5 actions à faire au jardin en juillet

semer des graines

 

Juillet est un mois souvent associé avec « vacances » mais rarement pour le jardinier. Non seulement parce que le temps des récoltes est enfin venu, mais aussi parce que le jardin demande plus d’attention quand le soleil darde ses dangereux rayons…

 

 1) Pour bien entretenir votre jardin  :

Si vous êtes amateurs de fleurs sachez qu’il est temps de planter !

 

arroser les plantes

N’oubliez pas d’arroser vos plantes chaque soir après le  coucher du soleil car les plantes souffrent de la chaleur de l’été, souvent étouffante, parfois orageuse et rarement pluvieuse
Mais avant cela, nettoyez vos massifs, binez ou sarclez le sol afin de laisser pénétrer l’eau dès les premières gouttes de pluie ou d’arrosage.

Avant de partir en vacances, quelques travaux sont à prévoir comme désherber les massifs et les allées pour éviter de vous retrouver envahi à votre retour

2) le saviez-vous : il est encore temps de semer !

semer des graines

Il est encore temps de semer certains légumes en plein terre comme:

les poireaux, la laitue , les haricots, la chicorée, l‘oseille, le persil ou encore les radis.

Vous pouvez également semer des graines de courgette en godet que vous planterez en terre à la fin du mois ou au début du mois d’août.

 

3) Portrait sur notre légume du mois : la salade

laitue du jardin

Les salades exigent peu d’eau pour se développer, sauf en climat sec et pendant l’été. Elles réclament de bons binages pour éviter la concurrence des mauvaises herbes et pour aérer la terre.

Attention :- N’enterrez pas trop profondément vos pieds après repiquage car vous risquerez de ne pas voir votre salade pousser.

N’arrosez jamais le feuillage directement mais au pied des plants afin d’éviter de contaminer les feuilles.

Les salades se récoltent environ 2 mois après le semis, lorsque le cœur de celles-ci a atteint la taille désirée.

Il est conseillé de couper au niveau du collet plutôt que d’arracher la plante. Ainsi, la plante peut repousser et émettre de nouvelles pousses, qui apparaîtront rapidement pour une autre récolte.



 

4) Portrait sur notre fruit du mois : La fraise

                              blanche 

 

La meilleure période pour planter vos fraisiers se situe entre mi-août et mi-octobre. Les plants ont ainsi le temps de s’enraciner avant l’arrivée de l’hiver et du froid, Ils fructifient dès l’année suivante.
Les variétés remontantes qui produisent à la fin de l’été.

  A savoir : les fraisiers se cultivent aussi en pot, pour un potager au balcon.

 

Vous connaissez tous la fraise rouge mais connaissez-vous la fraise blanche ?

fraises-blanches

La vaste famille des fraises compte plus de 600 membres .Deux nouvelles variétés sont récemment apparus : elles sont prénommées fraise ananas et fraise framboise des bois. Le mot fraise fait souvent penser au rouge et bien non car ces  2 nouvelles espèces sont en réalité blanches. Ces fraises insolites sont le fruit de plus d’une centaine de croisements en l’espace de 10 ans

 

 5) Trucs & Astuces :

Comment éliminer les parasites ?

ortie

Très utilisé au jardin biologique, le purin d’ortie possède de multiples vertus. Engrais puissant, anti-parasitaire efficace, il est très facile à élaborer et à utiliser, aussi n’hésitez pas à l’employer à la place des traitements chimiques habituels !

Une petite fraise ? Zoom sur la culture du Fraisier, vivace et rustique…

jolie fraise


fraisier fraiseLe fraisier est une plante vivace de la famille des Rosacées comme le rosier. Le fraisier est une plante rustique(qui résiste au froid) jusqu’à -20°C.De son nom botanique Fragaria, la première espèce de fraisier s’appelle le fraisier des bois. Il compte plusieurs espèces comme le fraisier de Chili, le fraisier de Virginie, le fraisier capron, le fraisier ananas ou encore le fraisier étoilé.

Tous ces fraisiers sont regroupés en quatre sous-familles:

  • fraisiers non remontants à gros fruits
  • fraisiers remontants à gros fruits
  • fraisiers non remontants à petits fruits
  • fraisiers à petits fruits ou fraisiers quatre saisons.

 

Propriétés du fraisier

Le fraisier est une plante herbacée rustique haute de 20 à 30 cm.

– Ses tiges sont dressées
– ses feuilles, 3 folioles, sont pétiolées, plissées, dentées et parfois velues.
– ses fleurs sont hermaphrodites, dioïques ou polygames selon les espèces. Les fleurs du fraisier sont de couleurs blanches.

jolie fraise Le fraisier est cultivé pour ses fruits charnus, sucrés, parfumés mais aussi exotiques. Ses fruits, les fraises, sont de forme arrondie ou conique. Leur couleur va du rouge foncé au rouge clair. Certaines variétés donnent des fruits roses, jaunes ou blancs. Leur saveur diffère largement d’une espèce à une autre. La fraise est apéritive, diurétique, laxative, rafraîchissante et dépurative. Elle contient aussi des vitamines A, B, C, E et K ainsi que du brome, du calcium, du fer, du iode, du magnésium et bien d’autres. Les fraises contiennent du sucres mais les diabétique peuvent en consommer.



comment cultiver ses fraisier

L’environnement parfait pour la culture du fraisier et des fraises est le suivant:

  • climat : tempéré
  • exposition : ensoleillée
  • sol : fertile, profond, meuble, humifére , frais et peu calcaire
la période de plantation est juillet ou décembre
La période de floraison est de avril à juin pour les variétés non remontantes et avril aux gelées pour les quatre saisons.
La récolte, elle, se fait 7 à 12 mois après le semis.

