Le jardin en avril : ce qu’il faut faire ce mois ci

Semis-avril

Avril est souvent synonyme du retour des beaux jours. La nature s’est réveillée en mars, nous pouvons donc poursuivre les travaux commencés le mois précédent. Avant de s’attaquer aux travaux, nous vous recommandons de vérifier la température et le temps. Si des gelées tardives sont prévues, il est conseillé de réaliser les tâches en fin de mois ou même début mai.

Semis-avril

Les légumes et le potager

En avril, il est l’heure de biner et sarcler votre potager. Si vous possédez un potager bio, il est temps de récupérer du fumier au centre équestre proche de chez vous pour chauffer le châssis. Nous vous conseillons d’ajouter du compost à votre terre ou du fumier.

Les légumes à récolter

Comme en mars, vous pouvez récolter diverses sortes de légumes d’hiver comme :

  • Les salades
  • Les poireaux
  • Les brocolis
  • Les betteraves
  • Les épinards
  • L’oseille
  • Les endives

Les légumes à semer et planter

En avril, vous pouvez planter un vaste choix de légumes comme :

  • les choux (choux de milan, choux de Bruxelles)
  • les poireaux
  • les salades
  • certaines variétés de carottes (reportez-vous aux sachets contenant la variété)
  • certaines variétés de radis (reportez-vous aux sachets contenant la variété)
  • les brocolis
  • les pois
  • les betteraves
  • Chicorées frisées
  • Pommes de terre de saison
  • Gousses d’ail

Au niveau herbes aromatiques, avril est également le mois pour planter le cerfeuil, l’aneth, l’estragon mais aussi la ciboulette… Le mois d’avril est également le bon mois pour mettre en terre les plants en pots obtenus en mars.

Le verger

Au verger, il est temps de tailler la treille, le poirier, le pêcher en fleur et de désherber au pied de ceux-ci.  Il vous faut également attacher les branches sur leur support et effectuez un traitement préventif contre la tavelure sur les poiriers avec de la bouillie bordelaise.

La terre

  • paillez les surfaces libres pour empêcher la pousse des mauvaises herbes
  •  binez et cassez les mottes que le gel n’a pas émiettées
  • les gros travaux de labours doivent être terminés.

La faune

Nourrissez les oiseaux et aidez-les à construire leur nid. Si vous n’avez pas de mangeoire à oiseaux, n’hésitez pas lire notre article consacré à la réalisation artisanale d’une mangeoire qui vous aidera à construire la vôtre !

Les autres points

Terrasses, balcons, jardinières et appartements : arrosez de plus en plus abondamment. Il est également temps de préparer les pots et jardinières à garnir après les dernières gelées.

Comment fabriquer une mangeoire à oiseaux ?

Mangeoire à oiseau

En voilà une activité amusante, pédagogique et utile à pratiquer avec ses enfants ! En plus, il est très facile de réaliser une mangeoire avec les moyens du bord… et un peu d’imagination !

Mangeoire à oiseau

Le matériel nécessaire à la fabrication d’une mangeoire

Il est très facile de trouver le matériel qu’il faut pour fabriquer une mangeoire : c’est de la récup, tout simplement ! Vous devez prévoir :

  • une bouteille en plastique, vide et propre
  • un cutter
  • un morceau de ficelle ou du raphia (en tout cas, quelque chose d’assez résistant)
  • un tournevis
  • un poinçon (ou tout outil capable de percer des petits trous)
  • une longue vis de 15 à 20 cm ou un morceau de bambou de la même longueur

Cette liste de matériel vous permettra de fabriquer une mangeoire basique ; mais pour les plus bricoleurs, vous pouvez très bien vous lancer dans un modèle à réserve. Pour celui-là, vous aurez besoin d’une seconde bouteille.

Pour le modèle de mangeoire de base

  • Commencer par découper un petit rectangle (à peu près 8 cm sur 5) à environ 5 cm de la base de la bouteille. Il servira d’ouverture.
  • Rabattre légèrement le bord inférieur vers l’extérieur : ceci servira de « piste d’atterrissage » pour les oiseaux.
  • Percer 2 trous près du goulot pour y faire passer la ficelle (ou le raphia).

Facultatif : vous pouvez installer un petit perchoir dans la mangeoire. Pour ce faire, percer 2 trous de part et d’autre de la bouteille afin d’y glisser le morceau de bambou.  Remplir la bouteille de petite graines (maximum 1/4 de la bouteille)

Vous pouvez à présent suspendre la mangeoire. Veillez à la tenir hors de portée des chats et dans un endroit bien dégagé et assez éloigné de la maison pour que les oiseaux viennent sans crainte.



Pour le modèle de mangeoire à réserve

  •  Découper la bouteille en plastique à peu près au tiers de sa longueur à partir du goulot
  •  Prendre une 2ème bouteille pour y découper le fond (10 cm en partant du bas)
  •  Comme pour la version de base, découper un petit rectangle qui servira de porte d’entrée, dans la première bouteille
  •  Retourner ensuite le goulot (de la 1ère bouteille) sur la base de la seconde et bien enfoncer. Pour avoir un repère, l’extrémité du goulot de la seconde bouteille doit arriver environ à mi-hauteur de l’ouverture
  •  Remplir de graines par le dessus
  • Poser le fond de la 2ème bouteille qui a été préalablement découpé
  • Percer le haut de la mangeoire de part et d’autre afin d’assembler les 2 parties hautes
  • Glisser la grande vis (ou le morceau de bambou)
  • Nouer enfin la ficelle aux extrémités du clou pour réaliser l’attache

Nourrir les oiseaux représente un bon moyen de les observer, ce qui est très enrichissant pour vous et pour vos enfants. Mais c’est aussi un geste qui favorise la préservation des espèces car en période hivernale, la nourriture est difficile à trouver. En plaçant une mangeoire dans votre jardin, vous inciterez les oiseaux à y revenir. C’est non seulement agréable mais c’est aussi très bon pour vos activités de jardinier : les oiseaux sont en effet de précieux alliés qui vous débarrasseront de nombreux nuisibles (insectes, rongeurs, etc.).

 

Pour découvrir les abris pour les oiseaux et les autres animaux de votre jardin: cliquez-ici