Comment récolter ses propres graines ?

graines de courge

Pour faire suite à l’article sur la différence entre graines et bulbes, voici un reportage sur la façon de récolter ses graines tout(e) seul(e) comme un(e) grand(e) :

graines de courge
En plus, récolter ses propres graines pour les replanter l’année suivante peut s’avérer très amusant.

 

Quelles plantes privilégier ?

On peut récolter les graines de toutes les plantes mais certaines sont plus faciles à sécher et conserver que d’autres. Parmi celles-ci, citons les haricots, les fèves, les aubergines, la coriandre, les épinards, les pommes de terre, les poivrons et les piments. Les graines de tomate nécessitent d’être fermentées avant d’être lavées puis séchées à l’air libre. Les pommes de terre mettent environ un mois et demi à germer.

 

La bonne période pour récolter les graines

Les graines se récoltent à la fin de l’été, lorsque les fruits et les légumes sont à pleine maturité et bien secs.  Commencez la récolte en fin d’après midi et privilégiez un temps sec, pour éviter tout risque de pourrissement lors du séchage.

 

La méthode de récolte des graines

Les plantes à grosses graines comme les fèves et les haricots sont les plus faciles à récolter:

– Il faut laisser le temps aux gousses de brunir et de bien sécher sur la plante.
– Ensuite il ne reste plus qu’à les écosser pour récupérer soigneusement les haricots.

 

L’aneth, la coriandre et le basilic sont des plantes très prolifiques. Il suffit de laisser quelques plants monter en graines et de recueillir les ombelles une fois qu’elles auront bien bruni. On entrepose ensuite les graines dans une cagette dans un endroit frais et sec jusqu’à ce qu’elle soient bien sèches.

 

Les graines de fleurs se récoltent de la même manière, dès la fin de la période de floraison. Une fois que toutes les pétales sont tombées, il faut patienter encore un peu jusqu’à ce que la plante soit bien sèche. La récolte peut alors commencer. Munissez-vous d’un petit pot avec des bords suffisamment hauts pour ne pas laisser s’envoler les graines.

 

Réussir le séchage des graines

Le séchage des graines est une étape importante et doit être soigneusement réalisé sous peine de voir apparaître des moisissures et de gâcher ainsi toute la récolte. Le papier absorbant est à déconseiller : on placera plutôt les graines sur des soucoupes à l’air libre, bien séparées les unes des autres.

Le séchage des graines prend environ 48 heures pour les graines de tomates et peut aller jusqu’à plusieurs semaines pour les haricots et les fèves.

 

La conservation des graines

Le conditionnement le plus simple et le plus efficace est l’emploi d’enveloppes à courrier où l’on aura pris soin d’écrire le nom de la plante et la date de récolte. Soigneusement rangées dans une boite en bois à l’abri du froid et de l’humidité, les graines pourront se conserver durant toute une année.

Attention aux contenants en plastiques comme les boites de pellicules photos ou les tupperwares : ils sont généralement très hermétiques et ne permettent pas d’affiner convenablement le séchage.

La durée de conservation est variable selon l’espèce. Une fois lavées et séchées, les graines de courge se conservent pendant cinq à six ans. Les graines de laitues et de poivron se gardent au moins quatre ans, tandis que les graines de soucis et d’amarantes se conservent seulement jusqu’à l’année suivante.

 

et n’oubliez pasx :

– pour les graines de fleurs, c’est à la fin de la floraison

– pour les graines de légumes, c’est à la fin de l’été !

Quelle est la différence entre une graine et un bulbe ?

amaryllis et son bulbe

Grande question pour les apprentis jardiniers : mais qu’elle est donc la différence entre une graine et un bulbe ?

pour la version simple, la réponse est  celle-ci :

Les bulbes c’est comme une racine, c’est une partie de la plante ou repart la tige.

La graine, quant à elle, doit germer pour former une plantule.

Une fleur peut être plantée sous les deux formes, il y a par exemple différentes espèces d’iris à bulbes et à graines.

Une graine permettra un jour d’avoir un bulbe à replanter (la plupart du temps).

amaryllis et son bulbe
amaryllis et son bulbe

 

pour une version un peu plus compliquée :

les graines

– La graine est un être totalement nouveau, créé par la reproduction sexuée entre deux êtres différents et née de la rencontre d’un ovule contenu dans la fleur et d’un grain de pollen venu d’une autre fleur de la même espèce. Cette graine est formée d’un embryon (une plante en réduction qui grandira au moment de la germination) et deux feuilles chargées de réserves (les cotylédons) qui donneront la nourriture nécessaire à la jeune plante avant qu’elle ait développé sa racine pour se nourrir par ses propres moyens.

les bulbes

– Un bulbe est une pousse souterraine verticale disposant de feuilles modifiées utilisées comme organe de stockage de nourriture par une plante à dormance. Les plantes formant de vrais bulbes sont toutes des monocotylédones.

Le bulbe constitue en fait par définition un bourgeon (organe des végétaux où se développent de nouveaux organes) servant dans l’évolution de végétaux à compenser voire complémenter la reproduction sexuée par graine si les fleurs avortent à cause des conditions de milieu (ex: perce neige, jonquilles, …)

Le bulbe est toujours le même être vivant qui a pris une forme différente en accumulant des réserves dans des feuilles deumeurées courtes et dans la courte tige qui les porte, devenant ainsi capable de résister à l’hiver. Au printemps, ses réserves lui permettront de reprendre sa forme d’été et de fabriquer sa fleur.

 



 

 lequel choisir ?

– le bulbe a déjà donné des fleurs et re-servira l’année suivante (si tout va bien)

– pour la graine, il va falloir attendre pour voir si cela donne bien une fleur

c’est selon vos gouts en fait, et vos choix sur l’assurance d’avoir des fleurs plus rapidement.

 

à vous de jouer ! (cela se plante généralement en automne et au printemps)

 

 

Pour avoir de l’avance, plantez vos bulbes en automne. Pour suivre le guide, c’est ici !