Mes tentatives de boutures de fuchsias…

fuchsia magellanica

Bon, j’aurais dû vous l’écrire en Août cet article, car les boutures de mes fuchsias ont démarré en août !

fuchsias fleurs

Vous savez, je suis la fan des fuchsia (hé, oui, devant les moqueries de ma fille, j’ai appris à écrire ce mot « fuchsia » – voir l’article– … ce « s » n’est pas vraiment à la bonne place selon moi, mais bon c’est la langue française !).

Eh bien, pour la première fois cet été , j’ai préparé des boutures de fuchsias pour les offrir à une amie…

Il paraît que c’est très facile, mais j’étais plutôt inquiète.

Enfin, en ce moment, je ne vois plus que des bâtons avec des feuilles desséchées. Et je me pose plein de questions …

– Dois-je les laisser dehors ou les mettre dans la véranda. Ou, dans la cave peut-être.

– Est-ce que je les arrose assez ? Est-ce que je ne les arrose pas trop ?

Pour l’instant, si je tire sur les tiges (non pas que je veuille leur faire du mal, c’est juste un test), elles ont l’air de s’accrocher à la terre. Mais, j’attends un signe de leur part ; peut-être un tout petit bout de feuille verte à la base pour me rassurer.

Je suis inquiète !

Ah, mon amie est prête à faire le maternage elle-même, et de tout faire pour les garder coûte que coûte en vie. Je vous donnerai des nouvelles …

Et puis, si cela ne marche pas, je recommencerai au mois d’août 2013 !

Mais si vous avez des informations ou un vécu sur des boutures de fuchsias, je suis preneuse, cela me permettrait d’être moins inquiète !

Merci !

Brigitte

la fan des fuchsias qui sait maintenant écrire le mot fuchsia

fuchsia magellanica

fuchsias rouges

L’estragon : 6 points pour assurer une délicieuse floraison

Estragon, plante aromatique

L’estragon, plante vivace, appartient à la famille des astéracées et nous vient d’Asie centrale. Cette plante condimentaire a un gout aromatique très agréable. L’estragon a de petites fleurs de couleur blanche à verdâtre.

Estragon

Comment planter l’estragon ?

Sol et exposition

L’estragon supporte très bien les sols légers, perméables et riches en humus. Au niveau de l’exposition, réservez-lui un endroit chaud et ensoleillé afin que votre plante puisse croitre convenablement.

Période

Le meilleur moyen de cultiver de l’estragon est de le diviser en touffe. Nous vous conseillons de le faire en avril-mai. Si vous avez divisé en touffe, la récolte se fait 6 à 7 semaines après.

Plantation

Pensez à la rotation des cultures ! L’estragon est une plante exigeante, il vous faudra donc renouveler votre plante tous les 3 ans. Si vous souhaitez faire des boutures, faites-le en aout. Cueillez quelques branches herbacées et protégez-les du froid pendant l’hiver. Vous pourrez les remettre en place au printemps !



Entretenir l’estragon

Arrosage

L’estragon est une plante qui n’a pas besoin  d’être beaucoup arrosée. Pensez cependant à lui apporter un peu d’eau si vous repiquez votre plante ou en cas de sécheresse !

Taille et entretien

Au début de l’hiver, pensez à couper les tiges quelques centimètres au-dessus du sol et à butter vos touffes avec un peu de terreau. En cas de gel ou de températures très basses, pensez également à couvrir les touffes pour les protéger.

Fertilisation

Fertilisez vos plantes à la fin de l’automne ou au début du printemps à l’aide d’engrais naturel et du compost. En rajoutant un peu de terreau une fois par an, vous aidez l’estragon à mieux grandir.

Maladies et parasites

Cette plante n’est pas sujette aux maladies et parasites !

Pour continuer votre visite, nous vous proposons d’autres herbes aromatiques :

Réaliser une mini serre pour les semis

Terrine mini serre

On peut semer presque tout en serre : concombres, poivrons, basilic, tomates… avec un peu de temps et de patience, réaliser une mini serre pour les boutures et les semis de plantes s’avère facile et très économique.

Réussir ses semis avec la mini serre

Sur la terrasse ou au jardin, la mini serre permet de protéger les semis les plus délicats des écarts de température : les graines de tomates, de piments et d’aubergines ont besoin d’un climat doux et humide pour germer. C’est aussi l’occasion de tester des semis de plantes exotiques ou fragiles comme les bégonias, les graines de baobab ou de palmier.



Fabriquer une mini-serre chez soi

 

mini serre fabriquée soi-mêmeLes mini serres d’intérieur ou terrines sont composées d’un bac et d’un couvercle isolant et transparent. Assez chères à l’achat, elles sont faciles à bricoler chez soi et ne coûtent presque rien si l’on utilise des matériaux de récupération : une caisse en polystyrène demandée à votre poissonnier ou une caisse en plastique sont de très bons contenants. On peut également construire le bac soi-même avec des planches de bois (par exemple, de la palette) ou recyclerun ancien aquarium.Pour maintenir une température propice à la germination (entre vingt et vingt cinq degrés), on pourra utiliser un câble chauffant pour aquarium que l’on placera au fond du bac, avant de le recouvrir de sable ou de terreau. Un thermomètre permettra de contrôler et d’ajusterla température.

Après avoir placé les semis en petits pots (carton recyclable ou plastique), il ne reste plus qu’à recouvrirla mini-serre d’une plaque de plexiglas ou de verre en veillant à laisser des espaces sur les côtés pour faire circuler l’air.

Les bonnes raisons d’acheter une serre pour son jardin

serre ou tunnel-serre

Pratique, facile et la garantie de produits beaux et sains sont autant de bonnes raisons de s’équiper d’une serre pour son jardin.

Une serre dans son jardin, c’est facile

Selon l’article R421-9 du code de l’urbanisme (CU), vous n’avez pas besoin de demander de permis de construire pour une serre dont la hauteur n’excède pas 1,80 m (exception faite des secteurs sauvegardés, dont le périmètre se situe sur un site classé).
Serres-tunnels, petites ou mini-serres peuvent donc être installées dans votre jardin sans contrainte législative. Pour des serres qui dépassent ces dimensions, il vous suffira de vous renseigner auprès de votre mairie.
Le montage est relativement abordable ; sollicitez 1 ou 2 amis. Avec un terrain bien préparé c’est-à-dire correctement nivelé, 1 à 2 journées seulement vous seront nécessaires.

Tout (ou presque) se cultive dans une serre

Fleurs, fruits et légumes : il y a quantité de choses à cultiver dans une serre.
L’hiver, vous pourrez y conserver des plantes un peu fragiles ou vous occuper des boutures en toute tranquillité. Dès les mois de janvier/février, vous pourrez entamer les semis, tranquillement protégés.



Côté légumes, la serre est un bon moyen de démarrer  une production. Également, vous pourrez vous adapter plus facilement aux aléas climatiques et avancer ou retarder la culture de vos légumes préférés.
Enfin, la serre vous permettra de savourer les fruits toute l’année.

serre ou tunnel-serre

Et parce que l’investissement est moindre, s’équiper d’une serre vaut vraiment le coup !