Comment et quand semer, planter du persil :

comment planter le persil dans carré potager

Le persil est vendu dans les jardineries en godets, ou petits plants. Il est alors facile et rapide de le replanter dans un endroit qui lui convient, et qui vous soit facile d’accès.

Vous pouvez également acheter le persil en graines.

Mais dans ce cas, comment procéder au semis de persil ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article

comment planter le persil dans carré potager

Une fois le semis, les graines, de persil acheté (ou récoltées), voici ce qu’il faut faire :

1- Comment Choisir l’endroit où planter votre persil

– L’endroit ne doit pas être trop trop éloigné de votre cuisine, car au final le persil va vous servir tous les jours ou presque

– Le persil aime toutes les terres, mais il est vrai qu’il va préférer de beaucoup les sols très fertiles, à savoir des terres légères, riches en humus, et fraîches

Pour avoir un sol riche : Incorporez un peu de compost, de terreau ou du fumier bien décomposé quelques semaines avant le semis.

Pour donner un coup de pouce au persil : arrosez-le une ou deux fois avec du purin d’ortie. L’azote favorise la croissance des feuilles.

– Le persil  n’aime pas la chaleur. Il pousse de préférence à la mi-ombre et n’apprécie pas le plein soleil d’été qui le fait jaunir. Vous pouvez par exemple le faire pousser à l’ombre de plantes qui le protégeront des ardeurs du soleil en été.
 



 
Vous avez un BALCON ?   Vous pouvez également installer le persil sur votre balcon dans une grande jardinière ou dans un carré potager, en faisant bien attention de l’arroser régulièrement.

L’endroit est choisi, et le sol est prêt à accueillir mes graines de persil (nettoyage du sol, ajout de compost,…), parfait ! Passons à la 2e étape

comment planter le persil dans carré potager 2

2- Comment semer les graines de persil ?

Pour aider les graines de persil à germer, 2 propositions :

1- faites les tremper 24h dans un verre d’eau avant de les planter,

2- mettez les graines de persil au réfrigérateur pendant 24h

et ensuite … il faut mettre ces graines de persil en terre

a- Dans le sol préparé, faites des trous d’environ un à deux centimètres de profondeur avec le doigt, et pas trop serrés les uns des autres .

b- Placez une graine dans chaque cavité

c- recouvrez les graines de terreau sec (environ 0,5cm)

d- tassez le terrain

e-  arrosez abondamment – en pluie fine – durant les jours qui suivent le semis.

f- attendez / arrosez / attendez / arrosez !

Les premières pousses apparaissent généralement 3 à 4 semaines après la mise en terre. Lorsque les plantes présentent 4 ou 5 feuilles, il est nécessaire d’effectuer un éclaircissement afin d’aérer la culture. Seuls les plants vigoureux seront gardés.

Si vous plantez directement des plants de persil, pensez à respecter quelques distances, pour que le persil s’épanouisse correctement : 7 cm entre 2 plants et 20 cm entre chaque rang, et avec les autres cultures sont des propositions de distances standard.

et voila, vous êtes de chefs persil maintenant, il ne reste plus qu’à profiter de ce persil frais et bien bon dans vos salades et autres mets.

 3- Quand récolter votre persil ?

Dès que les feuilles sont bien en place, vous pouvez récolter votre persil au fil de vos besoins culinaires, en faisant attention de ne pas déraciner vos plants. Il est préférable de prendre des ciseaux pour éviter cela.

Pour encourager le persil à se développer, n’hésitez pas à couper souvent les tiges.

 

Bons semis, et bonnes récoltes !

Comment semer les graines de persil

Les radis : comment planter et quand ?

Radis : comment les planter et quand ?

Le radis rouge, rose, blanc ou noir est un excellent légume au goût mais aussi pour la santé !

Au goût, car il apporte cette délicieuse note croquante … et pour la santé, car ils renforcent notre organisme.

 

Voilà 2 raisons de manger du radis ! Hortik veut vous donner les clés pour cultiver vos radis vous-même. Autant avoir ces délices très avantageux pour nos papilles et notre corps à portée de main.

