Juin au jardin : les fraises, les cerises, les salades, … et l’été !

lavande, plante aromatique

 

En juin, c’est le début des récoltes : fraises, cerises et autres fruits ! C’est aussi et enfin l’été !

Si vous ne parvenez pas à lire ce message, vous pouvez le visualiser en suivant ce lien
.à la une cette semaineles parasols hortik

Un des avantages d’avoir un jardin, c’est bien sur de le voir vivre et de pouvoir observer la nature. Les papillons, oiseaux et autres abeilles sont des pollinisateursbienvenus. Ils viennent grignoter et se loger, et en retour,

ils nous donnent un jardin plein de sons, de couelurs et de vie nouvelle !

Hortik vous donne les infos sur les plantes qui attirent le plus la faune.
événement3 astuces pour arroser vos plantes pendant vos vacancesapplicatinconseils de grand mère

 

pergolavoiles d'ombragejeu concourscochenillesmyosotis

Cultiver un jardin qui attirera la vie

Abeille en vol recouverte de pollen approchant fleur de saule.

Un des avantages d’avoir un jardin potager, c’est bien sur de le voir vivre et de pouvoir observer la nature. Alors que les cerfs et autres lièvres viennent manger nos efforts, les papillons, oiseaux et autres abeilles sont des pollinisateurs bienvenus. Ils viennent grignoter et se loger, et en retour, ils nous donnent un jardin plein de sons, de couleurs et de vie nouvelle. « Si vous fournissez la nourriture, de l’eau et endroit pour nicher, vous obtiendrez la faune« , a déclaré Louise Hodges, une paysagiste avec 20 ans d’expérience. Mais certaines plantes attirent plus la faune que d’autres!

« Si vous allez à l’extérieur et planter un arbre à papillons, vous obtiendrez des papillons », a déclaré Hodges. « Mais si vous voulez vraiment une variété de différentes espèces de papillons, vous aurez à faire un peu de recherche sur les plantes hôtes et fleurir le temps. » Les papillons ont un cycle de vie complexe en quatre étapes, dont deux nécessitent des plantes hôtes différentes, l’une pour la ponte et l’autre pour la nourriture.

« Tout ce dont vous aurez besoin pour attirer les oiseaux est une sorte de plante qui produit des graines ou noix que les oiseaux mangent», dit Hodges. «Votre source d’eau peut être un étang ou une fontaine, et votre site de nidification peut être un bosquet dense ou un un nichoir. » Il ya des centaines d’arbres qui attirent les oiseaux.



Plantes attirantes pour les insectes et oiseaux :

Kniphofia aussi appelé « faux aloès »


Période de floraison : été
Entretien : le plein soleil est indispensable, a associer avec avec les bambous, les yuccas, les cannas…
Attire : colibris, oiseaux et papillons

 

Yucca

– Période de floraison : de l’été à l’automne
– Entretien : planter ces plantes pointues le long des clôtures de votre jardin afin de ne blesser personne. Planter au printemps, un arrosage 2 fois par mois suffit
– Attire: colibris, oiseaux et papillons

Iris

– Période de floraison : printemps, parfois deux fois
– Entretien : un sol bien drainé, plutôt sec, convient parfaitement (un sol trop humide favorise la pourriture du rhizome). Maintenez le sol sans herbes, par un binage superficiel en prenant soin de ne pas abimer les rhizomes ou les racines. Coupez les feuilles et fleurs sèches ou malades. 
– Attire : colibris, oiseaux et papillons

Fagus (hêtre)

– Entretien : planter des hêtres en plein soleil pour tirer le meilleur parti de leur couleur
– Attire : les oiseaux

Tilleul

– Période de floraison : printemps et l’été
– Entretien : tronc assez court et bien droit produisant facilement des rejets ; petits fruits sphériques après la floraison.
– Attire : les oiseaux

Lavande

– Période de floraison : été 
– Entretien : planter cette herbe aimant le soleil dans un endroit avec un bon drainage
– Attire : colibris, oiseaux et papillons

Romarin

– Période de floraison : été et hivers chauds
– Entretien : plantez en plein soleil
– Attire : oiseaux et papillons

Pommier à fleurs

– Période de floraison : Printemps
– Entretien : Plante en plein soleil
– Attire : oiseaux

3 astuces pour arroser vos plantes pendant vos vacances !

