être utile à connaître dans le sens où vous pourrez de la même manière prévoir vos semis à venir !

4. Quand pouvons-nous les récolter ? 



et en prime :

5. Quels sont leurs amis et leurs ennemis ? On dit que certains légumes et fruits n’évoluent pas correctement en compagnie d’autres légumes et fruits. La tomate par exemple se développe parfaitement si elle entourait de basilic, mais déteste la pomme de terre.

Voici les 5 éléments indispensables à appréhender lorsque vous vous lancerez dans la construction de votre carré potager !

 

 

Si des fruits et légumes que vous affectionnez tout particulièrement manquent à l’appel, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons une joie de vous communiquer les infos !

De même si vous souhaitez partager vos trucs et astuces à ce sujet, n’hésitez pas une seule seconde.

Guide pratique pour bien récolter ses graines au jardin

Graines

Faire pousser des plantes à partir de graines est généralement simple et peu coûteux. Il s’agit d’une occasion d’augmenter le nombre de plantes dans votre jardin gratuitement. Alors pour tout savoir sur comment récolter les graines du jardin, suivez le guide !

Graines

Où trouver ces graines ?

Vous pouvez récupérer des graines sur de nombreux arbres, arbustes, plantes vivaces, plantes aquatiques, alpines, annuelles, bisannuelles, plantes bulbeuses, graminées ornementales légumes et des herbes.

Quand les collecter et stocker ?

Récoltez vos propres semences est amusant mais il faut bien surveiller vos plantes. Les gousses qui contiennent ces graines peuvent murir très rapidement et si elles ne sont pas surveillées attentivement, les graines peuvent se disperser au vent.  Généralement, la période idéale est quelques mois après la floraison.

Choisissez une plante en bonne santé pour collecter les graines. Plus la plante est en bonne santé et vigoureuse plus elle vous donnera des graines de bonnes qualités !



Comment faire pour récolter les graines en 5 étapes ?

Etape 1 : Sélectionnez la tige

Sélectionnez la tige mûre qui porte des graines. Ceci est souvent indiqué par un changement de couleur du vert au brun des capsules qui sont sur cette branche. Si les capsules sur la branche qui porte les graines deviennent noires, il faut vite agir ! Cela est signe qu’elle va s’ouvrir sous peu et déverser son contenu.

Etape 2 : faites sécher

Une fois les tiges porte-graines sélectionnées, mettez les dans une serre ou derrière une fenêtre chez vous. En leur apportant de la chaleur, cela permettra aux graines d’être plus facilement extraites des gousses ou des capsules.

 

Etape 3 : ouvrez la capsule et récolter les graines

Si les gousses ne s’ouvrent pas à l’état sec, écrasez les délicatement libérer la graine. Prélevez les graines des fruits charnus et les baies en les écrasant dans une passoire fine.

Vos graines sont entourées d’une matière environnante. Pensez surtout à bien nettoyer vos graines pour enlever toute cette substance car elle peut entrainer la pourriture de la graine et la fonte des semis. Laissez sécher vos semences pendant quelques jours sur des serviettes en papier

Etape 4 : supprimez les graines trop mures

Il se peut que certaines graines soient trop mures. Nous vous conseillons de les surveiller tous les jours. Placez vos graines dans un sac et secouez ce sac. En faisant cela, vous ferez exploser les graines qui étaient trop mures et n’auraient rien donné.

Etape 5 : Stockez

Tout dépend du type de graine que vous venez de récolter. Certaines graines exigent d’être semé immédiatement car leur viabilité diminue avec le stockage. Pour beaucoup d’espèces, vous pouvez stocker vos graines et attendre la période propice pour les planter.

Pour bien stocker vos graines, disposez les dans un récipient hermétique. Pensez à rajouter un peu desséchant comme du chlorure de calcium afin d’absorber l’humidité. L’excès d’humidité ou de chaleur peut faire pourrir vos graines ou leur faire attraper une maladie fongique ! Conservez ce bocal hermétique au réfrigérateur jusqu’à la période de plantation. Certaines graines restent viables de nombreuses années !

