Comment bien planter et entretenir l’échalote ?

Echalotes, planter et cultiver ses échalottes

Cette plante de la famille de alliacées est une plante condimentaire qui se cultive par son bulbe divisé en plusieurs caïeux ou gousses. Bénéfique pour la santé, cette plante est très simple à cultiver alors n’hésitez pas à en mettre dans votre potager !

Echalotes

 

Les variétés de l’échalote

Il existe plusieurs variétés d’échalote qui sont :

  • L’échalote « cuisse de poulet »
  • L’échalote de Jersey
  • L’échalote de Tunisie : elle se distingue par de très grosses gousses. Cette variété se conserve longtemps. Son gout ressemble à celui de l’oignon
  • L’échalote grise ou ordinaire : c’est la variété d’échalote la plus parfumée. Son gout est plus fort que les autres variétés cependant au niveau de la conservation, elle est assez courte (jusqu’à novembre ou décembre)
  • L’échalote Griselle

 

Culture de l’échalote

Type de sol

Pour pousser convenablement, l’échalote a besoin d’un sol léger, fertile qui est riche et bien drainé. Si vous avez un terrain argileux, nous vous conseillons de la cultiver en butte, cela facilitera le drainage et vous évitera d’avoir une terre lourde que l’échalote ne supporte pas.

Comment exposer l’échalote au jardin ?

Réservez un coin de terre ensoleillé pour vos échalotes, elles ne pousseront que mieux !



Période de plantation et de floraison

La plantation de l’échalote est à faire entre le mois d’octobre et le mois de janvier pour l’échalote grise dite ordinaire. Pour les autres variétés, vous pouvez les planter en février mars. Cependant, pour l’échalote de Tunisie, nous vous conseillons de la planter en avril quand le temps sera un plus clément.

En mai et juillet, vous pourrez voir la floraison de vos échalotes. Vous verrez alors apparaître de nombreuses feuilles vertes formant une touffe.

En juillet et aout, vous pourrez commencer à récolter vos échalotes une fois que le feuillage aura jauni et sera tombé. Une fois vos échalotes récoltées, laissez les sécher deux/trois jours au soleil avant de les consommer !

Plantation de l’échalotte

Pour planter ses échalotes rien de plus simple ! Prenez un caïeux (ou gousse) et enfoncez le dans le sol avec vos doigts à environ deux centimètres de profondeur. Plantez vos caïeux la tête en haut. Pensez également à bien espacer vos caïeux d’environ 10 à 15 cm l’un de l’autre.

Echalotes

Entretien

Fertilisation

Fertilisez vos échalotes à la fin de l’automne ou au début du printemps. Pour la fertiliser, apportez lui du compost ou des engrais naturels.

Entretien

Tout au long de la culture, binez et sarclez autour de vos échalotes. Avant que les gousses se forment, arrosez si votre plant en a besoin.

 

Les maladies et parasites dangereux pour l’échalote

La fonte des semis

La fonte des semis c’est lorsque vous remarquez au moment de la levée que certains plants ont disparu par endroit. Cette maladie apparaît lorsque votre terre est trop humide ou acide. Pour parer à ces soucis de terres, pensez à appliquer une rotation de vos cultures.

Le charbon de l’échalote

Cette maladie se reconnaît facilement. Vous voyez apparaître sur votre échalote des taches poussières grises dans un premier temps puis noires dans un second. Cette maladie est assez peu courante, cependant, si vous la rencontrez, nous vous conseillons d’arracher de suite les plants malades et de les bruler. Pour parer à cela, une fois de plus, pensez à la rotation des cultures !

Le mildiou

Le mildiou est lui aussi reconnaissable. Vous voyez apparaître des taches jaunes sur les jeunes feuilles puis vous voyez un duvet violet et poussiéreux se former. Pour parer au mildiou, nous vous conseillons d’utiliser de la bouillie bordelaise. Cela traitera en amont vos plantes contre le mildiou. Si jamais vos échalotes en souffrent, arrachez les pieds atteints et brulez les.

