Que faire au jardin et au potager en avril

Orties dans les mains avec gants

En théorie, le printemps est arrivé, en pratique, ce n’est pas vraiment la même chose ! Eh oui, on a tous envie de mettre les pieds dehors et de pouvoir enfin planter de jolies fleurs et de bons légumes ! Mais non ! il faut encore attendre un peu.

Les saintes glaces, vous connaissez ? Tous les jardiniers savent qu’il faut attendre qu’elles soient passées avant de planter quoi que ce soit ! Les saintes glaces représentent 3 saints : St Mamert, St Pancrace et St Servais, que l’on fête les 11,12 et 13 mai (St Urbain le 25 mai dans les régions les plus froides de France).

En Avril, vous pouvez poursuivre les tâches du mois de mars mais aussi en réaliser de nouvelles. Cette année, le temps est plutôt froid, nous vous conseillons donc de réaliser les tâches que nous allons vous lister en fin de mois voir début mai.

Les légumes et le potager

En avril, il est l’heure de biner et sarcler votre potager. Si vous possédez un potager bio, il est temps de récupérer du fumier au centre équestre proche de chez vous pour chauffer le châssis. Nous vous conseillons d’ajouter du compost à votre terre ou du fumier.



Les légumes à récolter

Comme en mars, vous pouvez récolter diverses sortes de légumes d’hiver comme :

  • Les salades
  • Les poireaux
  • Les brocolis
  • Les betteraves
  • Les épinards
  • L’oseille
  • Les endives

 

Les légumes à planter et semer :

En avril, vous pouvez planter un vaste choix de légumes comme :

  • Les choux (choux de milan, choux de Bruxelles)
  • Les poireaux
  • Les salades
  • Certaines variétés de carottes (reportez-vous aux sachets contenant la variété)
  • Certaines variétés de radis (comme le radis rond)
  • Les brocolis
  • Les pois
  • Les betteraves
  • Les chicorées frisées
  • Les pommes de terre de saison
  • L’ail

En avril, vous pouvez aussi planter des herbes aromatiques comme l’Aneth, le basilic ou encore le cerfeuil 

 

Le verger

Au verger, il est temps de tailler la treille, le poirier, le pêcher en fleur et de désherber au pied de ceux-ci. Pensez également à attacher les branches sur leur support et effectuer un traitement préventif contre la tavelure sur les poiriers avec de la bouillie bordelaise.

 

La terre

  • Paillez les surfaces libres pour empêcher la pousse des mauvaises herbes
  • Binez et cassez les mottes
  • Terminez les gros travaux de labours

 

La faune

Nourrissez les oiseaux et aidez-les à construire leur nid. Si vous n’avez pas de mangeoire à oiseaux, n’hésitez pas lire notre article consacré à la réalisation artisanale d’une mangeoire qui vous aidera à construire la vôtre !

Les autres points

Terrasses, balcons, jardinières et appartements : arrosez de plus en plus abondamment. Il est également temps de préparer les pots et jardinières à garnir après les dernières gelées !

Les haricots : Conseils pour la culture et les semis

haricot Piselli freschi

Les haricots sont faciles à cultiver et nécessitent peu d’espace car ils profitent de l’environnement de manière verticale. Si vous avez un espace limité, privilégiez les variétés grimpantes plutôt que les haricots nains !

Des soucis d’espace ?

Les haricots à rames produisent plus de 2kg par ligne de 10 pieds ! Les haricots à rames profitent de l’espace vertical qui leur est mis a disposition. Les haricots à rames produisent sur une période assez longue. Ce type de variété n’a pas besoin de support solide, vous pouvez tout de même leur apporter un morceau de ficelle tendu d’un bout à l’autre du rang (utilisez un poteau de clôture pour soutenir les haricots en martelant un clou dans la partie supérieure, attachez un morceau de ficelle à chaque piquet). Une autre solution serait de mettre un treillis ou un grillage pour que les haricots grandissent.



Des haricots en continu ?

