Guide pratique pour bien planter ses jacinthes !

Jacinthe rose

Les jacinthes sont bien connues pour leur parfum et sont cultivées en France pour être utilisée dans la fabrication de parfums. Ces fleurs printanières populaires peuvent être plantées à l’extérieur et peut également être forcée à fleurir à l’intérieur.  Pour tout savoir sur comment planter les jacinthes, suivez le guide !

Jacinthe rose

Culture en pleine terre des jacinthes

Etape 1 : Bien sélectionner l’emplacement

Sélectionnez un emplacement pour vos jacinthes où le sol est bien drainé et choisissez un endroit bien ensoleillé pour vos bulbes. Vous pouvez les planter à l’automne et aussi quelques jours avant les premières gelées.

Etape 2 : Mettre en terre

Creusez des trous d’environ 15 à 20 cm de profondeur et planter vos bulbes de jacinthe dans ces trous. Pensez à bien mettre la pointe du bulbe vers le haut lorsque vous les plantez. Recouvrez le bulbe et arrosez soigneusement après la plantation des bulbes.

 

Culture en pot des jacinthes

 Etape 1 : Préparer le pot

Remplissez le pot avec une terre de bonne qualité. Pensez à prendre un pot à fleur qui contient des trous de drainage en dessous afin que la terre de vos jacinthes soit bien égouttées.

Etape 2 : Mettre en terre

Creusez un trou d’environ une vingtaine de centimètres de profondeur et planter y le bulbe de jacinthe en prenant bien soin de diriger la pointe du bulbe vers le haut.

Pensez à bien arroser après la plantation, cependant évitez d’arroser en trop grande quantité, les bulbes n’aiment pas l’eau stagnante dans le fond du récipient. Placez le pot dans un endroit ensoleillé.

Jacinthe bleue

Nos conseils

Pour les jacinthes d’intérieur, sachez qu’il existe des variétés spécialement faites pour. Elles se plairont d’avantage chez vous que des jacinthes classiques.

Une fois que la floraison de la jacinthe est passée, ne coupez pas les feuilles car elles continuent à fournisseur des éléments nutritifs pour le bulbe. Vous pourrez les retirer une fois qu’elles seront mortes et jaunes.

Les jacinthes ont un parfum très odorant. Une petite jacinthe arrive à elle seule à embaumer une pièce moyenne. Pensez y donc afin de faire en sorte que l’odeur ne doit pas gênante pour vous !

Vos jacinthes craignent l’hiver. Pensez à les couvrir avec du paillis ou du compost pour les protéger du froid !

Comment bien planter et entretenir l’échalote ?

Echalotes, planter et cultiver ses échalottes

Cette plante de la famille de alliacées est une plante condimentaire qui se cultive par son bulbe divisé en plusieurs caïeux ou gousses. Bénéfique pour la santé, cette plante est très simple à cultiver alors n’hésitez pas à en mettre dans votre potager !

Echalotes

 

Les variétés de l’échalote

Il existe plusieurs variétés d’échalote qui sont :

  • L’échalote « cuisse de poulet »
  • L’échalote de Jersey
  • L’échalote de Tunisie : elle se distingue par de très grosses gousses. Cette variété se conserve longtemps. Son gout ressemble à celui de l’oignon
  • L’échalote grise ou ordinaire : c’est la variété d’échalote la plus parfumée. Son gout est plus fort que les autres variétés cependant au niveau de la conservation, elle est assez courte (jusqu’à novembre ou décembre)
  • L’échalote Griselle

 

Culture de l’échalote

Type de sol

Pour pousser convenablement, l’échalote a besoin d’un sol léger, fertile qui est riche et bien drainé. Si vous avez un terrain argileux, nous vous conseillons de la cultiver en butte, cela facilitera le drainage et vous évitera d’avoir une terre lourde que l’échalote ne supporte pas.

Comment exposer l’échalote au jardin ?

Réservez un coin de terre ensoleillé pour vos échalotes, elles ne pousseront que mieux !



Période de plantation et de floraison

La plantation de l’échalote est à faire entre le mois d’octobre et le mois de janvier pour l’échalote grise dite ordinaire. Pour les autres variétés, vous pouvez les planter en février mars. Cependant, pour l’échalote de Tunisie, nous vous conseillons de la planter en avril quand le temps sera un plus clément.

En mai et juillet, vous pourrez voir la floraison de vos échalotes. Vous verrez alors apparaître de nombreuses feuilles vertes formant une touffe.

En juillet et aout, vous pourrez commencer à récolter vos échalotes une fois que le feuillage aura jauni et sera tombé. Une fois vos échalotes récoltées, laissez les sécher deux/trois jours au soleil avant de les consommer !

Plantation de l’échalotte

Pour planter ses échalotes rien de plus simple ! Prenez un caïeux (ou gousse) et enfoncez le dans le sol avec vos doigts à environ deux centimètres de profondeur. Plantez vos caïeux la tête en haut. Pensez également à bien espacer vos caïeux d’environ 10 à 15 cm l’un de l’autre.

Echalotes

Entretien

Fertilisation

Fertilisez vos échalotes à la fin de l’automne ou au début du printemps. Pour la fertiliser, apportez lui du compost ou des engrais naturels.

