La mise en jauge de plants, comment faire ?

mise en jauge

Dans des conditions hivernales ou extrêmes, il s’avère parfois impossible de planter un arbre, arbuste, plante verte ou légume immédiatement.

Pour reporter la mise en terre de quelques jours voire de quelques semaines, vous pouvez mettre en jauge vos plants.

L’objectif est de plonger vos plants dans un état de repos afin de stopper leur développement et de leur épargner tout stress inutile. C’est cette méthode qu’emploient les pépiniéristes pour vous présenter de jeunes plants tout au long de l’année.

 

mise en jauge
comment réussir sa mise en jauge

 

Quels plants sont concernés ?

Vous pouvez mettre en jauge n’importe quel plant à condition que celui-ci ne présente aucun signe de floraison et ne possède que très peu de feuille.

Vous pouvez également mettre en jauge des légumes ou des plantes vertes mais sur une période de quelques jours uniquement.

Où placer votre jauge ?

L’emplacement de votre jauge doit être soigneusement choisi et doit répondre aux critères suivants :

–          A l’ombre tout la journée

–          Près d’un mur ou d’une haie

L’objectif est de réduire l’écart de température entre le jour et la nuit et  d’éviter au maximum la présence de vent.


Les étapes pour une mise en jauge réussie.

La mise en jauge n’est pas plus compliquée qu’une mise en terre traditionnelle, il faut seulement veiller à respecter quelques étapes spécifiques :

  1.  Creusez une tranchée à la taille de la motte de votre plant.
  2.  Installez votre plant à dans cette tranchée.
  3.  Couvrez la motte avec de la terre légère ou du sable jusqu’au tronc.
  4.  Arrosez légèrement si la terre est sèche.

Si vous mettez en jauge en période de gel, nous vous conseillons vivement de recouvrir intégralement vos plants de paille afin de les protéger.

En cas de fortes pluies, vérifiez régulièrement votre jauge afin de détecter et de traiter au plus vite l’apparition de moisissures.

Si votre jauge n’est pas complètement à l’abri du vent, vous pouvez également placer vos plants à l’horizontale.

 

Lorsque les conditions seront plus clémentes, vous pourrez alors mettre en terre définitivement votre plant !

Les radis : comment planter et quand ?

Radis : comment les planter et quand ?

Le radis rouge, rose, blanc ou noir est un excellent légume au goût mais aussi pour la santé !

Au goût, car il apporte cette délicieuse note croquante … et pour la santé, car ils renforcent notre organisme.

 

Voilà 2 raisons de manger du radis ! Hortik veut vous donner les clés pour cultiver vos radis vous-même. Autant avoir ces délices très avantageux pour nos papilles et notre corps à portée de main.

Découvrez donc les conseils d’Hortik à ce sujet : quelles variétés existe t-il, comment les planter et quand ?

 

Radis : comment les planter et quand ?

 

Quelles variétés ?

Tout d’abord, procurez-vous des graines de radis :

Rouge : radis rond écarlate, radis demi-long flamboyant, radis flambo,

Rose : radis rond gaudry, radis rond de sézanne, radis rond rose à bout blanc, radis demi-long de 18 jours, radis rose d’hiver de chine, radis rose de pâques,

Noir : radis noir gros long d’hiver,

Violet : radis violet de gournay.

 


Comment planter les radis ?

Les radis aiment la bonne terre, l’humidité, le soleil et l’ombre !

Les semis peuvent démarrer dès février sous abris car les radis ne sont pas amis avec les gelées et le temps très rude. En pleine terre, attendez avril ou mai.

Creusez de petits sillons d’un centimètre ou deux de profondeur, puis espacez les de dix centimètres. Placez les graines et recouvrez légèrement de terre. Tassez à la main.

 

Quand planter ?

