6 manières de conserver ses carottes + 1 !

carotte, comment les conserver

Vous avez semé des carottes dans votre jardin ? Il ne vous reste plus qu’à les récolter et les conserver !

La conservation est la troisième et ultime étape du cycle. Nous ne pouvons pas nous permettre de la rater.

Vous avez mis du coeur à l’ouvrage pour avoir de belles carottes ? Hortik a récolté pour vous les 6 astuces pour conserver vos carottes encore plus longtemps !

 

Vos carottes sont arrivées à maturité : 2 solutions !

Ne paniquez pas ! Il existe bien des solutions pour conserver vos carottes ! Vous allez en trouver une qui vous conviendra c’est 100% sur !

Sachez tout d’abord que 2 solutions s’offrent à vous :

1. Les laisser en terre et bien les recouvrir de paille ou de fougères,

2. Les sortir de terre.

Une fois sorties de terre, la problématique de la conservation se pose. En effet, qui  n’a pas déjà eu dans son réfrigérateur des carottes noircies et immangeables ?

 

Les 6 astuces pour conserver vos carottes !

Astuce n°1 : hop merci la caisse en bois !

1. Ne lavez surtout pas les carottes pour qu’elle garde une « robe » de conservation. Ensuite découper les fanes est très important ; sachez qu’avec ces dernières on peut réaliser des petites recettes sympas !

2. Choisissez une caisse à la taille de vos récoltes, mettez-y du sable sec et de la terre sèche, et le tour est joué ! Si vous n’avez pas de caisse, le plus important est de les mettre dans un endroit sec et noir.

 

Astuce n°2 : mes carottes dans un tonneau ? Eh oui, c’est possible !

1. La première étape est la même que pour l’astuce n°1 : ne lavez pas vos carottes et découpez les fanes !

2. Prenez un tonneau à la dimension souhaitée, puis tapissez-le de sacs en papier. une fois cette étape réalisée, couvrez les sacs de paille et déposez vos belles carottes. Attention, il faut impérativement entrebâiller le couvercle pour les récoltes puissent respirer et rester belles & zen !

 

Astuce n°3 : creusez, creusez !

1. La première étape est la même que pour l’astuce n°1 : ne lavez pas vos carottes et découpez les fanes !

2. Creusez un trou dans la terre de votre espace vert puis fermez-le avec une planche ! Si vous avez l’âme d’un brocanteur, n’hésitez pas à récupérer un vieux tambour de machine à laver le linge à hublot ! Il fera aussi office de rangement pour nos jolies carottes.  Couvrez surtout le hublot par une tôle pour éviter les quelques visiteurs « non-désirés » !



Astuce n°4 : au réfrigérateur !

1. Lavez vos carottes récoltées puis découpez les fanes !

2. 3 possibilités s’offrent alors à vous. Enveloppez soit vos carottes dans un torchon, dans du papier journal noir et blanc, ou encore placez-les dans un sac plastique. L’avantage principal du torchon et du papier journal est l’absorption de l’humidité !

 

Astuce n°5 : la congélation !

1. Lavez vos carottes récoltées puis découpez les fanes !

2. Grattez vos carottes ou pelez-les en fonction du calibre de ces dernières. Il faut prêter attention à bien laver vos récoltes pour dire bye-bye à la terre ! Coupez-les ensuite selon vos envies : en tranches ou en bâtonnets, vous avez l’embarras du choix. Blanchissez-les dans de l’eau bouillante durant 3 – 4 minutes puis passez-les sous l’eau froide avant de les égoutter.  Enfin, mettez-les dans des sacs de congélation pour enfin les placez au congélateur.

C’est un long rituel mais vous aurez de délicieuses carottes à la maison pendant 1 an.

 

Astuce n°6 : à cuisiner !

1. Choisir de façon minutieuse vos carottes à cuisiner ! Les gratter ou les peler en fonction du calibre.

2. Placez les carottes dans de l’eau bouillante salée pendant 2 minutes.

3. Préparez une saumure : préparation salée pour conserver les aliments. Le dosage dépend du nombre de conserve que vous désirez réaliser. Pour 1 bocal : faites bouillir 1/5 litre d’eau, 5 g de sucre et 1 g de sel.

