6 manières de conserver ses carottes + 1 !

carotte, comment les conserver

Vous avez semé des carottes dans votre jardin ? Il ne vous reste plus qu’à les récolter et les conserver !

La conservation est la troisième et ultime étape du cycle. Nous ne pouvons pas nous permettre de la rater.

Vous avez mis du coeur à l’ouvrage pour avoir de belles carottes ? Hortik a récolté pour vous les 6 astuces pour conserver vos carottes encore plus longtemps !

 

Vos carottes sont arrivées à maturité : 2 solutions !

Ne paniquez pas ! Il existe bien des solutions pour conserver vos carottes ! Vous allez en trouver une qui vous conviendra c’est 100% sur !

Sachez tout d’abord que 2 solutions s’offrent à vous :

1. Les laisser en terre et bien les recouvrir de paille ou de fougères,

2. Les sortir de terre.

Une fois sorties de terre, la problématique de la conservation se pose. En effet, qui  n’a pas déjà eu dans son réfrigérateur des carottes noircies et immangeables ?

 

Les 6 astuces pour conserver vos carottes !

Astuce n°1 : hop merci la caisse en bois !

1. Ne lavez surtout pas les carottes pour qu’elle garde une « robe » de conservation. Ensuite découper les fanes est très important ; sachez qu’avec ces dernières on peut réaliser des petites recettes sympas !

2. Choisissez une caisse à la taille de vos récoltes, mettez-y du sable sec et de la terre sèche, et le tour est joué ! Si vous n’avez pas de caisse, le plus important est de les mettre dans un endroit sec et noir.

 

Astuce n°2 : mes carottes dans un tonneau ? Eh oui, c’est possible !

1. La première étape est la même que pour l’astuce n°1 : ne lavez pas vos carottes et découpez les fanes !

2. Prenez un tonneau à la dimension souhaitée, puis tapissez-le de sacs en papier. une fois cette étape réalisée, couvrez les sacs de paille et déposez vos belles carottes. Attention, il faut impérativement entrebâiller le couvercle pour les récoltes puissent respirer et rester belles & zen !

 

Astuce n°3 : creusez, creusez !

1. La première étape est la même que pour l’astuce n°1 : ne lavez pas vos carottes et découpez les fanes !

2. Creusez un trou dans la terre de votre espace vert puis fermez-le avec une planche ! Si vous avez l’âme d’un brocanteur, n’hésitez pas à récupérer un vieux tambour de machine à laver le linge à hublot ! Il fera aussi office de rangement pour nos jolies carottes.  Couvrez surtout le hublot par une tôle pour éviter les quelques visiteurs « non-désirés » !



Astuce n°4 : au réfrigérateur !

1. Lavez vos carottes récoltées puis découpez les fanes !

2. 3 possibilités s’offrent alors à vous. Enveloppez soit vos carottes dans un torchon, dans du papier journal noir et blanc, ou encore placez-les dans un sac plastique. L’avantage principal du torchon et du papier journal est l’absorption de l’humidité !

 

Astuce n°5 : la congélation !

1. Lavez vos carottes récoltées puis découpez les fanes !

2. Grattez vos carottes ou pelez-les en fonction du calibre de ces dernières. Il faut prêter attention à bien laver vos récoltes pour dire bye-bye à la terre ! Coupez-les ensuite selon vos envies : en tranches ou en bâtonnets, vous avez l’embarras du choix. Blanchissez-les dans de l’eau bouillante durant 3 – 4 minutes puis passez-les sous l’eau froide avant de les égoutter.  Enfin, mettez-les dans des sacs de congélation pour enfin les placez au congélateur.

C’est un long rituel mais vous aurez de délicieuses carottes à la maison pendant 1 an.

 

Astuce n°6 : à cuisiner !

1. Choisir de façon minutieuse vos carottes à cuisiner ! Les gratter ou les peler en fonction du calibre.

2. Placez les carottes dans de l’eau bouillante salée pendant 2 minutes.

3. Préparez une saumure : préparation salée pour conserver les aliments. Le dosage dépend du nombre de conserve que vous désirez réaliser. Pour 1 bocal : faites bouillir 1/5 litre d’eau, 5 g de sucre et 1 g de sel.

4. Mettre vos carottes toutes pimpantes dans le bocal et versez-y la saumure.

5. Si ce son des bocaux « Le parfait » ébouillantez les morceaux de caoutchoucs.

6. Placez votre ou vos bocaux fermés dans un stérilisateur.

Le tour est joué et vous aurez de délicieuses conserves toute l’année !

