Quelques conseils avant de planter arbres et buissons

jardin_arbres

Que vous cultiviez vous-même des arbres et arbustes ou que vous les achetiez dans une jardinerie ou chez un pépiniériste, à un moment ou à un autre, il vous faudra les planter en place. Pour leur faire prendre un bon départ, il faut, avant toute chose, que vous compreniez leurs besoins  particuliers.

jardin_arbres

Les racines

Les arbres et les arbustes représentent un réel investissement en raison de leur coût et de leur contribution au jardin. Ils doivent être plantés avec soin. Vérifiez tout d’abord que l’arbre ou l’arbuste convient aux conditions de votre jardin : certains ont des préférences en ce qui concerne le type et l’état du sol.

Les azalées et les rhododendrons, par exemple, ne se plaisent que dans les sols acides.

Veillez ensuite à ce que la plante choisie ne pose pas de problèmes, par exemple en étant plantée trop près des fondations de la maison.

Le trou de plantation

Quand vous plantez un arbre, creusez un trou assez profond pour la motte et qui permette en même temps aux racines de partir en exploration dans tous les sens au fur et à mesure qu’elles recherchent de la nourriture.

Il est tentant, par une journée d’automne glaciale, de creuser un trou à la va-vite et d’y planter le jeune arbre, mais le résultat sera un sujet qui végète, ses racines étant empêchées de s’étendre pour aller chercher les substances nutritives et l’humidité nécessaires, de sorte que la plante se retrouvera dans un état de semi-dormance. Il en résultera une croissance réduite à court terme, bien que l’arbre puisse progresser d’avantage en grandissant.

trou de plantation

Le tuteur

La technique de plantation d’un arbre est assez voisine de celle d’une vivace. Le tuteur permet à l’arbre de résister aux vents forts, qui déstabilisent les racines, et ne peuvent donc plus assurer leur rôle normalement.

Dimension

Les associations d’arbres à feuillage caduc et de sujets à feuillage persistant constituent le meilleur des choix pour un jardin. Même un petit jardin a besoin ne serait-ce que d’un arbrisseau qui lui confère une dimension verticale. Si vous connaissez les dimensions définitives de l’arbre (hauteur et étendu des branches) avant de le choisir, vous vous épargnerez bien du temps et de l’argent par la suite, et bien des problèmes également.

Si vous plantez un jeune arbre trop prêt d’autres arbres et arbustes, vous devrez l’enlever et le replanter ailleurs au cours des cinq à dix premières années de sa vie. Pour éviter ce genre de désagrément, imaginez la hauteur  et le port de votre arbre dans une vingtaine d’années afin d’établir votre projet de plantation en conséquence.

Bonnes plantations !

 

Comment planter un arbre en 4 points ?

planter un arbre

La plantation d’un arbre est une opération facile mais rigoureuse : elle doit être réalisée avec soin pour une bonne adaptation du végétal à son nouvel environnement. Un arbre en pot peut-être acheté et replanté à tout moment de l’année mais la période idéale reste l’automne lorsque la terre est encore chaude et bien humide.

1- Choisir un emplacement

L’espèce de l’arbre choisi détermine souvent l’emplacement qui devra lui être dédié : il faut penser à la taille une fois adulte, à l’ensoleillement, à l’ombre projetée ainsi qu’au voisinage. Les arbres fruitiers doivent être placés à proximité d’une espèce pollinisatrice, faute de quoi ils ne pourraient donner de fruits. Un arbre ne doit pas être placé contre la façade d’une maison pour ne pas gêner le développement des racines et pour éviter les dégâts en cas de tempête ou de vent.

2- Quelle est la meilleure période pour planter ?

Les arbres en pot peuvent être plantés à tout moment de l’année. Cependant, la période idéale se situe au milieu de l’automne, surtout en ce qui concerne les arbres fruitiers. Les conifères apprécieront plutôt le mois de septembre lorsque la terre est encore chaude ou le mois d’avril, dès que tout risque de gel a été écarté.

3- La préparation du sol

Quelques jours ou quelques semaines avant la plantation, le sol doit être préparé pour pouvoir accueillir l’arbre. Il ne faut pas lésiner sur la taille du trou : il doit faire au moins deux fois la taille de la motte et doit être encore plus large et plus profond si la terre est argileuse ou mal drainée. Le sol doit être débarrassé des cailloux pour éviter de gêner le développement de l’arbre. On peut également préparer un mélange pour enrichir la terre autour de l’arbre si le sol parait très pauvre. En s’y prenant plusieurs semaines à l’avance, on peut verser du compost dans le trou afin d’enrichir le sol de façon naturelle.

4- La préparation de l’arbre et la mise en place

On peut planter l’arbre tel quel après avoir soigneusement humidifié la motte ou bien préparer un pralin qui est une boue composée de terre argileuse et de terreau. Dans ce dernier cas, la motte devra être trempée dans le mélange de façon à ce que les racines en soient bien imprégnées. On peut également réaliser un habillage des racines qui renforce l’arbre et favorise une bonne reprise dans le sol. Cette opération consiste à tailler l’extrémité des racines les plus grosses et à les placer directement dans le pralin avant la mise en terre.

L’arbre doit ensuite être placé dans le trou délicatement et le plus droit possible avant d’être recouvert de terre enrichie. Selon l’emplacement choisi et la taille de l’arbuste, un tuteur peut s’avérer nécessaire. Celui-ci sera posé avant la mise en place de l’arbre de façon à être enfoncé assez profondément dans le sol. Il faudra veiller à ce que le piquet ne soit pas trop près du tronc pour éviter les frottements.


