Comment utiliser le gui ?

bouquet fleurs

Le gui est généralement cueilli pendant la saison de Noël afin que l’on puisse embrasser quelqu’un en dessous! En réalité, l’herbe magique peut être utilisée toute l’année pour un certain nombre d’autres choses. Vous pouvez utiliser le gui pour des choses fascinantes avec un peu de prudence et quelques conseils utiles.

Comment utiliser le gui ?

1. Respectez-le. Le gui est entouré d’un certain nombre de mythes, de légendes et de contes magiques. Il est également extrêmement toxiques, surtout pour les enfants et les animaux domestiques. Toute utilisation que vous faites du gui ne doit jamais toucher le sol, à la fois pour des raisons de sécurité et de tradition. Il devrait également être le premier décor de Noël que vous mettez en place et le dernier à être enlevé.

2. Suspendez-le au dessus d’une porte. L’utilisation la plus connue du gui est sans doute d’embrasser quelqu’un en dessous. Suspendez-le dans un couloir, au dessus d’une porte ou au plafond avec l’instruction que toute paire qui passe dessous doit au moins se donner une bise sur la joue. Cette tradition provoque souvent beaucoup de situations embarrassantes et de fous rires.

 



 

3. Le gui peut être gardé accroché partout dans la maison toute l’année. La tradition veut que le gui protège la maison d’être brûlée ou frappée par la foudre. Le gui doit être remplacé tout les ans pendant le solstice d’hiver quand de nouveaux fruits sont arrivés.

4. Solutions médicinales. Le gui a été utilisé pour réduire la pression artérielle, l’anxiété, les maux de tête et même pour traiter le cancer. L’herbe, habituellement de la variété européenne, est séchée, hachée et mélangée avec de l’eau pour être ingérés.

Conseils et avertissements pour l’utilisation du gui

Attention, le gui reste une plante nocive !

Vous pourrez trouver cette plante dans les jardineries, dans les marchés de noël ou tout simplement en allant vous promener dans les bois.

Le jardin en décembre : ce qu’il faut faire ce mois ci !

Jardin sous la neige

Décembre, les premières neiges, du verglas, Noël et Nouvel an… Et oui on y est ! On pourrait penser qu’en décembre il n’y a plus rien à faire au jardin, et pourtant ! Alors pour bien finir l’année au potager, suivez le guide !

Jardin sous la neige

Les légumes et le potager

  • Il est temps de commencer les premiers semis sur couche chaude !
  • En hiver, pensez également à apporter du compost et engrais à votre terre pour la nourrir
  • Pour protéger vos légumes du gel et des intempéries, pensez à l’hivernage et paillage. Retrouvez nos conseils en hivernage ici.

 

Les légumes à récolter

Voici tous les légumes de saison à récolter ce mois-ci dans votre potager :

  • Les endives
  • Les carottes
  • Les poireaux
  • Les choux de Bruxelles
  • Les choux pommés
  • Les betteraves
  • Les courges
  • L’oignon
  • Les pommes de terre
  • La mâche
  • Le potiron
  • Les topinambours



Les légumes à semer et planter en décembre

On pourrait penser que parce qu’on est en décembre, il n’y a rien à semer ou à planter, ce n’est pas le cas, fort heureusement !

Vous allez juste vous adapter, et changer le mode de culture : semis, semis sur couches couches, semis sous serres châssis…  voici un petit guide pour les semis sur couche chaude

et ci dessous la liste des légumes à semer et planter ce mois-ci :

 Salade sous serre

  • Les pois (dans l’Ouest, le Sud Ouest et le Midi)
  • La mâche
  • La laitue
  • Les poireaux d’été (sur couche chaude)
  • L’estragon
  • Échalote grise
  • Les choux brocolis (sous serre châssis)
  • Le ciboule

 

Le verger en décembre

  • Plantez des petits fruits, des arbres à racines nues. Vous pouvez également planter des vignes résistantes aux maladies.
  • Ramassez les fruits momifiés et ceux tombés au sol
  • Traitez les arbres fruitiers s’ils sont atteints (pensez à les traiter quand ils ne gèlent pas s’ils sont malades !)

