La mise en jauge de plants, comment faire ?

mise en jauge

Dans des conditions hivernales ou extrêmes, il s’avère parfois impossible de planter un arbre, arbuste, plante verte ou légume immédiatement.

Pour reporter la mise en terre de quelques jours voire de quelques semaines, vous pouvez mettre en jauge vos plants.

L’objectif est de plonger vos plants dans un état de repos afin de stopper leur développement et de leur épargner tout stress inutile. C’est cette méthode qu’emploient les pépiniéristes pour vous présenter de jeunes plants tout au long de l’année.

 

mise en jauge
comment réussir sa mise en jauge

 

Quels plants sont concernés ?

Vous pouvez mettre en jauge n’importe quel plant à condition que celui-ci ne présente aucun signe de floraison et ne possède que très peu de feuille.

Vous pouvez également mettre en jauge des légumes ou des plantes vertes mais sur une période de quelques jours uniquement.

Où placer votre jauge ?

L’emplacement de votre jauge doit être soigneusement choisi et doit répondre aux critères suivants :

–          A l’ombre tout la journée

–          Près d’un mur ou d’une haie

L’objectif est de réduire l’écart de température entre le jour et la nuit et  d’éviter au maximum la présence de vent.


Les étapes pour une mise en jauge réussie.

La mise en jauge n’est pas plus compliquée qu’une mise en terre traditionnelle, il faut seulement veiller à respecter quelques étapes spécifiques :

  1.  Creusez une tranchée à la taille de la motte de votre plant.
  2.  Installez votre plant à dans cette tranchée.
  3.  Couvrez la motte avec de la terre légère ou du sable jusqu’au tronc.
  4.  Arrosez légèrement si la terre est sèche.

Si vous mettez en jauge en période de gel, nous vous conseillons vivement de recouvrir intégralement vos plants de paille afin de les protéger.

En cas de fortes pluies, vérifiez régulièrement votre jauge afin de détecter et de traiter au plus vite l’apparition de moisissures.

Si votre jauge n’est pas complètement à l’abri du vent, vous pouvez également placer vos plants à l’horizontale.

 

Lorsque les conditions seront plus clémentes, vous pourrez alors mettre en terre définitivement votre plant !

Comment bien choisir ses graines pour le jardin et le potager ?

graines de plantes ou légumes

Les graines sont des organismes vivants qui germent en fonction de plusieurs éléments : la température, l’ensoleillement, l’humidité. La conservation et le conditionnement sont aussi des facteurs jouant sur le pouvoir germinatif.

Apprenez à reconnaitre les types de graines et découvrez lesquelles choisir pour vos semis.

Les conditionnements et la conservation des graines

Les graines sont la plupart du temps conditionnées en sachet hermétique pour ne jamais être en contact avec la lumière et l’humidité. Le poids de graines dans ces sachets est variable, la plupart du temps entre cinq et quinze grammes. Ces graines ont généralement été sélectionnées pour leur capacité à germer facilement.

Au fur et à mesure que l’on s’approche de la date de péremption, le pouvoir germinatif des graines décline. Il est donc préférable de ne pas dépasser la date écrite au dos du sachet. Une fois le sachet ouvert, les graines se conservent au frais et au sec jusqu’à l’année suivante.

On trouve également des sachets contenants de plus grosses quantités de graines, parfait pour les légumes que l’on sème tout au long de l’année ou pour les grands jardins.

D’autres types de conditionnement existent, comme par exemple les tapis de semis ou les graines en ruban. Les graines en ruban ou en tapis sont disposées entre deux voiles fins biodégradables. Posés à même le sol, les rubans de graines sont très pratiques à utiliser et offrent un énorme gain de temps par rapport au semis classique. Ils évitent d’avoir à éclaircir les plants une fois que les graines ont germé.

graines de plantes ou légumes

Les graines issues de l’agriculture biologique

On voit de plus en plus de graines biologiques chez les pépiniéristes et dans les graineteries. Les graines « bio » proviennent nécessairement de légumes issus de l’agriculture écologique. Ces légumes doivent posséder un label pour que les graines puissent également en bénéficier. De part leur caractéristiques, les graines biologiques sont plus résistantes aux maladies que les graines classiques et souvent plus rustiques. La différence de prix entre les graines classiques et les graines écologiques est souvent peu importante.

Les graines exotiques

Les graines de plantes exotiques ou étrangères peuvent s’acheter sur internet ou chez le pépiniériste. On peut les faire pousser sous nos latitudes à condition de pouvoir leur offrir les conditions nécessaires à leur développement. Une véranda sera le lieu idéal pour faire pousser les plantes tropicales qui ont besoin de beaucoup de chaleur et d’humidité pour bien se développer. Parfois, l’emploi d’un humidificateur sera nécessaire pour recréer un environnement adéquat à la culture de ces plantes.

Les graines de légumes rares et anciens

Carottes pourpres, pommes de terre Ratte, crosnes et topinambours : ces variétés de légumes anciens qui ont disparu de nos jardins font depuis peu leur réapparition dans nos assiettes. Légèrement plus chères à l’achat que les graines classiques, les semences de légumes rares et anciens sont la plupart du temps rustiques et les plants nécessitent un entretien minimal. Le rendement est  variable mais les légumes anciens possèdent de grandes qualités gustatives, ce qui en font des variétés beaucoup plus intéressantes à cultiver au potager.

Maintenant que vous en savez plus sur le conditionnement, renseignez vous sur les dates d’achat et les dates de plantations des légumes ou plantes que vous souhaitez semer !