5 actions à faire au jardin en juillet

semer des graines

 

Juillet est un mois souvent associé avec « vacances » mais rarement pour le jardinier. Non seulement parce que le temps des récoltes est enfin venu, mais aussi parce que le jardin demande plus d’attention quand le soleil darde ses dangereux rayons…

 

 1) Pour bien entretenir votre jardin  :

Si vous êtes amateurs de fleurs sachez qu’il est temps de planter !

 

arroser les plantes

N’oubliez pas d’arroser vos plantes chaque soir après le  coucher du soleil car les plantes souffrent de la chaleur de l’été, souvent étouffante, parfois orageuse et rarement pluvieuse
Mais avant cela, nettoyez vos massifs, binez ou sarclez le sol afin de laisser pénétrer l’eau dès les premières gouttes de pluie ou d’arrosage.

Avant de partir en vacances, quelques travaux sont à prévoir comme désherber les massifs et les allées pour éviter de vous retrouver envahi à votre retour

2) le saviez-vous : il est encore temps de semer !

semer des graines

Il est encore temps de semer certains légumes en plein terre comme:

les poireaux, la laitue , les haricots, la chicorée, l‘oseille, le persil ou encore les radis.

Vous pouvez également semer des graines de courgette en godet que vous planterez en terre à la fin du mois ou au début du mois d’août.

 

3) Portrait sur notre légume du mois : la salade

laitue du jardin

Les salades exigent peu d’eau pour se développer, sauf en climat sec et pendant l’été. Elles réclament de bons binages pour éviter la concurrence des mauvaises herbes et pour aérer la terre.

Attention :- N’enterrez pas trop profondément vos pieds après repiquage car vous risquerez de ne pas voir votre salade pousser.

N’arrosez jamais le feuillage directement mais au pied des plants afin d’éviter de contaminer les feuilles.

Les salades se récoltent environ 2 mois après le semis, lorsque le cœur de celles-ci a atteint la taille désirée.

Il est conseillé de couper au niveau du collet plutôt que d’arracher la plante. Ainsi, la plante peut repousser et émettre de nouvelles pousses, qui apparaîtront rapidement pour une autre récolte.



 

4) Portrait sur notre fruit du mois : La fraise

                              blanche 

 

La meilleure période pour planter vos fraisiers se situe entre mi-août et mi-octobre. Les plants ont ainsi le temps de s’enraciner avant l’arrivée de l’hiver et du froid, Ils fructifient dès l’année suivante.
Les variétés remontantes qui produisent à la fin de l’été.

  A savoir : les fraisiers se cultivent aussi en pot, pour un potager au balcon.

 

Vous connaissez tous la fraise rouge mais connaissez-vous la fraise blanche ?

fraises-blanches

La vaste famille des fraises compte plus de 600 membres .Deux nouvelles variétés sont récemment apparus : elles sont prénommées fraise ananas et fraise framboise des bois. Le mot fraise fait souvent penser au rouge et bien non car ces  2 nouvelles espèces sont en réalité blanches. Ces fraises insolites sont le fruit de plus d’une centaine de croisements en l’espace de 10 ans

 

 5) Trucs & Astuces :

Comment éliminer les parasites ?

ortie

Très utilisé au jardin biologique, le purin d’ortie possède de multiples vertus. Engrais puissant, anti-parasitaire efficace, il est très facile à élaborer et à utiliser, aussi n’hésitez pas à l’employer à la place des traitements chimiques habituels !

2 méga conseils pour planter ses graines de fleurs

joli bleuet centauree cyanus blue boy, comment cultiver

Comment Semer des graines de fleurs ?

Semer des graines de fleurs permet de réaliser de splendides massifs à moindre frais.