La multiplication par semis est utilisée pour des variétés quatres saisons. Pour les variétés à gros fruits, cette méthode s’emploie unique pour produire de nouvelles variétés, car les plants issus de semis ne sont pas fidèles au pied père.

Comment se fait la culture par semis?

Les graines se sèment en juillet ou en décembre.
Une dizaine de jour à l’avance, il faut:

  • préparer les caissettes, jardinières ou terrines destinées à recevoir les graines
  • les remplir de mélange de terreau à 2/3 et de terre fertile et légère à 1/3
  • arroser les semis avant de les mettre, en les faisant tremper 48 dans un peu d’eau, égoutter et enrober de lithothamnium
  • les semer et les recouvrir juste un de terreau
  • placer les récipients dans un châssis et recouvrir avec un paillasson jusqu’à la levée.
  • bassiner pour garder la fraîcheur et éclaircir si besoin
  • laisser hiverner les plants sans les repiquer et fermer le châssis pour les protéger du froid.

Comment se fait la mise en place sous terre ?

Vers la mi-mars:

  • prévoyez un espacement régulier de 40 cm en tous sens.
  • praliner les racines avec une bouillie de lithothamne pour faciliter la reprise.
  • repiquez au plantoir si les plants de fraisiers sont robustes, tout en prenant soin de ne pas recourber les racines
  • tassez chaque pied et arrosez.

Comment se fait la culture par division de touffes ?

Cette méthode de multiplication végétale est surtout utilisée pour les variétés qui ne demandent pas de stolons.

Voilà les étapes:

  • en septembre, repérez les plus belles et vigoureuses touffes.
  • enlevez régulièrement les feuilles et les hampes florales sèches.
  • rechaussez légèrement chaque touffe pour favoriser la venue des radicelles.
  • arrosez en cas de sécheresse

De la fin du mois septembre jusqu’à la fin du mois d’octobre, arrachez ces touffes et pratiquez la division:

  • ne conservez que les sujets ayant des racines nouvelles (radicelles) ou munis d’un bourgeon
  • éliminez les plantes âgées
  • coupez les racines anciennes
  • pralinez les radicelles et mettez-les en place à l’aide d’une houe
  • tassez bien chaque pied et arrosez les au goulot.

Comment se fait la culture par multiplication de filets (stolons)?

  • choisissez des pieds sains et productifs.
  • supprimez les fleurs des plantes sélectionnées.
  • conservez 1 plant sur 3 par coulant
  • plantez dès que les radicelles apparaissent

La plantation se fait d’août à octobre en espaçant de 40 cm toujours.

Les bons mariages :

Le fraisier s’entend bien avec la bourrache officinale, l’épinard, le haricot nain, la laitue et le thym… mais le choux est néfaste pour lui.

 

Fertilisation

Tous les ans à la fin de l’automne ou de l’hiver, il vous faut :

  • apporter du compost en l’enterrant superficiellement.
  • apporter de l’engrais azoté lors des binages pour 1 à 3 kg par are.
  • faire des fertilisations foliaires à base de lithothamne quand la végétation est abondante et 3 à 4 fois fois toutes les 3 semaines.

Entretien

Il faut faire des binages et sarclages et arroser si nécessaire.

Le paillage est conseillé avant la floraison. En effet il conserve la fraîcheur du sol et rend les fruits plus propres. Préférez le paillage à base de compost.

Si vous utilisez du paillage avec autre chose que du compost, retirez fin octobre ou début octobre la paille qui n’est pas décomposée.

 

Maladies et parasites du fraisier

1. Le blanc des racines

Les symptômes sont que des filaments blanchâtres apparaissent sur les racines.
Pour soigner : arrachez et brûlez les pieds attaqués et attendez 3 à 5 ans avant de replanter à cet endroit.

2. la chlorose

Les symptômes sont que les feuilles jaunissent , se recoquillent, brunissent et se dessèchent. La cause est l’excès d’humidité et de calcaire ou une terre trop compacte.

Pour y remédier, aérez le sol. En fin de saison, coupez les feuilles au ras de sol et couvrez la planche de 4 cm d’aiguille de pin.

3. la maladie des taches

Les symptômes sont que de nombreuses taches circulaires, rougeâtres ou brunâtres apparaissent sur les feuilles, qui finissent par se dessécher.

Pour prévenir, pulvérisez de la bouillie bordelaise au printemps avant la formation des fruits et une autre après la récolte. Coupez et brûlez les feuilles atteintes.

4. L’oïdium des fraisiers

Les symptômes sont que les feuilles se couvrent d’une poussière blanche, elles se déforment et sèchent. Les fleurs et les fruits ne viennent pas maturité.

Cette maladie n’apparaît que pendant les étés chauds et humides. Pour prévenir, faites des fertilisations foliaires à base de lithothamne quand la végétation est abondante et 3 à 4 fois toutes les 3 semaines.

Pour y remédier, sélectionnez et brûlez les pieds atteints puis saupoudrez sur la végétation humide (à la rosée) une solution moitié lithothamne et moitié fleur de soufre.

5. La pourriture grise

Les symptômes sont que les fruits pourrissent et sont recouverts de moisissures grises. Pour prévenir, effectuer des fertilisations foliaires. Aussi au début et à la fin de la saison, pulvérisez une décoction de prêle.

Cueillez et brûlez les sujets atteints.

6. La grise

C’est un petit acarien jaune, ayant deux taches rouges su les cotés. Il suce le dessous des feuilles et dépose des secrétions sur la surface supérieure. La feuille prend une couleur grise rapidement.

Pour soigner, pulvérisez un insecticide végétal et procédez à des saupoudrages à base de roténone.