5 exemples de plans de potager et de contenus de potager

dessin de plan potager - exemple de contenu

Voici une deuxième série d’exemples de plans de potagers après celle-ci . Cette fois, nous sommes même allés voir ce que nos amis anglais pouvaient nous proposer comme « Garden Plan ». Tous ces exemples sont bien évidemment des suggestions, des sources d’inspiration pour vous, jardiniers en herbe. N’hésitez pas à nous montrer vos créations, il vous suffit de commenter cet article !

 

Ces plans ont été gentiment mis sur le web. Vous trouverez sous les images les origines des photos. De même en cliquant dessus, vous pouvez aller sur le site d’origine.

 

exemple 1 : plan de potager d’été – mis en place en juin

exemples de plans de potagers : les légumes et leur place dans le potager

Source: google.fr via Tracee on Pinterest

 

 

exemple 2 : garden Plan ou  plan de potager anglais

Qui a dit que la cuisine anglaise n’était pas équilibrée ? Ce plan nous prouve le contraire avec un assortiment de légumes et de fruits extrêmement complet.

 

l’url source est à retrouver ici: garden plan

 

Exemple 3 : Plan potager au mètre près

exemple de jardin anglais



exemple 4 : un plan potager très complet

Voici le plan de potager le plus complet, et en plus il est bio ! Il regroupe des légumes, des fruits, mais également des fleurs et des plantes aromatiques.

exemple de potager

 

Exemple 5 : un dernier plan, plus simple

potager simple

 

 

Guide pratique pour espacer ses cultures au jardin

Espacer ses cultures, le buttage

Que vous soyez à la culture des fleurs, des légumes ou d’autres plantes, l’espace est une considération importante parce que chaque plante a ses propres besoins en espace afin de se développer et d’avoir un système racinaire qui prospère. Il vous faut donc prendre en considération les exigences croissantes de chaque plante au moment de planifier votre jardin. On vous donne nos 6 conseils pour bien prendre en compte l’espacement des plantes.

Espacer ses cultures

Les 6 étapes pour bien espacer ses plantations

Etape 1

Mesurez votre zone de plantation et identifier les dimensions. Utilisez des brochettes en bois ou abaisse-langue pour marquer les quatre coins de votre zone de plantation. Des mesures précises vous aideront à créer un plan pour votre espace.

Etape 2

Au dos de chaque paquet de graines, il est indiqué l’espace dont chaque plante a besoin pour bien se développer. Certaines plantes ont besoin de plus d’espace que d’autres pour la croissance et l’enracinement. Par exemple, les carottes ont un écart moyen d’environ 8 centimètres, mais l’écart moyen de la laitue est de 30 centimètres.

Etape 3

Dessinez une grille sur une feuille de papier en fonction de votre espace de plantation. Au crayon, estimez où vous allez placer chaque plante en fonction de la quantité d’espace qu’elle nécessite.



Etape 4

Plantez vos brochettes ou abaisse-langue dans la limite de votre zone de plantation à des distances égales, en fonction de la conception de la grille dans vos plans. Attachez une ficelle entre les brochettes parallèles pour créer une grille de coordination dans votre espace de plantation. Cette grille vous permettra de mieux recréer votre plan !

Etape 5

Plantez vos graines ou plantes selon les directives de votre papier. Plantez une rangée à la fois, en vous référant à votre croquis.

Etape 6

Marquez vos zones de plantation en identifiant les plantes qui sont dans cette zone. A présent, vous pouvez retirer les brochettes où abaisse langues et ficelle.

Exemples de plans et contenus de jardins potagers

Bonjour,

Suite à des questions posés par certains d’entre vous, voici suite à une petite recherche des idées de plans potager, parce que rien de tel que de montrer les plan ptagers des autres pour se faire une idée de ce que l’on va mettre dans son potager cette année !