 

Les autres points à savoir pour décembre au jardin

Ramassez les feuilles qu’ils restent dans votre jardin de l’automne. Si vous possédez une serre, pensez à l’aérer quand il fait sec, cela fera le plus grand bien à vos plantes ! Décembre c’est aussi le temps de la jacinthe et de la poinsettia. Ces deux fleurs sont très décoratives, pour tout savoir sur comment les entretenir et les faire prospérer, retrouvez nos fiches conseils sur le blog !

 

 

L’érable du japon : Une pointe d’originalité dans votre jardin

feuilles rouges

L’un des arbres les plus beau et des plus reconnus est l’érable japonais. En raison de leur tailles variées, ils font un bel effet dans les jardinières énormes, petits contenants ou en touches de couleur d’arrière-plan dans un jardin de fleurs. Avec leurs feuilles rouges vives, ils peuvent apporter un attrait pour une cour avant ou un chemin de promenade. Les érables japonais ne sont pas difficiles à soigner, mais ils ne nécessitent beaucoup d’attention quand ils sont jeunes.

Les étapes suivantes expliquent les étapes à suivre. 

1. Le meilleur emplacement pour l’érable du japon

Lorsque vous décidez de planter votre érable japonais, l’emplacement est très important pour son bien-être. Ils poussent bien en plein soleil toute la matinée. Cependant, dans l’après-midi, il est préférable qu’ils reçoivent un peu d’ombre en particulier dans les zones très chaudes. En raison de leurs racines peu profondes, les érables japonais, doivent être loin des arbres bien établis avec de grosses racines comme les pins et chênes.

2. L’arrosage

Un jeune érable japonais doit être arrosé fréquemment dans les premiers mois, puis deux fois par semaine par la suite. En raison de leurs racines peu profondes, les érables du Japon ont besoin de beaucoup d’eau et régulièrement.



3. Le sol

Un érable japonais a besoin d’un sol bien drainé et acide. Leur feuillage s’épanoui en un beau rouge lumineux avec un sol acide. Mettez du paillis autour de la terre pour empêcher les mauvaises herbes. Assurez-vous que le paillis ne touche pas le tronc de l’arbre!

4. L’élagage

Un érable japonais n’a vraiment pas besoin d’être beaucoup taillé. Cependant, si vous le taillez, enlever les branches mortes ou faibles. Cela devrait être fait au début du printemps. Si un gel survient à la fin du printemps, il suffit de couper toutes les feuilles abîmées et l’érable japonais ira bien dans quelques semaines.

Conseils et avertissements

  • Les Érables du Japon sont assez chers. Attendez la morte, ils n’auront pas les feuilles sur eux, mais ils seront au beaux au début du printemps.
  • Jusqu’à ce que vous décidiez où vous voulez planter votre érable japonais, conservez-le dans un récipient et déplacez-le jusqu’à ce que vous trouviez le bon emplacement.
  • Si vous remarquez que votre érable japonais commence à se flétrir ou un changement de couleur, vous devrez peut-être modifier son emplacement. On pourrait obtenir trop de soleil ou votre sol pourrait être alcalin. Ajoutez un peu de marc de café sur le sol.

Le poinsettia, l’étoile de Noel !

Poinsettia Noel

Un point c’est tout, un poinsettia !

En quelques années, le poinsettia est devenu la véritable star de Noël ! Il orne de plus en plus de tables durant les fêtes de fin d’année. Ses fleurs aux couleurs vives rehaussent les couleurs de table et mettent un peu de gaieté dans la maison en cette période d’hiver. Le poinsettia peut être rouge (le plus commun), rose, orange ou encore blanc.

Originaire du Mexique, cette plante craint le froid. Exclusivement cultivée en intérieur chez nous en pot, cette plante apprécie une température d’environ 20°C.

Poinsettia Noel

Cultiver son poinsettia en pot

Première étape et non des moindres : choisissez un bon terreau ! Plus le terreau sera de qualité, plus la floraison sera belle et importante. Pour faciliter le drainage de la plante, nous vous conseillons de placer des billes d’argile au fond de votre pot : cela permettra à vos racine de ne pas baigner dans l’eau ! Si vous n’avez pas de billes d’argile, il vous reste une solution : choisir un pot percé au fond afin de faciliter l’évacuation d’eau.

Au niveau de l’exposition, placez votre poinsettia dans une pièce claire ou la température avoisine les 18°C mais sans soleil direct. Une fois la floraison passée, mettez votre poinsettia dans une pièce froide puis en extérieur une fois l’été venu.