Certaines espèces peuvent se semer sur place comme les Capucines, les Pois de senteurs, ou encore les Zinnias…, d’autres nécessitent un éclaircissage ou un repiquage, par exemple le Lupin, le Muflier, les Oeillets d’Inde, les Impatiens, ou encore les Bégonias.

joli bleuet
bleuet, centauree cyanus blue boy

La plupart des espèces sont faciles à réussir sous réserve de respecter deux points très importants :

  • N’enterrez pas trop les graines : en effet les graines de fleurs sont souvent très fines (exemples : Bégonia = 70 000 graines par gramme environ, Lobélia = 35 000 graines par gramme environ)
  •  Attendez que la température au sol soit suffisante ou semez sous abri ou en bac chauffant. Souvent, en se précipitant pour semer tôt, on rate le semis. Peu de graines de fleurs germent par une température inférieure à 15°

 

lavatere
lavatere a grande fleur variee



Le mode de culture des fleurs est lié à leur cycle de végétation.  

On distingue 3 catégories :

  • Les annuelles (Agératum, Bégonia, Reine marguerite…) croissent, fleurissent et meurent l’année du semis. La plupart d’entre elles se sèment au printemps en place ou en pépinière. Les plus résistantes au froid (Oeillets, Pois de senteur, Pied d’alouette…) peuvent se semer en automne pour une floraison précoce au printemps. Elles se comportent alors comme des bisannuelles.
myosotis
myosotis des alpes
  • Les bisannuelles (Pensée, Myosotis…) qui se sèment au printemps ou en été, passent l’hiver en terre et fleurissent puis meurent au cours du printemps ou de l’été suivant. Elles fleurissent en général avant les annuelles.
Lupin vivace polyphille
Lupin vivace polyphille
  • Les vivaces (Ancolie, Aster, Lupin…) qui se sèment en même temps que les bisannuelles et qui peuvent vivre en place plusieurs années en développant des touffes de plus en plus importantes. Elles ne fleurissent en général pas l’année du semis.
capucine grande simple de lobb
capucine grande simple de lobb

 

Calendrier des semis à votre service !

bouquet de légume du potager

Vous souhaitez aménager un « carré potager » ou potager en carré dans votre jardin ?

Le premier conseil que nous pouvons vous donner est d’installer votre carré potager sur une surface plane et ensoleillée !

 

Le tableau ci-dessous récapitule les réponses à ces questions et ce pour les légumes et fruits que nous aimons le plus.

Aprés l’avoir lu, vous pourrez vous amuser en créant le plan de votre carré potager ! Quel plaisir !

 

 

période de semisdurée de développement maximale (en nb de mois)à récolter au plus tard en
AILfévrier, mars5août
octobre, novembre8juillet
ANETHavril, mai2juillet
ASPERGEmars à juinavril à juin tous les ans
AUBERGINEfévrier à avril5Juillet à septembre
BASILICmars, avril3Juillet
CAROTTEMai, juin5novembre
CELERI-RAVEfévrier à avril7novembre
CHOUXmars à juin6Décembre
CIBOULETTEMars ou octobrePrintemps, automne
COURGEavril4août
ECHALOTTEprintemps5août
automne9août
EPINARDmars à septembre1avril à octobre
FEVEfévrier, mars4Juillet
octobre à février4Février à juin
FRAISIERjuillet ou octobre8Mars à juillet
HARICOTjuillet3octobre
mars, avril3juillet
LAITUEmars à juin8novembre à février
août, septembre8mai
MACHEjuillet à septembre3Décembre
MAÏSavril à juin4octobre
MELONmars à mai5août à octobre
OIGNONfévrier, mars8novembre
août, septembre8mai
POIREAUfévrier à mai5octobre
PERSILmars à août2juillet à octobre
POMME DE TERREmars, avril5septembre
TOMATEfévrier, mars5août

Bonne lecture !

 

Voici les 5 autres questions dont il faut avoir les réponses pour avoir à coup sur des légumes et fruits toute l’année :

1. Quels légumes, fruits souhaitez-vous planter ?

2. Quand faudra-t-il semer les légumes et fruits  ? Une fois ces périodes connues, vous pourrez « rédiger » un calendrier de semis ! Très utile pour pouvoir obtenir un max de légumes et fruits tout au long de l’année.