Comment arroser ses plantes grace à une bouteille

Quoi de plus décevant que de revenir de vacances et de constater que ses fleurs ont fanée à cause d’une chaleur écrasante et du manque d’eau? Et bien aujourd’hui, Hortik vous donne 3 astuces pour éviter ce genre de mauvaises surprises ! Nous allons faire en sorte que vos pots restent en bonne santé et se développent pendant votre absence.

  1. La façon la plus rapide est bien sur de raccorder vos pots à l’arrosage automatique. Si vous avez déjà un système d’arrosage automatique, c’est alors le plus simple ! Cependant, pensez à ne pas mettre vos pots dans la pelouse sinon le gazon situé en dessous mourra.
  2. La technique suivante à essayer est un système de tuyau qui a de petits trous tout le long. Lorsque l’eau est activée, les trous dans le tuyau envoient un brouillard lourd qui permettra à tout votre jardin de rester arrosé. Vous pouvez mettre ces tuyaux sur une minuterie ainsi et enroulez-les sur le dessus d’un amas de pots pour les garder arrosés.
  3. Cette technique est idéale pour un week-end. Si vous allez être absent que peu de temps, remplissez une bouteille en plastique d’eau et vissez le bouchon. Percez un petit trou, quelque part dans la partie supérieure de la bouteille. Mettez le bouchon vers le bas, appuyez sur le haut de la bouteille dans le terreau. Cela permettra à l’eau de s’écouler lentement dans le sol et aussi garder la plante en pot arrosé. Ca fonctionne très bien pour un weekend !



5 nouveaux conseils de grand-mère pour le jardin

astuces de grand-mere

 

Voici 5 conseils proposés par mère-grand Ombeline, afin de nettoyer, traiter, cultiver votre jardin naturellement, et sainement.

Bons travaux au jardin !

1. Vous avez un désherbant naturel à portée de main, servez-vous en !

 

L’eau de cuisson des pâtes ou des pommes de terre encore chaude

Déversez-la depuis votre casserole sur la zone à désherber.

2. Vitamines pour plantes en pot :

 

Ne pas négliger les apports en nutriments de vos plantes en pot :  1 cuillère à soupe d’huile d’olive de temps à autre leur apportera les vitamines dont elles ont besoin.



3. Fabriquer un engrais naturel :

 

Les feuilles de thé déjà infusées, riche en hydrate de carbone c’est un excellent engrais pour les plantes fleuries.

4. Contre les pissenlits :

 

Disposez un peu de sel au centre de la fleur et arrosez immédiatement d’eau bouillante, c’est certes un peu long mais tellement efficace.

Vous pouvez lire également l’article les 100 et une (ou presque) méthodes pour supprimer les pissenlits

 

5. Stopper la décoloration des plantes :

 

Pulvérisez du purin d’orties au pied des plantes atteintes.

Et voici la recette et toutes les infos sur le purin d’orties sur cet article

 

N’oubliez pas de suivre les conseils de mère-grand Ombeline

5 astuces de grand-mère contre les maux du jardin !

picto de mamie avec un bouquin

Voici 5 trucs et astuces proposés par mère-grand Ombeline, afin de nettoyer, traiter, cultiver votre jardin naturellement, et sainement.

Bons travaux au jardin !


1. Comment se débarrasser des fourmis, escargots et limaces :

 

Avec le marc de café!Mélangé à un peu d’eau et pulvérisé sur vos plantes, il les protégera des insectes.

