Calendrier des semis à votre service !

bouquet de légume du potager

Vous souhaitez aménager un « carré potager » ou potager en carré dans votre jardin ?

Le premier conseil que nous pouvons vous donner est d’installer votre carré potager sur une surface plane et ensoleillée !

 

Le tableau ci-dessous récapitule les réponses à ces questions et ce pour les légumes et fruits que nous aimons le plus.

Aprés l’avoir lu, vous pourrez vous amuser en créant le plan de votre carré potager ! Quel plaisir !

 

 

période de semisdurée de développement maximale (en nb de mois)à récolter au plus tard en
AILfévrier, mars5août
octobre, novembre8juillet
ANETHavril, mai2juillet
ASPERGEmars à juinavril à juin tous les ans
AUBERGINEfévrier à avril5Juillet à septembre
BASILICmars, avril3Juillet
CAROTTEMai, juin5novembre
CELERI-RAVEfévrier à avril7novembre
CHOUXmars à juin6Décembre
CIBOULETTEMars ou octobrePrintemps, automne
COURGEavril4août
ECHALOTTEprintemps5août
automne9août
EPINARDmars à septembre1avril à octobre
FEVEfévrier, mars4Juillet
octobre à février4Février à juin
FRAISIERjuillet ou octobre8Mars à juillet
HARICOTjuillet3octobre
mars, avril3juillet
LAITUEmars à juin8novembre à février
août, septembre8mai
MACHEjuillet à septembre3Décembre
MAÏSavril à juin4octobre
MELONmars à mai5août à octobre
OIGNONfévrier, mars8novembre
août, septembre8mai
POIREAUfévrier à mai5octobre
PERSILmars à août2juillet à octobre
POMME DE TERREmars, avril5septembre
TOMATEfévrier, mars5août

Bonne lecture !

 

Voici les 5 autres questions dont il faut avoir les réponses pour avoir à coup sur des légumes et fruits toute l’année :

1. Quels légumes, fruits souhaitez-vous planter ?

2. Quand faudra-t-il semer les légumes et fruits  ? Une fois ces périodes connues, vous pourrez « rédiger » un calendrier de semis ! Très utile pour pouvoir obtenir un max de légumes et fruits tout au long de l’année.

3. Quelle est la période de développement de ces derniers ? Cette dernière peut-être utile à connaître dans le sens où vous pourrez de la même manière prévoir vos semis à venir !

4. Quand pouvons-nous les récolter ? 



et en prime :

5. Quels sont leurs amis et leurs ennemis ? On dit que certains légumes et fruits n’évoluent pas correctement en compagnie d’autres légumes et fruits. La tomate par exemple se développe parfaitement si elle entourait de basilic, mais déteste la pomme de terre.

Voici les 5 éléments indispensables à appréhender lorsque vous vous lancerez dans la construction de votre carré potager !

 

 

Si des fruits et légumes que vous affectionnez tout particulièrement manquent à l’appel, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons une joie de vous communiquer les infos !

De même si vous souhaitez partager vos trucs et astuces à ce sujet, n’hésitez pas une seule seconde.

Comment planter un arbre en 4 points ?

planter un arbre

La plantation d’un arbre est une opération facile mais rigoureuse : elle doit être réalisée avec soin pour une bonne adaptation du végétal à son nouvel environnement. Un arbre en pot peut-être acheté et replanté à tout moment de l’année mais la période idéale reste l’automne lorsque la terre est encore chaude et bien humide.

1- Choisir un emplacement

L’espèce de l’arbre choisi détermine souvent l’emplacement qui devra lui être dédié : il faut penser à la taille une fois adulte, à l’ensoleillement, à l’ombre projetée ainsi qu’au voisinage. Les arbres fruitiers doivent être placés à proximité d’une espèce pollinisatrice, faute de quoi ils ne pourraient donner de fruits. Un arbre ne doit pas être placé contre la façade d’une maison pour ne pas gêner le développement des racines et pour éviter les dégâts en cas de tempête ou de vent.