Découvrez donc les conseils d’Hortik à ce sujet : quelles variétés existe t-il, comment les planter et quand ?

 

Radis : comment les planter et quand ?

 

Quelles variétés ?

Tout d’abord, procurez-vous des graines de radis :

Rouge : radis rond écarlate, radis demi-long flamboyant, radis flambo,

Rose : radis rond gaudry, radis rond de sézanne, radis rond rose à bout blanc, radis demi-long de 18 jours, radis rose d’hiver de chine, radis rose de pâques,

Noir : radis noir gros long d’hiver,

Violet : radis violet de gournay.

 


Comment planter les radis ?

Les radis aiment la bonne terre, l’humidité, le soleil et l’ombre !

Les semis peuvent démarrer dès février sous abris car les radis ne sont pas amis avec les gelées et le temps très rude. En pleine terre, attendez avril ou mai.

Creusez de petits sillons d’un centimètre ou deux de profondeur, puis espacez les de dix centimètres. Placez les graines et recouvrez légèrement de terre. Tassez à la main.

 

Quand planter ?

 

 

Les semis sur couche chaude : guide pratique !

Serre châssis GAYA 1,1m²

Dans plusieurs de nos articles on vous parle de semis sur couche chaude. Oui mais la couche chaude… c’est quoi ? Dans cet article on tachera de vous expliquer ce qu’est la couche chaude, ses avantages et surtout comment la faire. Alors pour tout savoir sur le sujet, suivez le guide !

Serre châssis GAYA

 

Les semis sur couche chaude… kesako ?

Faire des semis sur couche chaude st une technique de culture ancestrale qui revient au gout du jour. La couche chaude est une technique qui permet de faire gagner des degrés à votre serre et ainsi permettre de démarrer les semis avant la fin des gelées ! Elle est faite à partir de fumier frais (de cheval de préférence car il dégage beaucoup de chaleur), de terreau et de terre récupérée du jardin et atteint une température d’environ 20° pendant un mois et demis environ.  Au niveau des périodes, vous pouvez utiliser la couche chaude de novembre à mars.

En bref, la couche chaude c’est une superposition de couches qui vont naturellement réchauffer le sol et vous permettre d’avancer les semis par rapport aux saisons !

 



 

Faire sa couche chaude : guide pratique

Les outils nécessaires

Pour réaliser votre couche chaude, vous aurez besoin :

  • D’une bêche
  • D’une fourche
  • D’un broyeur puissant
  • De fumier ou d’un gros tas de déchets de feuilles et tailles de vos arbres (le fumier est tout de même préférable)
  • D’un châssis
  • Terreau

Les étapes de préparation

  • Commencez par définir l’endroit pour vos châssis et couche chaude. Privilégiez un endroit bien exposé au soleil et de préférence contre un mur, cela lui permettra d’être abrité du vent.
  • Posez votre châssis. Vous pouvez soi en acheter un tout fait ou en fabriquer un vous même à l’aide de 4 planches et de vitres pour le fermer.
  • Une fois le châssis monté, creusez un trou d’environ 40 cm de profondeur dans le châssis. Attention ! pensez à bien conserver la terre retirée pour faire le trou, elle sera nécessaire pour la suite.
  • Une fois le trou fait, mettez une couche d’environ 30 cm de fumier ou de compost si vous n’avez pas réussi à vous procurer de fumier. Tassez bien le fumier ou compost et arrosez le.
  • Mélangez la terre retirée pour faire le trou avec du terreau. L’idéal est de mélanger autant de terre retirée que de terreau. Tassez bien le mélange et recouvrez la couche de fumier.
  • Vous pouvez à présent refermer votre châssis. Dans les 3 semaines suivantes, vous devrez vérifier régulièrement la température. Dés que la température atteindra 20° à 25°C, vous pourrez commencer vos semis !