Comment récolter ses graines de navet ?

2 navets

Les graines de navet font partie des graines du potager les plus faciles à récolter. Le seul problème, que la plupart des jardiniers rencontre, est la grande quantité de graines que ces légumes rendent. Ces légumes rendent tellement de graines que vous en aurez assez pour votre potager et pour ceux de votre famille et de vos amis !  Envie de tout savoir sur la récolte de ces graines ? Alors suivez le guide !

Navet

Les 5 étapes pour bien faire ses graines

Etape 1 : préparer les plants

Prévoyez au moins 20 plants de navets à laisser dans le jardin jusqu’à la floraison. Le grand nombre de plantes est nécessaire pour éviter les plantes consanguines qui seront rabougries par la croissance dans les saisons à venir.

Etape 2 : choisir les gousses prêtes

Regardez les gousses de vos plantes. Quand les graines dans les gousses sont moyennement mûres, vous pouvez commencer à récolter.

Vous savez qu’elles sont mûres lorsque la nacelle a commencé à virer au brun et que les graines apparaissent et sont de coloris foncé. Pensez à garder un oeil sur vos cultures de  graines de navet car elles peuvent se libérer ou les oiseaux peuvent venir picorer vos plants. N’attendez donc pas trop longtemps ou vos graines disparaitront !

Etape 3 : faire sécher les tiges

Coupez les tiges de fleurs et accrochez les à l’envers pour les sécher.

Etape 4 : Recueillir

Cassez les gousses sur un grand bol et recueillez les graines de navet.

 Etape 5 : mettre à sécher et stocker

Laissez les graines à sécher dans un moule à tarte pendant quelques jours. Stockez les graines dans une enveloppe en attendant la plantation.



Nos conseils

Cette technique pour prévelever les graines peut être utilisée avec toutes les plantes appartenant à la famille des Brassica comme le chou, le chou frisé, le chou fleur ou encore le brocoli.

Les navets peuvent être plantés à l’automne ou au printemps. La récolte d’automne doit être semée environ six semaines avant les premières gelées.

Pour éviter la pollinisation croisée, nous vous conseillons de ne pas conserver plusieurs semences de Brassica dans un même endroit. Enfin, sachez que les graines de navet bien conservées sont viables plusieurs années !

Comment récolter ses graines de salade

varietes de salades, jolie présentation

Il n’y a pas de petites économies et la récolte de graines de salade est très facile à réaliser. Succès quasi garanti ! Il suffit de « laisser monter » vos salades.

varietes de salades
© cynoclub – Fotolia.com

Tout d’abord, sélectionnez deux ou trois de vos meilleures salades, et réservez-les pour les semences. Si vous souhaitez des plants résistants, il est évidemment  très important que vous collectiez des graines de salades les plus saines possibles.

Avec un peu de temps, la salade va monter en graine toute seule. Néanmoins,  si vos plants mères ont besoin d’un peu d’aide pour que  leurs tiges florales sortent, vous pouvez essayer de fendre les têtes partiellement avec un couteau.

Une fois que les laitues ont fleuri, leurs graines mûrissent peu à peu et après une quinzaine de jours, vous pouvez commencer à récolter les graines.



Récupérer les graines de salades :

Comment faire :

  • Cueillir le plant et l’enfourner dans un sac la tête en bas.
  • Une solution alternative est de : mettre le plant dans un seau ou une bassine.

Dans les 2 cas, il suffit ensuite de secouer et frotter pour enlever les graines.

Il vous reste à  souffler doucement sur les petits tas pour que les poils s’envolent. Les petites semences grises/noires resteront au fond du contenant.