Les haricots peuvent être plantés quand tout danger de gel est passé. Plantez de nouvelles graines toutes les deux semaines jusqu’à la première gelée. Certaines variétés n’ont besoin que de 58 jours pour pouvoir être récoltées ! En plantant régulièrement de nouvelles graines tout au long de la saison, vous aurez une production abondante pendant tout l’été ! Afin de garder une bonne production de chaque pied, veillez à récolter, tous les jours ou tous les 2 jours, vos haricots !

Et les racines dans tout ça ?

Les haricots verts ont un système racinaire peu profond. S’il est endommagé, la récolte va prendre du retard et la production sera lente. En désherbant, prenez soin de ne pas endommager les racines. Si vous n’arrosez pas assez, la terre aura tendance à fissurer et laisser les racines à l’ai libre, faites attention, ces racines aiment les sols humides !

Des éventuelles maladies ?

Les champignons peuvent se propager en cas d’éclaboussures d’eau du sol sur les plantes ou lorsque les plantes sont traitées et endommagés quand elles sont mouillées. Si possible, récoltez les haricots lorsque les feuilles des plantes sont sèches pour éviter de propager la maladie. Veillez à ne pas endommager la pied lors de la cueillette des haricots.

Calendrier des semis des haricots 

 

Avoir du muguet chez soi !

fleurs de muguet

Le muguet est une plante vivace à fleurs. On la reconnaît par sa beauté et sa très bonne odeur !

Vous en recevez au mois de mai, me direz-vous.

Hortik vous en parle bien assez tôt car c’est toujours un plaisir d’en avoir à la maison.

 

3 manières d’obtenir du muguet à la maison

Méthode 1 : la méthode éphémère

Recevoir ou acheter un brin de muguet le 1er mai et le replanter par la suite (sans succès assuré) !

Méthode 2 : la méthode longue

Planter des semis de muguet (vous obtiendrez de jolis brins d’ici 7 à 8 ans … .

Méthode 3 : la méthode plus ou moins courte

Avoir du muguet à la maison dés le mois de mai prochain.

 

 

La méthode préférée d’Hortik : les bulbes de muguet

Nous chez Hortik c’est la solution n° 3 que l’on préfère ! Elle nous semble très astucieuse. Dans un premier temps, cela fera son effet dans votre espace vert et dans un deuxième temps, vous aurez le plaisir de l’offrir à vos proches !



 

Quelques conseils  pour planter vos bulbes de muguet !

On achète donc les bulbes (griffes)  de muguet mi-février et on les plante début mars.

Un petit indice : dés que l’hiver se fait doux ou encore dés que les gelées s’en vont, il est temps de vous armer de vos petits outils de jardinage pour planter vos bulbes !

Dans le sachet de bulbes, vous trouvez des rhizomes (ou griffes) !

Creusez un trou dans la terre de 10 cms de profondeur. Plantez-les de 8 ou 10 cm les uns des autres, la pointe dirigée vers le haut.

Ce qu’il aime par-dessus tout le muguet c’est  de l’ombre, de la fraîcheur, et juste un peu d’humidité !

Pour fortifier et assurer la pousse du muguet, n’hésitez pas à user de compost ou d’engrais, le muguet ne sera que plus beau !

 

Les avantages d’avoir du muguet chez soi

Le muguet est une fleur qui se prolifère fortement, donc espacez bien vos plantations pour que les bulbes et ou fleurs n’éttouffent pas ! En effet, le rhizome du muguet est ramifié et rampant. S’il se sent bien, il va très vite se propager !

Une fois le 1er mai passé ainsi que le premier été de nos jolies fleurs, il est inutile de prendre extrêmement soin de vos plants : ils sont autonomes c’est magique !

 

Il est temps alors de prévoir vos plantations de bulbes. Voilà ce qu’il vous faut absolument : bulbes (griffes) de muguet, des gants, d’un plantoir à bulbe et d’un bon arrosoir et c’est parti !

Bon jardinage !

N’hésitez pas à partager votre expérience, nous en serons très heureux.

 

A lire aussi notre article : pourquoi offre t-on du muguet au 1er mai ?

 

Comment planter et entretenir les dahlias

dahlia rose sombre gros plan, teintes de jaune

Les Dahlias connaissent un grand succès grâce à leur diversité de couleurs et de formes. Ils plaissent dans les massifs jusque dans vos bouquets à disposer à l’intérieur de votre maison.

