Stop aux cochenilles, parasites fréquents dans nos jardins !

Les cochenilles, insectes parasites des plantes (phytophages)

La cochenille est l’un de parasite les plus fréquent sur nos plantes d’intérieures mais également dans nos jardins dès la fin du printemps.

 

Les plantes les plus fréquemment touchées sont aussi nombreuses que variées : le ficus, l’hibiscus, les orchidées, les agrumes, les hortensias, le lilas ou encore l‘olivier.

 

La cochenille est un très petit parasite (0 ,6 cm de long en moyenne) de forme ovale et sécrète un amas blanc ou rosé qui lui donne un aspect cotonneux.
La fréquence de ponte de la femelle est rapide, après éclosion, la nymphe se développe avec 3 stades larvaires successifs.

 

Les cochenilles que l’on trouve sur les plantes peuvent donc être : des œufs, des larves ou des femelles adultes.

 

 

 

Les symptômes de la présence des cochenilles

La cochenille laisse un voile blanc qui s’observe sur les tiges et les feuilles de vos plantes, le long des nervures sur la face inférieure.

Pour se développer et pouvoir se reproduire, la cochenille a besoin de chaleur et d’humidité, elles aiment particulièrement les milieux confinés et surtout les températures élevées.

C’est pourquoi on retrouve souvent la cochenille sur nos plantes d’intérieures surtout lorsqu’elles sont vaporisées régulièrement.

Ce parasite se nourrie de la sève des plantes ce qui fini par les affaiblir.


Comment s’en débarrasser ?

  • Enlevez les carapaces avec un chiffon imbibé de bière
  • Vaporiser sur toutes les parties atteintes une solution de savon noir additionnée à 1% d’alcool à brûler
  • En cas de grosse invasion, faites disparaître les branches infectées.

Une fois le traitement effectué, surveillez régulièrement vos plantes pour éviter d’autres invasions du parasite.

 

Découvrez toutes nos astuces et remèdes de grand-mères sur le blog Hortik !

Lilas : 5 techniques pour les planter aisément

Lilas en fleurs, roses, violettes et blanches

Le lilas est originaire du Sud Est de l’Europe et de l’Asie de l’Ouest. Il appartient à la famille des Oleaceaes. On dénombre près d’une vingtaine d’espèces de lilas ! Ses fleurs très odorantes peuvent être blanches, roses, violettes ou même bleues !

Lilas

Comment planter son lilas ?

Type de sol & exposition

Il faut savoir dans un premier temps que tous les types de sol conviennent au lilas. Au niveau de l’exposition, réservez à votre lilas une place au soleil ou à la mi- ombre.

Période

Vous pouvez planter votre lilas toute l’année, à condition de le faire hors période de gel.

Plantation

Nous conseillons de creuser votre trou quelques jours avant de planter votre lilas. Cela permettra aux parois de la fosse d’être bien aérées.  Pour assurer une belle floraison à vos lilas, l’idéal est de jeter quelques poignées d’engrais au fond du trou. Prenez garde cependant à ce que les racines de la plante ne soient pas en contact avec l’engrais. Votre lilas fleurira en avril/mai !

Entretenir son lilas

Tailler

Après la floraison, il vous faudra tailler votre lilas. Il vous faudra raccourcir de moitié la taille des rameaux. En le taillant tout de suite après la floraison, vous allez provoquer le départ de nouvelles tiges.

Si votre lilas a vieilli, vous pouvez le rajeunir. Il vous suffit de tailler court votre lilas en hiver et d’appliquer sur les plaies de la plante, un mastic cicatrisant.

Nuisibles et maladies

Plusieurs nuisibles tenteront d’attaquer vos lilas. C’est le cas par exemple des cochenilles. Ces petits insectes piquent les feuilles de l’arbre afin d’en sucer la sève. Ils sont capables d’affaiblir très vite votre arbre. Ces insectes se reconnaissent facilement car ils forment une carapace brune ou un feutrage blanc au dos de vos feuilles contre la nervure principale. Ils dégagent un miellat qui attire les champignons.

Le pourridié pourrait également frapper votre plante ! Ce champignon orange se développe à la base du tronc de la plante. Il a la capacité de le dessécher en quelques jours. Pour le combattre, il vous suffira de supprimer les branches atteintes et d’aider votre lilas à l’éliminer par ses propres moyens. Pour l’aider, vous pouvez lui apporter des éléments nutritifs via des apports d’engrais.

Fraicheur et délicatesse avec le mimosa

un joli mimosa fleuri
Le mimosa est ce magnifique arbuste ou même parfois ce grand arbre aux fleurs de couleur jaune connu pour agrémenter les plus beaux jardins.
Le Mimosa est un genre d’arbres de la famille des Mimosaceae ou selon la classification phylogénétique, de la grande famille des Fabaceae et de la sous-famille des Mimosoideae. Il comprend près de 400 espèces. Les plus connues sont le Mimosa quatre saisons ou l’Acacia Retinode et  le mimosa d’hiver ou l’Acacia Dealbata.
un joli mimosa fleuri

L’ essentiel  sur  le  Mimosa

sa période de plantation :  printemps

sa période de floraison : de décembre à mars

son exposition :  beaucoup de soleil et du vent

son sol :  pauvre et  drainé, acidité neutre ( éviter la stagnation)

sa hauteur :  1 m à 20 m

sa végétation :  vivace

son feuillage : persistant

sa rusticité : jusqu’à – 6°C

sa multiplication : semis au chaud, greffage, bouturage en été difficile



Comment  planter  un  mimosa?

