Dans mon potager en automne, je fais (encore) des semis

plantez des oignons en septembre

Les températures chutent tout doucement, l’automne arrive et les cultures potagères ont besoin de beaucoup d’attention à cette période.

Alors, nous vous donnons quelques conseils pour réussir vos semis et votre potager.

En automne encore un peu de récolte.

Si la saison s’achève pour les tomates et autres fruits et légumes d’été…Il est temps de préparer la saison suivante, en semant dès à présent pour les mois qui viennent et l’année prochaine!

Vos radis produisent depuis déjà quelques mois, sachez que vous pouvez encore les mettre en terre.  Des variétés d’hiver existent comme ‘Rose d’hiver de Chine’, ‘Violet de Gournay’… La croissance sera plus lente qu’en saison.

Vous pouvez poursuivre vos semis de carottes hâtives, comme ‘De Hollande’, ‘Demi-longue de Carenta’…

L’Oignon blanc de Rebouillon passera l’hiver au potager et vous régalera dès le début du printemps.

Les navets sont aussi de la partie en cette saison. Semez les, en ligne. Les variétés suivantes sont les plus adaptées: ‘Blanc dur d’hiver’, ‘De Nancy’ ou ‘Jaune boule d’or‘.

N’oubliez pas la laitue d’hiver, la mâche et  la roquette si vous êtes amateur de cette salade goûteuse. Pensez également aux fèves, poireaux, cerfeuil et épinards…

 

plantez des oignons en septembre

navet à planter en septembre

 

Pour que les semis effectués en automne fonctionnent quelques règles simples sont à retenir:

La germination en automne est plus délicate, n’hésitez pas à faire tremper vos graines 24 heures avant d’effectuer vos semis.

L’arrosage des semis en automne doit être moindre, le jardinier débutant a tendance à vouloir trop arrosé, malheureusement les graines pourrissent…alors ayez le bon dosage et soyez patients!

N’omettez pas d’éclaircir pour leur laisser de la place à tous vos semis, il suffit pour cela de supprimer la plus faible des plantules lorsque 2 sont en contact.

Pour protéger vos semis, vous pouvez utiliser un voile de croissance ou des mini serres parfaites sous nos latitudes en automne/hiver.

Une fois vos semis effectués, rangez bien vos graines. A l’abri de la lumière et de l’humidité, l’idéal est de les laisser dans leur sachet fermé de façon hermétique, (les pinces à linge sont très pratiques).

Régalez vous, avec vos derniers légumes d’été…

Et n’oubliez de ramassez les feuilles et mettez les au compost.

Feuilles mortes

Bon jardinage à tous!

3 Nouveautés de la marque « Chalet & Jardin » : abri de jardin, serres surelevées, portiques en cèdre

abri de jardin igloo

Connaissez-vous Chalet & Jardin ?

Chalet & Jardin est le spécialiste français de la « création d’espace »  dans les jardins depuis 14 ans. Chalet & Jardin est un fabriquant de coffres et abris en bois, et est distributeur exclusif en France de certains produits  en bois, résine ou métal des marques KETER, SPACEMAKER, MOBILIER RUSTIQUE, MILLENIUM, SERRES-SOLEIL et HALLS.

Abris de jardin, chalets en bois, portiques et balançoires, serres en polycarbonate ou en verre trempé, jeux de plein air, armoires de rangement et coffres, bancs, garages à vélos… voici une partie des produits que Chalet & Jardin propose en France notamment.

Voici les 3 dernières nouveautés de Chalet & Jardin :

Des IGLOO envahissent vos jardins !

Dans la gamme des chalets, l’abri de jardin IGLOO vient apporter sa touche d’originalité. Tout le monde a déjà vu des abris de jardin carrés, sous forme de petite maison, mais avez-vous déjà vu un abri de jardin sous forme d’igloo ?

abri de jardin igloo

Les abris de jardin IGLOO sont en pin, et sont  déclinés en 3 versions :

  • La première de 4,53m² surface intérieure au sol
  • La seconde de 7,47m² surface intérieure au sol
  • Et la troisième de 10m² surface intérieure au sol

La hauteur de cet abri de jardin en forme d’igloo est de 2m50. Le montage de l’abri de jardin est facile, mais il faut un peu de temps. L’abri est garanti 2 ans.