En bref, le Dahlia met de la gaieté dans votre vie !

Nous vous proposons aujourd’hui de vous expliquer comment planter les Dahlias, mais aussi comment les entretenir tout au long de l’année.

 

 

 

Comment planter les dahlias ?

2 options s’offrent à vous : la plantation de bulbes ou le semis de Dahlias (à partir de graines). La première solution est la plus simple et ne demande pas beaucoup de temps contrairement au semis.

  • La plantation de bulbes :

    Idéalement, vous devez planter les bulbes de dahlia (aussi appelés tubercules) en avril et mai quand les gelées sont terminées. Nous vous conseillons de les planter à environ 5 à 10 cm de profondeur. Veillez à respecter un espacement de 80 à 100cm entre chaque bulbe. En effet, le Dahlia a besoin d’espace car il grandit beaucoup, il aura aussi besoin de soleil quand il sortira de terre !
    Pour plus d’info, consultez notre article sur la plantation des bulbes !
  • Le semis :

    Pour les semis, il faut vous y prendre dès le mois de mars. Semez en terrine puis repiquez vos plantations en avril et mettez en terre au mois de mai

 

Dahlias - http://www.odon-passion-photo.com/
Dahlias – photo réalisée par http://www.odon-passion-photo.com/



L’entretien des dahlias

  • La taille ?

    Enlevez les fleurs au fur et à mesure qu’elles fanent.
    Quand les tiges sont totalement fanées, coupez-les au plus court.

  • L’arrosage ?

    Le Dahlia est bien résistant mais n’hésitez pas à l’arroser en période de grosses chaleurs/sécheresse.
    Pour éviter tout risque de maladie, veillez à ne pas arroser le feuillage.
    Astuce : pensez à arroser le soir pour éviter l’évaporation de l’eau.
  • En hiver ?

    En hiver, nous vous conseillons de protéger vos pieds de Dahlia avec un paillage. (consulter notre article spécial paillage)
    Si de fortes gelées sont à prévoir, la meilleure solution reste encore de retirez les tubercules de la terre et de les rentrer dans un endroit sec et à l’abri de la lumière jusqu’au printemps.
    Pour rentrer vos dahlias :
      • Attendez que le feuillage soit totalement fané puis coupez à 10 cm du sol.
      • Arrachez les bulbes et faites les sécher
      • Enlever la terre
      • Conservez les au frais, au sec et à l’abri de la lumière
      • Replantez les après tout risque de gel, au printemps

 

 

Découvrez notre sélection de 30 magnifiques variétés de Dahlias sur Hortik.com !

 

 

 

le cardon, légume d’antan de nouveau au gout du jour

Cardon, légume d'antan à cultiver au potager

Originaire des côtes méditerranéennes, le cardon se récoltait alors davantage à l’état sauvage et ce sont les Romains qui ont rendu ce légume plus fin.

Aujourd’hui, il est considéré aux États-Unis comme une plante envahissante et parmi toutes les régions d’Europe, seule Genève a su préserver sa culture. Il fait partie des « légumes oubliés ».
Cardon, légume oublié

Cardon et artichaut (qui est de la même famille) sont des plantes en rosette, pérennantes, sensibles au froid (destruction complète à une température prolongée de -10 °C) et aux températures élevées (arrêt de croissance si les températures nocturnes dépassent 23-25 °C).

Ces caractères naturels, qui n’ont pas évolué sous la domestication, expliquent la limite quasi méditerranéenne des cultures et le cycle naturel : démarrage de végétation des plantes et germination des semences en automne-hiver, croissance des axes (montaison) portant les inflorescences (capitules) au printemps, floraison estivale, dispersion des semences et repos végétatif à la suite.

Il existe de nombreuses variétés de Cardon, les unes avec épines, les autres (que l’on va manger) sans épine, que l’on nomme également inerme.

Le cardon (Cynara cardunculus) est une plante vigoureuse de la familles des astéracées . Bien que ce soit une plante vivace, elle n’est généralement cultivée que comme annuelle ou bisannuelle.