Poinsettia



L’arrosage du poinsettia

Lorsque le sol du poinsettia est sec, arrosez le généreusement. Nous vous conseillons d’attendre qu’il se dessèche entre deux arrosages. Petite chose importante sur l’eau d’arrosage : prenez de l’eau dont la température est supérieure à 20°C. En effet, une eau trop froide pourrait lui être fatale.

Une fois la floraison passée, vous pouvez l’arroser moins car ses besoins en eau ne sont plus aussi importants.

Petite astuce : Si les feuilles du poinsettia deviennent blanches ou se décolorent, cela signifie que la plante n’est pas assez drainée!

Poinsettia blanc

Après la floraison

Une fois la floraison passée, si vous souhaitez faire refleurir votre étoile de Noel l’année suivante, voici quelques conseils :

  • En avril, coupez vos tiges et veillez à ce qu’elles ne dépassent pas les 10 cm de haut.
  • Pensez à réduire l’arrosage et reprenez la technique d’un sol sec entre deux arrosages
  • Rempotez la plante dans un terreau tout neuf !
  • En été, vous pouvez sortir votre plante mais pensez à la rentrer en septembre !

Et voilà, vous savez tout sur comment entretenir et cultiver le poinsettia. N’hésitez pas à nous envoyer vos astuces et des photos de vos poinsettias !

Calendrier des semis à votre service !

bouquet de légume du potager

Vous souhaitez aménager un « carré potager » ou potager en carré dans votre jardin ?

Le premier conseil que nous pouvons vous donner est d’installer votre carré potager sur une surface plane et ensoleillée !

 

Le tableau ci-dessous récapitule les réponses à ces questions et ce pour les légumes et fruits que nous aimons le plus.

Aprés l’avoir lu, vous pourrez vous amuser en créant le plan de votre carré potager ! Quel plaisir !

 

 

période de semisdurée de développement maximale (en nb de mois)à récolter au plus tard en
AILfévrier, mars5août
octobre, novembre8juillet
ANETHavril, mai2juillet
ASPERGEmars à juinavril à juin tous les ans
AUBERGINEfévrier à avril5Juillet à septembre
BASILICmars, avril3Juillet
CAROTTEMai, juin5novembre
CELERI-RAVEfévrier à avril7novembre
CHOUXmars à juin6Décembre
CIBOULETTEMars ou octobrePrintemps, automne
COURGEavril4août
ECHALOTTEprintemps5août
automne9août
EPINARDmars à septembre1avril à octobre
FEVEfévrier, mars4Juillet
octobre à février4Février à juin
FRAISIERjuillet ou octobre8Mars à juillet
HARICOTjuillet3octobre
mars, avril3juillet
LAITUEmars à juin8novembre à février
août, septembre8mai
MACHEjuillet à septembre3Décembre
MAÏSavril à juin4octobre
MELONmars à mai5août à octobre
OIGNONfévrier, mars8novembre
août, septembre8mai
POIREAUfévrier à mai5octobre
PERSILmars à août2juillet à octobre
POMME DE TERREmars, avril5septembre
TOMATEfévrier, mars5août

Bonne lecture !

 

Voici les 5 autres questions dont il faut avoir les réponses pour avoir à coup sur des légumes et fruits toute l’année :

1. Quels légumes, fruits souhaitez-vous planter ?

2. Quand faudra-t-il semer les légumes et fruits  ? Une fois ces périodes connues, vous pourrez « rédiger » un calendrier de semis ! Très utile pour pouvoir obtenir un max de légumes et fruits tout au long de l’année.

3. Quelle est la période de développement de ces derniers ? Cette dernière peut-être utile à connaître dans le sens où vous pourrez de la même manière prévoir vos semis à venir !

4. Quand pouvons-nous les récolter ? 



et en prime :

5. Quels sont leurs amis et leurs ennemis ? On dit que certains légumes et fruits n’évoluent pas correctement en compagnie d’autres légumes et fruits. La tomate par exemple se développe parfaitement si elle entourait de basilic, mais déteste la pomme de terre.

Voici les 5 éléments indispensables à appréhender lorsque vous vous lancerez dans la construction de votre carré potager !

 

 

Si des fruits et légumes que vous affectionnez tout particulièrement manquent à l’appel, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons une joie de vous communiquer les infos !

De même si vous souhaitez partager vos trucs et astuces à ce sujet, n’hésitez pas une seule seconde.