 

 

Et si on faisait une cure « d’anciens légumes » : courges, courgettes, citrouilles et pâtissons

familles des courges

Faisant partis des légumes les plus anciens, les courges sont cultivés bien avant notre ère. Déjà les plus lointaines civilisations les cultivaient. Ce n’est qu’ai début du 16 éme siècle, que les familles des courges furent arrivés en Europe. Il en existe plusieurs variétés

familles des courges

Propriétés

Ce sont des plantes potagères herbacées, rampantes, souvent coureuses et ont des fruits avec des formes, couleurs et tailles différentes. On les reconnait par leurs tiges rudes et anguleuses munies de vrilles fendues. Leurs feuilles sont divisées en lobes très accentuées, les bord découpés. les fleurs sont monoïques, jaunes, grandes et solitaires. Leur calice est long, campanulé et les pièces sont soudées. Le pédoncule des fruits est long, dur anguleux à 5 cotés. Les graines, elles, sont ovale et de couleur beige pâle bordé d’un liseré à peine plus clair.

Parmi les bienfaits des courges, nous pouvons citer qu’elles sont dépuratives, diurétiques, émollientes, laxatives, nutritives, sédatives et vermifuges. Elles contiennent aussi des vitamines A, B, C, E), des oligo-éléments et des sels minéraux ( bore, calcium, fer, iode, chlore, cobalt, phosphore, potassium, sodium, zinc…) C’est pour cette raisons que les nutritionniste les recommandes beaucoup pour les enfants de bas âge pour une bonne croissance.

Culture

Il y a deux façons des les cultiver:

          1. Sous abri

Vous souhaitez planter dans une serre, sous châssis

  • Semer les graine en Avril, assurez-vous que la température soit de 12°C au moins.
  • Déposer 2 graines par godet.
  • Éclaircir les plants pour ne garder que le plus beau et robuste plant.
  • Mettre en place avec la motte quand les gelées ne sont plus craindre vers le 15 Mai environ.

          2. En Place

Pour semer en pleine terre dans votre potager, suivez les instructions ci-dessous
  • Semer en Avril dans le Midi, en mai pour les autres régions.
  • Préparer les poquets avec du compost 
  • Déposer 2 ou 3 graines, à 2cm de profondeur seulement
  • Recouvrir de terreau
  • Tenir le sol frais jusqu’à la levée
  • Éclaircir pour ne garder qu’un seul plant par poquet
  • Respecter les distances de plantation de 1m pour les espèces non couvreuses, mais plus, 1,50 à 2m pour les espèces couvreuses.
Astuce : Les courges adorent être cultivées avec des choux d’été, des haricots à rames ou encore le mais sucré, surtout pas des pommes de terre à coté.

Fertilisation

Cette étape est importante pour avoir des plants fort et beaux:
  • Apporter un peu d’engrais azoté lors des plantation
  • Mettre beaucoup de compost 15 jours avant la plantation.
  • Tasser et recouvrir de terre légère
  • Effectuer des fertilisations foliaires à base de lithothamnium à raison d’un poudrage tous les 3 semaines.

Entretien

Il faut un entretien régulier, voici comment il faut faire:

  • Procéder aux binages et au sarclages.
  • Arroser dès que nécessaire comme pour toute autre plante
  • Pailler avec le compost à partir de juin
  • Butter les tige rampantes pour les espèces couvreuses sur une dizaines de centimètres.
  • Tailler, attention la taille ne concerne pas les espèces couvreuses.

Maladies et parasites

Les courges, courgettes, citrouilles et pâtissons sont la proie de quelques maladies et parasites.

          1. L’anthracnose

les feuilles des jeunes plantes pourte des tâche grises, puis brunes, entouré de jaune. elles périssent à la fin. Cette maladie est due à un manque d’aération sous châssis.

pour prévenir, il y les saupoudrages foliaires à base de lithothamnium. Arracher et détruire les plantes atteintes.

           2. L’oïdium

Pour touts savoir cliquez sur ce lien : Oïdium: la maladie du « Blanc ».

