Comment préparer sa pelouse pour l’hiver

rateau à l'envers sur pelouse

Envie d’une pelouse verdoyante dès le printemps ? Et bien c’est maintenant qu’il faut s’y prendre !

 

 

Plusieurs étapes seront nécessaires pour rendre votre pelouse plus belle.

Tout d’abord, vous devez vous pencher sur votre sol (c’est une façon de parler !). En effet,  la composition du sol est souvent la clé du problème.
Une petite analyse vous permettra de savoir la nature de votre sol : terre argileuse, calcaire ou acide. Cette analyse peut être réalisée à l’aide de petits kits vendus en magasins de bricolage ou en jardinerie.

  • Si votre terre est pauvre : vous pouvez disposer du fumier de cheval décomposé qui fera un très bon engrais.
  • Si votre sol est argileux : mettez du sable fin et de la tourbe pour alléger le sol.
  • Si votre sol est sableux : mettez de la terre végétale pour l’enrichir.
  • Si votre sol est calcaire : vous devez augmenter les éléments nutritifs (grâce à votre composte, fumier, terreau, feuilles de chêne etc.).
  • Si votre sol est acide : mettez de la chaux.

 


Soignez ensuite les endroits endommagés (par des insectes nuisibles par exemple).

Pour cela, vous pouvez ressemer  du gazon ou alors utiliser la méthode du gazon en plaque.

 

 

Vient ensuite la phase de fertilisation.

La dernière fertilisation de l’année est très importante. Il faut mettre un engrais automnal.

Les doses de chacun des éléments seront plus adaptées par rapport à la période de l’année.

 

Si le sol est trop compact, alors, il sera important de l’aérer. Pour cela, vous pourrez, à l’aide d’un aérateur mécanique, extraire de petites carottes de terre. Étendez ensuite une couche de terreau pour favoriser l’activité microbienne du sol et améliorer la structure du sol.

 

Pour finir, au mois d’octobre, la croissance de la pelouse ralentit avant de cesser lors des gels. Nous vous recommandons de laisser une hauteur de 5 cm lors de la dernière tonte pour éviter les problèmes de maladies et de nuisibles. Ceci permettra aussi un réchauffement plus rapide au printemps. Travailler avec de bons outils, c’est toujours plus agréable.

 

 

Profitez de ces moments encore ensoleillés et rendez votre pelouse très belle et entretenue pour l’hiver !

 

Ciboulette : 5 manières de la planter facilement

ciboulette, plante aromatique

ciboulette

La ciboulette est une plante condimentaire herbacée d’une hauteur de 30cm très utilisée en cuisine.

Ses tiges sont minces, nombreuses et peu élevées.

Ses nombreuses feuilles sont cylindriques, creuses et fines; elles forment une touffe.

Les fleurs sont de couleur rose ou violacée, en ombrelles sphériques.

Culture

Pour la culture de la ciboulette,  on procède généralement par division de touffe en mars ou en octobre.

La ciboulette se sème également au printemps,  comme la ciboule, mais se repique à l’automne seulement

Fertilisation

  • Fertilisation normale à la fin de l’automne ou au début du printemps.
  • ne pas apporter du fumier frais, mais du compost bien décomposé et un engrais.
  • les fertilisation foliaires ne sont pas indispensables.

Entretien

  • Les binages et les sarclages sont nécessaires.
  • N’arrosez que très rarement, elle n’aime pas la trop grande humidité

Récolter et conserver

  • La récolte des feuilles de ciboulette se fait tout au long de l’année, et se poursuit jusqu’aux gelées, selon les besoins.
  • Il faut utiliser les tiges de ciboulettes aussitôt que vous les avez coupées
  • La ciboulette perd ses feuilles pendant la saison hivernale.
  • Pour la conserver, arrachez à l’automne quelques touffes avec leur motte et plantez sous châssis.
  • On peut aussi retransplanter les touffes dans une jardinière ou en pot et les garder à l’abri du froid.

Maladies et parasites

  • La ciboulette ne semble pas sensible aux maladies ni aux parasites

 

Vous êtes intéressé par d’autres plantes aromatiques? C’est ici :

5 « trucs » pour semer le basilic

basilic, plante aromatique

basilic

Le basilic est une plante condimentaire herbacée, d’une hauteur de 30 à 40 cm. Ses tiges sont dressées et rameuses. Ses feuilles sont dentelées, pétiolées ; elles sont d’une couleur vert foncé ou violette selon les variétés. Les fleurs sont de couleur blanche ou rosée, réunies en épis. Cette plante mellifère a une odeur pénétrante.

Culture du basilic

  •          Les graines se sèment en mars-avril, sur couche (la température doit dépassée15°C).
  •          Elles doivent être peu enterrées.
  •          Il faut repiquer sur couche lorsque les plants ont de 2 à 4 feuilles, en mai-juin, c’est-à-dire, dès que les gelées ne sont plus à craindre.
  •          Espacer les plants de 25 à 30 cm en tous sens.
  •          Toutes les variétés de basilic se cultivent en pots ou en jardinières, sur une fenêtre ou un balcon.

Fertilisation (engrais)

  •          Fertilisation normale.
  •          Ne pas employer de matière organique non décomposée.
  •          Pas de fertilisation foliaire.



Entretien du basilic

  •          Les binages et les sarclages sont nécessaires. Pour le binage, nous vous conseillons ce type d’outils : Binette Duopro Leborgne
  •          Il faut arroser fréquemment en cas de sècheresse.
  •          Une couverture végétale du sol (6 à 7 cm) sera très bénéfique pour éviter l’évaporation
  •          Pincez les boutons floraux (coupez avec vos ongles) dès leur apparition.
  •          Les jeunes plants disparaissent après la germination.  Afin d’éviter cela, il est préférable de semer clair (espacer les graines) dans un sol bien préparé.
  •          Pensez à contrôler la chaleur du châssis, aérez le si nécessaire.
  •          Procédez à des arrosages réguliers, mais sans excès.

Récolter et conserver

  •          Les feuilles se récoltent selon les besoins (les cueillir au dernier moment).
  •          Pour la conservation : hachez finement les feuilles au couteau (ne pas utiliser le mixeur), puis placez-les au fond d’un petit bocal et couvrez le tous d’huile (d’olive ou de tournesol)
  •          Fermer et maintenir au réfrigérateur.
  •          Ce mode de conservation permet d’avoir du basilic tous au long de l’hiver.
  •          Il existe aussi une autre méthode de conservation qui consiste à faire sécher les feuilles de basilic à l’ombre et d’ensuite les conserver dans des bocaux hermétiques.

Maladies et parasites

Avantage du basilic : cette plante n’est pas sujette aux maladies et ne connait pas non plus de parasites spécifiques, mais faites attention au froid et au gel, le basilic y est sensible !

 

Profitez du basilic pour toutes vos salades cet été!

 

 

D’autres herbes aromatiques vous intéressent ? c’est ici  :