Comment enlever les tâches noires de ses roses ? Prévenir le marssonina rosae !

rosier rose pale

Le marssonina rosae est un champignon qui vient attaquer nos jolies roses !

Les feuilles se marquent de tâches noires et de tâches jaunes. Ces dernières portent atteintes à l’aspect du rosier. Mais alors, comment prévenir la maladie des rosiers ?

 

4 conseils pour anticiper les tâches noires

# astuce n°1 : 

Tout d’abord, il existe des variétés de rosiers plus ou moins sensibles au marssonina rosae. Quand vous ferez votre choix, préférez donc les rosiers botaniques ! Il est souvent spécifié sur les étiquettes ce genre d’information.

# astuce n°2 : 

Pour qu’un rosier se développe correctement, il faut qu’il soit à l’abri du vent mais exposé au soleil ! Ils aiment la lumière. Respecter ces conditions de plantation pour que le rosier ne soit pas atteint par des champignons.

# astuce n°3 :

Lors de l’arrosage du rosier : effectuez votre arrosage au pied du rosier et évitez d’atteindre les feuilles malades.

# astuce n°4 :

Pour anticiper la propagation du marssonina rosae, entretenez correctement vos rosiers en enlevant les feuilles malades régulièrement ! Vous devrez par la suite brûler ces feuilles pour que le champignon ne réapparaissent.

 

Vous remarquez qu’il existe des astuces clés pour prévoir cette maladie commune qui touche les rosiers ! Avez-vous  des trucs et astuces pour endiguer les tâches noires de nos rosiers ? Partagez, partagez, nous n’attendons que cela !



Guide pratique pour bien planter ses jacinthes !

Jacinthe rose

Les jacinthes sont bien connues pour leur parfum et sont cultivées en France pour être utilisée dans la fabrication de parfums. Ces fleurs printanières populaires peuvent être plantées à l’extérieur et peut également être forcée à fleurir à l’intérieur.  Pour tout savoir sur comment planter les jacinthes, suivez le guide !

Jacinthe rose

Culture en pleine terre des jacinthes

Etape 1 : Bien sélectionner l’emplacement

Sélectionnez un emplacement pour vos jacinthes où le sol est bien drainé et choisissez un endroit bien ensoleillé pour vos bulbes. Vous pouvez les planter à l’automne et aussi quelques jours avant les premières gelées.

Etape 2 : Mettre en terre

Creusez des trous d’environ 15 à 20 cm de profondeur et planter vos bulbes de jacinthe dans ces trous. Pensez à bien mettre la pointe du bulbe vers le haut lorsque vous les plantez. Recouvrez le bulbe et arrosez soigneusement après la plantation des bulbes.

 

Culture en pot des jacinthes

 Etape 1 : Préparer le pot

Remplissez le pot avec une terre de bonne qualité. Pensez à prendre un pot à fleur qui contient des trous de drainage en dessous afin que la terre de vos jacinthes soit bien égouttées.

Etape 2 : Mettre en terre

Creusez un trou d’environ une vingtaine de centimètres de profondeur et planter y le bulbe de jacinthe en prenant bien soin de diriger la pointe du bulbe vers le haut.

Pensez à bien arroser après la plantation, cependant évitez d’arroser en trop grande quantité, les bulbes n’aiment pas l’eau stagnante dans le fond du récipient. Placez le pot dans un endroit ensoleillé.

Jacinthe bleue

Nos conseils

Pour les jacinthes d’intérieur, sachez qu’il existe des variétés spécialement faites pour. Elles se plairont d’avantage chez vous que des jacinthes classiques.

Une fois que la floraison de la jacinthe est passée, ne coupez pas les feuilles car elles continuent à fournisseur des éléments nutritifs pour le bulbe. Vous pourrez les retirer une fois qu’elles seront mortes et jaunes.

Les jacinthes ont un parfum très odorant. Une petite jacinthe arrive à elle seule à embaumer une pièce moyenne. Pensez y donc afin de faire en sorte que l’odeur ne doit pas gênante pour vous !

Vos jacinthes craignent l’hiver. Pensez à les couvrir avec du paillis ou du compost pour les protéger du froid !

Une pelouse à partir de gazon en plaques c’est possible !

rouleau gazon pelouse

Le gazon en plaques, est non seulement plus rapide que le semis, mais c’est aussi gratifiant de voir tout à coup l’herbe sur un terrain qui était nu quelques heures plus tôt! Suivez les 9 étapes pour avoir une pelouse des plus jolies!