Le thrips de l’oignon

Le thrips est un insecte noir. Sa larve ainsi que l’insecte attaquent votre plant. Vous voyez les feuilles jaunir et se couvrir de petites taches blanches afin de se dessécher. Généralement, cet insecte attaque vos échalotes l’été en cas de sécheresse. Pour vous en débarrassez, pulvérisez de l’insecticide végétal.

La mouche de l’oignon

La larve de cette mouche va pénétrer dans le bulbe en creusant des galeries. Ces galeries vont faire pourrir votre bulbe. Une fois que la mouche a attaqué l’échalote et le bulbe vous ne pouvez rien faire mais vous pouvez en guise de traitement préventif pulvériser une macération à base de feuilles et de gourmands de tomates. S’il est trop tard et que votre pied est déjà attaqué, arrachez le et brulez le.

Le saviez vous ?

L’échalote a plusieurs propriétés. Elle est digestive, aphrodisiaque, diurétique mais elle contient également des vitamines A, B et C ainsi que du calcium, du fluor, de l’iode ou encore du fer… elle est donc bonne pour la santé ! Alors n’hésitez plus, plantez des échalotes et consommez les en salades ou cuites (mais avez modération quand même) !

Le géranium, tout savoir sur comment le planter et l’entretenir

Géranium rose

On l’appelle géranium mais son véritable nom est le … Pélargonium ! Le géranium pélargonium est très connu pour être le roi des balcons et jardinières mais on peut aussi le planter en pleine terre. Il appartient à la famille des Géraniacées. Grâce à cet article, vous connaitrez tout sur les différentes variétés de géraniums qui existent, comment les planter et comment les entretenir !

geraniums rouges

Comment planter ses géraniums

Sol et exposition

Au niveau de l’exposition, l’idéal est d’opter pour une exposition à la mi- ombre ou à lumière tamisée.

Au niveau du type de sol, offrez-lui un sol humide et riche afin qu’il puisse s’épanouir. Méfiez-vous de l’été, car le géranium n’apprécie pas du tout l’aridité.

GERANIUM PELARGONIUM

Période de plantation

Si vous souhaitez planter votre géranium en pleine terre, la période idéale est le printemps. A la limite, vous pouvez le planter lorsque la végétation rentre en repos à l’automne.

Comment planter le pelargonium

Avant de mettre votre géranium en terre, nous vous conseillons de tremper ses racines dans un mélange d’eau, de terre et de fumier décomposé. Cela le renforcera et l’aidera à bien grandir. Une fois cela fait, mettez-le en terre et tassez la terre. Enfin pour finir, arrosez-le.

En pot, pensez à bien drainer votre terre avant d’y mettre votre plante.

Vos géraniums fleuriront entre mai et octobre !



Entretenir ses géraniums

Arrosage

N’arrosez vos géraniums pas trop excessivement ! Le géranium a besoin de souffrir un peu de la sécheresse afin de fleurir.

geranium pelargonium dans bosquet

Tailler et protéger

Taillez très court votre géranium en octobre pour que la floraison soit encore plus belle l’année suivante. Une fois la floraison terminée, supprimez les feuilles et fleurs mortes.

Afin de protéger vos géraniums du froid, pensez à les isoler en octobre. Apportez-leur environ tous les 15 jours un peu d’engrais pour géranium.

Maladies et nuisibles

Faites attention, votre géranium est sujet à l’oïdium, à la pourriture grise et à la rouille. Pensez à la bouillie bordelaise !

Géranium rose

Les 4 variétés de géranium

Dans ces quatre variétés, nous retrouvons :

  • Le géranium dit zonal : ou encore le pélargonium zonal. On le reconnait grâce à ses feuilles qui sont rondes et qui ont une zone centrale foncée. Les fleurs qui sortent sur un géranium zonal sont blanches, rouges ou roses. C’est la variété que l’on voit le plus souvent
  • Le géranium dit lierre : On le reconnait car les feuilles de ce géranium ont tendance à tomber. De plus, elles ressemblent à des feuilles de lierre.
  • Le géranium à grandes fleurs : il est reconnaissable à la forme de ses fleurs. Elles sont volumineuses et ont une forme de trompette.
  • Le géranium dit odorant : ou pélargonium odoratissismum. Le feuillage de ce géranium est très odorant et ses fleurs ont une forme d’étoile.

