Comment et pourquoi butter son jardin ?

Buttage

Butter son potager fait partie des travaux d’entretien à faire au potager. Cela vous permettra d’avoir un jardin qui favorise le développement de la partie souterraine de vos légumes et de soutenir vos plantes. Alors pour tout savoir sur le buttage, suivez le guide !

Buttage

Qu’est ce que le buttage ?

Le buttage consiste à former une butte de terre autour des pieds de vos plantes. Le buttage présente plusieurs avantages :

  • Il favorise la croissance des plantes à rameaux fins et très longs. Cela permet à ces plantes d’être mieux enracinés dans la terre et d’être moins sensibles au vent.
  • Il permet de faire « blanchir » certains légumes. Blanchir des légumes consiste à priver de soleil la partie enterrée du légume en faisant une motte de terre à sa base. La partie restée à l’ombre est la partie blanche du légume. Cette partie blanche est plus tendre que le reste du légume. Parmi les légumes à blanchir, vous retrouvez les poireaux, le fenouil, les cardons, les asperges et les céleris.
  • Pour la pomme de terre, le buttage permet de protéger les tubercules restés dans la terre pendant les gelées précoces.
  • Il permet de cultiver des plantes qui ne supportent pas une humidité constante.
  • L’été, le buttage permettra d’apporter de la fraicheur aux pieds de vos plantes.

 


Bien butter en 5 leçons !

  • A l’aide d’une binette ou d’une serfouette, faites un monticule de terre à la base de la plante. Si vous cultivez en rangées, faites cela tout le long du rang de part et d’autre.  Faites attention à ne pas abimer les racines avec vos outils !
  • Si vous avez un plant de haricot, attendez qu’il fasse environ dix centimètres pour butter.  Le haricot est une plante qui  nécessite plusieurs buttages successifs.
  • Pour les plants de poireaux, effectuez un premier buttage environ 2 semaines après leur plantation. 15 jours après, faites un deuxième buttage en formant un bourrelet de part et d’autre du rang. Enfin, deux semaines plus tard, refaites un buttage avec de ramener un maximum de terre ! Cela permettra à votre poireau de bien se développer et d’avoir une partie blanche plus longues !
  • Pour les pommes de terre, le buttage doit être le plus important possible. La lumière du jour fait verdir les tubercules de pommes de terre. Dans un premier temps, enterrer vos plants sur la moitié de leur hauteur quand ils auront atteint environ vingt centimètres. Un mois plus tard, ramenez une bonne quantité de terre aux pieds de vos pommes de terre.
  • Il faut toujours laisser (sauf certaines exceptions comme l’ail ou la carotte) le sommet des tiges hors du sol.

 

Les outils nécessaires pour bien butter ses légumes

La serfouette

SerfouetteLa serfouette possède une partie rectangulaire et deux dents. La partie rectangulaire vous permettra d’ouvrir des trous, de ramener de la terre pour former des monticules. Les deux dents sont elles très pratiques pour tracer des sillons.

Le râteau

 

RateauIl vous permettra d’extraire les cailloux éventuellement présents dans votre terre. Le dos du râteau vous permettra de tasser la terre.

Le butoir

Très pratique, la lame du buttoir vous permettra de relever la terre et de tracer des sillons. Si vous cultivez des pommes de terres ou des haricots, c’est l’outil idéal !

Les bulbes : Conseils pour débuter

BULBE

Les bulbes, symboles du printemps, sont l’idéal pour les jardiniers débutants : tulipes, narcisses, jonquilles, jacinthes, crocus… ils offrent une palette de couleurs tendres ou gaies. Voici un petit guide pour vous lancer dans la plantation de bulbes avec succès.

 

BULBE

1. Qu’est-ce qu’un bulbe ?

Le bulbe est un organe végétal formé par un bourgeon entouré de feuilles. Véritable réserve nutritive, le bulbe permet aux plantes – bégonia, crocus, glaïeul… – de reformer chaque année leurs parties aériennes et de survivre dans des conditions climatiques parfois difficiles (froid, gel, sècheresse…). Le bulbe peut aussi se comporter comme une plante embryonnaire, comme la tulipe, l’ail, le narcisse…

Selon le type de bulbe, l’aspect et les méthodes de plantation seront différents. Les « vrais » bulbes sont ceux qui renferment tous les organes de la plante. Ainsi, la seule chose à apporter pour qu’ils fleurissent est l’eau, puisque toutes les substances nutritives sont déjà présentes.

La période de dormance

Le bulbe vit une période de repos avant chaque floraison : cette vie au ralenti lui permet de fortement résister aux conditions extérieures. Dès que les températures augmentent, que le soleil se fait plus présent, le bulbe sort de sa léthargie.

2. Les bulbes au fil des saisons

Bulbes de printemps

Les bulbes qui fleurissent au printemps comme les tulipes, les crocus, les jacinthes, les iris de Hollande, l’ail d’ornement ou encore les narcisses doivent être plantés de septembre à fin novembre (début décembre au plus tard). Les placer au soleil ou à mi-ombre.
Leur période de floraison varie d’une année sur l’autre et est fonction du climat (hiver rigoureux ou justement très doux, humidité, pluies etc.).



 

Bulbes d’été ou d’automne

Les bulbes à floraison estivale comme les agapanthes, watsonias, bégonias, dahlias, lis, cannas ou glaïeuls se plantent au printemps, une fois les dernières gelées passées, c’est-à-dire en avril/mai pour une floraison entre juin et octobre.

Les bulbes d’automne tels les colchiques, crocus jaune d’automne, cyclamens de Naples, safrans ou sandersonias se plantent l’été, en juillet/août.
La plupart des bulbes d’été se plaisent au soleil.

3. Comment planter les bulbes ?

Rien de plus simple !

  • Préparez le sol 8 jours avant en le bêchant
  • Munissez-vous d’un transplantoir (ou d’une petite pelle) pour creuser une profondeur de deux fois la hauteur du bulbe.
  • Positionnez le bulbe, pointe vers le haut
  • Recouvrez de terre en tassant un peu. Attention, veillez à ce que tout le bulbe soit recouvert.
  • Laissez des espaces de 10 à 15 cm en moyenne entre chaque bulbe : 5 cm suffisent pour les perce-neige ou les crocus, tandis que les cannas ou iris auront besoin de 25 à 30 cm.

Le saviez-vous ? Il est tout à fait envisageable de planter des bulbes en pot ou en jardinière. Certaines espèces s’épanouiront d’ailleurs davantage en pot ; c’est le cas des eucomis, dahlias nains, bégonias, cannas…
Toutefois, les contenants doivent être suffisamment profonds, 15 cm minimum voire 25 cm pour les narcisses ou les tulipes.

4. Comment entretenir ses bulbes ?

  • Arrosez abondamment pour que les racines prennent ;
  • Fertilisez avec de l’engrais dès le début de la floraison pour qu’elle reste abondante ;
  • Coupez les fleurs fanées au fur et à mesure afin qu’elles libèrent de la place pour les nouvelles.

Les bulbes offrent des fleurs à hauteur et couleurs variées : laissez aller votre créativité pour créer des mélanges harmonieux !