3. Quelle est la période de développement de ces derniers ? Cette dernière peut-être utile à connaître dans le sens où vous pourrez de la même manière prévoir vos semis à venir !

4. Quand pouvons-nous les récolter ? 



et en prime :

5. Quels sont leurs amis et leurs ennemis ? On dit que certains légumes et fruits n’évoluent pas correctement en compagnie d’autres légumes et fruits. La tomate par exemple se développe parfaitement si elle entourait de basilic, mais déteste la pomme de terre.

Voici les 5 éléments indispensables à appréhender lorsque vous vous lancerez dans la construction de votre carré potager !

 

 

Si des fruits et légumes que vous affectionnez tout particulièrement manquent à l’appel, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons une joie de vous communiquer les infos !

De même si vous souhaitez partager vos trucs et astuces à ce sujet, n’hésitez pas une seule seconde.

Du gazon pour une belle pelouse en 5 Conseils

pelouse

Véritable écrin pour votre jardin, terrain de jeu pour les enfants ou « tapis » d’extérieur pour la farniente estivale, il n’existe pas un mais bien des gazons. Qu’est-ce qui les différencie ? Comment l’entretenir ?

Voici en 5 questions un tour d’horizon du gazon…

Question 1. Gazon ou pelouse, quelle différence ?

On dénombre à peu près 12 millions « d’espaces gazonnés » dans les jardins français. Même si les termes de gazon et pelouse évoquent tous deux de l’herbe verte, en réalité, ils ne désignent pas la même chose.

Le gazon correspond à un mélange de graines de graminées d’espèces variées qui disposent chacune de qualités qui leur sont propres.
La pelouse désigne l’espace vert, ras et régulier que l’on obtient après avoir semé le gazon.

Question 2. Pourquoi existe-t-il différentes sortes de gazon ?

La composition du gazon diffère selon l’utilisation finale qu’on prévoit pour la pelouse :
gazon de détente et d’agrément, on cherchera l’esthétique et la résistance ;
gazon destiné au jeu, on le voudra très résistant, supportant un usage intensif ;
gazon d’ornement, on cherchera la couleur et la texture les plus uniformes pour un rendu parfaitement esthétique.
Il est important de bien choisir selon l’usage donc mais aussi selon la qualité (optez pour le « Label Rouge »  et de préférence ceux qui sont fabriqués en France) car s’il est inadapté, le gazon s’implantera mal et vous risquez la prolifération de mauvaises herbes.

Question 3. Quand et comment semer ?

La période idéale pour semer son gazon est à la rentrée de septembre : l’été a bien réchauffé la terre et les mauvaises herbes sont en fin de croissance et en passe de disparaître. De plus, les racines auront eu le temps de se former pendant l’hiver pour bien s’implanter. Vous pourrez ainsi profiter d’une belle pelouse dès les premiers jours de printemps.

Préparez le terrain

Tracez les limites et bêchez le terrain sur une profondeur de 20 cm environ.
Si le sol est pauvre, utilisez un fertilisant à base de fumier ou de compost.
Éliminez les mottes de terre et les cailloux à l’aide d’un râteau.

Semez le gazon

Pour semer votre gazon, vous devez bien mélanger les graines dans leur boîte. Epandez-les ensuite à la volée, de manière régulière et en croisant les passages. Il vous faudra ensuite enfouir les graines en les recouvrant par ratissage.
Enfin, tassez le sol en passant le rouleau.

pelouse

Question 4. Comment entretenir son gazon ?

La tonte

D’avril à octobre, tondez la pelouse une fois par semaine. Attention, le gazon doit être bien sec.
Au printemps et par temps pluvieux, les tontes seront plus fréquentes (tous les 4 ou 5 jours). En été, à l’inverse, les tontes seront plus espacées (tous les 10 à 15 jours).

Quand arroser ?

