Le mildiou de la tomate et de la pomme de terre : comment le traiter

Mildiou sur feuille de tomate

Le mildiou est un ennemi redoutable pour la tomate et pour la pomme de terre. Les dégâts peuvent être considérables si ce champignon se propage et peuvent vous priver de toute récolte en un rien de temps.

mildiou

Qu’est ce que le mildiou ?

Le midiou est due au même champignon appelé Phytophthora infestans.

Sa prolifération est favorisée par un temps pluvieux, très humide (>90%), une température comprise entre 12 et 25°C et cela pendant une période suffisamment longue (par exemple 11h à 15°C). La durée d’incubation dépend de la température (de l’ordre de 7 jours à 13°C, de 4,5 jours à 19°C).

Les spores du champignon sont entraînées par la pluie dans le sol et contaminent les tubercules de la pomme de terre ou alors de la tomate ce qui entraîne leur pourrissement.  

Les premiers signes sont des taches brunes et irrégulières sur les bords et les extrémités des feuilles. Puis tout le feuillage est atteint tandis que les tiges noircissent. En période estivale, un cycle complet de mildiou (depuis la contamination d’une feuille ou d’une tige jusqu’à la possibilité pour le champignon de produire des spores) dure de 4 ½ jours à 7 jours, suivant les conditions de température.

Le mildiou peut facilement détruire une récolte entière.

midiou



Conseil pratique pour traiter le mildiou

Pour le traitement on utilise des fongicides. En ce qui me concerne l’usage de la bouillie bordelaise s’avère efficace mais il convient d’effectuer une application préventive avant l’apparition de la maladie et de renouveler le traitement dès le moindre signe de la maladie.

Conseils pour appréhender la nature de son sol !

sol argileux terre dans les mains

La nature du sol est déterminante pour la bonne croissance de nos plantes, arbres, arbustes, potagers et fleurs !

Le tout n’est pas seulement  de planter ce que l’on aime, mais aussi d’offrir des conditions favorables à la pousse de notre chère flore.

 

Les différents types de sols !

Eh oui, la nature du sol a des conséquences évidentes sur la croissance de notre jardin !

L’argile, le limon et le sable sont les principales particules minérales à observer si l’on veut déterminer la qualité de son sol.

Tout d’abord, sâchez qu’une terre équilibrée comprend environ 25% d’argile et entre 50 et 70% de sable. Ce bon mélange permettra donc un excellent drainage, une capacité de rétention d’eau intéressante et une bonne fertilité !

Les 2 catégories principales de sol

1ère catégorie : les sols argileux (25% d’argile)

Un sol argileux a en général 1 atout principal : sa fertilité. Les 2 points  négatifs sont : le drainage insuffisant, de même que sa capacité de rétention. Ce type de sol se réchauffe lentement au printemps.

2ème catégorie : les sols sableux (<8% d’argile)

Comme l’indique son nom, le sol sableux est très léger. Son deuxième atout : son drainage. Ce qui lui manque c’est sa capacité à retenir l’eau. Enrayer cette dernière revient à arroser très régulièrement votre sol. Ce type de sol se réchauffe très vite au printemps.

Les indices ou comment reconnaître son sol

Un sol argileuxA l’œil : couleur marron chocolat au lait, sol lourdPrenez une boule de terre dans vos mains après quelques jours de pluie, si la boule de terre est compact et collante cela signifie que votre sol est argileux.
Un sol sableuxA l’œil : couleur marron chocolat au lait, sol sec, léger, facile à travaillerPrenez une boule de terre dans vos mains après quelques jours de pluie, si la boule de terre s’effrite et est granuleuse cela signifie que votre sol est sableux.



Les niveaux d’acidité et d’alcalinité du sol

Ces 2 niveaux se calculent en fonction du PH du sol, soit de sa teneur en calcium. L’ajout de calcium (ou de chaux) permettra à un certain type de sol d’avoir une composition optimale et adéquate à la croissance des plantes de votre jardin.

Le pH a un impact non négligeable sur l’assimilation des éléments nutritifs :

Si le pH a un niveau d’acidité moyen ==> réduit de façon significative l’assimilation du phosphore, du calcium, du magnésium et autres éléments nutritifs.

Si le pH a un niveau d’acidité moyen élevé ==> entraîne des risques de toxicité en manganèse et aluminium.

Pour évaluer la composition en calcium, des tests pH existent. La couleur du résultat du test vous permettra de définir sa contenance.

 

Vous pouvez le constater, de nombreux éléments composent un sol. Au plus vous en saurez sur eux, au plus vous pourrez optimiser vos plantations !

 

Zoom sur les capucines

fleur de capucines jaune rosée

Les capucines sont des fleurs qui peuvent à la fois être grimpantes, tapissantes et s’intègrent aussi très bien dans des jardinières. Cette plante, la capucine, fleurit durant l’été et est très facile à cultiver.

Il existe différents types de capucines qui donnent lors de la floraison des fleurs de couleurs différentes (jaune, orange, rose, rouge).
Une autre particularité des différents types de capucines : certaines ont de grandes tiges et font parties des plantes grimpantes et vigoureuses (max 2 mètres), alors que d’autres sont appelés « les naines » et conviennent parfaitement aux jardinières.

capucine

Comment semer ses capucines

Semis de capucines

Dès le mois de mars, vous pouvez faire des semis de capucines, et les garder à l’abri jusqu’au mois de mai ou les planter directement en pleine terre courant avril.