A partir de la mi-août et jusqu’aux premières gelées, il faudra « blanchir » les pieds, soit sur place, soit en les récoltant « en mottes » pour les placer dans un local obscur. Cette opération rendra le légume tendre et en fera disparaître l’amertume.

 

Dès le mois d’août et ce, chaque mois qui vient, arrosez les semis d’engrais liquide ou d’une préparation par plant composée de 10g de nitrates de soude dilués dans 5 litres d’eau.


Quelques explications sur le « blanchiment » des cardons :

deux semaines avant la récolte, établissez le blanchiment. Il vous faut lier délicatement les feuilles entre elles, et les entourez d’un film sombre puis, vous buttez les pieds sur 25 centimètres.

Cette opération permettra de rendre la plante tendre et savoureuse. Surveillez durant cette période un éventuel pourrissement des plants dû au surplus d’humidité du sol.

Comment cuisiner le cardon :

On coupe les côtes du cardon en tronçons pour en ôter les fils ainsi que la pellicule qui recouvre la face creuse, qui s’enlève facilement (idem que pour les branches de céleri ou de rhubarbe ), puis on plonge les morceaux dans de l’eau citronnée pour éviter qu’ils ne noircissent.
La cuisson des cardons s’effectue dans un « blanc-bouillon », c’est à dire dans de l’eau citronnée bouillante à laquelle vous aurez ajouté un peu de farine préalablement délayée.

Laissez ébouillanter pendant 20 à 25 minutes. Cuit de cette manière, le cardon révélera mieux tout la délicatesse de sa saveur.
Les tronçons pourront alors d’être servis nature avec une noisette de beurre ou arrosés avec du jus de viande, ou encore accommodés aux fines herbes de votre choix ou encore avecc une sauce blanche. Ils accompagnent bien les viandes blanches.

Laissés en place, les cardons fleurissent l’année suivante : un joli spectacle qui peut devenir envahissant si l’on n’y prend pas garde!

 la fiche technique du cardon

Famille

astéracées

Couleur des « fleurs »

vert, nécessite un buttage

Période de plantation et semis

au printemps, vers la mi-mai, dès que les gelées ne sont plus à craindre
Période de récolte et floraisonde octobre à novembre
Exposition

plein soleil

Type de sol
sol humifère et profond
type de plantesrustique
Température minimale supportée-10°C
Espace entre les semis80cm, sinon  ils ne pourront pas prospérer.
graines pour 1 g25 graines par gramme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cardon, légume d'antan

 

6 manières de conserver ses carottes + 1 !

carotte, comment les conserver

Vous avez semé des carottes dans votre jardin ? Il ne vous reste plus qu’à les récolter et les conserver !

La conservation est la troisième et ultime étape du cycle. Nous ne pouvons pas nous permettre de la rater.

Vous avez mis du coeur à l’ouvrage pour avoir de belles carottes ? Hortik a récolté pour vous les 6 astuces pour conserver vos carottes encore plus longtemps !

 

Vos carottes sont arrivées à maturité : 2 solutions !

Ne paniquez pas ! Il existe bien des solutions pour conserver vos carottes ! Vous allez en trouver une qui vous conviendra c’est 100% sur !

Sachez tout d’abord que 2 solutions s’offrent à vous :

1. Les laisser en terre et bien les recouvrir de paille ou de fougères,

2. Les sortir de terre.

Une fois sorties de terre, la problématique de la conservation se pose. En effet, qui  n’a pas déjà eu dans son réfrigérateur des carottes noircies et immangeables ?

 

Les 6 astuces pour conserver vos carottes !

Astuce n°1 : hop merci la caisse en bois !

1. Ne lavez surtout pas les carottes pour qu’elle garde une « robe » de conservation. Ensuite découper les fanes est très important ; sachez qu’avec ces dernières on peut réaliser des petites recettes sympas !

2. Choisissez une caisse à la taille de vos récoltes, mettez-y du sable sec et de la terre sèche, et le tour est joué ! Si vous n’avez pas de caisse, le plus important est de les mettre dans un endroit sec et noir.