 

 

Comment éclairer son jardin

clairer son jardin permet à la fois de pouvoir en profiter plus longtemps et aussi de l’embellir en le mettant en lumière.

Hortik vous donne quelques conseils pour illuminer les différentes parties de votre jardin.

les terrasse et balcons

lanterne en fer forgé noir

Ces espaces qui jouxtent votre habitation bénéficient déjà des éclairages intérieurs, bien les illuminer demande une réflexion particulière.

Le type de lumière que vous devez choisir doit être en accord avec le style de votre maison ou appartement. Par exemple des lumières en fer forgé pour des murs en pierre ou anciens, ou des lumières en métal ou inox pour des habitations de style moderne.

Le style de votre habitation n’est pas la seule chose à prendre en compte. L’utilisation de votre terrasse et balcon définira aussi les lumières que vous  y mettrez. Si vous souhaitez y installer un coin lecture, installez-y un lampadaire, mais si vous souhaitez juste embellir cette espace ou mettre en valeur votre mobilier préconisez de petites lumières douces.



Les arbres et arbustes

éclairer les arbres

Tout d’abord, la chose à ne pas faire est d’installer de lumière proche d’un conifère (risque d’inflammation).

Chose à savoir : placer une lumière dans un arbre peut endommager les feuilles (à cause de la chaleur dégagée)

Pour mettre en valeur un arbre, rien de plus simple. Installez un spot ou un projecteur assez puissant à sa base, le résultat vous surprendra.

Astuce : installez un minuteur à ces lumières pour ne pas éclairer inutilement votre jardin et consommer trop d’énergie.

Les massifs

éclairage d'un massif de fleursVouloir mettre en valeur la nuit un massif n’est pas chose facile car il ne faut pas que l’éclairage que vous y installerez le dénature une fois le soleil levé.Les spots et les petits lampadaires de faibles puissances sont idéaux pour illuminer cette partie de votre jardin.
Astuce : plantez et installez un circuit électrique dans votre jardin n’est pas quelque chose  que vous ferez tous les jours alors pour faire des essais, installez y tous d’abord des lumières mobiles.

Comment bien planter ses arbres et arbustes en 3 leçons

Arbre bien touffu

Planter un arbre ou un arbuste n’est jamais chose simple. Vous vous posez surement des questions sur l’emplacement à choisir, comment planter son arbre ou encore l’entretien une fois celui-ci en terre. Grâce à nos trois leçons vous allez devenir un expert !

Arbre

Leçon 1 : Choisir l’emplacement

La première étape et sans doute la plus importante dans votre réussite est de bien choisir le type d’arbustes ou d’arbres que vous allez planter. Tous les arbres ont généralement une période de plantation et en fonction de cette dernière, le conditionnement des végétaux seront différent.

Pour les arbustes que vous achetez en conteneur, vous pouvez les planter toute l’année (sauf bien entendu en cas de gelées ou sécheresse). A l’inverse, pour tout ce qui est racines ou mottes, il vous faudra attendre l’automne ou le printemps.

Lorsque vous choisissez votre arbre ou arbuste, il faut également prendre en compte la variable emplacement. Un arbre atteint généralement une certaine hauteur ou peut s’étaler. Il faut donc veiller à son bon développement et choisir son emplacement en fonction de cela.

Leçon 2 : planter

En suivant la liste des étapes suivantes, vous ne pouvez que réussir votre plantation !

  • Dans un premier temps, préparez le sol. Vous pourrez éventuellement être amené à le défricher si cela est nécessaire.
  • Creusez une fosse ou une tranche dans votre terre. Une fois votre fosse finie, mettez-y un peu d’engrais ou terre végétale. Cela favorisera l’enracinement de votre arbre ou arbuste.
  • Positionnez votre arbre ou arbuste dans la fosse. Veillez à ce que votre collet dépasse légèrement de la terre. Le collet est le point de jonction entre l’arbre et ses racines. Avant de recouvrir la fosse de terre, positionnez un tuteur. Cela permettra à votre arbre de bien grandir. Une fois que vous avez bien tassé la terre, creusez une cuvette d’arrosage.
  • Paillez la zone de plantation avec un paillage de type mulch(1) . Cela permettra vous permettra d’arroser moins souvent et d’empêcher les mauvaises herbes de pousser.



Leçon 3 : Entretenir

Si vous venez de planter votre arbre, nous conseillons de l’arroser régulièrement et de façon intensive. Pensez à arroser plus si vous avez planté votre arbre ou arbuste au printemps ou en été. Si vous voyez qu’une croute se forme au-dessus de la terre, n’hésitez pas à biner votre cuvette d’arrosage. Cela permettra de décompacter la surface de la terre et l’eau pourra pénétrer plus facilement pour aller directement jusqu’aux racines. Vérifiez régulièrement le haubanage (2) pour éviter tout risque de bourrelet.

(1) : Mulch : Le mulch est un matériau utilisé pour recouvrir le sol afin de le garder meuble. Il permet de limiter l’évaporation et l’érosion de votre sol.

(2) Haubanage : Le haubanage consiste à installer un hauban. Un hauban est là pour guider votre arbre lorsque un tuteur ne peut pas être utilisé. C’est le cas par exemple pour les arbres très touffus.