9 mai 2012

Cinq conseils pour jardiner écologique : potager fleuri, rotation des cultures, engrais naturels, …

De plus en plus de jardiniers abandonnent l’utilisation des pesticides et des engrais chimiques pour se mettre au jardinage écologique. Les motivations sont nombreuses : respecter la nature, faire des économies, offrir à ses enfants des légumes sains et savoureux. Découvrez nos astuces pour entretenir votre jardin écologique et réussir vos plantations.

Créer un potager fleuri

Une pratique très intéressante consiste à introduire des fleurs et des plantes aromatiques au potager pour attirer les insectes ravageurs et détourner leur attention. La capucine et les œillets d’Inde sont remarquables à cet égard. Dans tous les cas, la biodiversité au jardin est à encourager car elle crée un équilibre qui favorise la venue de nombreuses espèces animales utiles au jardinier.

Pratiquer la rotation des cultures

La rotation des cultures permet de garder un sol riche et fertile sans avoir recours aux engrais chimiques. Le principe est simple : le jardin est divisé en plusieurs parcelles sur lesquelles sont cultivées des plantes ayant des besoins différents en eau et en ressources. Chaque année, le plan du jardin change de façon à ne jamais planter deux fois de suite la même famille de légumes au même endroit.

Utiliser des engrais naturels

engrais naturelLe compost est un élément indispensable au jardin biologique. Il enrichit le sol en nutriments et le rend plus fertile. Avec le compost, les plantes sont plus vigoureuses et ont un meilleur rendement sans l’utilisation du moindre engrais chimique. En plus, sa fabrication est très facile et très économique. Tous les déchets végétaux peuvent être utilisés pour le compostage : les épluchures de fruits et de légumes, les coquilles d’œufs et les restes de repas, hormis la viande et le poisson.Facile à faire chez soi, le purin d’ortie est également une préparation très utile qui agit à la fois comme engrais et comme répulsif contre les pucerons et les acariens. Pour le réaliser, Il faut dix litres d’eau pour un kilo d’orties fraiches. On laissera macérer le mélange pendant deux semaines en remuant tous les deux jours. Une fois filtré, le purin d’ortie ne se conserve pas et doit être utilisé rapidement.

Fabriquer son propre insecticide

Il existe plusieurs recettes d’insecticides naturels à pulvériser sur les plantes à base de savon noir, d’ail ou de rhubarbe. 30 ml de savon noir dilué dans un litre d’eau permettent de tuer les pucerons et les aoutats en les asphyxiant. Une infusion de feuilles de rhubarbe peut être ajoutée au mélange ou bien utilisée en complément.

Une autre recette consiste à piler deux ou trois gousses d’ail et les mélanger à un litre d’eau. La préparation est à pulvériser sur les plantes deux à trois fois par semaine pour combattre les pucerons.

Vous aimerez aussi :

Michel

Publié par : Michel G.

Michel, c'est notre jardinier, et le maître du potager. Autrefois maitre d'école, Michel profite maintenant pleinement de son potager, et y fait cultiver tous les légumes et quelques fruits qui profiteront à tout son entourage : haricots verts, tomates, asperges, courgettes, melons, fraises, ... Michel vous propose donc des articles liés au potager et au verger dès qu'il a un peu de temps. La plupart des photos de potager sont prises de chez lui. Google+

Publier un commentaire

Vous devez vous connecter pour pouvoir publier un commentaire

Partager l'article : Cinq conseils pour jardiner écologique : potager fleuri, rotation des cultures, engrais naturels, …

Fermer

Calendrier lunaire

samedi 19 août 2017

Jean Eudes

Les blogs amis