 

Astuce n°2 : mes carottes dans un tonneau ? Eh oui, c’est possible !

1. La première étape est la même que pour l’astuce n°1 : ne lavez pas vos carottes et découpez les fanes !

2. Prenez un tonneau à la dimension souhaitée, puis tapissez-le de sacs en papier. une fois cette étape réalisée, couvrez les sacs de paille et déposez vos belles carottes. Attention, il faut impérativement entrebâiller le couvercle pour les récoltes puissent respirer et rester belles & zen !

 

Astuce n°3 : creusez, creusez !

1. La première étape est la même que pour l’astuce n°1 : ne lavez pas vos carottes et découpez les fanes !

2. Creusez un trou dans la terre de votre espace vert puis fermez-le avec une planche ! Si vous avez l’âme d’un brocanteur, n’hésitez pas à récupérer un vieux tambour de machine à laver le linge à hublot ! Il fera aussi office de rangement pour nos jolies carottes.  Couvrez surtout le hublot par une tôle pour éviter les quelques visiteurs « non-désirés » !



Astuce n°4 : au réfrigérateur !

1. Lavez vos carottes récoltées puis découpez les fanes !

2. 3 possibilités s’offrent alors à vous. Enveloppez soit vos carottes dans un torchon, dans du papier journal noir et blanc, ou encore placez-les dans un sac plastique. L’avantage principal du torchon et du papier journal est l’absorption de l’humidité !

 

Astuce n°5 : la congélation !

1. Lavez vos carottes récoltées puis découpez les fanes !

2. Grattez vos carottes ou pelez-les en fonction du calibre de ces dernières. Il faut prêter attention à bien laver vos récoltes pour dire bye-bye à la terre ! Coupez-les ensuite selon vos envies : en tranches ou en bâtonnets, vous avez l’embarras du choix. Blanchissez-les dans de l’eau bouillante durant 3 – 4 minutes puis passez-les sous l’eau froide avant de les égoutter.  Enfin, mettez-les dans des sacs de congélation pour enfin les placez au congélateur.

C’est un long rituel mais vous aurez de délicieuses carottes à la maison pendant 1 an.

 

Astuce n°6 : à cuisiner !

1. Choisir de façon minutieuse vos carottes à cuisiner ! Les gratter ou les peler en fonction du calibre.

2. Placez les carottes dans de l’eau bouillante salée pendant 2 minutes.

3. Préparez une saumure : préparation salée pour conserver les aliments. Le dosage dépend du nombre de conserve que vous désirez réaliser. Pour 1 bocal : faites bouillir 1/5 litre d’eau, 5 g de sucre et 1 g de sel.

4. Mettre vos carottes toutes pimpantes dans le bocal et versez-y la saumure.

5. Si ce son des bocaux « Le parfait » ébouillantez les morceaux de caoutchoucs.

6. Placez votre ou vos bocaux fermés dans un stérilisateur.

Le tour est joué et vous aurez de délicieuses conserves toute l’année !

 

Astuce n° 7 : Laissez vos carottes en terre

(mise à jour du 09/05/2017)

Laissez vos carottes en pleine terre pendant tout l’hiver, c’est un très bon lieu de conservation.

Vous les récupérez alors au fur et à mesure de vos besoins. Simple et efficace

Il convient toutefois de les protéger avec de la paille ou des feuilles, selon ce que vous avez à disposition.

 

Voilà les petites astuces que nous vous proposons pour que vous puissiez tirer partie de vos semis de carottes ! Il n’y a plus qu’à se régaler !

En avez-vous d’autres ? Nous attendons avec impatience que vous partagiez vos expériences ! N’hésitez pas !

 

Les pétunias enflamment votre jardin

un lot de pétunias de toutes les couleurs

Ces jolies et vivaces plantes à fleurs simples ou doubles sont  les Pétunias.Elles aiment l’ensoleillement vu leur origine tropicale. Leur période de floraison est longue presque toute l’année. Lors du printemps ou l’été et même en automne, elles offrent à votre jardin, terrasse ou balcon une esthétique inégalée avec leur parfaite et abondante floraison.