Vous pouvez aussi laisser la plante entière la tête à l’envers dans le seau dans un endroit sec, ainsi les graines de salade non mûres qui restent continuent de mûrir en quelques jours. Si les graines ont l’air un peu humides, laissez les sécher sur un papier journal à l’ombre ou bien dans une pièce aérée pendant une petite semaine avant de les stocker.

 salade montee

Conserver les graines de salade :

Les graines de salades peuvent se conserver pendant environ 3 ans à condition qu’elles soient conservées dans un endroit sec et frais.
Si vous en avez encore, je vous conseille une petite boite à pellicule photo noir. Et avec une étiquette pour se souvenir de « ce que c’est que c’est petits grains noirs», c’est parfait.

 

Pollinisation manuelle des courges et courgettes

pollinisation manuelle des courges et courgettes

Les problèmes de pollinisation sont le principal coupable des fruits ratatinés qui ne mûrit pas assez. Si vous avez eu ce problème, il y a des chances que votre courgette ai besoin de votre aide pour la pollinisation, surtout si votre jardin est dépourvu d’abeilles et autres insectes. Polliniser à la main votre courgette est étonnamment facile avec ces étapes :

La pollinisation

  1. Surveillez votre courgettes pour la maturation de ses fleurs mâles et femelles. Les fleurs mâles apparaissent habituellement en premier et ont une tige mince. Les fleurs femelles apparaissent plus tard et ont un petit « bébé courgette » développé entre la base de la fleur et la tige. Il est important que les deux fleurs, mâles et femelles, soient matures et que leur propre ouverture soit faite avant d’essayer de les polliniser.
  2. Isoler les fleurs mâles et retirez soigneusement tous les pétales pour exposer l’étamine. C’est là tout le pollen est situé. Vous pouvez prendre un coton-tige ou petit pinceau pour balayer l’étamine afin de recueillir le pollen ou vous pouvez réserver l’étamine lui-même pour la pollinisation.
  3. Balayer le pollen de la fleur mâle autour de l’intérieur de la fleur femelle. Cette partie est la stigmatisation ou la partie la plus sombre de couleur de l’intérieur de la fleur. Le meilleur moment pour le faire est lorsque la fleur femelle s’ouvre naturellement très tôt le matin. Vous pouvez utiliser un pinceau ou tout simplement utiliser les étamines mâles.

 

 



 

Conseils et avertissements dans la pollinisation des courges

Une fleur mâle peut féconder plusieurs fleurs femelles. Bien que vous n’ayez pas à le faire, ce n’est pas une mauvaise idée d’utiliser le pollen d’une plante à pollinisation de la femelle d’une autre plante pour la diversité génétique.

Assurez-vous que la pollinisation est la cause de votre production de fruits terne. Assurez-vous que vos plantes ont des fleurs mâles et femelles. Parfois, la sécheresse et la maladie peut provoquer une production de fleurs mâle uniquement. 

6 manières de conserver ses carottes + 1 !

carotte, comment les conserver

Vous avez semé des carottes dans votre jardin ? Il ne vous reste plus qu’à les récolter et les conserver !

La conservation est la troisième et ultime étape du cycle. Nous ne pouvons pas nous permettre de la rater.

Vous avez mis du coeur à l’ouvrage pour avoir de belles carottes ? Hortik a récolté pour vous les 6 astuces pour conserver vos carottes encore plus longtemps !

 

Vos carottes sont arrivées à maturité : 2 solutions !

Ne paniquez pas ! Il existe bien des solutions pour conserver vos carottes ! Vous allez en trouver une qui vous conviendra c’est 100% sur !

Sachez tout d’abord que 2 solutions s’offrent à vous :

1. Les laisser en terre et bien les recouvrir de paille ou de fougères,

2. Les sortir de terre.

Une fois sorties de terre, la problématique de la conservation se pose. En effet, qui  n’a pas déjà eu dans son réfrigérateur des carottes noircies et immangeables ?

 

Les 6 astuces pour conserver vos carottes !