 

Nos conseils

  • Pensez à ne pas apporter trop d’eau à votre couche chaude. L’eau stagnante lui est néfaste car il a tendance à pourrir. L’eau stagnante est également une source de maladies pour vos semis. Si vous en avez l’occasion, préférez l’eau de pluie pour arroser la couche chaude. Grâce à votre récupérateur d’eau, vous pourrez la récolter très facilement. Nous vous conseillons le récupérateur d’eau 2 en 1 en forme d’amphore qui possède un bac à fleur et un robinet pour récolter les eaux de pluie.
  • Quand vous posez votre châssis, pensez à le poser en pente. Cela permettra aux eaux de pluie de s’écouler et votre châssis profitera pleinement des rayons du soleil !

Calendrier des semis à votre service !

bouquet de légume du potager

Vous souhaitez aménager un « carré potager » ou potager en carré dans votre jardin ?

Le premier conseil que nous pouvons vous donner est d’installer votre carré potager sur une surface plane et ensoleillée !

 

Le tableau ci-dessous récapitule les réponses à ces questions et ce pour les légumes et fruits que nous aimons le plus.

Aprés l’avoir lu, vous pourrez vous amuser en créant le plan de votre carré potager ! Quel plaisir !

 

 

période de semisdurée de développement maximale (en nb de mois)à récolter au plus tard en
AILfévrier, mars5août
octobre, novembre8juillet
ANETHavril, mai2juillet
ASPERGEmars à juinavril à juin tous les ans
AUBERGINEfévrier à avril5Juillet à septembre
BASILICmars, avril3Juillet
CAROTTEMai, juin5novembre
CELERI-RAVEfévrier à avril7novembre
CHOUXmars à juin6Décembre
CIBOULETTEMars ou octobrePrintemps, automne
COURGEavril4août
ECHALOTTEprintemps5août
automne9août
EPINARDmars à septembre1avril à octobre
FEVEfévrier, mars4Juillet
octobre à février4Février à juin
FRAISIERjuillet ou octobre8Mars à juillet
HARICOTjuillet3octobre
mars, avril3juillet
LAITUEmars à juin8novembre à février
août, septembre8mai
MACHEjuillet à septembre3Décembre
MAÏSavril à juin4octobre
MELONmars à mai5août à octobre
OIGNONfévrier, mars8novembre
août, septembre8mai
POIREAUfévrier à mai5octobre
PERSILmars à août2juillet à octobre
POMME DE TERREmars, avril5septembre
TOMATEfévrier, mars5août

Bonne lecture !

 

Voici les 5 autres questions dont il faut avoir les réponses pour avoir à coup sur des légumes et fruits toute l’année :

1. Quels légumes, fruits souhaitez-vous planter ?

2. Quand faudra-t-il semer les légumes et fruits  ? Une fois ces périodes connues, vous pourrez « rédiger » un calendrier de semis ! Très utile pour pouvoir obtenir un max de légumes et fruits tout au long de l’année.

3. Quelle est la période de développement de ces derniers ? Cette dernière peut-être utile à connaître dans le sens où vous pourrez de la même manière prévoir vos semis à venir !

4. Quand pouvons-nous les récolter ? 



et en prime :

5. Quels sont leurs amis et leurs ennemis ? On dit que certains légumes et fruits n’évoluent pas correctement en compagnie d’autres légumes et fruits. La tomate par exemple se développe parfaitement si elle entourait de basilic, mais déteste la pomme de terre.

Voici les 5 éléments indispensables à appréhender lorsque vous vous lancerez dans la construction de votre carré potager !

 

 

Si des fruits et légumes que vous affectionnez tout particulièrement manquent à l’appel, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons une joie de vous communiquer les infos !

De même si vous souhaitez partager vos trucs et astuces à ce sujet, n’hésitez pas une seule seconde.

Guide pratique pour bien éclaircir ses semis

Semis

Il arrive parfois que vous soyez submergé par les semis. Si vous avez planté les graines en surnombre, votre jardin est vite rempli et les plantes ont beaucoup de mal à pousser correctement. Pour parer à cela, il y a ce qu’on appelle l’éclaircissage des semis. Alors pour tout savoir sur le sujet, suivez le guide !