Les exemples ont été trouvés sur Internet, au fil de recherches sur google image, n’hésitez pas à faire cette même recherche, qui aboutit à de nombreux résultats !

exemple 1 : potager simple, idéal pour débuter

à retrouver ici : http://www.coupdepouce.com/guide-maison/jardinage/un-potager-bien-pense/a/30793/3

potager simple idéal pour débuter

 

exemple 2 : On rajoute des fruits et des fleurs

à retrouver ici : http://blogs.lasile.fr/repiemink/2008/02/14/3017-zrat-potager-radis-to-go.html

exemple de plan potager

 

exemple 3 : plan d’un potager de printemps

à retrouver ici : http://www.coindejardin.fr/2012/03/la-planification-des-semis-au-potager.html

plan d'un potager pour le printemps

 

 

Voila, vous avez des idées de plan de potager… grâce aux potagers des autres.

Nous remercions les 3 sites web pour ces formidables et très pertinents exemples, et n’oubliez pas d’aller rechercher d’autres exemples sur internet avant de faire votre propre plan potager. N’hésitez pas à commenter cet article avec vos propres suggestions de plans.

Bon amusement, bonnes prévisions !

 

Comment créer son premier potager en 7 points

jardin potager, carrés potager

jardin potager

Vous avez l’intention de cultiver un potager pour la première fois ?

Le Blog d’Hortik vous donne ses 7 conseils pour réaliser votre projet et avoir un potager digne de ce nom.

 

1- Choisir la taille du potager :

Avant de préparer le terrain, définissez sa taille idéale. Commencez petit, il sera temps, l’année prochaine, d’agrandir la surface cultivable.
Pour une famille de trois ou quatre personnes, il faut environ 100m² de potager.
Pour les débutants, il est conseillé de commencer par un petit potager, soit 30 à 50m² puis d’agrandir votre potager une fois que vous aurez un peu d’expérience.

 

2- La terre du potager, de quelle nature est-elle ?

Pour bien connaître votre terre, faites-la analyser dans votre jardinerie. Des laboratoires spécialisés vous indiqueront alors, après examen, les améliorations à apporter.

Il y a 4 types de terres :

terre argileuse : elle est lourde, grasse et difficile à travailler si celle-ci est trop humide.

Ce qu’il faut faire : Il faut bêcher cette terre argileuse avant l’hiver et la compléter avec des matières organiques. Pensez à la drainer si c’est nécessaire.

terre sableuse : elle se dessèche vite et demande beaucoup d’arrosage l’été. 24writer is the best paper writer service you can find online.

Ce qu’il faut faire : N’ hésitez à apporter à cette terre sableuse des matières organiques et  de l’engrais azoté en cas de besoin.

terre calcaire :  elle est pauvre en éléments fertilisants et boueuse par temps de pluie

Ce qu’il faut faire :  il faut bêcher cette terre calcaire avant l’hiver. On vous recommande également de ne cultiver que des plantes tolérant une réaction alcaline

terre humifère : elle est très humide si elle est mal drainée. C’est une terre trop acide pour de nombreuses espèces.

Ce qu’il faut faire : corriger l’acidité de la terre humifère par chaulage et drainer si cela est nécessaire

En résumé, demandez conseil auprès de votre jardinerie en fonction du type de terre que vous avez. Ils vous aideront à enrichir cette terre afin d’avoir une bonne terre pour le potager

 

3- Choisir le lieu du potager :

Trouvez un endroit du terrain bien ensoleillé, où le sol se draine facilement et où la chaleur s’accumule suffisamment. Pour ce faire, vérifier s’il y a des bâtiments ou autres structures qui créent trop d’ombrage (ex : maison du voisin, cabanon, garage, gros arbres, etc…)
Évitez les endroits où des arbres sont situés à proximité car leurs racines risqueraient de gêner la pousse des légumes.

Enfin, votre sol doit comporter au moins 30 centimètres de terre au-dessus de la roche et doit être plat.
Éviter de faire votre potager sur une dépression du terrain, car le sol s’y draine moins bien, se réchauffe tardivement au printemps et la ventilation y est généralement moins bonne.
Défrichez bien l’endroit que vous aurez choisi et aérez-le : enlevez les cailloux, enlevez aussi toutes les plantes sauvages ou autres herbes folles. Vous laisserez ainsi votre jardin bien défriché toute une nuit, et attendez l’après-midi du lendemain avant de planter et semer vos légumes. Arrosez-les abondamment cette première fois.