 

Un beau parterre de géraniums fleuris égaie très agréablement vos balconières et jardinières.

 

Le jardin en juin : ce qu’il faut faire ce mois ci !

Potager au printemps

Le mois de juin révèle sa douceur et sa chaleur et on sent que l’été est proche et arrive. Chose très importante à ne pas oublier quand les beaux jours arrivent : n’arrosez pas vos cultures en journée au soleil ! C’est d’une part un gaspillage d’eau et d’autre part cela a des effets négatifs sur le tissu végétal en plein soleil.

Potager au printemps

Les légumes et le potager

  • éliminez les mauvaises herbes
  •  Arrosez vos semis le soir, sauf s’il a plu dans l’après-midi.
  •  Versez l’eau au pied des plantes. Il est plus prudent d’éviter le feuillage afin de prévenir votre plant de la  pourriture et des maladies
  •  Penser à renouveler votre purin de consoude. Arrosez tous les 15 jours au pied de tomates et potirons. Cet apport riche en potasse favorisera la croissance et vous lutterez contre les pucerons et mouches blanches.
  • Évitez de récolter les dernières asperges et laissez-les se développer.
  • Afin d’éviter le mildiou sur vos plants de pommes de terre, nous vous conseillons de les traiter à la bouillie bordelaise (plus d’infos sur la bouillie bordelaise : cliquez-ici).
  • Saupoudrez du charbon de bois contre la fonte des semis

Les légumes à récolter

En juin vous pourrez encore récolter des légumes d’hiver comme :

  • Salades
  • Laitues
  • Radis d’été
  • Navets d’été
  • Pommes de terre nouvelles
  • Carottes (variétés précoces)
  • Ciboule
  • Des tiges très jeunes et fraiches d’angélique

Les légumes à semer et planter

En juin vous pourrez planter et semer :

  • Scaroles et autres chicorées frisées
  • Laitues
  • Carottes
  • Haricots verts
  • Radis d’été
  • Brocolis et choux d’hiver (de Bruxelles, Milan de Pantoise)
  • Pois
  • Betteraves
  • Citrouilles
  • Potirons
  • Courges
  • Courgettes
  • Ciboule

Du côté des herbes aromatiques, vous pourrez semez du basilic et les bisannuelles…

Le verger

  • Taillez vos arbres fruitiers, grimpantes fruitières et petits fruits : pour vos vignes, taillez légèrement pour limiter les feuilles en excès
  • Ne laissez pas trop de fruits sur vos arbres, les branches risqueraient de se casser
  • Traitez vos plantes atteintes du mildiou grâce à la bouillie bordelaise et au souffre contre l’oïdium
  • Protégez votre récolte en installant des pièges contre les parasites et en ensachant vos fruits.

Les autres points

Balcon : soutenez les floraisons avec un engrais liquide ; pincez les plants de tomates.

 

mais ca veut dire quoi « pincer des plants de tomates » ou « pincer les gourmands ?

Les gourmands, aussi appelés drageons, sont des petits bourgeons secondaires qui se forment  entre la tige de la branche de feuille et le tronc principal de la tomate.  Il est important des pincer les gourmands (c’est à dire de les supprimer en pinçant cette tige).
et pourquoi pincer les plants de tomates ? cela permet de supprimer des tiges un peu trop gourmandes, qui risqueraient de garder un peu trop de seves pour elles… Pincer les tomates permet donc d’avoir des tomates encore plus grosses et plus belles.

 

Le jardin en mai : ce qu’il faut faire ce mois ci

Potager de mai

Mois de Mai rime avec printemps ! La nature s’est réveillée depuis plusieurs semaines et la chaleur commence petit à petit à faire son apparition. L’été arrive et vous avez beaucoup de choses à faire pour votre potager !