  1. Plantez vos mimosas à l’automne ou, en région froide (gel fréquent) au printemps.
  2.  Faites un trou de 50cm sur 50cm ( varie selon la motte).
  3.  Mélangez la terre à un terreau riche.
  4. Mettez une petite couche de semis
  5. Plantez la motte.
  6. Tasser et arroser.

 Astuce: utilisez un tuteur pour cadrer l’expansion de votre mimosa

 

Comment  entretenir  un  mimosa?

  1. Je taille mes mimosas  chaque année, surtout dans les régions ventées :
  2. Après la floraison, je coupe les rameaux ayant fleuri pour empêcher la formation inutile de graines
  3. J’équilibre et je l’allège mon mimosa en éliminant les branches  placées ou en surnombre.

     4.   Je combats, je soigne et je préviens: la maladie qui peut le toucher est celles provoquées par les cochenilles, avec l’apparition de champignons nommés « Fumagines« . Pour le soigner, retirez les  et vaporisez sur la plante une solution de savon noir pour purifier.

 Attention: pas besoin d’apporter de l’engrais supplémentaire.


 

Réinventez votre jardin avec vos camélias

un camélia rose
Les camélias (ou Camellia), sont des plantes à fleurs, qui tirent leur nom d’une princesse franco-roumaine. elles font partie  de la famille des Theaceae, originaire d’Asie orientale  Les fleurs de camélia sont sont l’une des plus magnifiques, elles ont inspiré beaucoup de bijoutiers avec leur floraison abondante. On compte environ 200 espèces. Ses fleurs peuvent être simples ou doubles, elles sont tantôt blanches, roses ou rouges avec des Hybrides.un camélia rose

Voilà quelques espèces principales de ce trésor qui a fait le tour du Monde: Camelia assimilisCamelia brevistylaCamellia caudata).

Les camélias sont des arbustes de terre de bruyère.

L’essentiel du Camélia:

sa période de plantation: septembre à avril, hors période de gel

sa période de  floraison: dépend de la période plantation, le plus souvent en printemps et été

sa hauteur: de 1 à 5 m

son sol: mélangez la terre acide à une terre de jardin  ou ajouter un terreau riche, le sol doit être profond et  drainés.

son exposition: à l’abri du vent , à l’ombre ou  mi-ombre, sinon on risque de voir l’apparition de tâches brunes

son feuillage: caduc

sa végétation: vivace

sa rusticité: -18°C

sa multiplication: par bouturage

Comment planter vos camélias ?

  • creusez un trou de 65 cm de profondeur
  • introduisez la motte
  • drainez le sol
  • recouvrez avec la terre riche
  • tassez au pied
  • Arroser beaucoup.

Astuce: en période de fraîcheur, protégez les avec de la paille

Comment entretenir sa camélia?

  1. Je rajoute au cours de sa période de végétation de l’engrais pour encourager sa croissance, et pour avoir de belles, volumineuse et saines fleurs de camélias

      2.   Je taille  selon mes goûts, ce n’est pas obligatoire

      3.   J’arrose très souvent, le camélia adore l’humidité surtout pendant l’été, je vaporise les feuilles aussi sinon les boutons vont tomber

     4.   Je combats, je soigne et je préviens: La chlorose : (ou jaunissement des feuilles). Elle est due d’abord à  l’excès de calcaire. Pour y remédier, il faut modifier le PH. Avec une terre acide, ou faire une application de Séquestrène (produit même fonction). La cause est l’excès d’humidité il faut drainer le sol dans ce cas. Enfin, elle est la conséquence de manque de nourriture et le manque d’eau prolongé. Le remède consiste à fertiliser le Camélia avec un engrais complet à libération lente dès le début de la végétation, en début printemps.

La fumagine : ces  champignons microscopique qui se développent sur le miellat sécrété par les pucerons et les cochenilles. Pour s’en débarrasser, il suffira de vaporisez sur la plante une solution de savon.

Les cochenilles: Elles s’enveloppent d’un tissu cotonneux, sous les feuilles. Là encore, les produits du commerce sont très efficaces. Pour atteindre directement les cochenilles, la pulvérisation doit être dirigée de bas en haut.

Les otiorhynques : ces petits coléoptères mangent le bord des végétaux pendant la nuit. Ils se réfugient au pied des plantes pendant le jour et, se camouflent dans la terre.  Quant aux larves, blanches, elles se nourrissent de racines. Muni d’une lampe électrique, on les découvre aisément. Ceux-là sont difficiles à combattre,  toutefois de pulvérisation d’ un traitement destiné à la mouche des légumes peut être efficace.