Dans la famille des nuisibles, je demande les altises, ou puces des jardins !

altise, parasite des jardins

Les altises sont souvent appelées « puces des jardins » ou encore « puces de terre ». Véritables nuisibles au jardin, elles peuvent détruire vos plantes très vite !

altise

Les altises, kesako ?

Les espèces

On dénombre plusieurs espèces d’altises et elles s’attaquent à des plantes bien précises :

  • L’altise blanche s’attaque aux artichauts
  • L’altise à bandes jaunes qui s’attaquent aux crucifères (brocolis, choix, radis, …)
  • L’altise noire qui elle s’attaque aux crucifères. Ce type est beaucoup plus gros que l’altise à bandes jaunes
  • L’altise de la betterave
  • L’altise du chou

Légumes menacés

  • Artichauts
  • Crucifères
  • Betterave
  • Chou

Action

Les altises,  quelle que soit la sorte, perforent les feuilles des plantes. Elles agissent surtout en période de sécheresse.



Comment lutter contre les altises ?

Traitement préventif

Vous avez plusieurs moyens :

  • Apportez du compost naturel correct à votre sol et veillez à sa bonne fertilisation.
  • Certaines plantes font fuir les altises, pensez donc à les mettre près de vos cultures ! C’est le cas de l’absinthe, de la sarriette vivace ou encore la tomate. Plantez, entre les rangs de vos plants à protéger.

Les éliminer de façon bio

Pour les élimer de façon biologique, nous vous donnons une recette très simple. Faites bouillir pendant une vingtaine de minutes, 100g de feuilles fraiches de laurier ou de thym. Ajoutez 100g de mégots de cigarette (sans les filtres) et laisser infuser une journée. Agitez votre solution et pulvérisez la tôt le matin ou tard le soir. Cette solution n’est pas toxique pour vos plantes, attendez néanmoins quelques jours avant de les consommer !

Traitement chimique et piège

Vous pouvez également les éliminer de façon chimique en utilisant un insecticide à base de pyréthrine et de roténone. Pour cela, pulvérisez-le régulièrement en respectant un intervalle de 4 à 5 jours.

Vous pouvez également confectionner un piège à altises. Pour cela, déposez un petit tas de paille ou d’herbe séchée à divers endroits du jardin. Couvez vos petits tas à l’aide de tuile ou d’ardoise. Les altises viendront s’y protéger du froid et de la pluie en hiver et vous n’aurez plus qu’à bruler ces pièges fin janvier !

Oïdium, la maladie du « blanc »

Oïdium

L’oïdium commence ses méfaits souvent en mai. Les feuilles et fleurs se recouvrent d’une poudre blanche, l’oïdium. Vous pouvez trouver cette poudre blanche sur  tous les légumes, surtout les cucurbitacées, et également sur les plantes ornementales.

Les oïdiums sont des champignons superficiels formant sur la surface des feuilles un duvet blanchâtre.

Cette maladie est causée par des champignons.  Ces champignons sont responsables de redoutables épiphyties qui parasitent de manière plus ou moins spécifique, diverses espèces de plantes cultivées, aussi bien au jardin d’ornement qu’au verger ou au potager…
quels sont les symptômes ?

Au début, on voit apparaître un feutrage blanc d’aspect farineux sur les feuilles, les tiges et parfois les fleurs. Souvent, l’oïdium provoque également des déformations des feuilles.

Oïdium

 

Quels sont les facteurs qui favorisent l’oïdium ?

En général, l’ombre et la sécheresse sont des circonstances favorables au développement de ces maladies. Celle-ci se développe très souvent en fin de saison lors de l’affaiblissement des plantes qui perdent leur vitalité.

 


Sur quelles cultures trouve t-on l’oïdium ?

La maladie du « blanc » appartient à une grande famille, dont les différents membres s’attaquent

  • au rosier, au pied d’alouette, au bégonia
  • au melon, à la courgette, à la tomate
  •  à la vigne, au pommier, au groseiller à maquereau

Donc l’oïdium s’attaque à tous les types de cultures que vous pouvez retrouver dans vos plantes d’intérieur, dans votre jardin, votre potager et votre verger.

Les concombres et les courgettes en sont systématiquement victimes à la fin de l’été.

Par contre, chaque espèce a sa propre forme d’oïdium : c’est à dire que celle qui touche la vigne ne touchera pas le rosier.

 

Comment prévenir de cette maladie du « blanc » ?

Nous vous recommandons plusieurs actions afin de prévenir de cette maladie du « blanc » :

  • Supprimez immédiatement les parties touchées. Brûlez les feuilles et les parties infestées de la plante.
  • Lorsqu’il fait chaud, veiller à ne pas arroser le feuillage, mais attention à l’humidité qui est la grande amie de cette maladie
  • Nettoyer régulièrement autour des plantations,
  • Aérez bien les plantations afin d’éviter que l’humidité ne stagne. L’oïdium se propage lorsque les plantes sont trop serrées entre elles

Comment traiter cette maladie ?