Astuce n°1 : hop merci la caisse en bois !

1. Ne lavez surtout pas les carottes pour qu’elle garde une « robe » de conservation. Ensuite découper les fanes est très important ; sachez qu’avec ces dernières on peut réaliser des petites recettes sympas !

2. Choisissez une caisse à la taille de vos récoltes, mettez-y du sable sec et de la terre sèche, et le tour est joué ! Si vous n’avez pas de caisse, le plus important est de les mettre dans un endroit sec et noir.

 

Astuce n°2 : mes carottes dans un tonneau ? Eh oui, c’est possible !

1. La première étape est la même que pour l’astuce n°1 : ne lavez pas vos carottes et découpez les fanes !

2. Prenez un tonneau à la dimension souhaitée, puis tapissez-le de sacs en papier. une fois cette étape réalisée, couvrez les sacs de paille et déposez vos belles carottes. Attention, il faut impérativement entrebâiller le couvercle pour les récoltes puissent respirer et rester belles & zen !

 

Astuce n°3 : creusez, creusez !

1. La première étape est la même que pour l’astuce n°1 : ne lavez pas vos carottes et découpez les fanes !

2. Creusez un trou dans la terre de votre espace vert puis fermez-le avec une planche ! Si vous avez l’âme d’un brocanteur, n’hésitez pas à récupérer un vieux tambour de machine à laver le linge à hublot ! Il fera aussi office de rangement pour nos jolies carottes.  Couvrez surtout le hublot par une tôle pour éviter les quelques visiteurs « non-désirés » !



Astuce n°4 : au réfrigérateur !

1. Lavez vos carottes récoltées puis découpez les fanes !

2. 3 possibilités s’offrent alors à vous. Enveloppez soit vos carottes dans un torchon, dans du papier journal noir et blanc, ou encore placez-les dans un sac plastique. L’avantage principal du torchon et du papier journal est l’absorption de l’humidité !

 

Astuce n°5 : la congélation !

1. Lavez vos carottes récoltées puis découpez les fanes !

2. Grattez vos carottes ou pelez-les en fonction du calibre de ces dernières. Il faut prêter attention à bien laver vos récoltes pour dire bye-bye à la terre ! Coupez-les ensuite selon vos envies : en tranches ou en bâtonnets, vous avez l’embarras du choix. Blanchissez-les dans de l’eau bouillante durant 3 – 4 minutes puis passez-les sous l’eau froide avant de les égoutter.  Enfin, mettez-les dans des sacs de congélation pour enfin les placez au congélateur.

C’est un long rituel mais vous aurez de délicieuses carottes à la maison pendant 1 an.

 

Astuce n°6 : à cuisiner !

1. Choisir de façon minutieuse vos carottes à cuisiner ! Les gratter ou les peler en fonction du calibre.

2. Placez les carottes dans de l’eau bouillante salée pendant 2 minutes.

3. Préparez une saumure : préparation salée pour conserver les aliments. Le dosage dépend du nombre de conserve que vous désirez réaliser. Pour 1 bocal : faites bouillir 1/5 litre d’eau, 5 g de sucre et 1 g de sel.

4. Mettre vos carottes toutes pimpantes dans le bocal et versez-y la saumure.

5. Si ce son des bocaux « Le parfait » ébouillantez les morceaux de caoutchoucs.

6. Placez votre ou vos bocaux fermés dans un stérilisateur.

Le tour est joué et vous aurez de délicieuses conserves toute l’année !

 

Astuce n° 7 : Laissez vos carottes en terre

(mise à jour du 09/05/2017)

Laissez vos carottes en pleine terre pendant tout l’hiver, c’est un très bon lieu de conservation.

Vous les récupérez alors au fur et à mesure de vos besoins. Simple et efficace

Il convient toutefois de les protéger avec de la paille ou des feuilles, selon ce que vous avez à disposition.

