Comment choisir votre tondeuse à gazon de fonction de votre jardin

comment choisir sa tondeuse à gazon

Le choix de la tondeuse à gazon permet de simplifier la tonte du gazon et de garder l’herbe saine. Comparer les caractéristiques et le coût, mais aussi être sûr que vous sachiez vous servie de ce type de tondeuse est le plus important pour votre jardin. Si vous avez un jardin très grand une tondeuse à gazon motorisée est probablement la voie à suivre.

Instructions

 

  1. Comparer le poids, la puissance, le coût, la sécurité, la facilité de démarrage, la manipulation et la maniabilité.
  2. Sélectionnez une tondeuse manuelle (coupe avec une action de ciseaux de lames rotatives qui circulent sur un couteau fixe) si vous avez une petite surface.
  3. Choisissez une tondeuse à gaz ou à propulsion électrique rotative (coupes avec une lame circulaire qui tourne sous un boîtier de protection) si vous avez une grande surface de graminées telles que la fétuque qui n’a pas besoin d’être coupée plus court que 10 cm.
  4. Choisissez une tondeuse déchiqueteuse si vous ne voulez pas faire face à des restes dans votre jardin. Certaines tondeuses déchiquettent l’herbe, les feuilles, etc et les dispersent dans le terrain pour un résultat plus propre !
  5. Choisissez une tondeuse à rouleau à essence si vous avez une grande surface en herbe qui a besoin d’être coupéz plus court de 10cm.
  6. Sélectionnez une faucheuse automotrice, si vous avez un jardin vallonné ou une grande pelouse.
  7. Choisissez une tondeuse à siège si vous avez une surface vraiment grande.




 

Conseils et avertissements

Les faucheuses rotatives sont de loin le type le plus populaire de tondeuse à gazon. Elles sont légères, et vous pouvez affûter les lames vous-même.

Les tondeuses électriques sont respectueuses de l’environnement et de plus en plus populaires. Les piles rechargeables sont d’autant plus pratiques, il n’y a plus de risque de couper le fil ! (Les tondeuses sans fil ont maintenant des batteries qui vous permettent de tondre sans problème). Soyez, cependant, prêt à tondre plus souvent : ces tondeuses ne sont pas faites pour la coupe profonde.

Tenez compte des caractéristiques de sécurité avec soin. Beaucoup de gens se blessent en tondant le gazon. Choisir une tondeuse électrique avec une lame de commutateur d’arrêt.

Pour bien entretenir son gazon il faut « LA » bonne tondeuse

bien choisir votre tondeuse

Qu’elle soit électrique, thermique ou à batterie, poussée, auto tractée ou auto portée, votre tondeuse doit correspondre à votre jardin.

Choisir sa tondeuse en fonction de son terrain

tondeuse auto porté

Pour bien choisir sa tondeuse, il faut prendre en compte la taille de son jardin mais aussi tenir compte de la planimétrie de ce dernier.

  • Pour un petit terrain plat, une tondeuse poussée suffit.
  • Pour un jardin en pente, privilégiez plutôt une tondeuse auto tractée.
  • Pour un grand jardin, optez alors pour une tondeuse auto portée.

Le type de gazon est aussi important à connaitre, non pas dans le choix de votre tondeuse mais pour la fréquence de tonte et donc la taille de tonte recommandée.

Quel type d’énergie pour sa tondeuse ?

  • Les tondeuse thermiques

Bruyantes et polluantes, elles sont néanmoins très robustes et très puissantes. Grâce à leur grande autonomie, elles ont l’avantage de pouvoir convenir parfaitement aux grands jardins. Ces tondeuses existent  en version poussée, autotractée ou autoportée.

  •  Les tondeuses électriques

Les tondeuses électriques sont bien plus silencieuses. Un problème de taille reste néanmoins important: son fil. En effet pour alimenter en énergie ces tondeuses, elles doivent être reliées à une source électrique.  Ces modèles conviennent donc plus à des petits jardin. Elles peuvent être poussées ou auto tractées.