Semis

Les 5 étapes pour bien éclaircir ses semis

  1. Sachez que les seuls semis en pleine terre auront besoin d’être éclaircis. Les autres méthodes de plantation des semis nécessitent un repiquage au cours de l’année alors pas besoin de les éclaircir.
  2. La bonne période pour éclaircir ses semis est trois à quatre semaines après la plantation.
  3. Arrachez les plants en surnombre à la main. Pensez à mettre des gants afin de ne pas vous abimer les mains. Les plants à arracher sont ceux qui vous semblent les moins vigoureux.
  4. Au niveau de l’espacement, afin d’aérer vos semis, nous vous conseillons d’espacer vos plants d’environ 15 centimètres les uns des autres. Cela permettra aux plants restants de se développer correctement.
  5. Une fois l’éclaircissage fait, pensez à arroser délicatement et abondamment. Cela permettra de tasser la terre et de la refermer sur les semis restants.



Notre avis

L’éclaircissage de vos semis vous permettra de donner une seconde jeunesse à vos plants !

Comment bien semer et entretenir l’oseille ?

feuilles d'oseille, comment semer et entretenir son oseille

L’oseille est une plante potagère et condimentaire. Très appréciée au Moyen Age, on continue aujourd’hui encore de s’en servir en cuisine (crues ou cuites) pour son gout particulier. Nous vous livrons tous les secrets pour bien réussir ses plantations d’oseille !

Oseille

Les variétés

Il existe plusieurs variétés d’oseille qui sont :

  • L’oseille large de Belleville
  • L’oseille blonde de Lyon
  • L’oseille de Chambourcy
  • L’oseille pourpre


Culture de l’oseille

Type de sol

L’oseille a besoin pour se développer d’un sol fertile, frais et plutôt léger. Nous vous conseillons d’éviter les terres calcaires et de donner un sol riche en terreau à votre plant d’oseille.

Exposition

L’oseille n’a pas besoin d’une exposition particulière. Tentez si possible de lui réserver un endroit mi ombragé en été.

Période

Au niveau de la plantation, vous pouvez semez vos graines d’oseille de avril à juin. Dés mars-avril, vous pourrez diviser les touffes d’oseille : cela permettra de leur donner une seconde jeunesse et de les aérer.

La floraison de l’oseille se fait de mai à septembre. En général, vous pourrez récolter l’oseille 3 à 4 mois après le semis ou 2 mois après la division par touffe.

Plantation par semis et par division de touffes

Par semis

Pour semer vos graines d’oseille en pépinière, rien de plus simple ! Il vous suffit de poser vos graines au sol, de les recouvrir de 1 cm de terreau environ et de plomber à l’aide d’un râteau. Pensez à garder le sol au frais jusqu’à ce que votre oseille commence sa levée.

Dés que vous voyez 4,5 feuilles apparaître, vous pouvez repiquer l’oseille en place, en ligne (si vous choisissez cette méthode, pensez à bien espacer d’environ une trentaine de centimètres les plants) ou en bordure.

La division par touffes

Vers mars-avril, vous pourrez planter les éclats. Pour planter vos éclats correctement, il vous suffit d’utiliser la même méthode que pour les semis !

Plant d'oseille

 



 

Entretien de l’oseille

Fertilisation

Tous les ans, pour bien aider votre oseille à se développer, nous vous conseillons d’apporter un peu de terreau autour des pieds. Sur l’année, nous conseillons de faire 4 fertilisations foliaires à base d’algues marines sur votre oseille.

Entretien

Si vous voyez des températures vraiment basses, nous vous conseillons de mettre en place un paillage au pied de votre oseille afin de l’aider à passer l’hiver. Pensez à biner et à sarcler régulièrement autour de l’oseille afin de l’aider à se développer. Si cela est nécessaire, arrosez souvent vos plants.

feuilles d'oseille

Les maladies et les nuisibles

Les mollusques

Les mollusques comme les escargots sont des grands amateurs des feuilles d’oseille ! Ils dévorent les feuilles de votre plante… Pour lutter contre ces mollusques, on vous explique tout ici.