 

Voilà les petites astuces que nous vous proposons pour que vous puissiez tirer partie de vos semis de carottes ! Il n’y a plus qu’à se régaler !

En avez-vous d’autres ? Nous attendons avec impatience que vous partagiez vos expériences ! N’hésitez pas !

 

Récolter ses graines de tomates en 5 leçons !

Tomates, récolter ses graines de tomates

Récolter ses graines de tomates est une solution pour avoir des graines pour la prochaine saison de croissance, facile et peu coûteuse. Toutes les graines de tomates que vous récoltez sur vos plants sont déjà adaptées à votre climat, à votre milieu de culture et aux nuisibles du jardin dans votre région.

La récolte des graines de tomates est une tâche très facile, qui se fait en 3 temps : récolter, préparer et stocker les graines correctement pour augmenter leur chance de germer.  Alors pour tout savoir, suivez le guide !

Tomates

Les 5 étapes pour réussir ses graines de tomate

1. Choisir la tomate

Choisissez une tomate mûre d’un plant convenable. Ces sont les plants de tomates les plus vigoureux qui contiennent les meilleures tomates. Une fois la tomate choisie, récoltez les graines.

2. Préparer les graines

Faites tremper vos graines de tomates. Pressez les graines et la pulpe dans un petit bol. Ajoutez juste assez d’eau pour couvrir les graines et laissez les reposer à température ambiante pendant environ trois jours. Vérifiez vos graines deux fois par jour et grattez soigneusement toute la pâte qui flotte à la surface de l’eau.

3. Faire sécher les graines

Posez délicatement les graines de tomates propres sur un papier absorbant et les laissez les sécher à température ambiante.



4. Stocker

Stockez vos graines de tomates pour l’hiver. Placez vos graines dans un récipient en verre hermétique. Étiquetez le contenant avec la date de collecte et la variété de tomate. Gardez les graines dans votre réfrigérateur ou dans un endroit frais, sec et sombre. Les graines de tomates collectées conservent leur viabilité pendant trois ans maximum !

5. Planter

Le travail pour vos graines est fait. Il n’y a plus qu’à planter quand viendra la saison !

Nos conseils

  • Un enduit gélatineux entoure les graines de tomates pour les empêcher de germer à l’intérieur de la tomate. En trempant vos graines de tomates, vous permettez à vos graines de fermenter et de séparer la graine de ce gel.
  • Versez un peu de lait en poudre dans un sac en tissu et mettez le sac au fond du pot de graines de tomate. Cela permettra d’absorber l’excès d’humidité !
  • N’ouvrez pas le bocal contenant les graines de tomates jusqu’à ce que vous soyez prêt à les planter.
  • Ne récoltez pas les graines des plants de tomates faibles ou malades.

Les différentes variétés de tomates

grosses tomates, les différentes variétés

Ce n’est pas pour rien qu’autrefois on l’appelait pomme d’amour!

Une petite tomate  crue, en salade, cuisinée ou encore mijotée : avouons-le c’est un vrai régal!

Parfois nous ne savons pas bien discerner les variétés de ce fruit si commun et pourtant si généreux. C’est parti pour un passage en revue des variétés de tomates les plus courantes.

 

La tomate ronde

Qu’elle est belle ! Eh oui, sa forme ronde et sa couleur éclatante nous donne envie de la croquer. C’est la tomate que nous achetons le plus. Elle se marie à toutes nos envies !

Vous souhaitez : déguster de bonnes tomates farcies, une délicieuse sauce pour accompagner vos spaghettis, ou en salade avec de l’huile d’olive ? la tomate ronde est tout à fait adaptée à une cuisine facile et équilibrée ! De plus, elle est bourrée de vitamines et de magnésium. Que demander de plus ?

Pour être certain de ne pas vous tromper sur la qualité de sa chair, achetez-la de mars à novembre.