Etape 1

Le gazon doit être installé sur un sol humide. Si le sol est sec, arrosez jusqu’à ce qu’il soit humide mais pas mouillé.

 

Etape 2

La mise en place est assez délicate. Quand le gazon est livré, il faut faire vite! Entourez vous de plusieurs personnes pour aller au plus vite. Le gazon en plaques est livré sur palettes. Pensez à disposer ces palettes aux endroits stratégiques mais aussi de façon à ne pas être gêné.

Etape 3

Posez le gazon de sorte que les rangées soient perpendiculaires à la pente. Démarrer contre un bord droit, comme une allée ou le trottoir. Cela permet de maintenir la première ligne droite et il est plus facile de mettre les lignes suivantes étroitement les uns contre les autres. Dérouler la première pièce de gazon, en le maintenant serré contre le bord choisit.

Etape 4

Dérouler la seconde pièce légèrement en butée contre l’extrémité. Les plaques de gazon rétrécissent en se desséchant, laissant des espaces entre les bandes de gazon qui se rempliront par de mauvaises herbes. Continuer à poser des rouleaux de gazon de cette manière jusqu’à la fin de la première rangée.

Etape 5

Les joints entre la fin d’une bande et le début de la suivante doivent être compensés de rangée en rangée, comme en maçonnerie. Pour ce faire, en commençant par la deuxième rangée avec une bande partielle – soit avec un morceau datant de la fin de la première ou à partir d’un rouleau de gazon que vous avez coupé en deux. Terminez la deuxième rangée puis posez les lignes restantes.

Etape 6

Utilisez le rouleau pour compresser légèrement le gazon et aider les racines à entrer en contact avec le sol. Commencer l’arrosage du gazon dans les 30 minutes après installation pour encourager davantage l’enracinement et éviter au gazon de sécher.

 

 

Etape 7

Utilisez un couteau pour couper le gazon pour qu’il s’adapte autour des arbres, des parterres et autres obstacles. Le montage de petites pièces autour des obstacles ne fonctionne généralement pas : les pièces sèchent et meurent.

Etape 8

Maintenez les plaques humides, arrosez jusqu’à trois fois par jour, si nécessaire. Appliquer suffisamment d’eau pour humidifier mais pas tremper la zone. Assurez-vous d’arroser la pelouse dans l’après-midi afin qu’il sèche avant la nuit. Laisser l’herbe humide favorise la maladie durant la nuit.

Etape 9

Laissez pousser l’herbe pendant 1 à 2 semaines pour permettre aux racines de se développer dans le sol. Après deux semaines, arrêter l’arrosage pendant une journée ou deux afin que le sol puisse se raffermir, puis tondre le gazon à sa hauteur recommandée. Au fil du temps, diminuez l’arrosage pour favoriser la croissance des racines plus profondes. Fertiliser au bout de six semaines. Bien que vous tondiez la pelouse après la deuxième semaine, la pelouse n’est pas encore prête pour une utilisation intensive. Tenir les enfants et animaux à l’écart après la deuxième tonte.

Guide pratique pour bien récolter ses graines au jardin

Graines

Faire pousser des plantes à partir de graines est généralement simple et peu coûteux. Il s’agit d’une occasion d’augmenter le nombre de plantes dans votre jardin gratuitement. Alors pour tout savoir sur comment récolter les graines du jardin, suivez le guide !

Graines

Où trouver ces graines ?

Vous pouvez récupérer des graines sur de nombreux arbres, arbustes, plantes vivaces, plantes aquatiques, alpines, annuelles, bisannuelles, plantes bulbeuses, graminées ornementales légumes et des herbes.

Quand les collecter et stocker ?

Récoltez vos propres semences est amusant mais il faut bien surveiller vos plantes. Les gousses qui contiennent ces graines peuvent murir très rapidement et si elles ne sont pas surveillées attentivement, les graines peuvent se disperser au vent.  Généralement, la période idéale est quelques mois après la floraison.

Choisissez une plante en bonne santé pour collecter les graines. Plus la plante est en bonne santé et vigoureuse plus elle vous donnera des graines de bonnes qualités !



Comment faire pour récolter les graines en 5 étapes ?