 

Les portiques nouveaux sont arrivés : les portiques / balançoires en bois de cèdre

Chalet&Jardin propose en exclusivité sur la France deux nouveaux portiques en bois de cèdre, l’un avec 2 balançoires et 1 vis-à-vis, et l’autre avec 2 balançoires et 1 échelle.

portique balancoire

Le bois de cèdre est solide, extrêmement et naturellement résistant : pas besoin de le traiter ni de le protéger. Le portique en bois de cèdre avec son odeur agréable pour l’homme éloigne naturellement les insectes.

Vos enfants ont enfin trouvé LE jeu de plein air qui résistera toute leur enfance :

Le bois de cèdre est garanti 10 ans contre la pourriture ! Les autres matériaux nécessaires à cette structure sont respectivement le métal qui est garanti 2 ans, et le plastique qui est garanti 1 an.

Plus d’informations sur les portiques en bois de cèdre

Nouvelles serres surélevées : Qui a dit qu’il fallait se baisser pour jardiner ?

Chalet&Jardin présente ses nouvelles serres surélevées avec compartiment de rangement : tous les avantages d’une serre en verre sans ses inconvénients !

 mini-serre mini-serre

 

Ces deux petites serres  (0,74m² et 1,2m² ) permettent de jardiner aisément, sans se baisser. Ces serres sont proposées et recommandées pour des plantations, pour l’hivernage et pour l’initiation au jardinage.

Par leur petite taille et grâce à leur compartiment de rangement, vous pourrez placer et utiliser ces serres sur des grands balcons, dans des patios, ou des cours : tout est parfaitement rangé en dessous de vos plantes et cultures !

 

Découvrez ou redécouvrez la gamme Chalet & Jardin en allant visiter leur site web : http://www.chalet-jardin.com

Et si on faisait une cure « d’anciens légumes » : courges, courgettes, citrouilles et pâtissons

familles des courges

Faisant partis des légumes les plus anciens, les courges sont cultivés bien avant notre ère. Déjà les plus lointaines civilisations les cultivaient. Ce n’est qu’ai début du 16 éme siècle, que les familles des courges furent arrivés en Europe. Il en existe plusieurs variétés

familles des courges

Propriétés

Ce sont des plantes potagères herbacées, rampantes, souvent coureuses et ont des fruits avec des formes, couleurs et tailles différentes. On les reconnait par leurs tiges rudes et anguleuses munies de vrilles fendues. Leurs feuilles sont divisées en lobes très accentuées, les bord découpés. les fleurs sont monoïques, jaunes, grandes et solitaires. Leur calice est long, campanulé et les pièces sont soudées. Le pédoncule des fruits est long, dur anguleux à 5 cotés. Les graines, elles, sont ovale et de couleur beige pâle bordé d’un liseré à peine plus clair.

Parmi les bienfaits des courges, nous pouvons citer qu’elles sont dépuratives, diurétiques, émollientes, laxatives, nutritives, sédatives et vermifuges. Elles contiennent aussi des vitamines A, B, C, E), des oligo-éléments et des sels minéraux ( bore, calcium, fer, iode, chlore, cobalt, phosphore, potassium, sodium, zinc…) C’est pour cette raisons que les nutritionniste les recommandes beaucoup pour les enfants de bas âge pour une bonne croissance.

Culture

Il y a deux façons des les cultiver:

          1. Sous abri

Vous souhaitez planter dans une serre, sous châssis

  • Semer les graine en Avril, assurez-vous que la température soit de 12°C au moins.
  • Déposer 2 graines par godet.
  • Éclaircir les plants pour ne garder que le plus beau et robuste plant.
  • Mettre en place avec la motte quand les gelées ne sont plus craindre vers le 15 Mai environ.