 

La tomate grappe

La tomate grappe est pulpeuse et parfumée ! Rien qu’à en décrire les propriétés on a envie d’en manger ! Vous ne trouvez pas ?

Elle aussi est goûteuse et il existe 4 manières de la déguster de la meilleure manière : en salade, pour cuisiner de délicieuses sauces, à l’occasion d’un pique-nique ou encore à la croque au sel.

Elle est très odorante et offre ses meilleurs atouts de mai à octobre.

 

La tomate côtelée

N’évoque t-elle pas la tomate de nos jardins ?

La tomate côtelée est d’une couleur rouge très vive ; elle est soit profondément plissée, ou côtelée. Elle possède une forme légèrement aplatie contrairement à sa copine la tomate ronde !

Elle ne se soucie guère de sa ligne grâce à sa très fine peau et sa chair ferme et consistante. On en mangerait ! Non  ?

Très goûteuse ; cuisinée ou encore mijotée, concoctez aussi de très bonnes sauces.

Pour avoir la certitude d’avoir au sein de vos cuisines, de délicieuses tomates côtelées, achetez-les de décembre à octobre !

 

La tomate cerise

Les tomates Cerises sont très petites, sucrées, de couleur rouge ou jaune.

Elle aussi est séduisante ! Elle est idéale pour les apéritifs ou encore les salades ! Elle peut aussi s’adapter à vos envies culinaires mijotées.

On l’appelle aussi la tomate du débutant car elle est très facile à faire pousser. Elle permet une récolte abondante.

De plus, si vous avez un balcon, il est très facile d’en faire pousser en pot !

  • Achetez vos tomates cerises en pot début juillet ou aux mois d’octobre et novembre,
  • Préférez un endroit ensoleillée et à l’abris du vent,
  • Ajoutez-y de l’engrais potager 1 à 2 fois par mois pour avoir une belle récolte !
Idéales à dévorer ou à déguster à l’été !

 



 

La tomate cerise grappe

La tomate cerise en grappe est la chouchou de notre alimentation : mignonne et goûteuse !

Dégustez-la nature ou encore avec un peu de sel, quel délice ! Elle s’adapte aussi à vos autres préparations culinaires.

Elles se conservent très longtemps grâce à ses branches très parfumées .

Elles sont de plus peu caloriques ! Elles se mangent sans faim et sans fin !

 

La tomate allongée

Elle est pulpeuse et peu juteuse sous sa robe oblongue. Elle est petite, ferme, et très parfumée !

Si on vous parle de Roma ou d’Olivette, ces 2 variétés font parties de la famille des tomates allongées.

Elle tient très bien la cuisson. Idéale « à la provençale ». Pensez-y également pour vos barbecue et pizza. Elle est aussi idéale pour vos sauces et coulis et autres spécialités à base de pulpe de tomate !

Achetez-en de mai à octobre, vos papilles n’en seront que mieux loties !

 

La Tomate coeur de boeuf

En forme de coeur d’où son nom ! Que c’est mignon ! Elle est réputée pour être l’une des meilleures tomates !

En pleine saison, les tomates sont parfumées et délicieuses. La tomate coeur de boeuf a une chair délicieuse et pratiquement sans pépins, elle a un goût très savoureux et sucré.

Cette variété convient pour faire des tomates farcies, des jus et des coulis, des soupes mais se mange comme toutes les tomates également nature. Je vous avouerai qu’une fois, j’ai goûté une tomate coeur de boeuf accompagnée d’huile d’olive et de petits dés de comté : un véritable délice !

Achetez la dés le mois de mai et ce jusque septembre, octobre, vous allez vous régaler : promis !

 

 

Alors, cette petite revue des différentes variétés de tomates ne vous donne t-elle pas envie ? Rien que d’y penser, j’ai envie de découvrir toutes les recettes qui existent à base de tomates !

Et vous, connaissez-vous des astuces et des recettes à base de tomates ? Partagez-les, nous n’attendons que cela !