 

Astuce n° 7 : Laissez vos carottes en terre

(mise à jour du 09/05/2017)

Laissez vos carottes en pleine terre pendant tout l’hiver, c’est un très bon lieu de conservation.

Vous les récupérez alors au fur et à mesure de vos besoins. Simple et efficace

Il convient toutefois de les protéger avec de la paille ou des feuilles, selon ce que vous avez à disposition.

 

Voilà les petites astuces que nous vous proposons pour que vous puissiez tirer partie de vos semis de carottes ! Il n’y a plus qu’à se régaler !

En avez-vous d’autres ? Nous attendons avec impatience que vous partagiez vos expériences ! N’hésitez pas !

 

Carotte : 5 méthodes pour réussir votre jardin gourmand

botte de carottes

La carotte est une plante potagère herbacée haute de 30 à 70 cm.

Ses feuilles décomposées sont molles, à segments étroits ; elles ont une odeur aromatique.

Sa racine, que l’on consomme, est charnue et pivotante, la plupart du de couleur rougeâtre à jaunâtre (il existe plusieurs variétés avec des racines jaunes, blanches ou même violettes).

Les fleurs sont hermaphrodites, stériles au centre, de couleur blanche, en ombelles. il existe plusieurs variétés de carottes parmi lesquelles les plus cultivées : la carottes « de Guérande », la carotte  » Longue lisse de Meaux », la carotte  » de Colmar » et enfin la carotte « de Chantefable ».

Voilà de quoi avoir l’embarras du choix, nous allons encore vous faire découvrir les carottes sur les points suivants.

des carottes

Propriétés de la carotte

Cette plante est cultivée en Europe depuis 16ème siècle, elle appartient à la famille des Opiacées (Ombellifères). En France elle a plusieurs synonymes : faux chervis, gironille, pastonade, caroute.

La carottes est adoucissante, antianémique, anti-diarrhéique, apéritive, calmante (sur les intestins), dépurative, diurétique, émolliente, nutritive, pectorale et rafraichissante, mais aussi elle est  l’amie du foie. Très  riche en vitamine A, elle contient aussi des vitamines (B1, B2, B5, B6, C, E, K et PP) et des sels minéraux (arsenic, brome, calcium, fer, iode, magnésium, manganèse, nickel, phosphore, potassium, sodium, soufre, zinc et bien d’autres…).

Voilà des qualités qui vont faire cultiver la carotte dans votre potager ou serre. Mais comment se cultive-t-elle?

 

Culture de la carotte

Il existe deux façon de cultiver, disons selon votre patience

  • Pour une culture hâtive ou à forcer sous châssis, semer les graines de la fin Février jusqu’au début Avril.
  • Pour une culture d’été, destinée à la conservation, semer en pleine terre de la mi-mai jusqu’à la mi-juin en rayons distants de 25 à 30 cm.

Les graines sont à recouvrir légèrement de terre fine ou de compost fin. Plomber à peine sur le dos du râteau. Éclaircir lors que les plantes ont 4 ou 5 feuilles. Procéder en deux fois : d’abord tous les 2 à 3cm puis tous les 7 à 8cm.
 



Mais comment fertiliser alors?

Fertilisation

Elle doit être normale. Les fumures fraîches sont à éviter; ne pas apporter plus de 2,5kg d’azote pour 1 are.

Il est nécessaires toutes les 2 à 3 semaines de faire des fertilisations foliaires à base de lithothamnium.

Après tout çà comment prendre soin de vos carottes?

 

Entretien de la culture de la carotte

Il y a deux choses importantes à faire:

  • les binages et les sarclages sont importants, car la carotte redoute les mauvaises herbes.
  • les arrosages sont nécessaires en cas de sécheresse; ils favorisent la levée des plantes.
Quelles maladies devrez-vous combattre pour avoir des carottes fraîches et saines?

Maladies et parasites

Il va s’en dire qu’un légume aussi riche et succulent va être la proie de certaines maladies mais aussi des insectes qui eux aussi veulent en profiter.

1. Les carottes fourchues ou éclatées

Elles éclatent parce que parce qu’il y a eu une longue période de pluie puis de la sécheresse. En effet l(humidité doit être maintenu, pensez à arroser. Elles sont fourchues soit parce que la terre est mal ameublie ou il y a un apport de matière organique fraîche.

Un bon paillage peut limiter ces inconvénients, une semis précoce, suivi par un arrachage tardif peut être aussi la cause.

2. L’alternariose

les feuilles les plus âgées de la plante sont atteintes de taches brun foncé, puis noir bordées de jaune; elles finissent par se dessécher ou pourrir;  et les jeunes plantes disparaissent à cause de cette toxicité. Parfois les racines des plantes développées sont attaquées par des taches noires et pourrissent.