2- Quelle est la meilleure période pour planter ?

Les arbres en pot peuvent être plantés à tout moment de l’année. Cependant, la période idéale se situe au milieu de l’automne, surtout en ce qui concerne les arbres fruitiers. Les conifères apprécieront plutôt le mois de septembre lorsque la terre est encore chaude ou le mois d’avril, dès que tout risque de gel a été écarté.

3- La préparation du sol

Quelques jours ou quelques semaines avant la plantation, le sol doit être préparé pour pouvoir accueillir l’arbre. Il ne faut pas lésiner sur la taille du trou : il doit faire au moins deux fois la taille de la motte et doit être encore plus large et plus profond si la terre est argileuse ou mal drainée. Le sol doit être débarrassé des cailloux pour éviter de gêner le développement de l’arbre. On peut également préparer un mélange pour enrichir la terre autour de l’arbre si le sol parait très pauvre. En s’y prenant plusieurs semaines à l’avance, on peut verser du compost dans le trou afin d’enrichir le sol de façon naturelle.

4- La préparation de l’arbre et la mise en place

On peut planter l’arbre tel quel après avoir soigneusement humidifié la motte ou bien préparer un pralin qui est une boue composée de terre argileuse et de terreau. Dans ce dernier cas, la motte devra être trempée dans le mélange de façon à ce que les racines en soient bien imprégnées. On peut également réaliser un habillage des racines qui renforce l’arbre et favorise une bonne reprise dans le sol. Cette opération consiste à tailler l’extrémité des racines les plus grosses et à les placer directement dans le pralin avant la mise en terre.

L’arbre doit ensuite être placé dans le trou délicatement et le plus droit possible avant d’être recouvert de terre enrichie. Selon l’emplacement choisi et la taille de l’arbuste, un tuteur peut s’avérer nécessaire. Celui-ci sera posé avant la mise en place de l’arbre de façon à être enfoncé assez profondément dans le sol. Il faudra veiller à ce que le piquet ne soit pas trop près du tronc pour éviter les frottements.


 

 

Rempoter les plantes d’intérieur : quand et comment ?

Rempoter

 

Le rempotage est facile à condition de manipuler les plantes avec précaution et de respecter les saisons. Découvrez nos conseils pour rempoter vos plantes d’appartement, étape par étape.

Quand rempoter ?

Lorsque le contenant est trop petit, les racines sont à l’étroit et s’enroulent tout autour du pot. Le plante n’est visiblement plus très stable et le substrat ne contient plus assez d’éléments nutritifs pour assurer la croissance de la plante. Le rempotage est alors nécessaire.

La période idéale pour rempoter les plantes d’intérieur est le printemps, mais on peut aussi rempoter en automne, juste avant la période végétative. De manière générale, il faut éviter de rempoter pendant la période de floraison car le changement de pot et de substrat fatigue les plante et leur fait perdre leurs fleurs. Les plantes vertes font exception à cette règle et peuvent être rempotées en toutes saisons.

Comment rempoter ?

On commence par tremper la plante quelques minutes dans l’eau avant de l’extraire délicatement de son pot. Pour cela, on retourne la plante et on tape assez fort le pot d’un seul coup pour la faire sortir sans abimer les racines.

On choisira un pot légèrement plus grand que le précèdent mais pas trop (cinq centimètres de diamètre en plus suffisent). On le remplira au tiers avec un terreau de bonne qualité et on placera la plante au milieu avant de venir combler les espaces restants avec la terre. On arrosera abondamment pour bien tasser le terreau et éviter les poches d’air.

Surfacer une plante

 Lorsque la plante est trop volumineuse ou que le pot est trop lourd, on peut utiliser une technique alternative au rempotage qui permettra d’attendre un peu avant de placer la plante dans un nouveau contenant. Le surfacage consiste à gratter un peu de terre sans toucher les racines et à la remplacer par un nouveau substrat. Cette méthode permet à la plante de recevoir un nouvel apport en éléments nutritifs et d’espacer les rempotages.