le cardon, légume d’antan de nouveau au gout du jour

Cardon, légume d'antan à cultiver au potager

Originaire des côtes méditerranéennes, le cardon se récoltait alors davantage à l’état sauvage et ce sont les Romains qui ont rendu ce légume plus fin.

Aujourd’hui, il est considéré aux États-Unis comme une plante envahissante et parmi toutes les régions d’Europe, seule Genève a su préserver sa culture. Il fait partie des « légumes oubliés ».
Cardon, légume oublié

Cardon et artichaut (qui est de la même famille) sont des plantes en rosette, pérennantes, sensibles au froid (destruction complète à une température prolongée de -10 °C) et aux températures élevées (arrêt de croissance si les températures nocturnes dépassent 23-25 °C).

Ces caractères naturels, qui n’ont pas évolué sous la domestication, expliquent la limite quasi méditerranéenne des cultures et le cycle naturel : démarrage de végétation des plantes et germination des semences en automne-hiver, croissance des axes (montaison) portant les inflorescences (capitules) au printemps, floraison estivale, dispersion des semences et repos végétatif à la suite.

Il existe de nombreuses variétés de Cardon, les unes avec épines, les autres (que l’on va manger) sans épine, que l’on nomme également inerme.

Le cardon (Cynara cardunculus) est une plante vigoureuse de la familles des astéracées . Bien que ce soit une plante vivace, elle n’est généralement cultivée que comme annuelle ou bisannuelle.

A partir de la mi-août et jusqu’aux premières gelées, il faudra « blanchir » les pieds, soit sur place, soit en les récoltant « en mottes » pour les placer dans un local obscur. Cette opération rendra le légume tendre et en fera disparaître l’amertume.

 

Dès le mois d’août et ce, chaque mois qui vient, arrosez les semis d’engrais liquide ou d’une préparation par plant composée de 10g de nitrates de soude dilués dans 5 litres d’eau.


Quelques explications sur le « blanchiment » des cardons :

deux semaines avant la récolte, établissez le blanchiment. Il vous faut lier délicatement les feuilles entre elles, et les entourez d’un film sombre puis, vous buttez les pieds sur 25 centimètres.

Cette opération permettra de rendre la plante tendre et savoureuse. Surveillez durant cette période un éventuel pourrissement des plants dû au surplus d’humidité du sol.

Comment cuisiner le cardon :

On coupe les côtes du cardon en tronçons pour en ôter les fils ainsi que la pellicule qui recouvre la face creuse, qui s’enlève facilement (idem que pour les branches de céleri ou de rhubarbe ), puis on plonge les morceaux dans de l’eau citronnée pour éviter qu’ils ne noircissent.
La cuisson des cardons s’effectue dans un « blanc-bouillon », c’est à dire dans de l’eau citronnée bouillante à laquelle vous aurez ajouté un peu de farine préalablement délayée.

Laissez ébouillanter pendant 20 à 25 minutes. Cuit de cette manière, le cardon révélera mieux tout la délicatesse de sa saveur.
Les tronçons pourront alors d’être servis nature avec une noisette de beurre ou arrosés avec du jus de viande, ou encore accommodés aux fines herbes de votre choix ou encore avecc une sauce blanche. Ils accompagnent bien les viandes blanches.

Laissés en place, les cardons fleurissent l’année suivante : un joli spectacle qui peut devenir envahissant si l’on n’y prend pas garde!

 la fiche technique du cardon

Famille

astéracées

Couleur des « fleurs »

vert, nécessite un buttage

Période de plantation et semis

au printemps, vers la mi-mai, dès que les gelées ne sont plus à craindre
Période de récolte et floraisonde octobre à novembre
Exposition

plein soleil

Type de sol
sol humifère et profond
type de plantesrustique
Température minimale supportée-10°C
Espace entre les semis80cm, sinon  ils ne pourront pas prospérer.
graines pour 1 g25 graines par gramme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cardon, légume d'antan

 

Spécial légumes oubliés : le topinambour

Topinambours, redécouvrez les légumes d'antan

Quelles sont les origines du topinambour ?

Le topinambour appelé également « l’artichaut du Canada » mais aussi « poire de terre » nous vient à la base d’Amérique du Nord.