          2. En Place

Pour semer en pleine terre dans votre potager, suivez les instructions ci-dessous
  • Semer en Avril dans le Midi, en mai pour les autres régions.
  • Préparer les poquets avec du compost 
  • Déposer 2 ou 3 graines, à 2cm de profondeur seulement
  • Recouvrir de terreau
  • Tenir le sol frais jusqu’à la levée
  • Éclaircir pour ne garder qu’un seul plant par poquet
  • Respecter les distances de plantation de 1m pour les espèces non couvreuses, mais plus, 1,50 à 2m pour les espèces couvreuses.
Astuce : Les courges adorent être cultivées avec des choux d’été, des haricots à rames ou encore le mais sucré, surtout pas des pommes de terre à coté.

Fertilisation

Cette étape est importante pour avoir des plants fort et beaux:
  • Apporter un peu d’engrais azoté lors des plantation
  • Mettre beaucoup de compost 15 jours avant la plantation.
  • Tasser et recouvrir de terre légère
  • Effectuer des fertilisations foliaires à base de lithothamnium à raison d’un poudrage tous les 3 semaines.

Entretien

Il faut un entretien régulier, voici comment il faut faire:

  • Procéder aux binages et au sarclages.
  • Arroser dès que nécessaire comme pour toute autre plante
  • Pailler avec le compost à partir de juin
  • Butter les tige rampantes pour les espèces couvreuses sur une dizaines de centimètres.
  • Tailler, attention la taille ne concerne pas les espèces couvreuses.

Maladies et parasites

Les courges, courgettes, citrouilles et pâtissons sont la proie de quelques maladies et parasites.

          1. L’anthracnose

les feuilles des jeunes plantes pourte des tâche grises, puis brunes, entouré de jaune. elles périssent à la fin. Cette maladie est due à un manque d’aération sous châssis.

pour prévenir, il y les saupoudrages foliaires à base de lithothamnium. Arracher et détruire les plantes atteintes.

           2. L’oïdium

Pour touts savoir cliquez sur ce lien : Oïdium: la maladie du « Blanc ».

           3. La grise des cucurbitacées

c’est un parasites qui suce le dessus des feuilles. Pour prévenir, dès son apparition, pulvériser un insecticide végétal sous les feuilles, du purin d’orti ou une solution nicotinée.

          4. Le puceron des racines

cet insecte suce la séve au niveau du collet. Pour prévenir dès l’apparition, pulvériser un insecticide végétal additionné de purin d’ortie autour du collet et dégager bien la terre..

Réaliser une mini serre pour les semis

Terrine mini serre

On peut semer presque tout en serre : concombres, poivrons, basilic, tomates… avec un peu de temps et de patience, réaliser une mini serre pour les boutures et les semis de plantes s’avère facile et très économique.

Réussir ses semis avec la mini serre

Sur la terrasse ou au jardin, la mini serre permet de protéger les semis les plus délicats des écarts de température : les graines de tomates, de piments et d’aubergines ont besoin d’un climat doux et humide pour germer. C’est aussi l’occasion de tester des semis de plantes exotiques ou fragiles comme les bégonias, les graines de baobab ou de palmier.



Fabriquer une mini-serre chez soi

 

mini serre fabriquée soi-mêmeLes mini serres d’intérieur ou terrines sont composées d’un bac et d’un couvercle isolant et transparent. Assez chères à l’achat, elles sont faciles à bricoler chez soi et ne coûtent presque rien si l’on utilise des matériaux de récupération : une caisse en polystyrène demandée à votre poissonnier ou une caisse en plastique sont de très bons contenants. On peut également construire le bac soi-même avec des planches de bois (par exemple, de la palette) ou recyclerun ancien aquarium.Pour maintenir une température propice à la germination (entre vingt et vingt cinq degrés), on pourra utiliser un câble chauffant pour aquarium que l’on placera au fond du bac, avant de le recouvrir de sable ou de terreau. Un thermomètre permettra de contrôler et d’ajusterla température.