 

 

2. Comment éviter les inondations au jardin:

 

Plantez des iris.Les iris absorbent beaucoup d’eau durant la saison des pluies et vous seront d’une grande utilité pour ne pas détremper vos sols.



3. Comment faire fuir les pucerons :

 

Voici la recette : Mélangez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude, 3 cuillères d’huile et une tasse d’eau.
Pulvérisez la mixture sur les plantes colonisées par les pucerons et ils disparaîtront en quelques jours.

 

4. Comment éloigner les mulots :

 

mulotsUtilisez du purin de sureau.Pour le fabriquer, faites macérer 1kg de feuilles de sureau dans 10L d’eau pendant 8 jours.Filtrez et répandez sur vos cultures.

 

5. Comment faire un pesticide bio :

Voici la recette d’un pesticide bio : Il vous faudra faire bouillir dans 4L d’eau : 3 piments, 1 oignon et 1 gousse d’ail que vous aurez préalablement écrasé grossièrement.Pulvérisez ensuite, et c’est gagné !

 

 

 

Hé !

N’oubliez pas de suivre les conseils de mère-grand Ombeline

3 astuces pour entretenir et tailler son pommier

pommier avec des pommes- astuces pour tailler son pommier

Le pommier est un arbre fruitier très répandu dans notre pays car il pousse naturellement en Europe et offre une récolte abondante, de plus son entretien est à la portée de tous.

 

 

Comment planter un pommier ? 

Plantez de préférence en automne, cela facilite l’enracinement de l’arbre avant l’hiver.

Lorsque vous achetez un pommier, il est conseillé de le planter dans les 8 jours :

  • Creusez un trou de 50 à 60 cm de profondeur et d’environ 1m de largeur, retirez caillou et mauvaise herbe.
  • Placez du fumier ou du compost au fond du trou et rebouchez le de moitié.
  • Couper un peu les racine du pommier, placer le dans le trou puis rebouchez.
  • Tuteurez votre pommier les premiers temps.
  • Tassez la terre au pied de l’arbre.
  • Arrosez abondamment.

 

 

 

Le pommier n’est pas une plante auto fertile, il vous faudra planter 2 pommiers si vous voulez des pommes.*



 

Si vous n’avez pas la place de planter 2 pommiers, il existe des variétés auto fertiles comme :

  • Les Red Falstaff

 

  • Arthur Turner

 

 

 

Taille et entretien du pommier

 Un simple sécateur est suffisant pour tailler un pommier.

Attention : portez toujours des gants lorsque vous manipulez un sécateur !

 L’année de la plantation une taille spécifique est recommandée, l’objectif étant de former la charpente de l’arbre en supprimant les branches qui se croisent pour ne garder que les principales et les plus vigoureuses.

La taille de fructification : Cette taille se fait en 2 étapes

  • En automne il faut supprimer les branches mortes, celles qui s’entrecroisent et les bois abîmés et retirez les vieux fruits.
  • A  la fin de l’hiver ou au début du printemps, supprimez toutes les branches poussant vers l’intérieurde l’arbre car elles ne sont d’aucune utilité et peuvent altérer la fructification.

Que faire au jardin en juin ?

framboises sur le framboisier

En général, juin est le mois où tous les jardins sont beaux. Cette année, il faudrait que le soleil nous donne un petit coup de pouce pour y arriver! Les dernières floraisons printanières se terminent et les premières vivaces d’été arrivent !

Le mois de juin est toujours bon à prendre! La végétation se développe bien à cette période, appréciant un temps frais comme des températures estivales. Profitez-en : peaufiner vos futures floraisons et lézardez au soleil !