La chrysomèle de l’oseille

Cette maladie atteint votre plante en mai généralement. Vous voyez apparaître des larves noirâtres. Ces larves rongent les feuilles avant de disparaître dans le sol en juin.  Pour éliminer ces insectes, nous vous conseillons de couper les feuilles atteintes et les bruler.

Le puceron de l’oseille

Le puceron fait mourir votre plante petit à petit en suçant la sève au niveau du collet de votre plante. Pour savoir comment s’en débarrasser, rendez vous ici !

La mouche de l’oseille

La mouche de l’oseille va déposer sur vos feuilles des larves. Ces larves  vont creuser des galeries dans les feuilles et les faire mourir ainsi. Notre solution ? Couper les feuilles atteintes et brulez les.

 

Le saviez vous ?

L’oseille contient des vitamines (A, B, C) mais aussi des minéraux comme le calcium, le fer ou encore la manganèse. Si vous souffrez de rhumatismes ou de la goutte, nous vous déconseillons de consommer de l’oseille, elle est contre indiquée !

 

Comment bien semer et entretenir ses épinards ?

Epinard, comment les semer et les cultiver

L’épinard appartient à la famille des chénopodiacées.  Véritable source de vitamines et de sels minéraux, cette plante est souvent peu appréciée par les enfants mais a cependant beaucoup de vertus !

Epinards

Les variétés d’épinard

Parmi les variétés d’épinard, on retrouve :

  • Les épinards « Monstrueux de Viroflay »
  • L’Idéal
  • Le Géant Vert
  • Le Viking
  • Le matador
  • Le butterfly

Culture de l’épinard

Type de sol

Pour bien pousser, vos épinards ont besoin d’un sol argileux et riche en humus ! Ils ont besoin d’un sol qui conserve la fraicheur.

Exposition

Réservez une place ensoleillée en automne et en hiver mais ombragée l’été à vos épinards, ils ne pousseront que mieux !

Période

Si vous possédez des graines de variétés d’été vous pourrez les semer de la mi mars jusqu’à la fin mai. La récolte aura lieu alors entre juin et fin octobre.

Si vous souhaitez faire une récolte de variétés d’hiver, il vous faudra faire des semis à l’automne.



Plantation et semis

Pour planter vos graines d’épinards, rien de plus simple ! Les graines d’épinards se sèment en ligne. Pensez à les espacer les unes des autres d’environ 30 cm. Enfoncez les à environ 2 cm de profondeur du sol, recouvrez les avec un peu de terre puis plombez légèrement avec le dos de votre râteau.

Pour faire vos semis, c’est simple aussi ! Quand votre épinard poussera, vous devrez récolter les graines à maturité en coupant les tiges. Ensuite, vous devrez les faire sécher et les suspendre dans un endroit sec et frais. Nous vous conseillons de les battre pour prendre les graines qu’au moment ou vous allez les planter. Les graines se conservent mieux dans leur enveloppe.

Epinards

Entretien

Fertilisation

L’épinard n’est pas une plante qui nécessite beaucoup de fertilisation. Cette plante n’aime pas du tout les fumures fraiches ! Si vous devez la fertiliser histoire de lui donner un peu de force, utilisez un engrais azoté à l’automne ou au début du printemps.

Entretien

Pensez à biner  et à sarcler assez souvent pour retirer les mauvaises herbes. Vous devrez aussi maintenir la terre toujours assez fraiche alors pensez à arroser !

Les maladies et nuisibles

Le mildiou

Le mildiou est assez reconnaissable. Vous savez que votre plante est contaminée lorsque vous voyez apparaître des taches jaunes sur les feuilles.  Pour y parer, nous vous conseillons d’aérer votre terre et d’apporter du compost correct car le mildiou se développe lorsque la terre est compacte et humide. N’utilisez surtout pas de bouillie bordelaise ! Les feuilles d’épinard ne supportent pas du tout le cuivre.