Arrosez la pelouse tôt le matin, lorsque les températures sont les plus basses pour éviter les pertes par évaporation
N’arrosez pas trop souvent : en été, tous les 5 à 7 jours et maximum 3 fois par semaine si l’été est particulièrement sec ; aussi souvent que nécessaire en cas de sècheresse.
Au printemps, l’humidité de la rosée est souvent suffisante.

Question 5. Jaunissement, mauvaises herbes, mousse… que faire ?

Si la pelouse est abîmée, il n’est pas toujours obligatoire de tout refaire. Il est tout à fait possible de rénover en semant du gazon de rénovation.

Une pelouse jaunie

Une pelouse jaunie peut être lié à différentes raisons : un manque d’eau ou d’engrais, une coupe trop rase, des piétinements intensifs.  Quelques précautions sont donc de mise : n’hésitez pas à utiliser de l’engrais, vérifiez que les lames de votre tondeuse sont bien affûtées et arrosez suffisamment votre gazon (voir point 4.)

La mousse

Si votre pelouse est envahie par la mousse, c’est certainement que le sol est mal aéré ou que le terrain est trop ombragé. Il peut s’agir également d’un trop plein d’humidité. Pour vous débarrasser de la mousse, scarifiez le gazon. La pelouse n’en sera que plus dense et plus résistante.

Et voila, vous savez tout ce que nous savons ! profitez bien de votre jardin, et n’oubliez pas de l’entretenir !

Le calendrier lunaire, qu’est ce et comment l’appliquer ?

Tous les jardiniers confirmés utilisent ou ont utilisé au moins une fois le calendrier lunaire pour planter légumes, plantes et fruits, pour traiter les plantes contre les maladies, et également pour faire les récoltes.

Qu’est ce que le calendrier Lunaire ?

On se sert de la lune et du fait qu’elle soit montante / descendante et croissante / décroissante pour planter des semis, pour greffer, pour traiter des plantes contre les maladies, etc…

Tout comme la Lune a une influence sur la marée, et sur la pousse de nos cheveux, on pense que la Lune a une influence sur les cultures et le jardinage en général. Beaucoup de jardiniers ont été agréablement surpris par l’utilisation de ce calendrier lunaire !

Le calendrier Lunaire vous guide donc  pour semer, planter, récolter jour après jour en harmonie avec la position et les mouvements influents de l’astre sélénique.

lune et calendrier lunaire

Comment appliquer le calendrier lunaire ?

• La Lune ascendante ou montante [position de la Lune dans le ciel ] est propice au greffage, au semis, aux traitements contre les parasites; au binage et aux récoltes de légumes cultivés pour leurs feuilles. La sève des plantes monte vers les branches. Ces jours là sont donc profitables à tout ce qui se passe au-dessus du sol : greffes, semis, pousse des branches…
• En Lune descendante [position de la Lune dans le ciel ] préférez les travaux de repiquage et de plantation. Cette phase est favorable à l’entretien et la récolte des légumes racines, la taille les arbres, le travail du sol et la fertilisation. La sève regagne les racines. La période est donc propice à ce qui se passe sous terre (plantation, repiquage, enracinement des boutures…) mais également aux tailles, qui sont mieux supportées.

• En Lune croissante, (de la nouvelle Lune à la pleine Lune), pensez à récolter les fruits et les légumes de saison. Ils se conservent mieux. Protégez vos plantes contre les parasites.La lune croissante est favorable aux cueillettes et aux récoltes : fleurs et fruits se conserveront davantage. On constate également une résistance accrue aux maladies.
•En Lune décroissante (de la pleine lune à la nouvelle lune), les parfums et les couleurs se révèlent davantage.La lune décroissante convient aux opérations de fertilisation. Les plantes sont de moindre vitalité, mais goût, odeurs et saveurs sont supérieurs.