Après avoir placé les semis en petits pots (carton recyclable ou plastique), il ne reste plus qu’à recouvrirla mini-serre d’une plaque de plexiglas ou de verre en veillant à laisser des espaces sur les côtés pour faire circuler l’air.

Les bonnes raisons d’acheter une serre pour son jardin

serre ou tunnel-serre

Pratique, facile et la garantie de produits beaux et sains sont autant de bonnes raisons de s’équiper d’une serre pour son jardin.

Une serre dans son jardin, c’est facile

Selon l’article R421-9 du code de l’urbanisme (CU), vous n’avez pas besoin de demander de permis de construire pour une serre dont la hauteur n’excède pas 1,80 m (exception faite des secteurs sauvegardés, dont le périmètre se situe sur un site classé).
Serres-tunnels, petites ou mini-serres peuvent donc être installées dans votre jardin sans contrainte législative. Pour des serres qui dépassent ces dimensions, il vous suffira de vous renseigner auprès de votre mairie.
Le montage est relativement abordable ; sollicitez 1 ou 2 amis. Avec un terrain bien préparé c’est-à-dire correctement nivelé, 1 à 2 journées seulement vous seront nécessaires.

Tout (ou presque) se cultive dans une serre

Fleurs, fruits et légumes : il y a quantité de choses à cultiver dans une serre.
L’hiver, vous pourrez y conserver des plantes un peu fragiles ou vous occuper des boutures en toute tranquillité. Dès les mois de janvier/février, vous pourrez entamer les semis, tranquillement protégés.



Côté légumes, la serre est un bon moyen de démarrer  une production. Également, vous pourrez vous adapter plus facilement aux aléas climatiques et avancer ou retarder la culture de vos légumes préférés.
Enfin, la serre vous permettra de savourer les fruits toute l’année.

serre ou tunnel-serre

Et parce que l’investissement est moindre, s’équiper d’une serre vaut vraiment le coup !

 

Comment choisir une serre pour mon jardin ?

serres de jardin

Ca y est, vous vous êtes décidé : vous investissez dans une serre cette année ! Et vous avez raison : pour vos légumes, vos fleurs et vos petits trésors végétaux particulièrement fragiles, la serre deviendra votre précieuse alliée.

Les différents types de serre

Les grandes serres

Avec leur allure de maisonnette, les grandes serres offrent un grand panel d’activités pour les jardiniers : l’hivernage des plantes gélives, les semis, le stockage de végétaux particulièrement fragiles ; sans oublier un lieu de travail mais aussi de détente !

Les serres-tunnels

Elles sont particulièrement adaptées au maraîchage. Leur structure est légère car elles sont composées d’arcs en acier ou en PVC, recouverts de bâches en plastiques, résistantes aux rayons UV. Les serres-tunnels s’installent, se démontent et se déplacent très facilement. Ainsi, elles ont l’avantage de pouvoir être remisées en un rien de temps.



Les petites serres

Si vous disposez d’un espace extérieur réduit (balcon, terrasse ou même petit jardin), ne vous privez pas d’acquérir une serre ! Il en existe de petits modèles en polycarbonate, verre ou PVC. Vous pourrez y installer vos semis, vos boutures ou y placer vos plantes pour l’hivernage.

Les mini serres

Ce sont de petits récipients qui vous permettront de protéger vos boutures, greffes et semis. Egalement, grâce à leur socle chauffant, vous pourrez y cultiver des plantes exotiques, des aromates ainsi que des fruits et légumes.

Les serres varient donc en taille mais aussi selon la température souhaitée à l’intérieur.