La pourriture ou la fonte des feuilles

En cas d’excès d’humidité, il se peut que vos feuilles pourrissent et fondent. Pour éviter cela, une fois de plus, pensez à la bonne aération du sol et à apporter du compost.  Dés l’appariation de la maladie, arrachez les plantes contaminées et surtout brulez les.

La limace

La limace est particulièrement friande des jeunes plants  mais on a une technique pour la repousser ! Si vous intéresse c’est ici !

La courtilière

La courtilière est nocive pour vos plants d’épinards car cet insecte coupe les racines de la plante ! Pour vous en débarrasser, retrouvez nos conseils ici !

Epinard

Le saviez vous ?

L’épinard a des vertus antianémique, laxatives, revitalisante mais aussi rafraichissantes. Il contient aussi beaucoup de vitamines (A, B1, B2, C, K, PP) ainsi que des sels minéraux comme le calcium ou encore le fer. Alors n’hésitez plus, consommez des épinards surtout l’hiver où on trouve moins de légumes verts !

Comment faire pousser des petits pois ?

Panier de petits pois frais, faire pousser des petits pois

Les petits pois sont un excellent exemple de la différence entre les légumes achetés en magasins et ceux venant tout frais du jardin. Les petits pois maison gagnent à chaque fois, sur la richesse du goût et même la texture!

 récolte de petits pois - © Jean-Luc GIROLET - Fotolia.com

TYPE DE PLANTE : annuelle

LUMINOSITÉ : Plein soleil

TYPE DE SOL : Moyen-riche, bien drainé et léger

HUMIDITÉ / ARROSAGE : Moyenne

SEMER DES PETITS POIS

La culture des petits pois peut être démarrée dès que le dernier gel est passé. Il existe plusieurs variétés mais tous les petits pois préfèreront un sol bien drainé avec de la cendre de bois ou de la pierre à chaux.

Comme les petits pois peuvent s’acclimater de conditions climatiques fraîches et tolérer de légers gels, ils peuvent être plantés dès que le sol peut être travaillé et vont germer dans une large gamme de températures du sol (de 4 à 24°C)

Vous effectuerez un semis en place :

en ligne en déposant une graine tous les 2 à 3 cm à 5 cm de profondeur

en poquet en déposant 5 ou 6 graines à intervalles réguliers d’environ 40 ou 60 cm selon les variétés

semis de petits pois

Tous les petits pois, y compris ceux de types nains, sont des grimpeurs naturels. Ils seront d’autant plus productifs  si on leur donne un tuteur ou si on les plante le long d’une clôture ou d’un treillis.

 

A COTE DE QUI LES PLANTER ?

on peut planter les petits pois à coté des carottes, céleri, maïs, concombre, aubergine, pomme de terre primeur, radis, épinards, le poivron, le navet.

 



 

FAIRE POUSSER LES PETITS POIS

Les petits pois préfèrent le plein soleil à l’ombre partielle avec un pH du sol de 6,0-7,0. et nécessitent un sol bien drainé, riche et sablonneux.

Un ajout de fumier décomposé ou de compost dans le sol peut être bénéfique

L’humidité du sol est essentielle, surtout pendant la floraison et la formation des gousses.

Essayez de ne pas trop arroser et de ne pas humidifier tout le plant en utilisant un tuyau goutte a goutte.
Au début l’arrosage est limité afin de favoriser l’apparition de fleurs et non du feuillage.
Tout de suite après la floraison, on arrose abondamment car c’est à ce moment que les graines s’ouvrent et font du feuillage. Finalement, on ne les oublie pas car les petits pois n’aiment pas du tout être au sec. Vous pouvez utilisez du paillis pour conserver l’humidité et éliminer les mauvaises herbes autour de vos petits pois.