La culture de cette plante potagère remonte au XVIIème siècle en France. Les topinambours ont pendant longtemps gardé une image très négative : en effet, lors de la Seconde Guerre Mondiale, cette plante potagère revenait trop souvent sur la table.

Aujourd’hui, le topinambour revient petit à petit à la mode grâce à ses valeurs nutritives. Le topinambour est désinfectant et énergétique. De part sa richesse en inuline, il est vivement recommandé aux personnes diabétiques.

Topinambours

Comment cultiver les topinambours ?

 On cultive des topinambours pour les tubercules. Petite chose importante à signaler avant de détailler la culture : le topinambour est une plante envahissante ! Le moindre fragment de rhizome qui reste en terre repousse l’année suivante



 Instructions

  • De début mars à la mi avril, plantez vos tubercules de topinambours
  • Prenez soin de les espacer d’environ 60 cm sur des lignes distantes de 70 cm
  • Pour les planter, enfoncez les tubercules de 8 à 10 cm dans le sol.
  • Nous vous conseillons de semer du trèfle blanc nain entre les rangs : cela évitera d’avoir plein d’herbes sauvages et renforcera vos cultures.
  • Une fois vos tubercules plantés, pensez à effectuer régulièrement à biner et à sarcler. Si jamais vous connaissez une période de sécheresse, pensez à leur apporter du paillis.

 Topinambours 2

Une idée recette ?

  • Une poêlée de topinambours
  • Une purée de topinambours truffée
  • Un risotto de topinambours et de saumon fumé
  • Un velouté de topinambours

 

Pour découvrir d’autres légumes oubliés, poursuivez votre visite sur :

 

Semaine spéciale légumes oubliés : la pomme de terre vitelotte

pomme de terre vitelotte, redécouvrez les produits d'antan

La pomme de terre vitelotte, quelles sont ses origines ?

La pomme de terre violette, aussi appelée « négresse » ou « truffe de Chine » ou « vitelotte » est une pomme de terre originaire de France qui a la peau et la chair violette (dû à une teneur élevée en anthocyanine : des pigments naturels).

Cette variété est encore cultivée par quelques exploitants français, mais elle devient assez rare en raison de ses rendements relativement faibles comparé aux variétés plus récentes. Cette variété est facile à conserver grâce à une peau assez épaisse.

Le premier recensement de cette variété se fait en 1817, elle fait partie des 6 « espèces » connues aux halles de Paris.

Comment cultiver la pomme de terre vitelotte ?

Les pommes de terre violettes ne nécessitent pas vraiment de traitement particulier, leur culture s’apparente à celle des pommes de terre classiques. La pomme de terre violette est une bonne variété pour l’ébullition et la cuisson. L’anthocyanine qu’elle contient est un antioxydant qui peut renforcer le système immunitaire et contribuer à une meilleure santé.

Instructions

1. Préparez la zone de plantation au printemps juste avant le gel final. Cultivez la terre avec une bêche, et ajoutez environ 10 cm de compost vieilli au sol. Mélangez bien la terre et le compost, et ratissez la zone.

2. Coupez les semence de pommes de terre en petits morceaux, avec au moins un œil qui va germer.



3. Assurez-vous de faire des rangées d’environs 15cm de large et espacées d’environs 50 cm

4. Plantez les semences à 20-25cm de distance dans les lignes, et les couvrir avec environ 8 cm de terre et 10 cm de paillis.

5. Arrosez vos pommes de terre immédiatement après plantation.

6. Ajoutez encore 20 cm de terre autour des plants de pomme de terre quand ils atteindrons environ 30 cm de haut.

7. Continuez d’arroser les pommes de terre à mesure qu’elles grandissent, sans jamais laisser le sol se dessécher.

8. Récoltez de nouvelles pommes de terre violettes immédiatement après la floraison – environ huit semaines après plantation. Récoltez de grosses pommes de terre en attendant jusqu’à la fin de la saison de croissance. Creusez les pommes de terre dans le sol doucement avec une truelle de jardin, et de coupez les tiges des plantes avec un sécateur.

Une idée recette ?

  • Une bonne purée de pomme de terre vitelotte
  • Verrine potimarron, vitelotte, camembert
  • Parmentier de vitelottes au colin
  • Chips de pomme de terre vitelotte

 

 

 

Pour découvrir d’autres légumes oubliés, poursuivez votre visite sur :