Comment choisir un sécateur

sécateur à enclume, comment le choisir

Le sécateur est un outil fréquemment utilisé par le jardinier, débutant ou professionnel. Plusieurs critères sont à prendre en compte pour l’achat du sécateur qui vous convient :

Quels sont les éléments à prendre en compte pour choisir son sécateur ?

Le poids du sécateur

Il est important de prendre ce critère en compte. Il faut adapter le poids de son sécateur avec notre propre force, c’est la meilleure façon de ne pas se fatiguer! En effet, le poids des sécateurs peuvent varier du simple au double. Préférez les sécateurs en matériaux composites, plus légers que l’aluminium et plus solide que l’acier.

L’ergonomie

Pour que votre sécateur vous soit bien adapté, pensez à choisir des matériaux de type antidérapants pour les poignées. Pensez à prender un sécateur de taille adaptée à votre main. Si vous choisissez un système à crémaillère, à poignée tournante ou à levier, vous démultiplierez la force de coupe. Si vous choisissez une tête de coupe inclinée à 30°, vous vous épargnerez les articulations en évitant les faux mouvements. Aujourd’hui, tous les modèles sont équipés de butées en caoutchouc, qui amortissent les chocs.

Lames franches ou à enclume ?

Pour la taille des bois verts, des fruitiers, des rosiers et des fleurs, utilisez le sécateur à lames franches, dites croisantes.  Comme une paire de ciseaux, la lame aiguisée glisse contre une lame incurvée et offre une coupe franche et précise. Pour le bois sec et les rameaux morts, préférez le sécateur à enclume. Il agit comme un couteau sur une planche à découper.

Pièces de rechange

Plus on force sur le sécateur, plus il s’use. C’est pourquoi, économiquement parlant, il est parfois préférable de choisir un sécateurs avec des pièces remplaçables.



Comment entretenir son sécateur ?

Pour l’entretien des sécateurs, passez les régulièrement à l’alcool (la lame). Pensez à huiler régulièrement les parties métalliques afin d’éviter l’oxydation.

 

 

Précautions d’usage

Ne laissez jamais l’outil tranchant à la portée des enfants.  Désinfectez les lames avec de l’alcool pour ne pas propager les maladies d’un arbre fruitier à l’autre.

 

Sens de la coupe

La lame du sécateur doit être placée du côté du rameau ou de la tige qui restera sur la plante. La coupe y est nette et franche pour une parfaite cicatrisation. La partie à supprimer étant plus ou moins écrasée par la pression sur la contre-lame. Plus une contre-lame est recourbée, mieux elle retient la portion sectionnée

Les outils du jardinier : bêche, râteau, arrosoir, gants, sécateur, plantoir et brouette

les outils pour jardiner

Arroser, semer, planter… pour bien jardiner il n’y a pas de secret : il faut avoir de bons outils !

Que l’on soit novice ou passionné, il est important d’investir dans un matériel de qualité. Bien choisis et bien entretenus, vos outils vous accompagneront durant de longues années. Découvrez quels sont les outils indispensables pour travailler la terre et jardiner.

La bêche et la fourche-bêche

Bêche et fourche bêcheLa préparation du terrain est une étape incontournable avant de réaliser les semis : cela permet d’aérer la terre et d’améliorersa capacité à retenir l’eau.

La bêche permet de retourner et aérer le sol, creuser des trous ou éliminer les mauvaises herbes. Une bonne bêche ne doit pas être trop lourde mais doit supporter le poids de grosses mottes de terre. Le choix du manche dépend de vos préférences : un manche en bois de hêtre sera plus agréable et plus robuste qu’un manche en pin et durera donc plus longtemps.

Dans les sols caillouteux ou argileux, on conseille l’emploi d’une fourche bêche ou d’une grelinette. Ces outils décompactent et aèrent la terre sans la retourner ce qui préserve la structure du sol et la vie souterraine.

Le râteau

RâteauLe râteau est un outil très important pour niveler le sol et enlever les cailloux. Les râteaux à gazons sont beaucoup plus légers et servent à enlever les feuilles mortes et les petits débris sur la pelouse.



L’arrosoir

ArrosoirL’arrosoir trouvera toujours sa place au jardin, même en complément d’un système d’arrosage plus puissant. Les modèles en plastique sont plus légers que les modèles en acier ou en zinc et plus économiques. Pour un arrosage efficace sans trop d’efforts, choisissez un modèle de contenance intermédiaire.

Une paire de gants

Paire de gants de jardinageUne bonne paire de gants doit offrir à la fois confort et protection. Les prix sont très variables d’un modèle à un autre. D’une manière générale, on privilégiera la qualité et la sécurité. Des gants très fins seront certes plus souples mais ne vous protégeront que pour les petits travaux.

Le sécateur

sécateur à enclume, comment le choisirUn sécateur est utile pour la taille des végétaux et des massifs ainsi que pour la récolte des plants de légumes. Il est préférable de choisir un sécateur assez lourd avec une bonne prise en main pour ne pas se blesser. Bien choisi et régulièrement affuté, le sécateur sera votre compagnon au jardin durant de longues années.