Cette maladie si violente est due à une accès de humidité. Pour prévenir, éviter les fumures fraîches, éclaircir les jeunes plantes plantes et ne pas semer trop dru en pratiquant une bonne rotation.

Aussi dès le début de la maladie,pulvériser de la Bouille bordelaise.

3. La fonte des semis

Par temps humide, les jeunes plants disparaissent par endroits. Pour prévenir, alors pulvérisez sur le sol une décoction de prêle avant la levée. Aussi respectez encore une fois de plus les rotations; évitez les fumures fraîches. Il faut toujours semer dans dans un sol suffisamment aéré les carottes, et surtout ne semez pas dru (trop de graines au même endroits ou endroits non espacés).

4. Le mildiou

Lors des étés humides et frais, des taches jaunâtres et brunâtres apparaissent sur les feuilles, dont le dessus se couvrent peu  à peu d’un duvet blanchâtre et les feuilles atteinte se dessèchent.

En prévention, pulvérisez avec de la bouillie bordelaise, une décoction de prêle ou purin d’ortie.

Procédez à des fertilisations foliaires régulières à base de lithothamnium, respecter les rotations, éclaircir suffisamment les plants.

Dès l’apparition de la maladie, éliminez les plantes touchées.

5. L’oïdium

Pour tout savoir sur l’oïdium lisez cet article :  L’oïdium, la maladie du « Blanc.

6. La mouche carotte:

Petite mouche boire à la tête orange qui pond des oeufs  au voisinage des carottes. Sa larve jaunâtre creuse des galeries dans les racines en descendant vers la pointe. Les feuilles de carottes atteintes jaunissent et flétrissent.

Pour prévenir, respectez une bonne rotation et plantez les carottes entre des oignons, échalotes, ails. En effet ces légumes éloignent les mouches.

7. La limaces agreste

Elle ronge les feuilles et le collet de la carotte. Pour voir comment les lutter, lisez cet article : Les limaces, la plaie des jardins et potagers.

8. L’araignée rouge

Elle dévore les jeunes plants pendant la levée. Pour les lutter, procédez à des arrosage réguliers et légers. Et dès le début de l’invasion, pulvérisez un insecticide végétal.

9. Le charançon de la carotte

Petit coléoptère long de 1,5mm, noir brillant avec de petites tâches jaunâtres. Les larves creuses des galeries dans les racine de bas en haut. Pour les éliminer, ramassez et détruisez les insectes adultes dés leur sortie de terre en Printemps.

10. L’iule terrestre ou mille-pattes

Elle s’attaque aux racines au niveau des collets. Pour s’en débrasser, posez minutieusement des pièges ( astuce: pommes de terre évidées) semi-enterrés et visitez-les chaque matin puis détruisez-les tous.

 

Maintenant chers amis, vous savez tout sur les carottes, vous pouvez maintenant vous lancez de un projet de culture de vos carottes de consommation

 

 

 

Tarte aux carottes, à la ricotta et au miel

tarte aux carottes

Envie d’expérimenter la cuisine méditerranéenne pour sa simplicité et sa saveur qui n’est plus à prouver, nous vous présentons cette tarte salée, c’est la Tarte aux carottes, à la ricotta et au miel. Comptez 15 min de préparation et 35 min de cuisson et dégustez cette tarte qui fera vibrer de plaisir votre famille et vos amis cet été!!!

des carottes

Ingrédients (4 personnes)

 

  • 6 carottes bien fraîches
  • 1 rouleau de pâte feuilletée
  • 100g de ricotta ou de mascarpone
  • 2 c. à s. de miel d’acacia ou simple
  • 1 branche de thym, lavande ou romarin
  • 10 g de beurre pour le moule
  • 1 filet d’huile d’olive
  • Sel, poivre

 

Préparation :

  1. Grattez les carottes, éliminez les extrémités et détaillez-les petits tronçons.
  2. Faites-les cuire à la vapeur pendant 15 min.
  3. Préchauffer le four à 210, beurrez votre semoule à tarte. Étalez la pâte dans le fond et piquez- la pâte à plusieurs endroits.
  4. Laisser cuir pendant 7 min. de l’autre côté battez  la ricotta avec le miel et les épices
  5. Après sortez-la du four et étaler la ricotta mélangée. Déposer les carottes, bien serrées les unes des autres.
  6. Parsemez de fleur de thym et arroser l’huile au-dessus.

 

Bon appétit!!!