Stop aux cochenilles, parasites fréquents dans nos jardins !

Les cochenilles, insectes parasites des plantes (phytophages)

La cochenille est l’un de parasite les plus fréquent sur nos plantes d’intérieures mais également dans nos jardins dès la fin du printemps.

 

Les plantes les plus fréquemment touchées sont aussi nombreuses que variées : le ficus, l’hibiscus, les orchidées, les agrumes, les hortensias, le lilas ou encore l‘olivier.

 

La cochenille est un très petit parasite (0 ,6 cm de long en moyenne) de forme ovale et sécrète un amas blanc ou rosé qui lui donne un aspect cotonneux.
La fréquence de ponte de la femelle est rapide, après éclosion, la nymphe se développe avec 3 stades larvaires successifs.

 

Les cochenilles que l’on trouve sur les plantes peuvent donc être : des œufs, des larves ou des femelles adultes.

 

 

 

Les symptômes de la présence des cochenilles

La cochenille laisse un voile blanc qui s’observe sur les tiges et les feuilles de vos plantes, le long des nervures sur la face inférieure.

Pour se développer et pouvoir se reproduire, la cochenille a besoin de chaleur et d’humidité, elles aiment particulièrement les milieux confinés et surtout les températures élevées.

C’est pourquoi on retrouve souvent la cochenille sur nos plantes d’intérieures surtout lorsqu’elles sont vaporisées régulièrement.

Ce parasite se nourrie de la sève des plantes ce qui fini par les affaiblir.


Comment s’en débarrasser ?

  • Enlevez les carapaces avec un chiffon imbibé de bière
  • Vaporiser sur toutes les parties atteintes une solution de savon noir additionnée à 1% d’alcool à brûler
  • En cas de grosse invasion, faites disparaître les branches infectées.

Une fois le traitement effectué, surveillez régulièrement vos plantes pour éviter d’autres invasions du parasite.

 

Découvrez toutes nos astuces et remèdes de grand-mères sur le blog Hortik !

Lilas : 5 techniques pour les planter aisément

Lilas en fleurs, roses, violettes et blanches

Le lilas est originaire du Sud Est de l’Europe et de l’Asie de l’Ouest. Il appartient à la famille des Oleaceaes. On dénombre près d’une vingtaine d’espèces de lilas ! Ses fleurs très odorantes peuvent être blanches, roses, violettes ou même bleues !

Lilas

Comment planter son lilas ?

Type de sol & exposition

Il faut savoir dans un premier temps que tous les types de sol conviennent au lilas. Au niveau de l’exposition, réservez à votre lilas une place au soleil ou à la mi- ombre.

Période

Vous pouvez planter votre lilas toute l’année, à condition de le faire hors période de gel.

Plantation

Nous conseillons de creuser votre trou quelques jours avant de planter votre lilas. Cela permettra aux parois de la fosse d’être bien aérées.  Pour assurer une belle floraison à vos lilas, l’idéal est de jeter quelques poignées d’engrais au fond du trou. Prenez garde cependant à ce que les racines de la plante ne soient pas en contact avec l’engrais. Votre lilas fleurira en avril/mai !

Entretenir son lilas

Tailler

Après la floraison, il vous faudra tailler votre lilas. Il vous faudra raccourcir de moitié la taille des rameaux. En le taillant tout de suite après la floraison, vous allez provoquer le départ de nouvelles tiges.

Si votre lilas a vieilli, vous pouvez le rajeunir. Il vous suffit de tailler court votre lilas en hiver et d’appliquer sur les plaies de la plante, un mastic cicatrisant.

Nuisibles et maladies

Plusieurs nuisibles tenteront d’attaquer vos lilas. C’est le cas par exemple des cochenilles. Ces petits insectes piquent les feuilles de l’arbre afin d’en sucer la sève. Ils sont capables d’affaiblir très vite votre arbre. Ces insectes se reconnaissent facilement car ils forment une carapace brune ou un feutrage blanc au dos de vos feuilles contre la nervure principale. Ils dégagent un miellat qui attire les champignons.

Le pourridié pourrait également frapper votre plante ! Ce champignon orange se développe à la base du tronc de la plante. Il a la capacité de le dessécher en quelques jours. Pour le combattre, il vous suffira de supprimer les branches atteintes et d’aider votre lilas à l’éliminer par ses propres moyens. Pour l’aider, vous pouvez lui apporter des éléments nutritifs via des apports d’engrais.

Comment entretenir ces arbustes au jardin

camelia arbuste à fleurs

Faciles d’entretien, les arbustes se comportent comme de véritables arbres miniatures et offrent de nombreuses possibilités d’aménagement au jardin. Nous dissocions 2 façons d’entretenir les arbustes, selon qu’ils sont des arbustes à fleurs, ou des arbustes à feuillage persistant. Les voici :

L’entretien des arbustes à fleurs

 camelia arbuste à fleursLes arbustes qui perdent leurs feuilles et les arbustes à fleurs se taillent une à deux fois par an, dès la fin de l’hiver et au début de l’automne.
Les arbustes qui fleurissent au printemps se taillent au début de l’été, juste après la floraison.
Tous les deux ou trois ans, une taille un peu plus sévère permet d’obtenir de plus belles fleurs.Certains arbustes d’ornement comme les camélias et les boules de neige ont une croissance très lente et ne nécessitent aucune taille, sauf s’ils font partie d’une haie..

Durant la première année qui suit la plantation, les arbustes à fleurs doivent être arrosés régulièrement et traités au besoin contre les insectes et les champignons. Pour détruire les pucerons, on pourra utiliser un produit naturel ou un insecticide pour rosiers en cas d’infestation. Plus rustiques, les hortensias ne nécessitent aucun traitement contre les parasites. Un apport d’engrais à la fin de l’hiver est généralement bien apprécié.exemple d’arbustes qui perdent leurs feuilles, ou arbustes à fleurs : datura, Seringat, deutzia, lilas, magnolia, rhododendron, ..

L’entretien des arbustes persistants

 chevrefeuilleLes arbustes à feuillage persistant demandent moins d’entretien que les arbustes à feuillage caduc ou à fleurs. Tout au long de l’année, leur feuillage reste vert et brillant et ils illuminent le jardin même au cœur de l’hiver.La taille se réalise à la fin de la saison froide, en commençant par dégager les branches mortes ou récalcitrantes. La taille a pour but de remettre en forme l’arbuste et de rendre les branchages plus vigoureux.exemples d’arbustes à feuillage persistant : Troene du japon, Fusain doré ‘Aureomarginatus’ , chèvrefeuille,  Fusain du Japon, Buis, Laurier, houx argenté, …