 

LA RÉCOLTE DES PETITS POIS :

Pour avoir des petits pois  très savoureux : il faut les récolter lorsque les gousses deviennent dodus, mais lorsqu’ils sont encore encore jeunes et tendres. La récolte des pois a lieu environ 3 à 4 mois après le semis selon les variétés. Les petits pois récoltés jeunes auront une saveur plus douce et dans tous les cas ils se conservent bien !

 des jolis petits pois près à être mangés

en attendant la fin de l’hiver (oui oui on n’est encore en automne), pour faire le semis, profitez des bocaux en conserve, ou des petits pois que vous avez mis au congélateur, cela conserve bien!

 

 

Le jardin en juin : ce qu’il faut faire ce mois ci !

Potager au printemps

Le mois de juin révèle sa douceur et sa chaleur et on sent que l’été est proche et arrive. Chose très importante à ne pas oublier quand les beaux jours arrivent : n’arrosez pas vos cultures en journée au soleil ! C’est d’une part un gaspillage d’eau et d’autre part cela a des effets négatifs sur le tissu végétal en plein soleil.

Potager au printemps

Les légumes et le potager

  • éliminez les mauvaises herbes
  •  Arrosez vos semis le soir, sauf s’il a plu dans l’après-midi.
  •  Versez l’eau au pied des plantes. Il est plus prudent d’éviter le feuillage afin de prévenir votre plant de la  pourriture et des maladies
  •  Penser à renouveler votre purin de consoude. Arrosez tous les 15 jours au pied de tomates et potirons. Cet apport riche en potasse favorisera la croissance et vous lutterez contre les pucerons et mouches blanches.
  • Évitez de récolter les dernières asperges et laissez-les se développer.
  • Afin d’éviter le mildiou sur vos plants de pommes de terre, nous vous conseillons de les traiter à la bouillie bordelaise (plus d’infos sur la bouillie bordelaise : cliquez-ici).
  • Saupoudrez du charbon de bois contre la fonte des semis

Les légumes à récolter

En juin vous pourrez encore récolter des légumes d’hiver comme :

  • Salades
  • Laitues
  • Radis d’été
  • Navets d’été
  • Pommes de terre nouvelles
  • Carottes (variétés précoces)
  • Ciboule
  • Des tiges très jeunes et fraiches d’angélique

Les légumes à semer et planter

En juin vous pourrez planter et semer :

  • Scaroles et autres chicorées frisées
  • Laitues
  • Carottes
  • Haricots verts
  • Radis d’été
  • Brocolis et choux d’hiver (de Bruxelles, Milan de Pantoise)
  • Pois
  • Betteraves
  • Citrouilles
  • Potirons
  • Courges
  • Courgettes
  • Ciboule

Du côté des herbes aromatiques, vous pourrez semez du basilic et les bisannuelles…

Le verger

  • Taillez vos arbres fruitiers, grimpantes fruitières et petits fruits : pour vos vignes, taillez légèrement pour limiter les feuilles en excès
  • Ne laissez pas trop de fruits sur vos arbres, les branches risqueraient de se casser
  • Traitez vos plantes atteintes du mildiou grâce à la bouillie bordelaise et au souffre contre l’oïdium
  • Protégez votre récolte en installant des pièges contre les parasites et en ensachant vos fruits.

Les autres points

Balcon : soutenez les floraisons avec un engrais liquide ; pincez les plants de tomates.

 

mais ca veut dire quoi « pincer des plants de tomates » ou « pincer les gourmands ?

Les gourmands, aussi appelés drageons, sont des petits bourgeons secondaires qui se forment  entre la tige de la branche de feuille et le tronc principal de la tomate.  Il est important des pincer les gourmands (c’est à dire de les supprimer en pinçant cette tige).
et pourquoi pincer les plants de tomates ? cela permet de supprimer des tiges un peu trop gourmandes, qui risqueraient de garder un peu trop de seves pour elles… Pincer les tomates permet donc d’avoir des tomates encore plus grosses et plus belles.

 

Annuelles, vivaces et bisannuelles : le calendrier des semis

Capucines

Annuelles, vivaces, bisannuelles : le début d’année est propice pour préparer un joli jardin fleuri dont vous pourrez profiter aux beaux jours.