  • Les tondeuses à batteries

Les deux principales qualités d’une tondeuse à batterie sont le silence et l’économie d’énergie. Il existe néanmoins un point faible : l’autonomie. Si vous optez pour ce type de tondeuses, n’hésitez pas à acheter une deuxième  batterie pour ne pas tomber en panne durant votre tonte.

N’entendez vous pas l’appel de la tondeuse ? A vous de jouer maintenant !

Du gazon pour une belle pelouse en 5 Conseils

pelouse

Véritable écrin pour votre jardin, terrain de jeu pour les enfants ou « tapis » d’extérieur pour la farniente estivale, il n’existe pas un mais bien des gazons. Qu’est-ce qui les différencie ? Comment l’entretenir ?

Voici en 5 questions un tour d’horizon du gazon…

Question 1. Gazon ou pelouse, quelle différence ?

On dénombre à peu près 12 millions « d’espaces gazonnés » dans les jardins français. Même si les termes de gazon et pelouse évoquent tous deux de l’herbe verte, en réalité, ils ne désignent pas la même chose.

Le gazon correspond à un mélange de graines de graminées d’espèces variées qui disposent chacune de qualités qui leur sont propres.
La pelouse désigne l’espace vert, ras et régulier que l’on obtient après avoir semé le gazon.

Question 2. Pourquoi existe-t-il différentes sortes de gazon ?

La composition du gazon diffère selon l’utilisation finale qu’on prévoit pour la pelouse :
gazon de détente et d’agrément, on cherchera l’esthétique et la résistance ;
gazon destiné au jeu, on le voudra très résistant, supportant un usage intensif ;
gazon d’ornement, on cherchera la couleur et la texture les plus uniformes pour un rendu parfaitement esthétique.
Il est important de bien choisir selon l’usage donc mais aussi selon la qualité (optez pour le « Label Rouge »  et de préférence ceux qui sont fabriqués en France) car s’il est inadapté, le gazon s’implantera mal et vous risquez la prolifération de mauvaises herbes.

Question 3. Quand et comment semer ?

La période idéale pour semer son gazon est à la rentrée de septembre : l’été a bien réchauffé la terre et les mauvaises herbes sont en fin de croissance et en passe de disparaître. De plus, les racines auront eu le temps de se former pendant l’hiver pour bien s’implanter. Vous pourrez ainsi profiter d’une belle pelouse dès les premiers jours de printemps.

Préparez le terrain

Tracez les limites et bêchez le terrain sur une profondeur de 20 cm environ.
Si le sol est pauvre, utilisez un fertilisant à base de fumier ou de compost.
Éliminez les mottes de terre et les cailloux à l’aide d’un râteau.

Semez le gazon

Pour semer votre gazon, vous devez bien mélanger les graines dans leur boîte. Epandez-les ensuite à la volée, de manière régulière et en croisant les passages. Il vous faudra ensuite enfouir les graines en les recouvrant par ratissage.
Enfin, tassez le sol en passant le rouleau.

pelouse

Question 4. Comment entretenir son gazon ?

La tonte

D’avril à octobre, tondez la pelouse une fois par semaine. Attention, le gazon doit être bien sec.
Au printemps et par temps pluvieux, les tontes seront plus fréquentes (tous les 4 ou 5 jours). En été, à l’inverse, les tontes seront plus espacées (tous les 10 à 15 jours).

Quand arroser ?

Arrosez la pelouse tôt le matin, lorsque les températures sont les plus basses pour éviter les pertes par évaporation
N’arrosez pas trop souvent : en été, tous les 5 à 7 jours et maximum 3 fois par semaine si l’été est particulièrement sec ; aussi souvent que nécessaire en cas de sècheresse.
Au printemps, l’humidité de la rosée est souvent suffisante.

Question 5. Jaunissement, mauvaises herbes, mousse… que faire ?

Si la pelouse est abîmée, il n’est pas toujours obligatoire de tout refaire. Il est tout à fait possible de rénover en semant du gazon de rénovation.