           3. La grise des cucurbitacées

c’est un parasites qui suce le dessus des feuilles. Pour prévenir, dès son apparition, pulvériser un insecticide végétal sous les feuilles, du purin d’orti ou une solution nicotinée.

          4. Le puceron des racines

cet insecte suce la séve au niveau du collet. Pour prévenir dès l’apparition, pulvériser un insecticide végétal additionné de purin d’ortie autour du collet et dégager bien la terre..

Zoom sur les capucines

fleur de capucines jaune rosée

Les capucines sont des fleurs qui peuvent à la fois être grimpantes, tapissantes et s’intègrent aussi très bien dans des jardinières. Cette plante, la capucine, fleurit durant l’été et est très facile à cultiver.

Il existe différents types de capucines qui donnent lors de la floraison des fleurs de couleurs différentes (jaune, orange, rose, rouge).
Une autre particularité des différents types de capucines : certaines ont de grandes tiges et font parties des plantes grimpantes et vigoureuses (max 2 mètres), alors que d’autres sont appelés « les naines » et conviennent parfaitement aux jardinières.

capucine

Comment semer ses capucines

Semis de capucines

Dès le mois de mars, vous pouvez faire des semis de capucines, et les garder à l’abri jusqu’au mois de mai ou les planter directement en pleine terre courant avril.

Type de sol

Les capucines n’ont pas besoin d’une terre particulière néanmoins si vous les plantez dans des pots, n’hésitez pas à mettre du terreau.



Exposition & Période

Réservez un emplacement ensoleillé à vos capucines afin qu’elles puissent croître convenablement. Vous pouvez planter vos capucines en pleine terre entre avril et mai. Les capucines fleurissent entre le mois de mai et les premières gelées.

fleur de capucine

Entretenir ses capucines

Nettoyer

Nous vous conseillons d’éliminer régulièrement  les fleurs fanées. Cela permettra de garantir une belle floraison à votre plante.

Arrosage

N’hésitez pas à arroser abondamment vos capucines lorsqu’il fait chaud. Évitez cependant les feuilles !

Nuisibles

Les capucines attirent les pucerons. Placez donc vos capucines à coté de plantes répulsives comme les rosiers.

fleurs de capucine

Conseils

Les capucines grimpantes sont parfaites pour fleurir une pergola ou une clôture.
Les capucines tapissantes sont, elles parfaites pour les bordures de massif ou les suspensions.

Profitez bien des capucines !

Cinq conseils pour jardiner écologique : potager fleuri, rotation des cultures, engrais naturels, …

arrosoir

De plus en plus de jardiniers abandonnent l’utilisation des pesticides et des engrais chimiques pour se mettre au jardinage écologique. Les motivations sont nombreuses : respecter la nature, faire des économies, offrir à ses enfants des légumes sains et savoureux. Découvrez nos astuces pour entretenir votre jardin écologique et réussir vos plantations.

Créer un potager fleuri

Une pratique très intéressante consiste à introduire des fleurs et des plantes aromatiques au potager pour attirer les insectes ravageurs et détourner leur attention. La capucine et les œillets d’Inde sont remarquables à cet égard. Dans tous les cas, la biodiversité au jardin est à encourager car elle crée un équilibre qui favorise la venue de nombreuses espèces animales utiles au jardinier.

Pratiquer la rotation des cultures

La rotation des cultures permet de garder un sol riche et fertile sans avoir recours aux engrais chimiques. Le principe est simple : le jardin est divisé en plusieurs parcelles sur lesquelles sont cultivées des plantes ayant des besoins différents en eau et en ressources. Chaque année, le plan du jardin change de façon à ne jamais planter deux fois de suite la même famille de légumes au même endroit.