 

Potager

  • Semer des salades
  • Luttez contre les aleurodes à l’extérieur sur les choux, en serre sur les tomates
  • Repiquez les poireaux
  • Arrosez le soir, à partir de 20 heures, si la terre est sèche
  • Sarclez entre les rangs et aux endroits où la terre forme une croûte

Verger

  • Récoltez les fraises et les framboises
  • Coupez les rejets se formant sous le point de greffe (bourrelets à la base du tronc) des jeunes arbres
  • Posez les protections contre les oiseaux
  • Arrosez les jeunes arbres plantés cet hiver
  • Posez ou renouveler les pièges à phéromones contre les vers des fruits
  • Pulvérisez du Bacillus sur les pommiers, pour lutter contre le ver des fruits

 

 

Potées

  • Ombrez les jeunes plantations exposées au soleil brûlant
  • Eliminez les rejets ou « gourmands » qui se développent sous le point de greffe des rosiers
  • Arrosez régulièrement et apportez un engrais pour soutenir les floraisons saisonnières
  • Rabattez à 10cm les touffes de lavande et d’armoise qui se dégarnissent du pied
  • Taillez les agrumes en coupant 5cm des jeunes pousses tendres

 

Fleurs

  • Plantez les grandes fleurs vivaces à floraison tardive (automnales)
  • Retirez les fleurs fanées des hémérocalles, des iris barbus et des roses à fleurs doubles fleurissant tout l’été (remontantes).
  • Semez des fleurs à floraison très rapide dans les manques
  • Nettoyez les plantes défleuries pour encourager de nouvelles floraisons

Tuteurer vos fleurs et vos plantes

que choisir comme tuteur pour votre potager

Certaines plantes et fleurs ont besoin pour s’épanouir de l’aide du jardinier par l’intermédiaire d’un tuteur.

 

Le blog Hortik vous livre les secrets pour un tuteurage réussi.

 

Le principe du tuteur est de soulager les plantes fragiles afin de faciliter leur développement et leur floraison. Pour être efficace, les tuteurs doivent répondre à certains critères :

  • La solidité : La solidité du tuteur dépend du poids de la plante à tuteurer. On ne choisira pas les mêmes tuteurs pour un dahlia que pour un plant de tomates.
  • La durée de vie : La durée de vie dépend du matériau dont est constitué le tuteur, par soucis d’économie on choisira des tuteurs robustes capables de tenir plusieurs années.
  • La hauteur : Lorsque l’on place un tuteur sur une plante, il est important de connaître sa taille à venir pour ne pas être amené à changer un tuteur devenu trop petit.
  • L’esthétique : Cela peut paraître futile et pourtant il est toujours plus agréable d’avoir un joli potager. La couleur et la finesse sont des aspects à prendre en considération.

Un tuteur doit avoir 2 qualités essentielles : la robustesse et l’imputrescibilité. Pour cela plusieurs choix de matériaux s’offrent à vous :

  • Le bambou : Solide et esthétique il est très apprécié des jardiniers. Mais attention, sa surface très lisse peut faire glisser les liens qui le rattachent à la plante.

.

 

  • Le bois : C’est l’un des matériaux les plus utilisé grâce à son faible coup d’achat et sa résistance. Le bois le plus répandu en tuteurage est le châtaigner riche en tanin qui le rend imputrescible.

  • Le métal : C’est la matière la plus résistante mais attention, n’utilisez pas de vieux fers à béton qui pourrait rouiller et devenir salissant.

tuteur pour potager en metal

Comment créer son carré potager en 5 étapes

5 étapes pour installer votre carré potager

Vous rêvez d’un potager mais vous ne disposez pas de l’espace nécessaire ? Le blog Hortik vous apporte la solution tendance et accessible : le carré potager !

Cette méthode permet une économie de place, d’eau et d’entretien.


C’est un jardinier américain Mel Bartholomew qui a popularisé la technique du potager carré avec son ouvrage « Square Foot Gardening » publié en 1981 et réédité à de nombreuses reprises depuis.