1. Le calendrier des annuelles

 

Capucines

Les fleurs annuelles sont issues de semis qui germent, croissent, fleurissent et meurent au cours de la même année.

Certaines d’entre elles peuvent être semées en terrine, bien au chaud dans la véranda ou dans une pièce de la maison. C’est le cas des clarkias, impatiens et roses d’Inde (février/mars), fortunias, gerberas et pétunias  (févier/avril), ageratums, rudbeckias et sauges (mars/avril)

Les semis des fleurs annuelles se préparent dès la fin de l’hiver. En mars/avril, vous pouvez semer sous châssis froid ou sous tunnel plastique la plupart des annuelles : ageratum, alysse, anagallis, capucine, centaurée, clarkia, cléome, coréopsis, cosmos, eschcholtzia, fortunia, gazania, gyzophile, immortelle, ipomée…

  • Annuelles : semis de février à avril

Ageratum, centaurée, cosmos, fortunia, gerbera, impatiens, ipomée, muflier et pétunia.

  • Annuelles : semis  jusqu’à mai

Capucine, clarkia, cléome, coréopsis, eschcholtzia, gazania, gypsophile, immortelle, lavatère, némésia, nigelle, pavot danois, penstemon, phlox, ricin, rose d’Inde, rudbekia, sauge, souci, tournesol et verveine.

  • Annuelles : semis jusqu’à juin

Alysse, anagallis, œillet d’Inde, Reine-marguerite et zinnia

La floraison des annuelles s’étale de juin à octobre.



2. Le calendrier des vivaces

 

Oeillet

Les plantes vivaces sont pérennes : celles-ci vivent au moins deux ans. Bien qu’elles soient par définition plus résistantes, certaines sont quand même gélives et nécessitent une protection par paillage en hiver. Elles demandent peu d’entretien.

La majorité des vivaces se sèment en pépinière, d’avril à août. Les agastaches, coréopsis, delphiniums, erigerons, gaillardes et potentilles se sèment aussi sous châssis froid ou sous tunnel plastique dès le mois de mars.

On sème donc les vivaces à partir du mois de mars jusqu’à la fin de l’été, pour une floraison s’étendant sur une bonne partie de l’année.

 

VivaceSemisRepiquageFloraison
Agastachemars/maiMaijuillet/septembre
Ancolieavril/maioctobremai/juin
Anaphalisavril/maimai/Juinaoût/octobre
Aubriètemai/juinoctobreavril/juin
Campanulemai/juilletoctobremai/juin
Corbeille d’ormai/juinoctobreavril/mai
Coréopsismai/juinseptembrejuin/octobre
Delphiniumavril/maioctobrejuin/octobre
Erigeronavril/maijuinjuin/septembre
Gaillardeavril/maijuinjuillet/octobre
Gypsophileavril/maioctobrejuin/septembre
Lin bleumai/juinoctobrejuin/septembre
Lupinavril/maioctobremai/juin
Œilletavril/maimai/juinjuin/août
Pavot d’orientavril/juilletjuin/aoûtjuin/septembre
Potentillemars/juilletjuin/aoûtjuillet/septembre
Primeverejuillet/aoûtoctobrefévrier/avril
Rose trémièreavril/maioctobrejuillet/septembre
Verbascumavril/maimai/juinjuillet/septembre
Violettemai/juinoctobremars/avril

 

3. Le calendrier des bisannuelles

 

Pensée

La vie d’une plante bisannuelle s’étant sur deux ans : la première année, elle forme des feuilles et développe son système de racines ; la seconde, elle produit des fleurs.

On sème les bisannuelles entre mai et août pour une floraison l’année suivante, entre février et octobre.

 

BisannuelleSemisRepiquageFloraison
Campanulemai/juilletoctobremai
Girofléejuin/juilletoctobre ou marsmars/juin
Myosotisjuin/aoûtoctobre ou marsmars/mai
Œillet du poètemai/juinoctobre ou marsjuin/août
Penséejuin/aoûtoctobre ou marsfévrier/octobre