Etape 1 : Sélectionnez la tige

Sélectionnez la tige mûre qui porte des graines. Ceci est souvent indiqué par un changement de couleur du vert au brun des capsules qui sont sur cette branche. Si les capsules sur la branche qui porte les graines deviennent noires, il faut vite agir ! Cela est signe qu’elle va s’ouvrir sous peu et déverser son contenu.

Etape 2 : faites sécher

Une fois les tiges porte-graines sélectionnées, mettez les dans une serre ou derrière une fenêtre chez vous. En leur apportant de la chaleur, cela permettra aux graines d’être plus facilement extraites des gousses ou des capsules.

 

Etape 3 : ouvrez la capsule et récolter les graines

Si les gousses ne s’ouvrent pas à l’état sec, écrasez les délicatement libérer la graine. Prélevez les graines des fruits charnus et les baies en les écrasant dans une passoire fine.

Vos graines sont entourées d’une matière environnante. Pensez surtout à bien nettoyer vos graines pour enlever toute cette substance car elle peut entrainer la pourriture de la graine et la fonte des semis. Laissez sécher vos semences pendant quelques jours sur des serviettes en papier

Etape 4 : supprimez les graines trop mures

Il se peut que certaines graines soient trop mures. Nous vous conseillons de les surveiller tous les jours. Placez vos graines dans un sac et secouez ce sac. En faisant cela, vous ferez exploser les graines qui étaient trop mures et n’auraient rien donné.

Etape 5 : Stockez

Tout dépend du type de graine que vous venez de récolter. Certaines graines exigent d’être semé immédiatement car leur viabilité diminue avec le stockage. Pour beaucoup d’espèces, vous pouvez stocker vos graines et attendre la période propice pour les planter.

Pour bien stocker vos graines, disposez les dans un récipient hermétique. Pensez à rajouter un peu desséchant comme du chlorure de calcium afin d’absorber l’humidité. L’excès d’humidité ou de chaleur peut faire pourrir vos graines ou leur faire attraper une maladie fongique ! Conservez ce bocal hermétique au réfrigérateur jusqu’à la période de plantation. Certaines graines restent viables de nombreuses années !

Comment récolter ses graines de navet ?

2 navets

Les graines de navet font partie des graines du potager les plus faciles à récolter. Le seul problème, que la plupart des jardiniers rencontre, est la grande quantité de graines que ces légumes rendent. Ces légumes rendent tellement de graines que vous en aurez assez pour votre potager et pour ceux de votre famille et de vos amis !  Envie de tout savoir sur la récolte de ces graines ? Alors suivez le guide !

Navet

Les 5 étapes pour bien faire ses graines

Etape 1 : préparer les plants

Prévoyez au moins 20 plants de navets à laisser dans le jardin jusqu’à la floraison. Le grand nombre de plantes est nécessaire pour éviter les plantes consanguines qui seront rabougries par la croissance dans les saisons à venir.

Etape 2 : choisir les gousses prêtes

Regardez les gousses de vos plantes. Quand les graines dans les gousses sont moyennement mûres, vous pouvez commencer à récolter.

Vous savez qu’elles sont mûres lorsque la nacelle a commencé à virer au brun et que les graines apparaissent et sont de coloris foncé. Pensez à garder un oeil sur vos cultures de  graines de navet car elles peuvent se libérer ou les oiseaux peuvent venir picorer vos plants. N’attendez donc pas trop longtemps ou vos graines disparaitront !

Etape 3 : faire sécher les tiges

Coupez les tiges de fleurs et accrochez les à l’envers pour les sécher.

Etape 4 : Recueillir

Cassez les gousses sur un grand bol et recueillez les graines de navet.

 Etape 5 : mettre à sécher et stocker

Laissez les graines à sécher dans un moule à tarte pendant quelques jours. Stockez les graines dans une enveloppe en attendant la plantation.



Nos conseils

Cette technique pour prévelever les graines peut être utilisée avec toutes les plantes appartenant à la famille des Brassica comme le chou, le chou frisé, le chou fleur ou encore le brocoli.

Les navets peuvent être plantés à l’automne ou au printemps. La récolte d’automne doit être semée environ six semaines avant les premières gelées.

Pour éviter la pollinisation croisée, nous vous conseillons de ne pas conserver plusieurs semences de Brassica dans un même endroit. Enfin, sachez que les graines de navet bien conservées sont viables plusieurs années !