Entretien

Tout au long de la culture, binez et sarclez autour de vos échalotes. Avant que les gousses se forment, arrosez si votre plant en a besoin.

 

Les maladies et parasites dangereux pour l’échalote

La fonte des semis

La fonte des semis c’est lorsque vous remarquez au moment de la levée que certains plants ont disparu par endroit. Cette maladie apparaît lorsque votre terre est trop humide ou acide. Pour parer à ces soucis de terres, pensez à appliquer une rotation de vos cultures.

Le charbon de l’échalote

Cette maladie se reconnaît facilement. Vous voyez apparaître sur votre échalote des taches poussières grises dans un premier temps puis noires dans un second. Cette maladie est assez peu courante, cependant, si vous la rencontrez, nous vous conseillons d’arracher de suite les plants malades et de les bruler. Pour parer à cela, une fois de plus, pensez à la rotation des cultures !

Le mildiou

Le mildiou est lui aussi reconnaissable. Vous voyez apparaître des taches jaunes sur les jeunes feuilles puis vous voyez un duvet violet et poussiéreux se former. Pour parer au mildiou, nous vous conseillons d’utiliser de la bouillie bordelaise. Cela traitera en amont vos plantes contre le mildiou. Si jamais vos échalotes en souffrent, arrachez les pieds atteints et brulez les.

Le thrips de l’oignon

Le thrips est un insecte noir. Sa larve ainsi que l’insecte attaquent votre plant. Vous voyez les feuilles jaunir et se couvrir de petites taches blanches afin de se dessécher. Généralement, cet insecte attaque vos échalotes l’été en cas de sécheresse. Pour vous en débarrassez, pulvérisez de l’insecticide végétal.

La mouche de l’oignon

La larve de cette mouche va pénétrer dans le bulbe en creusant des galeries. Ces galeries vont faire pourrir votre bulbe. Une fois que la mouche a attaqué l’échalote et le bulbe vous ne pouvez rien faire mais vous pouvez en guise de traitement préventif pulvériser une macération à base de feuilles et de gourmands de tomates. S’il est trop tard et que votre pied est déjà attaqué, arrachez le et brulez le.

Le saviez vous ?

L’échalote a plusieurs propriétés. Elle est digestive, aphrodisiaque, diurétique mais elle contient également des vitamines A, B et C ainsi que du calcium, du fluor, de l’iode ou encore du fer… elle est donc bonne pour la santé ! Alors n’hésitez plus, plantez des échalotes et consommez les en salades ou cuites (mais avez modération quand même) !

Quelle est la différence entre une graine et un bulbe ?

amaryllis et son bulbe

Grande question pour les apprentis jardiniers : mais qu’elle est donc la différence entre une graine et un bulbe ?

pour la version simple, la réponse est  celle-ci :

Les bulbes c’est comme une racine, c’est une partie de la plante ou repart la tige.

La graine, quant à elle, doit germer pour former une plantule.

Une fleur peut être plantée sous les deux formes, il y a par exemple différentes espèces d’iris à bulbes et à graines.

Une graine permettra un jour d’avoir un bulbe à replanter (la plupart du temps).

amaryllis et son bulbe
amaryllis et son bulbe

 

pour une version un peu plus compliquée :

les graines

– La graine est un être totalement nouveau, créé par la reproduction sexuée entre deux êtres différents et née de la rencontre d’un ovule contenu dans la fleur et d’un grain de pollen venu d’une autre fleur de la même espèce. Cette graine est formée d’un embryon (une plante en réduction qui grandira au moment de la germination) et deux feuilles chargées de réserves (les cotylédons) qui donneront la nourriture nécessaire à la jeune plante avant qu’elle ait développé sa racine pour se nourrir par ses propres moyens.

les bulbes

– Un bulbe est une pousse souterraine verticale disposant de feuilles modifiées utilisées comme organe de stockage de nourriture par une plante à dormance. Les plantes formant de vrais bulbes sont toutes des monocotylédones.

Le bulbe constitue en fait par définition un bourgeon (organe des végétaux où se développent de nouveaux organes) servant dans l’évolution de végétaux à compenser voire complémenter la reproduction sexuée par graine si les fleurs avortent à cause des conditions de milieu (ex: perce neige, jonquilles, …)

Le bulbe est toujours le même être vivant qui a pris une forme différente en accumulant des réserves dans des feuilles deumeurées courtes et dans la courte tige qui les porte, devenant ainsi capable de résister à l’hiver. Au printemps, ses réserves lui permettront de reprendre sa forme d’été et de fabriquer sa fleur.

 



 

 lequel choisir ?

– le bulbe a déjà donné des fleurs et re-servira l’année suivante (si tout va bien)

– pour la graine, il va falloir attendre pour voir si cela donne bien une fleur

c’est selon vos gouts en fait, et vos choix sur l’assurance d’avoir des fleurs plus rapidement.

 

à vous de jouer ! (cela se plante généralement en automne et au printemps)

 

 

Pour avoir de l’avance, plantez vos bulbes en automne. Pour suivre le guide, c’est ici !