 

un lot de pétunias de toutes les couleurs

Pour certains, elles portent le nom de « Surfinias », elles comprennent une trentaine de variétés et  appartiennent aussi à la grande catégories des Solanacées.

images de pétunias

L’essentiel sur les Pétunias

  • Hauteur : 15 à 40 cm
  • Exposition : Soleil, mi-ombre et ombre
  • Sol : Plutôt riche
  • Floraison : Mai à octobre
  • Plantation : au printemps de préférence
  • Taille et entretien du pétunia :Retirez les fleurs fanées au fur et à mesure afin de favoriser l’apparition de nouvelles fleurs. Durant les fortes chaleurs, n’hésitez pas à arroser le soir afin d’éviter que vos pétunias se dessèchent.
  • Attention : fleur peu résistante au gel

images de pétunias

Comment  semer  un  pétunia?



1. les pré-requis

  • Un emplacement ensoleillé
  • Un petit râteau
  • Un semoir
  • Des semis de pétunias (mixte de terre de jardin et graines de pétunias)
  • De l’eau
  • période de plantation : le printemps de préférence (les pétunias sont peu résitants au gel)

images de pétunias

2. les étapes de la semence

  • Labourer la terre à l’aide du petit râteau pour purifier et rendre  homogène la terre.
  • Patienter un jour pour laisser le terre se tasser elle-même.
  • Verser le semis et tasser bien manuellement.
  • Drainer ou arroser le tout.

3.Astuces

Si vous placez  votre pétunia dans un endroit sombre, seulement les feuilles se développeront et non les fleurs. Si vous voulez une magnifique floraison, mettez-le au soleil et arrosez-le très souvent.

 

Le jardin en avril : ce qu’il faut faire ce mois ci

Semis-avril

Avril est souvent synonyme du retour des beaux jours. La nature s’est réveillée en mars, nous pouvons donc poursuivre les travaux commencés le mois précédent. Avant de s’attaquer aux travaux, nous vous recommandons de vérifier la température et le temps. Si des gelées tardives sont prévues, il est conseillé de réaliser les tâches en fin de mois ou même début mai.

Semis-avril

Les légumes et le potager

En avril, il est l’heure de biner et sarcler votre potager. Si vous possédez un potager bio, il est temps de récupérer du fumier au centre équestre proche de chez vous pour chauffer le châssis. Nous vous conseillons d’ajouter du compost à votre terre ou du fumier.

Les légumes à récolter

Comme en mars, vous pouvez récolter diverses sortes de légumes d’hiver comme :

  • Les salades
  • Les poireaux
  • Les brocolis
  • Les betteraves
  • Les épinards
  • L’oseille
  • Les endives

Les légumes à semer et planter

En avril, vous pouvez planter un vaste choix de légumes comme :

  • les choux (choux de milan, choux de Bruxelles)
  • les poireaux
  • les salades
  • certaines variétés de carottes (reportez-vous aux sachets contenant la variété)
  • certaines variétés de radis (reportez-vous aux sachets contenant la variété)
  • les brocolis
  • les pois
  • les betteraves
  • Chicorées frisées
  • Pommes de terre de saison
  • Gousses d’ail

Au niveau herbes aromatiques, avril est également le mois pour planter le cerfeuil, l’aneth, l’estragon mais aussi la ciboulette… Le mois d’avril est également le bon mois pour mettre en terre les plants en pots obtenus en mars.

Le verger

Au verger, il est temps de tailler la treille, le poirier, le pêcher en fleur et de désherber au pied de ceux-ci.  Il vous faut également attacher les branches sur leur support et effectuez un traitement préventif contre la tavelure sur les poiriers avec de la bouillie bordelaise.

La terre

  • paillez les surfaces libres pour empêcher la pousse des mauvaises herbes
  •  binez et cassez les mottes que le gel n’a pas émiettées
  • les gros travaux de labours doivent être terminés.

La faune

Nourrissez les oiseaux et aidez-les à construire leur nid. Si vous n’avez pas de mangeoire à oiseaux, n’hésitez pas lire notre article consacré à la réalisation artisanale d’une mangeoire qui vous aidera à construire la vôtre !