4- Comment faire le plan de votre potager ?

Une fois la taille et l’emplacement choisis, il faut faire un plan de votre futur potager. Ce plan vous permettra d’être organisé, et de maximiser au mieux votre espace. Le potager conventionnel a l’avantage d’être simple à dessiner et fonctionnel.

Lorsque l’on commence, il vaut mieux voir petit, et viser la qualité plutôt que la quantité. Aménagez de petites parcelles où vous disposerez vos plants. Plus les parcelles sont petites, plus elles vous sont facilement accessibles : vous ne vous cassez pas le dos pour ramasser les légumes ou désherber.

Si vous disposez d’un tout petit terrain, utilisez plutôt ce qu’on appelle « les carrés ». Soit vous les fabriquez vous-mêmes à l’aide de planches ( 30 centimètres de large sur 1,20 mètre de long), de ficelle et de clous, soit vous achetez des carrés prêt à l’emploi. Vous cultivez vos légumes à l’intérieur de ces carrés.

Si vous êtes en manque d’inspiration, consultez nos exemples de plans, ici ou ici

exemple :

plan potager avec légumes et fleurs
Source: google.fr via Tracee on Pinterest

5- Que planter ? Que semer ?

Avant tout, choisissez des variétés adaptées au climat qui règne dans votre région et qui se marient ou se complètent parfaitement.
Commencez par des légumes faciles à cultiver, comme des radis, des navets, des tomates, des salades à repiquer. (cliquez sur les légumes pour accéder à la fiche)
Cultivez des plantes aromatiques et des fleurs dans votre potager est primordial, car plus il y a de diversité au jardin moins il y a de maladies et d’invasion de vilaines bestioles.

Ensuite, pour faciliter le travail du sol (labour, bêchage), évitez de placer ensemble les plantes annuelles (la plupart des plantes potagères) et les vivaces (ex : asperge, rhubarbe, sauge, thym, ciboulette, fraisier, etc.). Il vaut mieux disposer les vivaces en bordure ou sur une autre parcelle du terrain.

Pour empêcher que les plantes potagères fassent ombrage entre elles, établissez celles de grande taille et les grimpantes (haricot, pois) au point du potager le plus orienté au nord et les plus petites, vers le sud.
La méthode du jardinage écologique prévoit de préparer un plan de son potager avec les 4 suivants :

    • Rotation des cultures
    • Famille des légumes
    • Pas la même forme végétative
    • Densité de la plante (hauteur / espace)

Vous avez choisi vos variétés ? Il reste maintenant à planifier les travaux sur toute une année… certes une première année test.
Vous remanierez votre calendrier l’an prochain en fonction des récoltes que vous aurez faites, mais aussi en prenant en compte les rotations des cultures

 

6- Les dates

Prenez note des dates précises du dernier gel printanier et du premier gel automnal survenant dans votre région afin de planifier vos semis et vos plantations en conséquence.

 

7- Lancez-vous !

Ca y est ? Tout est choisi : lieu, contenu, plan ? maintenant il n’y a plus qu’à…
Pour bien démarrer, retirez toutes les herbes, les racines, les cailloux, ensuite, crochetez puis ratissez. Pour les cultures suivantes, vous utiliserez une bêche écologique qui permet de bêcher la terre sans la retourner pour ne pas perturber la vie du sol.

Matérialisez les voies de votre potager avec des matériaux de récupération comme de briques pilés ou de l’ardoise concassé, de plaquette de chêne des bandes de pelouse ou tout simplement des planches ou dalles de bois. Les potagers en hauteur, très décoratifs et faciles à travailler par tous, peuvent être bordés de bois tressés, de planches ou de pierres. Les mauvaises herbes s’y ressèment moins et la terre est plus chaude.
Maintenant, en fonction de la date du moment, c’est l’heure de planter !