4. Mettre vos carottes toutes pimpantes dans le bocal et versez-y la saumure.

5. Si ce son des bocaux « Le parfait » ébouillantez les morceaux de caoutchoucs.

6. Placez votre ou vos bocaux fermés dans un stérilisateur.

Le tour est joué et vous aurez de délicieuses conserves toute l’année !

 

Astuce n° 7 : Laissez vos carottes en terre

(mise à jour du 09/05/2017)

Laissez vos carottes en pleine terre pendant tout l’hiver, c’est un très bon lieu de conservation.

Vous les récupérez alors au fur et à mesure de vos besoins. Simple et efficace

Il convient toutefois de les protéger avec de la paille ou des feuilles, selon ce que vous avez à disposition.

 

Voilà les petites astuces que nous vous proposons pour que vous puissiez tirer partie de vos semis de carottes ! Il n’y a plus qu’à se régaler !

En avez-vous d’autres ? Nous attendons avec impatience que vous partagiez vos expériences ! N’hésitez pas !

 

Réaliser une mini serre pour les semis

Terrine mini serre

On peut semer presque tout en serre : concombres, poivrons, basilic, tomates… avec un peu de temps et de patience, réaliser une mini serre pour les boutures et les semis de plantes s’avère facile et très économique.

Réussir ses semis avec la mini serre

Sur la terrasse ou au jardin, la mini serre permet de protéger les semis les plus délicats des écarts de température : les graines de tomates, de piments et d’aubergines ont besoin d’un climat doux et humide pour germer. C’est aussi l’occasion de tester des semis de plantes exotiques ou fragiles comme les bégonias, les graines de baobab ou de palmier.



Fabriquer une mini-serre chez soi

 

mini serre fabriquée soi-mêmeLes mini serres d’intérieur ou terrines sont composées d’un bac et d’un couvercle isolant et transparent. Assez chères à l’achat, elles sont faciles à bricoler chez soi et ne coûtent presque rien si l’on utilise des matériaux de récupération : une caisse en polystyrène demandée à votre poissonnier ou une caisse en plastique sont de très bons contenants. On peut également construire le bac soi-même avec des planches de bois (par exemple, de la palette) ou recyclerun ancien aquarium.Pour maintenir une température propice à la germination (entre vingt et vingt cinq degrés), on pourra utiliser un câble chauffant pour aquarium que l’on placera au fond du bac, avant de le recouvrir de sable ou de terreau. Un thermomètre permettra de contrôler et d’ajusterla température.

Après avoir placé les semis en petits pots (carton recyclable ou plastique), il ne reste plus qu’à recouvrirla mini-serre d’une plaque de plexiglas ou de verre en veillant à laisser des espaces sur les côtés pour faire circuler l’air.

Les bonnes raisons d’acheter une serre pour son jardin

serre ou tunnel-serre

Pratique, facile et la garantie de produits beaux et sains sont autant de bonnes raisons de s’équiper d’une serre pour son jardin.

Une serre dans son jardin, c’est facile

Selon l’article R421-9 du code de l’urbanisme (CU), vous n’avez pas besoin de demander de permis de construire pour une serre dont la hauteur n’excède pas 1,80 m (exception faite des secteurs sauvegardés, dont le périmètre se situe sur un site classé).
Serres-tunnels, petites ou mini-serres peuvent donc être installées dans votre jardin sans contrainte législative. Pour des serres qui dépassent ces dimensions, il vous suffira de vous renseigner auprès de votre mairie.
Le montage est relativement abordable ; sollicitez 1 ou 2 amis. Avec un terrain bien préparé c’est-à-dire correctement nivelé, 1 à 2 journées seulement vous seront nécessaires.

Tout (ou presque) se cultive dans une serre

Fleurs, fruits et légumes : il y a quantité de choses à cultiver dans une serre.
L’hiver, vous pourrez y conserver des plantes un peu fragiles ou vous occuper des boutures en toute tranquillité. Dès les mois de janvier/février, vous pourrez entamer les semis, tranquillement protégés.



Côté légumes, la serre est un bon moyen de démarrer  une production. Également, vous pourrez vous adapter plus facilement aux aléas climatiques et avancer ou retarder la culture de vos légumes préférés.
Enfin, la serre vous permettra de savourer les fruits toute l’année.

serre ou tunnel-serre

Et parce que l’investissement est moindre, s’équiper d’une serre vaut vraiment le coup !