Les autres points

Terrasses, balcons, jardinières et appartements : arrosez de plus en plus abondamment. Il est également temps de préparer les pots et jardinières à garnir après les dernières gelées.

Calendrier des semis et récoltes de Avril à Juin

Potager

Voici sous forme de liste les informations de semis et de récoltes des plantes potagères.
Ce calendrier des semis vous indiquera les périodes de semis, de plantation, de repiquage et de récolte des légumes du jardin.

Suivez notre guide des semis et récoltes pour avril, mai et juin :

En Avril, que peut on semer ou récolter ?

-aubergines, melons, piments, tomates (Semis en intérieur – debut de mois)
– melon, piment, poivron, basilic, cornichon, fenouil, chou cabus d’été / automne, chou de milan d’été / automne (Semis sous abris – début de mois)
– aubergine, carotte 1/2 longue hâtive, chicorée barbe de capucin, chicorée Pain de sucre, chou fleur tardif, chou rouge, céleri à côtes, céleri branches, céleri rave, concombre, coriandre, courgette, cresson, estragon, potirons, romarin, thym, tomate (Semis sous abris)
– échalote (Semis pleine terre- debut de mois)
– aneth, arroche, artichaut, asperge, betterave, carotte longue ou 1/2 pleine terre, céleri à couper, chou de Bruxelles, chou fleur hâtif, ciboule, ciboulette, courge, courgette, échalote, épinard d’été et d’automne, estragon, fève, laitue à couper, laitue pommée été/automne / batavia, laitue romaine, navet de printemps, oignon de couleur, oignon blanc à confire, panais, persil frisé ou non, persil « racines », pissenlit, poireau, poirée, pois mangetout, pois nain grain ridé, pois à rames grain ridé, pois à rames grain rond, pois nain grain rond, radis roses pleine terre, rutabaga, salsifis, scorsonère (Semis pleine terre )
– basilic, chicorée frisée, chou cabus d’été / automne, chou cabus d’hiver, choux-fleur, chou d’hiver frisé, chou de milan d’hiver, chou de milan d’été / automne, chou rouge, fenouil, haricot grain, haricot vert, scarole, tétragone (Semis pleine terre – fin de mois )
– Divisez puis replantez la touffe de ciboulette, repiquez les choux-fleur, laitues pommées printemps / batavia, poireaux (Arrachage / Repiquage)
– repiquage chou de milan d’été / automne semé en début de mois, melon, tomate (Arrachage / Repiquage -fin de mois)
– ail blanc, artichauts (achetés ou prélevés sur le pied mère), céleri-branche, crosnes, échalote, griffes d’asperges, oignon de couleur, pomme de terre ( Plantations)
– chou de Bruxelles, chou d’hiver frisé, endive, mâche (récolte – début de mois)
– artichaut, carotte courtes à forcer, cerfeuil, chicorée sauvage (trévise, Vérone), chou brocoli, ciboulette, épinard de printemps, estragon, laitue à couper, laitue pommée d’hiver / batavia, oignon blanc de printemps, persil frisé ou non, pissenlit, radis roses pleine terre, romarin, thym (récolte)
– asperge (récolte après 3 ans), laitue pommée printemps / batavia (récolte – fin de mois)


En Mai, que peut on semer ou récolter ?

Semis sous abris :

– En godets : Courges, potirons, chou rouge (Début de mois de préférence)
– céleri rave, estragon, romarin, thym (Tout le mois)

Semis pleine terre :

– artichaut, asperge, chou de Bruxelles, chou fleur hâtif, chou navet – rutabaga, épinard d’automne, estragon, fève, oignon blanc à confire, persil « racines », poireau (Début de mois de préférence)
– aneth, arroche, aubergine, basilic, betteraves, cardon, carotte longue ou 1/2 pleine terre, céleri à couper, chicorée barbe de capucin, chicorée frisée et scarole, chicorée Pain de sucre, chicorée sauvage (trévise, Vérone), chou brocoli, chou cabus d’été / automne, chou cabus d’hiver, chou de milan d’été / automne, chou de milan d’hiver, chou d’hiver frisé, chou fleur tardif, chou rave, chou rouge, ciboulette, concombre, coriandre, cornichon, courge, courgette, cresson, fenouil, haricot grain, haricot vert, laitue à couper, laitue pommée été/automne / batavia, laitue romaine, melon, navet de printemps, panais, persil, persil frisé, pissenlit, poirée, pois à rames grain ridé, pois mangetout, pois nain grain ridé, potirons, radis d’été/automne, radis roses pleine terre, salsifis, scorsonère, soja potager, tétragone, thym. (Tout le mois)
Fin de mois de préférence
chicorée endive