Utiliser des engrais naturels

engrais naturelLe compost est un élément indispensable au jardin biologique. Il enrichit le sol en nutriments et le rend plus fertile. Avec le compost, les plantes sont plus vigoureuses et ont un meilleur rendement sans l’utilisation du moindre engrais chimique. En plus, sa fabrication est très facile et très économique. Tous les déchets végétaux peuvent être utilisés pour le compostage : les épluchures de fruits et de légumes, les coquilles d’œufs et les restes de repas, hormis la viande et le poisson.Facile à faire chez soi, le purin d’ortie est également une préparation très utile qui agit à la fois comme engrais et comme répulsif contre les pucerons et les acariens. Pour le réaliser, Il faut dix litres d’eau pour un kilo d’orties fraiches. On laissera macérer le mélange pendant deux semaines en remuant tous les deux jours. Une fois filtré, le purin d’ortie ne se conserve pas et doit être utilisé rapidement.

Fabriquer son propre insecticide

Il existe plusieurs recettes d’insecticides naturels à pulvériser sur les plantes à base de savon noir, d’ail ou de rhubarbe. 30 ml de savon noir dilué dans un litre d’eau permettent de tuer les pucerons et les aoutats en les asphyxiant. Une infusion de feuilles de rhubarbe peut être ajoutée au mélange ou bien utilisée en complément.

Une autre recette consiste à piler deux ou trois gousses d’ail et les mélanger à un litre d’eau. La préparation est à pulvériser sur les plantes deux à trois fois par semaine pour combattre les pucerons.

le jardin en mars : ce qu’il faut faire ce mois-ci

en mars au jardin

En mars, le jardin et le potager se réveillent doucement

En Mars,ne vous précipitez pas pour planter vos semis, attendez la deuxième semaine de mars, ou encore un bon mois pour les climats rudes. Vous ne prendrez aucun retard : les meilleures conditions aideront à la germination. Avril et mai sont également de bons mois pour les semis. Tout est fonction du temps.
Échelonnez vos différents semis en fonction des expositions, des régions, en commençant par les parcelles ensoleillées et abritées : la récolte sera étalée, et les risques divisés.

Les légumes et le potager

– Choisissez les semences de vos futurs légumes en finissant vos plans de potager

– Vérifiez aussi que les protections sur les poireaux et les artichauts sont toujours en place

Bêchez quand c’est possible, avec apport de compost bien décomposé, et enfouissez les engrais verts

paillez les plantations et préparez la terre et le semis lors des belles journées de février

les légumes à récolter

Récoltez endives, épinards,oseille, poireaux, les derniers légumes d’hiver

Les légumes à planter

Pour vos semis, pensez à vérifier sur les sachets que la variété convoitée se sème bien en cette période.

Le verger

– procédez à la plantation des arbustes à petits fruits : cassissiers, groseilliers, framboisiers, caseilliers etc…

binez légèrement entre les fraisiers pour ameublir le sol et profitez-en pour apporter un peu d’engrais ou de compost

– S’il reste des fruits momifiés sur les fruitiers, enlevez-les avant qu’ils ne deviennent des vecteurs importants de maladie.  apportez aux arbres fruitiers un engrais riche en azote.

– Si vous avez oublié de traiter vos pêchers à la bouillie bordelaise auparavant, traitez les avec du thirame.

Calendrier des plantations à venir bientôt

La terre

paillez les surfaces libres, pour empêcher la pousse des mauvaises herbes,

binez et casser les mottes que le gel n’a pas émiettées.

– Les gros travaux de labours doivent être terminés.

La faune

–  Nourrir les oiseaux : graines, pain, eau, graisse

Les autres points

Terrasses, balcons, jardinières et appartements : arrosez de plus en plus abondamment.

Comment repousser les lapins ? Avec des cheveux !

Bonjour !
Connaissez-vous la dernière ? Oui, peut-être mais je vais vous la compter tout de même :

Pour repousser des lapins trop curieux de votre potager, il suffit de disposer des cheveux autour des plants.

Vous pouvez demander ces cheveux à votre coiffeur – non non ce n’est pas la peine de se couper les cheveux en 4.

Les cheveux ainsi disposés gênent les lapins et leurs moustaches.

Simple et nature, encore un bon plan à suivre, ou tout au moins à essayer !