La mise en jauge de plants, comment faire ?

mise en jauge

Dans des conditions hivernales ou extrêmes, il s’avère parfois impossible de planter un arbre, arbuste, plante verte ou légume immédiatement.

Pour reporter la mise en terre de quelques jours voire de quelques semaines, vous pouvez mettre en jauge vos plants.

L’objectif est de plonger vos plants dans un état de repos afin de stopper leur développement et de leur épargner tout stress inutile. C’est cette méthode qu’emploient les pépiniéristes pour vous présenter de jeunes plants tout au long de l’année.

 

mise en jauge
comment réussir sa mise en jauge

 

Quels plants sont concernés ?

Vous pouvez mettre en jauge n’importe quel plant à condition que celui-ci ne présente aucun signe de floraison et ne possède que très peu de feuille.

Vous pouvez également mettre en jauge des légumes ou des plantes vertes mais sur une période de quelques jours uniquement.

Où placer votre jauge ?

L’emplacement de votre jauge doit être soigneusement choisi et doit répondre aux critères suivants :

–          A l’ombre tout la journée

–          Près d’un mur ou d’une haie

L’objectif est de réduire l’écart de température entre le jour et la nuit et  d’éviter au maximum la présence de vent.


Les étapes pour une mise en jauge réussie.

La mise en jauge n’est pas plus compliquée qu’une mise en terre traditionnelle, il faut seulement veiller à respecter quelques étapes spécifiques :

  1.  Creusez une tranchée à la taille de la motte de votre plant.
  2.  Installez votre plant à dans cette tranchée.
  3.  Couvrez la motte avec de la terre légère ou du sable jusqu’au tronc.
  4.  Arrosez légèrement si la terre est sèche.

Si vous mettez en jauge en période de gel, nous vous conseillons vivement de recouvrir intégralement vos plants de paille afin de les protéger.

En cas de fortes pluies, vérifiez régulièrement votre jauge afin de détecter et de traiter au plus vite l’apparition de moisissures.

Si votre jauge n’est pas complètement à l’abri du vent, vous pouvez également placer vos plants à l’horizontale.

 

Lorsque les conditions seront plus clémentes, vous pourrez alors mettre en terre définitivement votre plant !

Que planter pour avoir une belle haie ?

pour les haie à baie, le pyracantha est là

Le temps des haies monocordes de thuyas et de laurier est révolu : une haie doit aujourd’hui concilier esthétique, écologie et petit prix tout en offrant une protection efficace contre les vents.

 

Les haies composites

 

exemple d'une haie composite

Une haie composite met en valeur de nombreux végétaux et est assez simple à réaliser. Le coût de revient est un peu plus élevé que pour une haie classique mais les résultats sont vraiment à la hauteur de l’investissement. Les haies composites peuvent tout à fait convenir pour les jardins de petite taille : on peut même y intégrer des arbustes fruitiers pour le plaisir de récolter des fruits et dynamiser le paysage. Les haies composées de plusieurs arbustes s’intègrent parfaitement à l’environnement. Elles résistent mieux aux maladies et font le bonheur des oiseaux qui viennent y faire leur nid.

La croissance d’une haie composite ou fleurie est irrégulière et dépend des végétaux choisis mais ce type de haie s’accommode généralement très bien d’une taille sommaire.

 

Les haies fleuries

une haie fleurie pour vous donner un paysage très coloré

Composées d’une seule variété d’arbustes ou de plusieurs, les haies fleuries sont belles à regarder et s’embellissent au cours du temps. En laissant libre cours à son imagination, on peut mélanger de nombreux arbustes : l’arbousier pour ses superbes fleurs rouges, le forsythia pour sa généreuse floraison au printemps ou le céanothe qui possède de très belles fleurs bleues et un feuillage persistant. Le laurier peut être intéressant dans les haies composées de fleurs car il est économique et sa neutralité permet de mettre en valeur les autres végétaux. Grâce à leur pouvoir mellifère, les arbustes fleuris attirent les insectes pollinisateurs et les papillons et s’intègrent parfaitement à l’écosystème de votre jardin.

La croissance d’une haie composite ou fleurie est irrégulière et dépend des végétaux choisis mais ce type de haie s’accommode généralement très bien d’une taille sommaire.

 



 

Les haies à baies

le pyracantha pour une très belle haie

On peut également réaliser de très belles haies avec des arbustes à feuillage persistant et à baies, comme le houx, le lierre arborescent, le fusain d’Europe ou le pyracantha. Ces variétés sont très décoratives et faciles d’entretien.

Les arbustes à baies constituent un réservoir de nourriture très important pour les oiseaux. En choisissant des espèces végétales qui donnent des fruits à différentes périodes de l’année, on participe activement à nourrir et protéger la faune hivernale. Le spectacle permanent des oiseaux dans le jardin ravira tous les passionnés de nature.

 

Les haies exotiques

une image de bambou pour une haie exotique

Si le climat le permet, pourquoi ne pas opter pour une haie composée de plantes et d’arbustes exotiques ? De plus en plus prisés, les bambous possèdent une croissance très rapide et s’accommodent parfaitement d’un sol pauvre.

Les variétés utilisées pour les haies ne doivent pas dépasser trois mètres de hauteur une fois adulte. Attention également à ce que la haie n’occasionne pas de gêne pour le voisinage car le bambou peut rapidement devenir envahissant (le développement de ses racines est très important).

 

Venez apprendre à tailler votre haie en lisant cet article.