Type de sol

Les capucines n’ont pas besoin d’une terre particulière néanmoins si vous les plantez dans des pots, n’hésitez pas à mettre du terreau.



Exposition & Période

Réservez un emplacement ensoleillé à vos capucines afin qu’elles puissent croître convenablement. Vous pouvez planter vos capucines en pleine terre entre avril et mai. Les capucines fleurissent entre le mois de mai et les premières gelées.

fleur de capucine

Entretenir ses capucines

Nettoyer

Nous vous conseillons d’éliminer régulièrement  les fleurs fanées. Cela permettra de garantir une belle floraison à votre plante.

Arrosage

N’hésitez pas à arroser abondamment vos capucines lorsqu’il fait chaud. Évitez cependant les feuilles !

Nuisibles

Les capucines attirent les pucerons. Placez donc vos capucines à coté de plantes répulsives comme les rosiers.

fleurs de capucine

Conseils

Les capucines grimpantes sont parfaites pour fleurir une pergola ou une clôture.
Les capucines tapissantes sont, elles parfaites pour les bordures de massif ou les suspensions.

Profitez bien des capucines !

8 Conseils et astuces pour créer soi-même son jardin zen

jardin zen

Les jardins zen sont originaires du Japon et des années 1300. Il se caractérisent par l’absence partielle ou totale de pelouse. Celle-ci est remplacée soit par des graviers, soit par du sable, ainsi que par des rochers.

jardin zen ombragé

Ces jardins sont connus pour être des havres de tranquillité, calmes, silencieux et dégageant de la sérénité. Les jardins zen doivent aussi leurs succès à leur simplicité d’entretien : pas besoin d’eau !

Hortik vous donne quelques conseils pour créer vous-même votre jardin zen.

 

Conseil numéro 1 : soleil et ombre

Tout d’abord il faut savoir qu’un jardin zen n’a pas de taille strict, tout le monde peut donc se créer son espace zen dans son propre jardin. Un espace Zen se caractérise aussi par l’ombre. Placez votre espace zen en parti à l’abri du soleil.

 

Conseil numéro 2 : écarter les animaux

Les espaces zen ne sont pas faits pour les animaux. Les vagues de graviers ou de sable qui caractérisent ces jardins craignent deux choses : les grosses averses, et les empreintes de pas… N’hésitez pas à entourer votre jardin zen d’un kit de protection.

kit de protection pour jardin zen

 

Conseil numéro 3 : délimiter son emplacement

délimitation d'un jardin zen

Pour délimiter l’emplacement de votre espace zen et plus précisément de vos espaces sablés, n’hésitez pas à utiliser pour les grands jardins de gros morceaux de bois, type bois de charpente.  Pour les petits jardins, privilégiez des bouts de bois plus petits. Fixez ensuite vos morceaux de bois ensemble avec la forme que vous souhaitez donner à votre jardin.


Conseil numéro 4 : repousser les mauvaises herbes

Avant d’installer la « charpente » de votre jardin, installez sur le sol une bâche en plastique noir de la forme que vous avez décidé pour votre jardin. (Ce qui retardera la pousse des mauvaises herbes).

Conseil numéro 5 : ensabler son jardin zen

différentes couleurs de sable

Après avoir installé votre bâche ainsi que votre charpente, il est temps d’ensabler, ou de remplir de graviers. Il est conseillé de remplir votre jardin avec environ 5 cm de matière de façon plane sur toute sa surface.
Il existe plusieurs couleurs de sable. Les sables les plus souvent utilisés dans les jardins zen sont les sables noirs, bruns, et blancs. Toutefois, pour garantir un effet des plus esthétique, il faut éviter les sables ou graviers trop fins et trop blancs.

Le propre du jardin zen est la symbolique. En effet, traditionnellement, le sable ou le gravier symbolise l’eau. Pour la représenter au mieux, il faut les ratisser en forme de vague, à l’aide d’un râteau scarificateur ou d’une fourche selon la taille des vagues que vous souhaitez et de la taille de votre gravier.

Conseil numéro 6 : poser des pierres

disposition des pierres dans un jardin zen

Autre partie importante du jardin zen, les pierres. Elles peuvent être de tailles, de formes, et de couleurs différentes mais doivent toujours former un triangle asymétrique.
Enterrez les pierres de telle sorte qu’on ne puisse voir qu’un tiers de leur apparence. Enfin le nombre de pierres du jardin doit absolument être impair.

Conseil numéro 7 : choisir la disposition

Trois dispositions de pierres sont importantes :

  •       Disposition horizontale : symbole de la terre
  •       Disposition verticale : symbole du ciel
  •       Disposition en diagonale : symbole d’humanité

 

Conseil numéro 8 : agrémenter avec des statues

 

statue jardin zen

Vous pouvez aussi disposer des statues ou d’autres objets dans votre jardin mais sans trop l’encombrer. Le jardin zen est un espace pur, minimaliste et simple.