 

Les grands principes de cette méthode sont extrêmement simples, il s’agit de jardiner dans des carrés surélevés, de 1 m 20 de côté, divisés en cases de 30 cm de côté.

On obtient ainsi 16 emplacements par carré, sur 1,5 m² de surface environ :

 

 

 

Voici les 5 étapes pour installer votre carré potager :

 

  • Etape 1 : Choisissez le meilleur emplacement.

 

Pour cela observez les particularités de votre terrain

  1. L’ensoleillement
  2. L’humidité
  3. Le vent

 

  •  Etape 2 : Choisissez la taille de votre carré potager,  commencez petit !

L’idéal pour se familiariser avec le potager en carré est de commencer avec 4 carrés.

 

 

  •  Etape 3 : Préparez vos carrés de culture,

Au moment de remplir les coffres, ne cédez pas à la facilité qui serait de n’utiliser que du terreau et du compost ; leur irrigation deviendrait presque impossible.

             Apportez au moins un tiers de terre de jardin.

 

 



  •   Etape 4Choisissez les variétés que vous souhaitez cultiver,

 

Mais attention certaines ne se cultivent pas en carré car elles sont :

 

  1.   Trop encombrantes : pomme de terre, courge, artichaut
  2.   Trop envahissantes : menthe, topinambour
  3.   Trop lente à pousser : choux de Bruxelles, salsifis

 

  • Etape 5 : Semez uniquement des légumes indispensables

Nous vous proposons de semer notamment les 3 légumes suivants, dits faciles à cultiver

  1.   Radis
  2.   Carottes
  3.   Epinards

 


 

 

Il est plus simple d’installer des plants déjà démarrés, cela limite la durée d’occupation tout en augmentant vos chances de récolte.

 

 

Attention : les principaux problèmes du potager en carrés sont l’arrosage, en effet il ne faut jamais le laisser s’assécher car il serait très difficile de le réhumidifier ensuite. Le deuxième inconvénient est de garder un sol riche en oligoéléments et éléments nutritifs, ce qui est difficile car il est sans cesse sollicité.

 

 

 

 

à vous de jouer !

Comment cultiver ses radis en 3 étapes

Comment cultiver des radis

Tout est bon dans le radis de la racine aux fanes et le cultiver est un jeu d’enfant, parfait pour les jardiniers débutants.

 

radis en terre

1) Quel terrain pour semer des radis ?

Le radis est une racine appréciée des jardiniers novices car elle se plait dans tous les types de sols et s’adapte à tous les climats.

Le radis peut se semer toute l’année mais c’est au mois de mai, avec l’arrivée des beaux jours que l’on peut planter les derniers radis de printemps ou les premiers radis d’été. C’est à cette période de l’année seulement, en mai,  que l’on peut semer ses radis en pleine terre.

 

 

botte de radis
 


2) Méthodes de culture du radis

Plantez vos radis, en lignes espacées de 20cm environ et recouvrez les graines d’1 cm de terreau ou de terre bien émiettée.

La semaine suivante, éclaircissez votre plant en conservant les plus vigoureux.

Renouvelez régulièrement les semis pour avoir des radis toujours à disposition.
Cette racine se sème de préférence en lune décroissante, un arrosage régulier vous assurera une bonne récolte et garantira la bonne santé de vos plants en évitant notamment les attaques des altises, parasite friand des jeunes pousses de radis.

Astuce : un sol bien irrigué empêchera le radis de devenir creux et piquant !

 

 

radis

3) Quand et comment récolter les radis ?

Selon les variétés, la récolte peut se faire dès 18 jours après les semis mais la moyenne est de 4 semaines pour arriver à maturité.

Il suffit ensuite de tirer à la base des feuilles pour voir apparaître la racine du radis. Ramassez régulièrement les plus gros afin de laisser la place aux autres de grossir.

Astuce : Si la terre est trop sèche, prévoyez un arrosage léger la veille de la récolte pour faciliter l’arrachage.