Une pelouse jaunie

Une pelouse jaunie peut être lié à différentes raisons : un manque d’eau ou d’engrais, une coupe trop rase, des piétinements intensifs.  Quelques précautions sont donc de mise : n’hésitez pas à utiliser de l’engrais, vérifiez que les lames de votre tondeuse sont bien affûtées et arrosez suffisamment votre gazon (voir point 4.)

La mousse

Si votre pelouse est envahie par la mousse, c’est certainement que le sol est mal aéré ou que le terrain est trop ombragé. Il peut s’agir également d’un trop plein d’humidité. Pour vous débarrasser de la mousse, scarifiez le gazon. La pelouse n’en sera que plus dense et plus résistante.

Et voila, vous savez tout ce que nous savons ! profitez bien de votre jardin, et n’oubliez pas de l’entretenir !

4 étapes pour la fin de l’hiver : tondre,débroussailler,scarifier, tailler.. au boulot !

Jasmins d'hiver, région nord, janvier 2014

Comment préparer le potager au retour du printemps en profitant de l’hiver

 

Cette année, nous avons à faire à un hiver plutôt discret, on entend par là que le froid n’est pas excessif, il n’y a pas vraiment de gelée et donc le jardin ne se dégrade pas énormément comparé aux autres années. C’est plutôt une bonne nouvelle car cela annonce moins de travail d’entretien dans le jardin à l’arrivée du printemps et donc plus de temps pour les autres choses de la vie. Clairement, et pour aborder le sujet, il va plutôt falloir se préparer pour le printemps et être prêt à attaquer l’entretien du jardin à nouveau. Voici quelques conseils :

Nous allons essayer de suivre un ordre correct dans les tâches à effectuées afin de ne devoir faire ce que l’on à déjà fait auparavant.

Etape 0, Avant tout : Munissez vous d’un broyeur !

Avant tout, et si vous possédez un jardin de taille moyenne, il est conseillé de vous munir d’un broyeur, ce dernier vous permettra de récupérer tous les déchets que vous allez créer durant l’entretien de votre jardin. Essayez de le placer à un endroit pratique lorsque vous allez commencer à travailler dans votre jardin de façon à ne pas avoir à le déplacer sans arrêt, la terrasse est souvent l’idéal car rien ne vous gênera autour.



 

Étape 1 : tondre la pelouse

La première étape que vous allez pouvoir effectuée est la tonte de la pelouse, grâce à un tracteur tondeuse, vous allez pouvoir prendre le temps de couper toute l’herbe. Attention à ne pas couper trop court afin de ne pas avoir de surprise, une pelouse coupée trop courte n’est pas très belle.

 

Jasmins d'hiver, région nord, janvier 2014
Jasmins d’hiver

Étape 2 : débroussailler

Pour vous aider à bien finir votre terrain et votre tonte, il va falloir vous munir d’une débroussailleuse. Cette dernière est une machine légère et très facile d’utilisation qui vous permettra de couper l’herbe dans les moindres recoins comme autour des parterres ou de vos arbres.

Étape 3 : scarifier

Une fois cela effectué, vous allez pouvoir vous occuper de la santé de votre pelouse, en effet la mousse c’est accumulée durant l’hiver et cela l’empêche de pousser correctement. Le scarificateur va vous permettre de redonner un coup de fraîcheur et d’alimenter en éléments nutritifs plus aisément le sol, la pelouse n’en sera que plus dense et plus verte.

 

Étape 4 : tailler

Et pour finir, il faudra passer à la taille de vos haies, ces dernières ont besoin d’être coupées si vous ne voulez pas vous retrouver avec des haies énormes qui gêneront le passage et qui ne seront plus géniales esthétiquement. Le taille haie vous permettra de faire ce travail efficacement, attention toutefois à couper un peu moins dans le bas de la haie afin d’éviter qu’elle ne penche.

 

Ce sont là les tâches les plus importantes à effectuer dans votre jardin pour le maintenir en bon état facilement, à vous de jouer !