Potager de mai

Les légumes et le potager

  • Éclaircissez les rangs de jeunes laitues
  • Buttez vos pommes de terre
  • Binez autour de vos légumes régulièrement
  • Éliminiez les mauvaises herbes avec la racine pour être sûr qu’elles ne reviendront pas
  • Recommencer à fabriquer du compost en pensant à l’arroser en cas de chaleur prolongée
  • Pour les potages et jardins bio : boostez vos plantes en pulvérisant du purin d’orties

Les légumes à récolter

En mai vous pourrez encore récolter des légumes d’hiver comme :

  • Des salades
  • Des laitues d’hiver
  • Des poireaux
  • Des brocolis
  • Les premières asperges sorties du sol
  • Des tiges très jeunes et fraîches d’angélique
  • Des endives

Les légumes à semer et planter

En mai vous pouvez semer et planter :

  • Des choux
  • Des poireaux
  • Des scaroles et autres chicorées frisées
  • Des laitues
  • Des carottes
  • Des haricots vers
  • Des radis d’été
  • Des brocolis
  • Des pois
  • Des betteraves
  • Pieds de tomates
  • Gousses d’ail

Pour les herbes aromatiques, mai est propice pour semer du cumin mais encore de l’angélique.

Conseils :

  • Avant de planter vos pieds de tomates, déposez au fond du trou que vous avez fait quelques branches d’orties sans les racines : cela vous permettra de fortifier vos plants et de lutter contre les maladies !
  • En éclaircissant vos rangs de radis (laissez environ 2 cm entre les radis) et en semant de nouvelles planches de radis tous les 15 jours : vous obtiendrez une récolte continue !
  • Pour faire grossir vos bulbes d’ail, n’hésitez pas à nouer les feuilles
  • Il faut prélever l’angélique avant la floraison

Le verger

  • Traitez tous les arbres fruitiers au moment de la formation des fruits (bouillie bordelaise, solution vendue en supermarché…)
  • Protéger vos arbres fruitiers, grimpantes fruitières et petits fruits des nuisibles grâce à des pièges à phéromone ou insecticides et des oiseaux avec des filets.
  • Récoltez vos premières fraises
  • Taillez les framboisiers et noisetiers

La terre

  • binez et sarclez, et griffer la terre encore et encore, afin de l’ameublir, l’aérer et la rendre légère.
  • Binez autour de vos légumes régulièrement et éliminez les mauvaises herbes avec leurs racines.

La faune

Faites attention aux oiseaux qui tenteront de venir manger vos récoltes !

Les autres points

Balcon : garnissez vos pots et jardinières de fleurs estivales et sortez le laurier-rose et le datura.

Qu’est ce que la bouillie bordelaise et comment l’utiliser ?

Bouillie bordelaise

Bouillie bordelaise

Les jardiniers le savent : malgré tout le soin apporté aux végétaux, chancres bactériens, tavelures, cloque ou moniliose peuvent s’installer et causer des ravages. Ces maladies provoquées par des champignons s’attaquent particulièrement aux arbres fruitiers. Pour les protéger une solution : la bouillie bordelaise.

1. La bouillie bordelaise, redoutable fongicide

La bouillie bordelaise est un mélange de sulfate de cuivre neutralisé à la chaux, conçu pour tuer ou limiter le développement des champignons. Le cuivre, oligo-élément essentiel à toute forme de vie, assure ainsi la défense des végétaux contre les maladies.

2. Quand et comment utilise-t-on la bouillie bordelaise ?

On la pulvérise sur les arbres fruitiers principalement, mais aussi sur les pommes de terre, vignes et tomates. De manière préventive, elle s’applique au printemps, période à laquelle les maladies se développent, ou à l’automne, après la chute des feuilles. L’été, il sera trop tard : les maladies seront déjà bien installées.

L’utilisation de la bouillie bordelaise est autorisée en agriculture bio, ce qui ne veut pas dire que le produit est sans risque. En effet, le sulfate de cuivre étant un produit toxique, quelques précautions sont à prendre :

  • Point trop n’en faut ! A trop forte dose, la bouillie bordelaise risque de brûler feuillage et jeunes pousses. Respectez bien le dosage, à savoir 10 à 20 grammes par litre d’eau maximum
  • Pensez à la planète ! Le sulfate de cuivre est un produit toxique. Utiliser de la bouillie bordelaise en trop grande quantité conduit inévitablement à la pollution des sols.