La binette

BinetteLa binette est un outil très intéressant pour travailler le sol de façon superficielle ou pour le désherbage. Elle permet d’aérer la terre si elle a tendance à se tasser (après une forte pluie, par exemple).

Le plantoir ou transplantoir

TransplantoirLe plantoir est un accessoire très utile. En créant un trou dans le sol, il permet d’aider à la plantation des semis (surtout les jeunes plants) sans abîmer les racines.

La brouette

BrouetteLa brouette est un outil indispensable et fort pratique pour porter les sacs de terreau, les pots de fleurs et les tas de feuilles mortes. On trouve plusieurs modèles qui répondent à différents usages. Une brouette de qualité aura toujours un coût : ceci s’explique par les caractéristiques des matériaux employés pour la cuve et pour la roue. Les roues gonflables sont moins résistantes que les roues pleines mais offrent beaucoup plus de confort pour rouler.

Comment choisir un sécateur ?

Sécateur

Outil incontournable de tout jardinier, le sécateur doit être choisi avec attention.

3 points importants sont à considérer pour faire votre choix : suivez le guide !

1. Un sécateur parfaitement adapté à votre main

Votre main et le sécateur ne doivent faire qu’un ! Pour cela, n’hésitez pas à l’essayer en magasin : tenez-le, exercez vous à l’actionner, à l’ouvrir, à le fermer. Si vous ressentez déjà des difficultés, imaginez-vous après 1 heure de jardinage ! Les sécateurs varient d’épaisseur, de style de manche, de confort… Ils sont un peu comme les chaussures : mieux vaut essayer pour s’assurer qu’il vous convient.

2. Le confort avant tout

Il y a des qualités indispensables à un bon sécateur qui font qu’il est ou non confortable. Parce qu’il peut vous accompagner des heures durant au jardin : vous devez pouvoir l’utiliser sans fatiguer vos mains.

> La légèreté

Sachez que le poids d’un sécateur peut varier du simple au double. Vous verrez qu’à l’usage, la différence sera d’autant plus flagrante. Préférez donc les poignées en matériaux composites, plus légers mais très solides.

> L’ergonomie

Un bon sécateur ne doit pas s’échapper de vos mains bien sûr ! Pour cela, optez pour un modèle avec des zones antidérapantes.  Sachez qu’il existe même des modèles à poignée rotative qui évite les ampoules.

D’autres atouts intéressants :

– la tête de coupe inclinée à 30° sur certains modèles épargne les articulations et évite les faux mouvements.
– les butées en caoutchouc qui équipent la plupart, voire tous les modèles, amortissent les chocs.
– la poignée à ouverture variable, permet au sécateur de s’adapter à la taille de votre main.

> N’oubliez pas : les sécateurs sont comme les ciseaux, il en existe pour droitiers et pour gauchers.

Sécateur

 

3. Le sécateur adapté à vos besoins

A chaque tâche son sécateur adéquat.

> Sécateur à lame croisante ou à enclume ?

Les sécateurs dits à lame croisante (parfois appelée lame franche) sont les plus courants. Leur mécanisme se rapproche de celui des ciseaux dans le sens où une lame affûtée sur une face vient glisser sur une contre-lame. La coupe est particulièrement nette et précise. Privilégiez donc le sécateur à lame croisante pour des travaux comme la taille des bois verts, des fruitiers, des rosiers ou des fleurs.

Les sécateurs à enclume présentent une lame coupante affûtée sur les deux faces et généralement épaisse qui vient s’écraser sur la partie opposée qui elle, est plate. Ce type de sécateur est idéal pour le bois sec ou les rameaux morts.

> Sécateur à ressort ou crémaillère ?

La plupart des sécateurs comportent un ou plusieurs ressorts. D’autres modèles existent, à crémaillère. L’avantage est que la crémaillère « démultiplie » la force du poignet. Cependant, il est souvent nécessaire de répéter le geste, la coupe n’étant que rarement réalisée du premier coup. Ceci peut donc à la longue devenir fatigant.

Conseils pour mieux profiter de votre nouveau sécateur

  • Evitez de couper de la ficelle ou des fils métalliques avec votre sécateur. Cela risquerait d’émousser les lames.
  • Attention au sens de la coupe : placez la lame coupante côté rameau ou côté tige restant sur la plante.Le sécateur est adapté pour tailler des branches jusqu’à 3 cm de diamètre. Au-delà, il vaudra mieux utiliser un coupe-branches.
  • N’oubliez pas d’entretenir régulièrement votre outil pour prolonger sa durée de vie : nettoyez-le après chaque usage avec de l’alcool à brûler et huilez les lames et toutes les parties métalliques pour qu’elles ne s’oxydent pas. Pensez aussi à désinfecter les lames de votre sécateur : si vous taillez un végétal malade, les germes et bactéries risqueraient de se propager sur un végétal sain. Désinfectez votre outil avec de l’alcool.

En savoir plus :