Mes systèmes d’arrosage économiques et performants !

arrosage raccordement, potager de niort

L’eau est devenue un produit qu’il faut économiser mais l’eau est indispensable, surtout l’été, pour la croissance des fruits et des légumes du jardin.

Je recommande donc 2 types d’arrosage que j’ai installés dans mon potager :

L’arrosage au « goutte à goutte »

Il convient parfaitement pour tous les plants : tomates, courgettes, poivrons, aubergines, melon, concombres, etc…

Il consiste à installer un tuyau (diamètre 16mm) sur lequel sont branchés des tuyaux plus petits (diamètres 5mm) se terminant par un distributeur qui permet de régler le débit de la distribution de l’eau au pied de chaque plante.

comment arroser goutte a goutte

Avantages de ce système d’arrosage au goutte à goutte :

– L’eau ainsi distribuée ne tasse pas la terre mais l’humidifie juste au pied de la plante.
– L’eau n’est pas répandue sur le feuillage de la plante et ne provoque pas le développement des maladies cryptogamiques.
– La consommation d’eau est faible en évitant tout gaspillage.

arrosage goutte a gouttemise en place d'un arrosage goutte a goutte

Je l’utilise (selon les conditions climatiques) tous les 3 ou 4 jours pendant 10 min. J’ai mesuré pour l’arrosage de 40 plants sur 25m de long une consommation moyenne de 15l d’eau.



L’arrosage au tuyau poreux

L’arrosage au tuyau poreux convient pour les cultures en lignes (haricots, salades, carottes, radis, etc…).

Il permet lui aussi une humidification favorisant la levée rapide des semis sans tassement de la terre. La consommation d’eau est très raisonnable.

Fabriqué dans une matière poreuse, ce tuyau laisse suinter l’eau, goutte à goutte, sur toute sa longueur,et cela permet donc d’irriguer d’un coup des mètres de plantation en ligne.

arrosage raccordement

Pour chacun de ces systèmes, on trouve tout le matériel nécessaire dans les magasins de bricolage ou les jardineries.

Michel

 

 

4 conseils pour jardiner sans polluer

arrosoir jaune, jardiner sans polluer

Conseil numéro 1 : économiser l’eau

récupérateur d'eau de pluieL’eau est devenu un problème mondial et l’économiser est très important. Aujourd’hui, de nombreux systèmes sont commercialisés: citerne enterrée, citerne  sous pression, citerne à filtre, citerne auto-nettoyante.
L’arrosage au jardin ne doit pas se faire qu’à l’eau pure. Un seau d’eau qui a tourné pendant l’été peut servir à arroser des végétaux robustes par exemple.

Conseil numéro 2 : faire son propre compost

bac à compost

Un an suffit pour créer vous-même votre propre compost. Rien de plus simple : créez-vous un bac dans lequel vous entreposerez vos déchets végétaux (herbes, branches d’arbres) ainsi que vos déchets verts (épluchures, coquille d’œuf).

Pour que ces déchets se transforment plus rapidement en « or noir du jardin » découpez vos déchets avant de les placer dans le bac.
Autre astuce : n’hésitez pas à remuer le tout de temps en temps pour l’aérer. Vous pouvez également l’arroser.



Conseil numéro 3 : faire son propre paillis

faire son propre paillisLe paillis remplacera les pesticides et autres produits chimiques. Il est constitué de matières organiques destinées à être étalées à-même le sol.
2 méthodes simples pour remplacer le paillis que vous achetez d’habitude en magasin:- La première consiste simplement à étaler d’une fine couche les restes de vos tontes.
– La seconde consiste à découper de petits morceaux de carton ondulé : ces derniers permettront de garder le sol humide et de retarder la pousse de mauvaises herbes.

Conseil numéro 4 : utiliser des engrais organiques

utilisez des engrais organiques

Que sont les engrais organiques ?

Le fumier déshydraté ou encore les purins d’Ortie, de Consoude, de Prêle, d’Absinthe, ou encore de Tanaisie ont de nombreuses vertus pour votre jardin et seront avant tout un fertilisant de premier choix.