Repiquage :

– aubergine longue hâtive, betterave, céleri branches, céleri à côtes, chou cabus d’été / automne semés avant, chou de milan d’été / automne semés avant, concombre, courgette, melon, romarin, thym, tomate
Fin de mois de préférence
– Tous les semis préparés à l’intérieur ou sous abri. chou de Bruxelles, chou fleur hâtif, chou rouge, cornichon, piment, poivron, potirons (tous les planter de façon à enterrer un peu la tige), rutabaga, tomate

Plantations :

– haricots, pommes de terre à environ 10 cm de profondeur, tomates (Tout le mois)
– melons, pommes de terre les moins précoces (fin de mois)

Récolte :

– chou brocoli, épinard de printemps, pissenlit, laitue pommée printemps / batavia (Début de mois)
– artichaut, asperge (récolte après 3 ans), carotte courtes à forcer, chicorée sauvage (trévise, Vérone), chou cabus de printemps, ciboule, ciboulette, estragon, laitue à couper, laitue pommée d’hiver / batavia, navet de printemps, oignon blanc de printemps, persil frisé ou non, pois nain grain rond, radis roses pleine terre, romarin, rhubarbe, sauge, thym (Tout le mois)
– carotte 1/2 longue hâtive, cresson, fraises, pois mangetout (Fin de mois)

Potager

En Juin, que peut on semer ou récolter ?

Semis pleine terre :

– basilic, céleri à couper, chou cabus d’été / automne, chou cabus d’hiver, chou d’hiver frisé, chou de milan d’été / automne, chou de milan d’hiver, chou rouge, panais, poirée, pois mangetout, pois nain grain ridé (Début de mois)
– betteraves, carotte longue ou 1/2 pleine terre, chicorée Pain de sucre, chicorée sauvage (trévise, vérone), chicorée frisée et scarole, chou brocoli, chou de chine, chou rave, concombre, cornichons, courges, cresson, endive, fenouil, haricot grain, haricot vert, laitue à couper, laitue pommée été/automne / batavia, laitue romaine, melons, navets, persil frisé ou non, pissenlit, poireaux, potiron, radis d’été/automne, radis roses pleine terre, soja potager (Tout le mois)
– radis noir d’hiver (Fin de mois)

Arrachage / Repiquage :

– betterave, céleri branches, céleri à côtes, chou de milan d’été / automne semés avant, poivron, rutabaga, tomate, potiron, (Début de mois)
– aubergine, basilic, céleri rave, chicorées, chou de Bruxelles, chou cabus d’été / automne semés avant, chou fleur hâtif et tardif, chou rouge, concombres, courges, estragon, laitues, piment, poireaux,
– céleri à couper, chou cabus d’hiver, chou d’hiver frisé, chou de milan d’hiver (Fin de mois)

Plantations :

– oignon de couleur en bulbes, pomme de terre (Tout le mois)

Récolte :

– laitue pommée printemps / batavia (Début de mois)
– ail rose, aneth, arroche, artichaut, asperge (récolte après 3 ans), carotte courte à forcer, carotte 1/2 longue hâtive, chou cabus de printemps, ciboule, ciboulette, cresson, estragon, fève, laitue à couper, laitue pommée été/automne / batavia, navet de printemps, oignon blanc à confire, oignon blanc de printemps, oignon blanc très hâtif, oignon de couleur, persil frisé ou non, pois à rames grain rond, pois mangetout, pois nain grain ridé, pois nain grain rond, pomme de terre, radis roses pleine terre, romarin, rhubarbe, thym (Tout le mois)
– basilic, estragon, melon, pois à rames grain ridé (Fin de mois)