Selon votre région et votre usage, vous pourrez opter pour :
une serre froide. Vous ne pourrez pas y faire hiverner vos plantes, surtout si vous vivez dans une région froide. Cependant, le climat y sera plus clément que dans le jardin (avec une différence de 5 à 10 degrés)
une serre tempérée pour des températures comprises entre 5 et 12°. Idéal pour l’hivernage des plantes, il vous faudra y installer un petit chauffage d’appoint à la saison froide.
une serre tiède. La température atteindra toujours un minimum de 15°. Il vous faudra prévoir un système de chauffage performant, surtout pour l’hiver ! Une serre tiède vous permettra entre autres de cultiver des plantes exotiques.
une serre tropicale. La température y oscille entre 18 et 30°. Vous aurez besoin d’un excellent système de chauffage, quasiment toute l’année. En général, on utilise les serres tropicales pour cultiver des cactus, des plantes carnivores ou encore certaines orchidées.

 

Les conditions optimales pour bien profiter de sa serre


Pour une utilisation optimale de votre serre, vous devez réunir toutes les conditions nécessaires à savoir une bonne isolation, une bonne aération, une protection solaire suffisante et éventuellement, un système de chauffage d’appoint.

L’emplacement

Avant toute chose, faites un état des lieux : quel sera le meilleur emplacement pour votre serre ?
Placez la serre à l’endroit le plus ensoleillé de votre jardin, c’est-à-dire éloigné des zones d’ombres (arbres, murs…).

Orientez-la de sorte que sa façade la plus longue soit plein sud.

La serre doit également rester à l’abri des vents : placez les pignons est-ouest. Calculez également une surface minimum de 6m². En dessous, la circulation à l’intérieur sera difficile. Enfin, prévoyez la possibilité d’un raccordement électrique (pour l’éclairage par exemple).

Astuce : adossée directement à la maison (sur le mur orienté sud de préférence, pour bénéficier de la chaleur et de la protection de la bâtisse) les raccordements à l’eau et à l’électricité seront plus faciles à mettre en place.

L’installation

Une serre a besoin d’une bonne assise :
* si vous être bricoleur, constituez une fondation en béton, qui devra être légèrement inclinée dans la longueur et suffisamment profonde pour atteindre la zone « hors-gel ». Renseignez-vous pour cette dernière car la profondeur varie d’une région à l’autre.
* plus simple, l’installation d’une embase. Elle protègera votre serre de l’eau stagnante. Aussi, ce système facilitera un éventuel déplacement. Les embases sont en aluminium ou en acier galvanisé. Le sol doit être parfaitement nivelé avant toute installation.

L’armature de la serre

Bois, PVC ou métal, à chaque type d’armature ses atouts et ses inconvénients.

  • Le bois : esthétique et durable, il nécessite beaucoup d’entretien
  • Le PVC : léger, il est aussi fragile
  • Le métal : acier ou aluminium thermolaqués, ils sont solides et dureront dans le temps. L’entretien est moindre.

Les parois

En verre, l’effet de serre sera optimal. Mais ce matériau est lourd, fragile et ne procure pas une excellente isolation. Les parois en polycarbonate alvéolaire sont légères, incassables et ont un pouvoir isolant supérieur au verre. Par contre, les parois seront légèrement opaques.



L’aération

C’est un aspect essentiel : pour que la température soit régulée correctement, l’air doit pouvoir circuler sans entrave.

Le chauffage

Si nécessaire, vous pouvez amenez un petit chauffage d’appoint dans votre serre, à pétrole ou électrique. La puissance dépendra bien sûr de la taille de la serre et de ce que vous y cultivez.

L’entretien : à chaque saison son geste

Lorsque l’hiver approche, enlevez les protections afin de faire entrer le maximum de luminosité.Ouvrez les portes pour aérer.
Au printemps, c’est le grand ménage ! Nettoyez et rangez l’intérieur, débarrassez-vous des mauvaises herbes…
L’été, il faut ombrer les vitres pour éviter une trop forte chaleur à l’intérieur de la serre. Le sol devra être arrosé tous les jours pour garder une certaine humidité. Aérez correctement
A l’arrivée de l’automne, nettoyez bien les vitres pour qu’elles laissent passer la lumière. Vérifiez l’isolation pour ne pas avoir de mauvaises surprises l’hiver venu.