En effectuant les gestes de préventions cités ci dessus, et ensuite, nous vous proposons 2 solutions :

  • pulvériser du lait sur les plantes, arbustes, … atteints :
    • Mélangez 1/2 litre de lait à 4,5 litres d’eau (total 5L) et pulvérisez toutes les semaines jusqu’à disparition totale !
  • traiter au soufre :
    • Généralement appliqué en pulvérisation, le soufre s’achète sous forme de « poudre à mouiller » que l’on dilue donc dans l’eau. attention : comme tout traitement pulvérisé sur les feuilles, il ne faut pas traiter par forte chaleur.
    • Si vous n’avez effectué aucun traitement et que la maladie se déclare, traitez dès l’apparition des premiers symptômes; mais vous êtes prévenus : au-delà de 10 à 15% de surface atteinte, cela s’avèrera inefficace…

 

Qu’est-ce que la Rouille et comment la traiter

Qu’est-ce que la Rouille et comment la traiter ?

Quand on commence à se pencher sur les livres de botanique et de jardinage, la « Rouille » est un terme qui revient assez souvent .
Mais qu’est ce que c’est, la rouille ?

Les rouilles sont provoquées par des champignons produisant en abondance des spores jaune orangé, roux plus ou moins foncé, couleurs caractéristiques à l’origine de la dénomination de ces maladies.

Comment diagnostiquer la rouille ?

La rouille se caractérise presque toujours par l’apparition de pustules orange brun sur la face inférieure et de tâches jaunes sur la partie supérieure, sur le feuillage ou les tiges selon la plante.

En quelle période se développe cette maladie ?

La rouille se développe toute l’année.
La couleur des spores change selon le stade de développement du champignon. Ils sont généralement oranges ou jaunes en début de saison puis plus sombre vers l’automne ou l’hiver.

Quelles sont les plantes touchées par la rouille?

Un grand nombre d’espèces sont concernées par la rouille.
Le rosier est très touché par la rouille mais également les fleurs, les fruitiers, les arbres, les arbustes et les légumes (fuchsia, rose trémière, groseillier, iris, conifères, menthe, jacinthe, pomme de terre…)

Quelles sont les conditions qui favorisent l’apparition de la rouille ?

La rouille se développe principalement par temps humide ou pluvieux , mais aussi par arrosage trop fréquent sur les feuilles.
Le vent peut la transmettre à l’ensemble des végétaux du jardin.



Quelles sont les conséquences de cette maladie ?

En général, la rouille ne menace pas la vie de la plante. Au pire, elle provoque la perte de tout le feuillage. La propagation de la rouille aux feuillages de plusieurs végétaux du jardin est ce que l’on peut redouter surtout.

Quel est le traitement contre la rouille ?

Ce champignon hiverne dans les débris végétaux c’est pourquoi il faut éliminer efficacement toutes les feuilles tombées à terre ou les coupes de plantes.
Désinfectez également tous vos outils de coupes car le champignon peut se propager d’une plante à l’autre de cette manière.

Traitement préventif : Améliorez la circulation de l’air autour de la plante. Utilisez des cultivars résistants s’il en existe.
Traitement naturel : Dès l’apparition des premiers signes, il est impératif de supprimer toutes les feuilles touchées et de les brûler. Il peut être parfois nécessaire de bruler la plante elle-même afin d’éviter la contamination de la rouille.
Traitement chimique : Des produits de traitement efficaces sont vendus contre les maladies des rosiers. Ces produits fongicides contre la rouille peuvent être utilisés sur l’ensemble des végétaux.
On peut utiliser ces produits aussi bien en préventif qu’en curatif.

Nota bene : et les autres rouilles ?

bon, la Rouille c’est aussi  une substance de couleur brun-rouge formée quand des composés contenant du fer se corrodent en présence de dioxygène et d’eau.

et surtout, la Rouille, c’est également un ingrédient très bon pour accompagner sa soupe de poisson

La recette de la Rouille :

Ingrédients (pour 2 personnes) :
– 2 gousses d’ail frais
– 1 cuillère et demi à café d’épices à rouille (ou de paprika)
– huile d’arachide
– huile d’olive
– 1 cuillère à café de moutarde forte (ou en grains)
– un jaune d’œuf
– pain rassi ou croûtons

Préparation :

Dans un bol, mélanger à la fourchette, la moutarde et le jaune d’œuf.
Verser l’huile d’arachide en filet, sans s’arrêter de battre le mélange à la fourchette.
Alterner entre l’huile d’arachide et l’huile d’olive, jusqu’à ce que le mélange ait une consistance ferme, une couleur opaque, que ça ait l’air d’une mayonnaise.
Ajouter les 2 gousses d’ail écrasées, ainsi que les épices à rouille.
Et c’est terminé !
Tartinez la rouille sur vos croûtons, et plongez les dans la soupe de poisson…miam !