Astuce : Pour vous y retrouver entre croissant et décroissant, l’astuce est simple. Imaginez un trait vertical qui rejoindrait les 2 cornes du croissant:

  • si mentalement vous dessinez un « d », il s’agit du dernier quartier (donc lune décroissante)
  • si a contrario vous imaginez un « p », il s’agit du premier quartier. (donc lune croissante)

Attention : Ne confondez pas  lune montante et lune descendante  avec  lune croissante et décroissante. En effet,  les termes « croissant » et « décroissant » sont en rapport avec la forme que  nous apercevons de la lune, (nouvelle lune, premier quartier,  pleine lune et dernier quartier.)
Pour ce qui est de la lune montante et de la lune descendante  il s’agit en faite de sa position dans le ciel, et non de sa forme.
Ainsi une lune peut-être montante en même temps qu’elle peut être croissante.

Nœuds lunaires : pas de travail au jardin !

Environ 4 jours par mois, les jours de nœuds lunaires il est conseillé au jardinier de ne rien faire au jardin. Ces jours là ne sont pas favorables à la croissance et à la vitalité des plantes, aussi toute intervention serait vouée à l’échec…Il s’agit des jours où la terre et la lune sont les plus proches (périgée), les plus éloignées (apogée), et ceux où l’orbite elliptique que décrit la terre autour du soleil coupe celle de la lune

Les 12 constellations et les 4 éléments :

A chacun de ses passages devant l’une des constellations du zodiaque, la Lune subit leur influence qui se répercute sur les plantes.

  • L’élément EAU avec les constellations du Cancer, du Scorpion et des Poissons influent sur les feuilles et les tiges.
  • L’élément AIR avec les constellations des Gémeaux, de la Balance et du Verseau influent sur les fleurs.
  • L’élément TERRE avec les constellations du Taureau, de la Vierge et du Capricorne influent sur les racines;
  • L’élément FEU avec les constellations du Bélier, du Lion et du Sagittaire influent sur les fruits

Maintenant c’est à vous ! retrouvez le calendrier lunaire pour ce mois-ci et appliquez le à votre jardin…. et donnez nous vos retours !

Les bons gestes au jardin pour éviter de se faire mal

les bons gestes au jardin
Il suffit d’une mauvaise posture au jardin pour mettre en danger son dos. En apprenant quelques gestes simples, on peut prévenir les douleurs de dos et ainsi prendre plus de plaisir à jardiner.

Avant de commencer de travailler au jardin

L’échauffement a pour but d’augmenter la fréquence cardiaque et de préparer les muscles à l’effort.

Bien s’échauffer avant de jardiner est donc primordial !

Il suffira de marcher pendant quelques minutes, monter des escaliers ou pratiquer quelques petites foulées sur place pour se mettre en condition et éviter les blessures.

Porter facilement les objets lourds

Soulever un objet lourd comme un sac de terreau ou une plante en pot est particulièrement risqué pour le dos. Pour éviter le lumbago, fléchissez les jambes en gardant le dos droit puis ramenez le sac de terreau contre vous. Redressez-vous doucement et dépliez les jambes en prenant garde à ne pas courber le dos.

La brouette est également très utile pour éviter d’avoir à porter les charges lourdes. Toujours pour ménager le dos, chargez l’objet dans la brouette et soulevez-la en pliant bien les genoux de façon à garder le dos droit.



Semer et désherber sans se faire mal

Désherber est une tache répétitive et très fatigante pour le dos.

La bonne posture : genou au sol, l’autre jambe en appui, le pied est droit et le coude de la main gauche vient se reposer sur la jambe. Cette position permet de garder une certaine mobilité tout en conservant le dos droit. On n’hésitera pas à porter des genouillères de protection pour rendre la position plus confortable.

Choisir des outils adaptés

Pour bien jardiner, il est important d’avoir un équipement adapté, léger et agréable.

La grelinette

 

La grelinette ou fourche à bêcher permet d’aérer le sol sans avoir à se pencher. Elle réduit considérablement la fatigue et les risques de se faire mal au dos.

Les cisailles télescopiques

Les cisailles télescopiques réduisent l’effort lors de la coupe et permettent de tailler des haies situées en hauteur.

La brouette à deux roues

Facile à conduire, la brouette à deux roues permet une plus grande stabilité et est particulièrement adaptée aux déplacements de charges lourdes.